Archive de l’étiquette boîte noire

À partir de 2022, des systèmes d’aide à la conduite devront obligatoirement être installés dans tous les véhicules par les constructeurs automobiles. En effet, tous les nouveaux véhicules de tourisme et utilitaires légers devront être dotés de systèmes d’aide à la conduite et de sécurité. L’objectif de cette mesure est la réduction du nombre de décès sur les routes. Ainsi, votre nouvelle auto comptera prochainement plusieurs gadgets pratiques ou dispositifs.

Systèmes d’aide à la conduite : freinage d’urgence

À compter de 2022, les nouveaux modèles de véhicules utilitaires et de tourisme devront obligatoirement être dotés d’un AEB ou « Automatic Emergency Brake ». En effet, il s’agit d’un système de freinage automatique en cas d’urgence. Cette mesure s’appliquera à tous les véhicules neufs dès 2024.

D’autre part, les experts soutiennent cette décision. Effectivement, ce système est aussi indispensable à votre sécurité que le port de ceinture. Ainsi, le système freine de façon automatique en cas d’urgence en évitant un accident ou en limitant sa gravité.

Régulateur de vitesse adaptatif

Dès 2022, tout nouveau modèle de voiture comportera un régulateur de vitesse adaptatif ou « Adaptive Cruise Control ». L’Europe a l’intention d’imposer cette fonctionnalité dans toutes les voitures neuves en 2024. En effet, il s’agit d’un système brillant indispensable à votre sécurité. Par exemple, si les caméras détectent un écart de vitesse entre un véhicule et le vôtre, votre auto ajustera de façon automatique sa vitesse.

Boîte noire automobile

Dès 2022, une boîte noire sera imposée en Europe. D’ailleurs, cette obligation concernera tous les véhicules neufs dès 2024. En effet, le dispositif prendra la forme d’un boîtier ou d’une puce enregistrant et sauvegardant certaines données durant votre conduite. Il mémorisera ainsi les informations durant cinq à dix secondes et effacera continuellement les données qui sont désuètes. Ainsi, la boîte noire mémorisera :

  • Le lieu et l’heure.
  • La vitesse et la vitesse de freinage.
  • Le port de votre ceinture.
  • La position de votre accélérateur.
  • L’usage de vos feux clignotants.

Par conséquent, en cas d’accident, votre boîte noire deviendra votre mine d’informations permettant ainsi d’examiner avec précision les circonstances.

Prise pour éthylotest antidémarrage

A ce jour, l’alcool demeure l’une des causes de décès sur les routes, de même que la distraction ou la vitesse. En conséquence, les experts plaident clairement en faveur de l’équipement d’un éthylotest antidémarrage dans tous les véhicules.

Même si ce n’est pas encore d’actualité, dès 2022 l’Europe imposera aux constructeurs auto d’équiper chaque véhicule d’une prise afin de brancher l’éthylotest antidémarrage.

A titre informatif, en Belgique, un juge a le pouvoir d’imposer ce dispositif aux automobilistes ayant été contrôlés positifs avec un taux d’alcool  supérieur à 0,8 %.

En résumé, la Commission européenne a pris la décision d’imposer l’équipement de systèmes d’aide à la conduite et d’alerte de survitesse dans nos véhicules. L’objectif étant la réduction du nombre d’accidents et de décès. Pourtant, quelques associations craignent que les données récoltées pour améliorer le système ne soient utilisées contre les conducteurs, sans oublier le coût des voitures qui pourrait grimper.

Le fait de vous savoir sous surveillance peut en effet vous conduire à rester davantage attentifs à votre comportement sur la route. En attendant, il est essentiel de veiller au respect des règles de sécurité routière. En cas d’impact ou de bris de glace, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nos experts. Chez OuiGlass, nous vous offrons la franchise pour tout remplacement de pare-brise ou 100 € ! Nos techniciens vous accompagnent dans toutes les interventions vitrages. Trouvez votre centre sur notre site : Ouiglass s’occupe du reste !

ParOuiGlass 888 vues

Depuis le mois de mars 2019, l’Europe évoquait la possibilité d’installer une « boîte noire » dans les véhicules. Les véhicules neufs devront être équipés d’un boîtier qui enregistre des informations sur la conduite. Un équipement de sécurité routière selon l’Europe. 2022 marquera une année importante en matière de réglementation automobile dans l’Union Européenne. Il s’agira de sécurité routière : l’Europe va imposer la présence de plusieurs dispositifs pour réduire le nombre d’accidents, et donc le nombre de morts sur les routes.

