Archives de l’auteur OuiGlass

Image de 4045 on Freepik

En van, en voiture, en moto ou en camping-car, il existe de nombreuses façons de faire un road-trip. La France est réputée pour ses paysages sublimes et variés qui méritent d’être découverts. Dans cet article, nous vous avons concocté trois destinations de rêve à explorer en road-trip, pour découvrir le patrimoine et les trésors du pays sous un nouvel angle.

Un road-trip à travers les Alpes du sud

Les Alpes du Sud sont une vaste région composée de lacs, de montagnes, de cols et de petits villages. Ce territoire offre un patrimoine culturel et naturel fascinant, attirant de nombreux visiteurs chaque année pendant les vacances.

Commencez votre road-trip en Oisans et en Briançonnais, accessibles depuis Briançon au sud et Grenoble au nord. En chemin, vous pourrez visiter le Parc National des Écrins, le Chazelet, la Grave et la Meije. Poursuivez votre périple vers le massif de l’Oisans, le col du Lautaret et le col du Galibier.

Passionnés de patrimoine ? Ne manquez pas la ville de Briançon et sa citadelle, la Bérarde perchée à 1 720 mètres d’altitude, et les petites stations isolées de la région.

Parmi les grands itinéraires de road-trip dans les Alpes du Sud, vous pouvez choisir :

  • La fameuse route Napoléon
  • La célèbre route des Lavandes
  • La route des Grandes Alpes

Un road-trip dans les Hauts-de-France

Les Hauts-de-France forment une vaste région administrative du nord de la France, s’étendant sur plus de 31 806 km². Avec ses somptueux paysages, son histoire riche, sa culture diversifiée et sa gastronomie variée, cette région est une destination idéale pour un road-trip.

Explorez l’histoire de la région à travers ses mines et ses corons, ou sur les plages de Dunkerque avec ses nombreux blockhaus. Ne manquez pas de visiter les villes comme Lille, où l’architecture et le patrimoine sont parmi les plus intéressants à découvrir.

Terminez votre voyage sur la Côte d’Opale, où vous pourrez admirer les lions de mer à Berck, profiter de longues plages de sable fin, et faire une randonnée sur le Cap Blanc-Nez et le Cap Gris-Nez.

N’oubliez pas de savourer la gastronomie locale avec des spécialités comme le welsh, la carbonade flamande et les moules frites.

Un road-trip en Camargue

Lorsqu’on parle de road-trip, on imagine souvent de grands espaces, des vans, des routes improbables, du soleil et une ambiance « Far West ». Bonne nouvelle, tout ceci est possible en Camargue !

La Camargue, bien que de taille modeste, réserve de belles surprises. Vous y découvrirez une nature très riche entre marais, étangs et Méditerranée, à dos de chevaux blancs descendants de Crin-Blanc. Vous pourrez déguster les tellines, petits coquillages typiques de la région, et faire la fête avec les gitans aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

Pour les amateurs de sensations fortes, le kite-surf à la plage de Beauduc offre une expérience paradisiaque digne des plus belles cartes postales. Ne manquez pas non plus les charmants flamants roses du Parc Ornithologique du Pont de Gau.

Afin d’être parfaitement prêts pour le voyage, n’oubliez pas de faire réviser votre véhicule chez OuiGlass. Avec nos nombreux garages éparpillés dans toute la France, nous nous efforçons d’être toujours au plus proche de chez vous. Prenez rendez-vous dès maintenant sur notre site internet.

ParOuiGlass 3 vues
Image de standret on Freepik

Selon une étude de Mondial Assistance, 80 % des automobilistes français négligent l’entretien préventif de leur véhicule. En effet, une grande majorité préfère attendre une panne avant d’intervenir. Pour beaucoup, la maintenance préventive représente un coût important, constituant un frein crucial à cette pratique. Cependant, il est indispensable pour conserver un véhicule en bon état de fonctionnement.

Cependant, rouler avec un véhicule sans entretien préventif comporte des risques. Il peut grandement affecter sa durée de vie ainsi que les conditions d’indemnisation en cas d’accident.

Explorons ensemble les conclusions de cette étude de Mondial Assistance.

Les véhicules des automobilistes français non entretenus sans panne ?

Le constat est alarmant ! elon une étude menée par Mondial Assistance : 80 % des Français négligent l’entretien préventif de leur véhicule. Autrement dit, le célèbre adage « mieux vaut prévenir que guérir » semble être totalement méconnu des automobilistes français.

Le problème réside dans le fait que les conducteurs en France ont tendance à attendre la panne plutôt que de prendre des mesures pour l’éviter. Cependant, le parc automobile français n’est pas le plus récent, avec une moyenne d’âge des voitures d’environ 12 ans. Et cette moyenne ne semble pas prête de diminuer. Cela signifie que quatre conducteurs sur cinq attendent simplement qu’un problème survienne avant d’entreprendre des travaux d’entretien sur leur véhicule.

