Archive de l’étiquette Recyclage des parebrises

L’industrie automobile est l’une des plus grandes causes de la pollution au monde. Néanmoins plusieurs solutions sont façonnés pour réduire les déchets automobile comme le recyclage. Cependant, le procédé du recyclage des pare-brises n’est pas aussi simple qu’on ne le pense.

recyclage des pare-brises
Le recyclage des pare-brises automobiles dans le réseau OuiGlass

Le recyclage des pare-brises : une tache difficile

La méthode de fabrication des pare-brises rend leur recyclage et transformation en d’autres produit difficile. D’abord, Il faut comprendre que les fabricants automobile façonne les pare-brises de façon à limiter les dégâts durant un impact. C’est pourquoi , le pare-brise de votre voiture est composé de deux plaques de verre liées par un film appelé polyvinyle butyral , permettant d’absorber les éclats suite à un bris de glace. Donc, le polyvinyle butyral laisse la tache du recyclage pare-brise et sa transformation en d’autres produits ardu et coûteuse, puisqu’il est très difficile de retirer ce film pour recycler. Néanmoins, le recyclage du pare-brise est complexe mais reste réalisable dans le mesure où plusieurs entreprises spécialisées dans le vitrage en France propose ce service.

Recyclable à l’infini

Pour recycler le verre du pare-brise, il est en premier lieux placé dans un broyeur. Ensuite, le verre broyé est tamisée pour produire le calcin, qui à son tour est utilisé pour fabriquer d’autres produits de verres ou simplement de la fibre de verre. Mais, il est impossible de produire un nouveau pare-brise avec le calcin.

D’un autre côté, parmi les composantes du verre pare-brise est le sable siliceux à 70%. C’est un élément qui peut être fondu et réutilisé à l’infini. Cependant, trouver un sable siliceux de qualité vital à la fabrication du verre est de plus en plus difficile. Pour les fabricants de verre, c’est une ressource qu’il ménager le plus possible. C’est pour cela, qu’il faut opter dans la mesure du possible pour la réparation du pare-brise au lieu du remplacement de celui-ci. Ainsi, les déchets automobile seront grandement réduits et l’environnement sera mieux préservé.

Au final, il faut savoir que le recyclage du pare-brise diminue d’un quart la quantité d’énergie nécessaire demandé pour la production de produits en verre. Donc, il limite la nécessité d’user de nouvelles matières premières.

Parvalence 16 vues