Boîte noire et assistance à la conduite

Les assistances commencent à être bien diffusées sur les nouveaux véhicules :

  • Une surveillance de perte d’attention du conducteur.
  • Un freinage automatique d’urgence, une détection en marche arrière ou encore une adaptation intelligente de la vitesse.
  • Tous les nouveaux véhicules homologués à partir de mai 2022 devront donc comporter ces éléments.
  • Ces aides à la conduite seront accompagnées d’un dispositif plus inédit qui fera beaucoup parler de lui : un enregistreur de données !

Il s’agit d’une boîte noire, comme il en existe déjà dans les avions. Le système, que le propriétaire du véhicule ne pourra désactiver, va enregistrer des données de conduite.

Concrètement, nos véhicules regorgent déjà de capteurs et des infos parviennent déjà au conducteur via l’ordinateur de bord. Soit les constructeurs ajouteront un boîtier spécifique, soit ils passeront par les systèmes électroniques déjà présents dans les voitures.

But de la boîte noire

  • Comprendre pourquoi il y a eu un accident.
  • Sauvegarder automatiquement les données lors d’un accident.
  • Dans un premier temps, seront enregistrées les données précédant de 30 secondes un accident ou un accrochage ainsi que les 30 secondes suivantes. 
  • Le système va ainsi enregistrer les informations de conduite un peu avant, pendant et après le choc.

Parmi les données, on trouvera :

  • La vitesse
  • L’angle du volant
  • L’action des pédales de freins et d’accélérateur
  • Le régime du moteur
  • La force du choc lors de l’impact
  • Le déclenchement d’un ou plusieurs airbags
  • La position géographique par géolocalisation
  • Le port de la ceinture de sécurité
  • L’activation des clignotants ou des phares constituent les éléments surveillés par cette boîte noire.

Le terme « boite noire » est donc à prendre avec des pincettes car ce boitier ne ressemblera pas à celui que l’on retrouve dans les avions, les discussions n’étant pas écoutées et enregistrées à l’intérieur de votre véhicule.

Par ailleurs, les forces de l’ordre auront accès aux informations. Lors de leur enquête, policiers et gendarmes pourront savoir par exemple si au moment de l’impact le conducteur était en excès de vitesse. La présence d’un mouchard doit donc inciter les conducteurs, qui se sauront surveillés, à être plus prudents.

Véhicules concernés par la boite noire

Selon le texte, la boite noire sera installée dans les voitures neuves (voitures particulières, utilitaires, camions et bus) commercialisées dans l’Union européenne à partir de 2022.

Autres obligations en matière d’équipements

  • Limiteur de vitesse intelligent
  • Préparation pour l’installation d’un éthylomètre antidémarrage
  • Alerte de somnolence et de distraction du conducteur
  • Feux stop à éclairage spécifique en cas d’arrêt d’urgence
  • Caméra de recul
  • Système précis de surveillance de la pression des pneumatiques
  • Freinage d’urgence avec détection piétons et cyclistes
  • Système d’urgence de maintien de la trajectoire
  • Zones étendues de protection contre les chocs de la tête destinées à atténuer les blessures en cas d’accidents avec des usagers vulnérables de la route, tels que les piétons et les cyclistes.

En conclusion, la technologie de la boîte noire est très prometteuse même si ce projet de loi doit encore suivre un chemin législatif en plusieurs votes et lecture.

Pour le moment, ses défenseurs sont confiants et estiment son application d’ici 2023 au plus tard. La destination des données récoltées demeure néanmoins une crainte.

Bien sûr, ces dernières serviraient la prévention routière de l’Union, mais d’autres applications pourraient s’en emparer, en particulier du côté des assureurs.

Le fait de se savoir sous surveillance peut en effet conduire les automobilistes à rester davantage attentifs à leur comportement sur la route. En attendant, il est essentiel de veiller au bon respect des règles de sécurité routière. Si vous remarquez une fissure ou un bris de glace sur votre pare-brise, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nos experts de OuiGlass Strasbourg Nord via notre site web ou par téléphone au 03 69 73 05 37. En effet, conduire avec un pare-brise en mauvais état peut gêner votre champ de vision et augmenter les risques d’accident.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 387 vues