L’étude révèle également qu’environ 33 % des automobilistes attendent l’apparition d’un voyant avant de prendre rendez-vous chez un garagiste. Plus inquiétant encore, près de 15 % des conducteurs attendent de voir de la fumée ou de percevoir une odeur étrange avant de se rendre au garage. Cette tendance a naturellement un impact sur le nombre de dépannages. Selon Mondial Assistance, des appels d’assistance sont enregistrés toutes les 9 secondes de la part de conducteurs tombés en panne.

Les automobilistes sont-ils en péril en raison de frais excessifs ?

La principale raison derrière ce manque d’initiative à se rendre régulièrement chez le garagiste pour l’entretien de son véhicule est incontestablement liée au coût que cela représente. Pour 25 % des automobilistes, le prix des réparations et de l’entretien des véhicules constitue un frein significatif. Dans le souci d’économiser quelques centaines d’euros, la plupart préfèrent attendre qu’un problème survienne plutôt que de prendre des mesures préventives.

Selon l’Association Nationale pour la Formation Automobile (ANFA), le coût moyen des réparations a malheureusement augmenté de 7 % entre 2022 et 2023. C’est pourquoi certains automobilistes optent pour l’entretien eux-mêmes. Cependant, tout le monde n’a ni l’espace ni les connaissances nécessaires pour entretenir leur véhicule eux-mêmes.

Il est important de rappeler qu’en cas d’accident ou de panne, l’assureur peut considérer cette situation comme une négligence plus ou moins grave en fonction des conséquences du sinistre. Le constat d’un défaut d’entretien peut entraîner une exclusion de garantie tant en termes d’assurance que d’assistance, ce qui signifie une limitation, voire un refus d’indemnisation.

Pour éviter ce problème lié à l’assurance, il est recommandé de faire réaliser ses entretiens chez OuiGlass. Nous disposons de plusieurs agences réparties dans différentes régions de France, et nous garantissons des interventions effectuées avec soin et professionnalisme. Pour prendre rendez-vous, rendez-vous directement sur notre site web.

ParOuiGlass 11 vues
Image on Freepik

Le pare-brise est un élément essentiel de votre véhicule. Il vous assure un champ de vision optimal et vous protège des débris pouvant être projetés sur la route. Dès l’apparition de fissures légères, il est donc impératif d’envisager son remplacement pour prévenir tout accident de la route. En plus de garantir votre sécurité, un pare-brise en bon état contribue à l’esthétique de votre voiture.

Voici les raisons pour lesquelles il est recommandé de confier le remplacement de votre pare-brise à des professionnels spécialisés.

Expertise et qualité du travail du professionnel en pare-brise

Les professionnels du remplacement de pare-brise sont hautement qualifiés. Ils détiennent une expertise technique et des compétences professionnelles indispensables pour garantir un travail de qualité supérieure. Leur formation leur permet de manier avec précision divers types de pare-brise, en utilisant des techniques avancées pour une intervention sécurisée et précise. Leur vaste expérience leur permet de gérer efficacement toutes les situations, des réparations mineures aux remplacements complets, assurant ainsi un résultat optimal.

Ce domaine en constante évolution exige une formation continue afin de maintenir des compétences efficaces. Parmi les compétences techniques requises, on compte la maîtrise des outils de pose et de réparation des pare-brises, une connaissance approfondie des normes européennes et françaises en matière de vitrages automobiles, ainsi que l’utilisation d’instruments de mesure précis tels que les jaugeurs de profondeur.

Pour acquérir ces compétences, diverses options de formation sont disponibles, allant du CAP et du Bac pro à des niveaux d’études supérieures tels que la licence professionnelle, le MBA et le Master.

Choix et installation du pare-brise par le professionnel

Le choix du bon pare-brise doit être effectué en tenant compte de plusieurs critères. La qualité du matériau, la compatibilité avec les fonctionnalités du véhicule et le respect des normes de sécurité en vigueur.

L’installation doit suivre des procédures strictes pour garantir une fixation sécurisée et une étanchéité parfaite. De plus, le professionnel s’assurera que le pare-brise s’adapte parfaitement à la marque et au modèle du véhicule, assurant ainsi une intégration fluide et une protection optimale en cas d’accident ou de conditions routières difficiles.

Économie de temps et d’argent grâce au professionnel en pare-brise

Le remplacement de pare-brise peut s’avérer complexe et chronophage. Notamment pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec les techniques et les procédures appropriées. Faire appel à des professionnels permet ainsi de gagner un temps précieux et d’économiser des efforts. Ils peuvent effectuer le remplacement de manière rapide et efficace, vous permettant de reprendre la route en toute sécurité sans perdre de précieuses heures.

En outre, les professionnels du remplacement de pare-brise proposent souvent des garanties sur leur travail. En cas de problème avec votre nouveau pare-brise dans un laps de temps défini après son remplacement, ils s’engagent à le réparer ou à le remplacer sans frais supplémentaires.

Pour un service rapide et de qualité, OuiGlass Rouen Rive Gauche est à votre disposition. En tant que professionnels expérimentés, nous sommes spécialisés dans les interventions sur les pare-brises et les vitres de voiture. Pour prendre rendez-vous, visitez notre site web ou appelez-nous au 02 79 91 20 23.

ParOuiGlass 17 vues
Xiaomi SU7

Xiaomi lance sa première voiture électrique

Le tout premier véhicule de Xiaomi est enfin disponible en Chine. Sortie le 28 mars dernier, cette berline qui a fière allure, contient les espoirs du constructeur pour sa quête de devenir l’un des plus grands constructeurs automobiles au monde. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le modèle.

Le premier véhicule électrique de Xiaomi

Le projet a finalement abouti. Après des années d’attente, Xiaomi a fini par sortir son tout premier véhicule électrique. Le jeudi 28 mars dernier, le géant chinois a fait découvrir aux fans de bolides la Xiaomi SU7. Un modèle à l’apparence d’une voiture de sport, et dont le design n’a rien à envier aux plus grandes marques.

En effet, la Xiaomi SU7 (« Speed Ultra » 7) est une berline qui a tout pour rendre fou un amateur de véhicules électriques. Disposant d’une sonorisation qui « recrée le frisson de la conduite d’une voiture de sport », elle comporte également diverses fonctionnalités utiles et pratiques pour faciliter la conduite.

En ce qui concerne l’autonomie, la SU7 serait également capable de tenir 625 kilomètres en une recharge en cycle mixte. Une performance que l’on peut saluer puisqu’elle dépasse largement celle de la Tesla Model 3 propulsion. Le modèle étant limité à 554 kilomètres.

Il y a donc de grandes chances que la Xiaomi SU7 fasse sensation auprès des acheteurs européens sur la durée. Ceux-ci étant réputés pour favoriser la performance chez une voiture électrique. Mais avant d’attaquer ce marché, Xiaomi devra d’abord confirmer en Chine. Les résultats obtenus à domicile lui permettront alors de voir si son objectif de devenir l’un des cinq premiers constructeurs mondiaux est effectivement à sa portée.

Un défi de taille pour le constructeur

Lei Jun, le patron de Xiaomi a conscience de la difficulté de percer dans le milieu de l’automobile. C’est pourquoi, il a déclaré sur le réseau social X mettre sa réputation en jeu en se confrontant à ses concurrents chinois.

En effet, ce n’est pas la première fois qu’une grande entreprise chinoise veut s’imposer dans l’automobile. Plusieurs ont essayé avant Xiaomi, mais la plupart ont rendu les armes face à l’impétuosité du marché. C’est notamment le cas d’Evergrande NEV. Après avoir percé dans l’immobilier, cette entreprise aujourd’hui criblée de dettes a voulu devenir le constructeur “le plus puissant” au monde. Un objectif dont elle s’est malheureusement éloignée peu à peu, car fragilisée par les ventes difficiles.

Alors, Xiaomi réussira-t-elle là où les autres ont échoué ? L’avenir nous le dira. Pour l’instant, on ne peut que suivre l’évolution de ce premier projet plein d’attente.

Pour information, le prix de la première voiture électrique sortie par Xiaomi est de 215 900 yuans, soit environ 27 620 euros. Un tarif loin d’être abordable, et qui positionne le géant chinois sur le terrain des constructeurs comme Tesla ou Zeekr.

Votre véhicule a besoin de se faire décalaminer ? Faites appel aux experts d’OuiGlass pour réaliser l’opération. Nous nous engageons à rétablir les performances de votre voiture en enlevant la saleté du moteur. Et ce, en un temps record. Alors, n’hésitez pas à prendre rendez-vous. Nous serons ravis de vous accueillir.

ParOuiGlass 17 vues
by @freepik

La voiture électrique Renault 5 E-Tech sort cette année avec trois déclinaisons. La plus abordable des versions coûtera environ 25 000 euros et sortira en 2025. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur le véhicule.

Tout savoir sur la voiture électrique « Renault 5 E-Tech »

Renault s’apprête à sortir sa prochaine citadine 100 % électrique, la Renault 5 E-Tech ou Renault 5 Prototype. Cette voiture, dévoilée au dernier salon de l’auto de Genève, est très attendue des amateurs de jolis bolides. D’ailleurs, elle a fait sensation lors de ce salon qui a présenté de nombreux modèles de différents grands constructeurs.

Comme on a pu le découvrir lors du salon, la E-Tech est un véhicule au look classe et moderne. Pour le style, le constructeur s’est directement inspiré de la R5, sortie dans les années 1970. Il s’agit d’un véhicule futuriste qui en plus d’être respectueuse de l’environnement dispose de nombreuses fonctionnalités.

Et ce n’est pas tout, l’autonomie de la Renault 5 E-Tech peut aussi atteindre les 400 km. Ce qui en fait l’une des plus tenaces du marché. Performant, et innovant, ce véhicule est annoncé pour septembre 2024 avec d’abord deux déclinaisons. Une troisième est attendue un peu plus tard, au courant de l’année 2025. Elle sera plus abordable que les deux premières.

Par ailleurs, Renault propose à ses clients de commander à l’avance leur E-Tech pour être parmi les premiers à en posséder une. À l’heure où l’on écrit ces lignes, plus de 50 000 acheteurs se sont déjà proposés. Le R5 R Pass, qui est la coupe-file qui permet de réserver le véhicule, coûte 150 euros. Il vous est possible de vous en procurer en vous rendant sur le site internet du constructeur.

Les déclinaisons qui vont sortir

Renault a annoncé trois déclinaisons de sa Renault 5 E-Tech pour 2024 et 2025. Ces déclinaisons diffèrent par leur prix, mais aussi leur équipement.

Par exemple, la déclinaison Équilibre aura une dalle d’instrumentation de 7 pouces, un vitrage électrique, un radar de recul et une climatisation manuelle. Tandis que la Techno proposera des prestations plus haut de gamme, comme des jantes en alliage, des selleries en jeans, ou encore un système openR Link avec Google.

En ce qui concerne la troisième version de la Renault 5 E-Tech, elle sera comme l’a annoncé le constructeur, la déclinaison la plus aboutie des trois. En effet, l’Iconic 5 se distingue de l’Équilibre ou de la Techno par des sièges et un volant chauffant, des peintures bi-ton, des capteurs d’obstacles, des fonctionnalités avancées, etc.

Pour conclure, le prix de cette voiture électrique conçue par Renault devrait s’élever aux alentours de 25 000 euros pour la version la plus abordable. Avec le bonus écologique, cette somme pourrait donc diminuer jusqu’à atteindre les 21 000 euros.

La sortie du modèle le moins cher de la Renault 5 E-tech est prévue pour 2025.

Faites appel à OuiGlass France pour réparer vos blocs optiques. Qu’il s’agisse de l’optique de phares arrière ou celui de l’avant, notre équipe de spécialistes saura mener à bien les travaux pour vous donner satisfaction. Prenez rendez-vous sur le site.

ParOuiGlass 20 vues
by @freepik

En hiver, le système d’un véhicule est plus fortement sollicité indépendamment de son alimentation. Les voitures électriques fonctionnent sur batterie et sont d’autant plus sensibles aux conditions météorologiques. Comment cette perte d’autonomie des voitures électriques s’explique- t- elle ? Et comment optimiser l’utilisation de son véhicule électrique en cette saison ? Des éléments de réponse dans cet article.

Perte d’autonomie des voitures électriques: facteurs externes ?

La température idéale pour le bon fonctionnement d’un véhicule électrique se situe entre 0 et 45°C. Le grand froid altère donc son autonomie, et il faut prévoir 30% d’autonomie en plus pour réaliser un trajet quand les températures sont en dessous de 0°C. 

La batterie lithium fonctionne moins bien en hiver et son temps de recharge est généralement plus long, en particulier pour la recharge “rapide”. La surconsommation en hiver est aussi liée à la climatisation et au chauffage de l’habitacle, mais aussi au vent de face. En effet, la résistance engendrée par ce phénomène entraîne une surcharge de travail pour le moteur. 

L’utilisation de pneus d’hiver est aussi responsable de la hausse de la consommation de votre véhicule électrique. Cet équipement est toutefois indispensable, d’autant plus si vous êtes en région montagneuse. Il convient donc de prendre ce paramètre en compte. 

Le comportement hivernal d’un véhicule électrique dépend aussi du constructeur, du modèle et des motorisations. Certains sont en effet mieux préparés au froid que d’autres. Souvent proposée en option, la pompe à chaleur prend tout son sens pour le chauffage de l’habitacle sur des trajets moyens à longs en hiver. Il faut y penser si vous prévoyez l’achat d’un véhicule électrique et que vous habitez dans une région aux hivers rudes.

Comment optimiser l’autonomie de son véhicule électrique en hiver ?

Garez votre voiture électrique à l’abri pour réduire les besoins en chauffage et en dégivrage. Si vous n’en avez pas la possibilité, investissez dans une housse de protection ou au moins dans une couverture de pare-brise.

Préchauffez l’habitacle et pré-conditionnez votre véhicule tant qu’il est branché sur le secteur. Ainsi, vous chauffez l’intérieur sans entamer la batterie. Cette dernière aura aussi atteint la température de fonctionnement optimale pour l’activation de certaines fonctions, telles que le freinage régénératif. Si vous voyagez en solo, chauffez le siège et le volant plutôt que l’habitacle.

La plupart des véhicules électriques proposent le mode “éco”. On peut l’activer en hiver pour économiser sur la batterie. Cependant, cela pourrait compromettre le confort et la performance. En parallèle, privilégiez des accélérations douces et chauffez moins l’habitacle. Vérifiez aussi le gonflage de vos pneus, car un sous-gonflage entraîne une surconsommation d’énergie même sur un véhicule à combustion. 

Enfin, pensez à toujours avoir votre câble et votre carte de recharge dans votre véhicule en hiver. Ils vous seront utiles en cas de batterie faible. 

Pour votre pare-brise ou vos vitrages, n’hésitez pas à confier votre véhicule électrique à nos équipes d’experts. Nous réalisons aussi le décalaminage des moteurs à hydrogène. Consultez notre site web pour localiser le centre OuiGlass le plus proche et prendre rendez-vous.

ParOuiGlass 34 vues
Image by freepik

Tout conducteur doit connaître les normes sécuritaires des vitrages automobiles. Le vitrage d’un véhicule porte sur l’ensemble des vitres qui assure la protection des personnes qui se trouvent à l’intérieur de la voiture. Ce sont le pare-brise, la lunette arrière et les glaces latérales. Ces éléments permettent d’avoir une bonne visibilité sur la route et sur l’environnement autour du véhicule. Ils sont normés afin de garantir le champ de vision du conducteur,  la sécurité des occupants et celle du véhicule en général. 

La réglementation des vitrages automobiles en général

Le vitrage automobile est constitué du pare-brise à l’avant du  véhicule, de la lunette arrière et des vitres latérales. Le code de la route évoque les normes de sécurité de vitrage automobile.

L’article R316-1 stipule les normes de sécurité en vigueur pour le champ de visibilité du pare-brise. L’article R 316-3 pour sa part décrit sa substance et sa résistance. Il s’agit ici de contraintes pour les constructeurs et les fabricants. Toutefois, pour être sûr que l’on vous installe un nouveau pare-brise aux normes européennes, il est toujours conseillé de vous rendre chez un professionnel.

Depuis 2017,les vitrages avant du véhicule doivent respecter un taux de transparence de 70% contre 75% pour le pare-brise. Cette réglementation se retrouve dans l’arrêté du 2 octobre 1992. Il faut également lire l’article 27 du décret 2016-448 du 13 avril 2016 pour le vitrage des véhicules. La couleur de la teinte n’est par contre pas réglementée à ce jour. On rencontre d’ailleurs souvent des vitres vertes ou bleues chez les constructeurs.

Les normes sécuritaires des vitrages automobiles: le pare-brise

Selon la réglementation européenne ECE R-94, le pare-brise contribue à l’intégrité structurelle du véhicule. Sa conception et son bon état permettent de protéger ses occupants sur route et en cas d’accident. Il est aussi garant de la visibilité de la route pour le conducteur. La distorsion visuelle de certaines zones du pare-brise est contrôlée par la norme R43. 

Le pare-brise est conçu pour résister aux projections modérées de débris et doit être conforme à la norme ECE.43. Cependant, en fonction de la vitesse, ces projections peuvent occasionner des impacts ou des fissures. Même si elles semblent anodines, elles doivent être examinées par des professionnels. Un petit impact peut rapidement se transformer en fissure, et il faudra alors changer le pare-brise. D’ailleurs, un pare-brise endommagé ou en mauvais état ne permet pas l’identification des risques extérieurs et peut vous mettre en danger. 

Un pare-brise en mauvais état, avec un impact ou une fissure peut vous mettre en danger. Chez Ouiglass, vous trouverez une équipe de professionnels pour la réparation et l’entretien de votre pare-brise et de vos vitrages. En cas de doute ou si votre pare-brise présente des défauts, n’hésitez pas à nous contacter. Vous trouverez le centre Ouiglass le plus proche de chez vous sur notre site internet

ParOuiGlass 38 vues
Image by wirestock on Freepik

L’année 2024 verra la sortie de nombreuses modèles de voitures thermiques, hybrides et électriques chez les grands constructeurs. Nous vous présentons les modèles les plus attendus chez les constructeurs grand public du marché français.

Renault 5 E-Tech

Après des mois d’attente, le modèle qui va remplacer la Zoé sortira en 2024. Il s’agit d’un modèle supermini électrique équipé d’une batterie de 50 kWh, sur la même plateforme que la Clio. C’est un petit gabarit à petit prix qui a gardé le style qui a fait son charme dans les années 80. Le design présenté par le constructeur reste assez fidèle au concept dévoilé début 2021.

Chez Renault, le Captur devrait aussi être restylé en 2024.

Volkswagen Tiguan – 3ème génération

Le modèle Volkswagen qui marche le mieux au monde est revisité pour la 3ème fois en 2024. Le design est légèrement changé et se veut plus mature et plus imposant, surtout au niveau du coffre. La 3ème génération de Tiguan est équipée d’un système innovant de gestion du chassis et de la plateforme du MQB Evo. Ce modèle sera disponible en essence, diesel et en hybride.

Les autres modèles Volkswagen attendus en 2024 sont la Passat, la Golf VIII et l’ID.7.

Citroën C3 Aircross

Après la sortie de la C3 en octobre de cette année, la version Aircross sera dévoilée au printemps 2024. Grâce à un partage de composants plus important entre les deux modèles, des options revues à la baisse et un équipement millimétré, le constructeur est beaucoup plus compétitif en termes de prix. Le C3 Aircross sera proposé en électrique et en thermique.

Les autres modèles Citroën prévus pour 2024 sont l’Ë-C3 et probablement un nouveau style pour la C4

Tesla Model Y 2024

Il n’y aura pas eu de fuite chez le constructeur en ce qui concerne le design de ce véhicule, bien qu’on s’imagine que le modèle Y 2024 ressemblera physiquement à ses prédécesseurs. C’est à l’intérieur que des changements sont confirmés. La motorisation sera en propulsion pour le Standard Range et en 4×4 pour le Long Range. La sortie et les spécifications de la version Performance sont à venir. Tesla prévoit également le Model 3 et le Cybertruck en 2024.

Audi Q6 E-TRON

La version 100% électrique du SUV Q6 reprendra la même technologie que l’A6 E-TRON. On lui retrouvera ainsi un à deux moteurs électriques, la technologie 800 V, une puissance de charge maximale de 270 kWh et une batterie de 100 kWh. On note également que le Q6 E-TRON sera équipé d’une plateforme 100% électrique PPE. C’est à l’intérieur que les changements sont le plus visibles, avec un habitacle alliant technologie et innovations. Le Q8 E-TRON serait également prévu pour 2024.

Chez OuiGlass nous sommes spécialisés dans le remplacement et dans la réparation de pare-brise en France. Nos équipes sont également spécialisées dans la rénovation optique de phare et le décalaminage de moteur. Pour bénéficier de notre expertise et de notre savoir-faire, n’hésitez pas à prendre rendez-vous ou en vous rendant dans l’un de nos centres pour la prise en charge rapide et pour la vérification de votre pare-brise par nos experts.

ParOuiGlass 51 vues
Image by frimufilms on Freepik

Parmi les nombreux avantages de la voiture électrique, on cite souvent son coût d’entretien qui est moins cher que celui de son homologue thermique. Mais il faut encore vérifier si c’est réellement le cas. Quelle économie peut-on réaliser par rapport à l’entretien d’un véhicule thermique ?

L’entretien d’une voiture électrique : moins contraignant que celui d’une voiture thermique ?

Il faut savoir que le coût réduit de l’entretien d’un véhicule électrique s’explique surtout par sa mécanique plus simple. Les véhicules électriques possèdent en effet moins de pièces que leurs homologues thermiques : pas de courroie de distribution, pas de boîte à vitesse ou d’embrayage, pas besoin de vidange, etc. Sur une voiture électrique, seulement trois fluides sont à renouveler régulièrement : le liquide de frein, le liquide refroidissement et le liquide lave-glace.

La maintenance d’une électrique se concentre essentiellement sur l’entretien :

  • Du filtre à air qui empêche les particules externes de pénétrer dans le système de ventilation ;
  • Des plaquettes de frein qui s’usent moins rapidement que sur une voiture thermique, car les voitures thermiques emploient un système de freinage régénératif ;
  • Des pneus ;
  • Des amortisseurs ;
  • De la batterie électrique qui doit être rechargée dès lors que sa capacité descend en dessous de 70 %.

De plus, la révision d’un véhicule électrique peut être effectuée tous les 30 000 km, contre 15 000 à 20 000 km pour un véhicule thermique.

D’après une étude réalisée par des organismes américains, le coût d’entretien d’une électrique serait 35 % moins cher que celui d’une thermique équivalente. Sur cinq d’utilisation, le budget annuel d’entretien d’une voiture électrique avoisine les 800 € par an, contre 1 000 € à 1 6000 € pour une voiture thermique. Sur la durée de vie totale d’une voiture électrique, les particuliers peuvent alors réaliser des économies moyennes de plus de 4 000 €.

Peut-on s’attendre à des coûts encore moins élevés à l’avenir pour l’entretien d’une voiture électrique ?

Grâce aux progrès technologiques actuels, le coût d’entretien d’une voiture électrique tend à diminuer. Désormais, les nouveaux modèles de voitures électriques disposent de batteries plus durables dans le temps et d’une autonomie bien plus élevée que les premiers modèles. Les particuliers peuvent alors parcourir plus de kilomètres, sans avoir à se soucier de changer la batterie. Cela va donc inévitablement impacter les frais totaux engagés dans l’entretien d’une voiture électrique.

Les coûts d’entretien et de réparations ne sont toutefois pas les seuls points où le particulier peut faire des économies avec sa voiture électrique. Il faut savoir que la recharge coûte nettement moins cher qu’un plein de carburant.

On peut alors affirmer que la possession d’une voiture électrique est bien plus économique que de posséder une voiture thermique. Sans compter les nombreuses aides de l’État qui permettent de réduire les dépenses les plus conséquentes liées au véhicule électrique.

Outre l’entretien « traditionnel » du véhicule, il y a aussi les éventuelles réparations comme le remplacement de vitres ou de pare-brise. Pour bénéficier des meilleurs tarifs dans ce domaine, n’hésitez pas à solliciter nos services. Chez OuiGlass, nous proposons des services de remplacement de vitres, mais aussi de réparation d’impact et d’optique de phares. Pour prendre rendez-vous, rendez-vous directement sur notre site web.

ParOuiGlass 61 vues
Image de janoon028 sur Freepik

Que ce soit pour accueillir les familles nombreuses ou pour transporter du matériel, les voitures 7-places sont indispensables. Heureusement, il est désormais possible de trouver ce type de véhicule pour tous les goûts et pour tous les besoins.

Pourquoi un tel engouement pour les voitures 7-places ?

Les voitures 7-places sont conçues pour offrir un maximum d’espace pour accueillir confortablement tous les passagers. Ce type de véhicule est généralement composé de trois rangées de sièges, lui permettant d’accueillir facilement les familles nombreuses ou les groupes d’amis.

Des sièges supplémentaires sont disponibles et peuvent être utilisés pour transporter des enfants ou pour faire de la place lors des sorties. On ajoute que les voitures 7-places sont réputées pour offrir des fonctionnalités de sécurité avancées. De nombreux modèles sont par exemple dotés de systèmes d’aide à la conduite (ADAS – Advanced Driver Assistance Systems).

Le top 3 des meilleures voitures 7-places de 2023

Dacia Jogger

La Dacia Jogger est un choix idéal pour les familles à petit budget. En effet, la marque low cost du groupe Renault propose à sa clientèle un véhicule capable de transporter toute leur famille, tout en restant accessible avec un prix de départ de 18 200 €.

Le Jogger possède un gabarit plus que suffisant avec une longueur de 4,55 m. Il est équipé d’un moteur 3-cylindre 1,0 turbo 100 ch acceptant le GPL. Cela permet au véhicule de profiter d’un coût kilométrique assez bas. Une variante E-Tech 140 Hybride est aussi proposée. Cette dernière est très sobre en ville et performante, mais son prix grimpe directement à plus de 25 800 €.

Peugeot 5008

La Peugeot 5008 est allongée de 19 cm par rapport au 3008. Le 5008 fait donc au total 4,64 m de longueur, avec un empattement accru de 16,5 cm pour proposer une excellente modularité au 2e rang de sièges. Sans oublier les deux places supplémentaires dans le coffre, réservées aux enfants.

Le 5008 a été pensé pour plaire aux amoureux de la conduite, malgré que le 1,2 PureTech 130 puisse se montrer très juste. Les acquéreurs peuvent opter pour l’autre alternative qui est le BlueHDi 130. Ce moteur dispose de plus de couple, mais il est très sonore, notamment lors de l’accélération.

Son prix est aux environs de 38 200 €, mais il est négociable auprès des concessionnaires.

Nissan X-Trail

Le X-Trail est le seul modèle 7-place de la gamme Nissan. Ce modèle est en réalité un Qashqai allongé à 4,68 m afin de disposer de deux sièges supplémentaires au troisième rang.

Malgré une longueur plus que satisfaisante, le X-Trail ne propose en réalité que deux « strapontins » conçus spécialement pour les enfants. Par contre, la deuxième rangée est très spacieuse, avec notamment une banquette coulissante sur 22 cm et des dossiers inclinables.

Pesant près de 2 tonnes en 4×4, le X-Trail reste assez dynamique grâce à sa propulsion 100 % électrique de 330 Nm de couple. Cette dernière est alimentée en électricité par un 3-cylindre 1,5 très sophistiqué entraînant un générateur. Son prix tourne autour de 44 600 €.

Afin de garantir la sécurité de tous les passagers, l’automobiliste peut se rendre auprès d’un centre OuiGlass pour vérifier le bon fonctionnement de son système ADAS. Pour prendre rendez-vous, vous pouvez aller directement sur notre site officiel.

ParOuiGlass 83 vues
Image by azerbaijan_stockers on Freepik

Un rendez-vous à marquer dans son calendrier. Cette année encore, le salon de l’auto de Lyon revient pour une 40e édition. Un événement à ne surtout pas rater pour les amateurs de voitures. Voici tous les détails.

Un événement incontournable570

La 40 édition du Salon de l’auto de Lyon se déroulera du 28 septembre au 2 octobre 2023. Devenu un événement emblématique, ce rendez-vous à ne surtout pas rater pour les amateurs de voitures, sera certainement très attendu.

En effet, le Salon de l’auto de Lyon va accueillir près de 65 000 visiteurs. Lesquels auront le plaisir de découvrir les dernières nouveautés des marques les plus célèbres. Pour information, une quarantaine de marques présenteront leurs nouvelles créations au cours de cet événement. Un événement qui se déroule sur une surface de 55 000 mètres carrés.

Seront présents au Salon de l’auto de Lyon cette année : 

Des marques incontournables telles que Ferrari ou Mc Laren présenteront également leur création durant l’événement. Ils seront localisés dans une zone spécifique baptisée « Espace Prestige ». Les seuls grands absents du Salon de l’auto de cette année sont le groupe JLR et Bugatti.

Évidemment, la présence en nombre des constructeurs est un plus pour les visiteurs de cette année. En effet, cela va leur permettre de découvrir plusieurs modèles jamais exposés en France. Ils y trouveront même des créations qui n’ont jamais été dévoilées en Europe.

Les nouveautés

Au salon de l’auto de Lyon 2023, les quelques quarantaines de marques présentes dévoileront leurs modèles les plus récents. Voici ce qui attend le public. 

Le constructeur Aiways va profiter de l’événement pour exposer son tout nouveau SUV-coupé U6. Lancé cet été, le véhicule fait partie de ses créations les plus récentes.

De son côté, Alfa Romeo fera également le show. Le constructeur mettra en avant les modèles de sa gamme actuelle. Mais si vous espériez admirer la magnifique 33 Stradale, ce ne sera pas pour cette fois. En effet, Alfa Romeo ne va pas exposer ce modèle. Par contre, il vous sera possible de découvrir les nouvelles Stelvio Quadrifoglio et Giulia.

Par ailleurs, le constructeur Alpine a confirmé la présence du concept A290_β au salon de l’auto de Lyon 2023. Un modèle qui annonce la future petite sportive électrique de la marque. En outre, le constructeur prévoit également d’exposer l’Alpenglow. Un supercar hydrogène révélé un an plus tôt durant le Mondial de Paris 2022.

Enfin, BMW mettra en avant la version restylée du SUV X5 au Salon de l’auto. Elle présentera par la même occasion la nouvelle génération de Série 5 (G60).

Vous souhaitez rénover le pare-brise de votre véhicule ? Contactez OuiGlass. Avec notre équipe d’experts, nous effectuerons l’ensemble des travaux dans les plus brefs délais. Pour fixer une date, prenez rendez-vous dans le centre le plus proche de chez vous sur notre site. Vous ne serez pas déçu(e).

ParOuiGlass 65 vues
Image by rawpixel.com on Freepik

L’intelligence artificielle est désormais bien présente dans le secteur automobile. De la production à la conduite, elle offre une infinité de possibilités aux concepteurs. Mais alors, à quoi pouvons-nous nous attendre de plus dans les années à venir ? Dans cet article, nous allons voir ce qu’il reste à exploiter dans ce domaine.

Le futur de l’IA dans le secteur automobile

L’IA ou intelligence artificielle connaît un développement rapide ces dernières années. Intégrée dans divers secteurs, elle apporte des avantages non négligeables partout où elle passe.

En effet, l’automatisation des tâches par l’IA offre une aide significative aux fournisseurs. Aujourd’hui, le potentiel de l’intelligence artificielle est tel qu’elle peut aisément réaliser une infinité de tâches en un laps de temps extrêmement court.

Dans le secteur automobile notamment, l’IA joue un rôle essentiel. Utilisée dans la conception, elle est aussi intégrée dans les voitures pour assurer une conduite confortable et sécuritaire.

En effet, les scanners automobiles se servent de l’IA pour assister au mieux le conducteur. Grâce à leurs capacités d’analyse et de recherche, ils peuvent reconstituer digitalement l’environnement extérieur. Cette capacité qu’ont ces scanners de récolter différents types d’informations représente une aide précieuse. En plus d’élargir considérablement le champ de vision du conducteur, elle aide à anticiper les potentiels obstacles.

Ces dernières années, le secteur automobile s’appuie de plus en plus sur l’IA pour automatiser la récupération des informations. Ayant la capacité de contrôler la mécanique des voitures, l’intelligence artificielle peut fournir un diagnostic avancé en un temps record.

Ainsi, on peut s’attendre à ce que l’intelligence artificielle atteigne son apogée d’ici quelques années. Actuellement, les fournisseurs travaillent sans relâche pour la maîtriser et exploiter tout son potentiel.

Selon les prévisions, les ventes de véhicules autonomes représenteront près de 12 % à 17 % des ventes totales de véhicules d’ici 5 à 7 ans.

Où en sommes-nous actuellement ?

Même s’il reste encore à développer tout son potentiel, l’intelligence artificielle occupe d’ores et déjà une place à part dans le secteur automobile. De par ses nombreuses compétences, elle représente le futur de cette industrie.

Pour information, il existe cinq niveaux d’automatisation chez les voitures. Actuellement, nous sommes proches du niveau quatre. C’est-à-dire, l’automatisation est poussée, mais pas entièrement exploitée. Pour accéder au cinquième et dernier niveau, il faudrait maîtriser parfaitement l’automatisation.

En outre, les avantages de l’intelligence artificielle, même imparfaite, sont loin d’être négligeables. Actuellement, les systèmes avancés d’aide à la conduite prouvent que l’IA joue un rôle clé dans l’industrie automobile.

À titre informatif, les systèmes avancés d’aide à la conduite ou ADAS sont un ensemble de dispositifs visant à offrir au conducteur confort et sécurité. Ils comptent différentes catégories, et ont chacun leur rôle.

Pour maintenir les performances de votre véhicule, vous devez effectuer régulièrement un décalaminage du moteur. En effet, cette opération s’avère essentielle pour prévenir les pannes et autres déconvenues routiers. L’équipe de OuiGlass Lorient propose des services de décalaminage. Si vous souhaitez enlever la calamine de votre véhicule, n’hésitez pas à vous rendre dans nos garages. OuiGlass Lorient peut être joint au 02 90 73 57 43. Par ailleurs, il vous est possible de prendre rendez-vous directement sur le site.

ParOuiGlass 62 vues
Image by azerbaijan_stockers on Freepik

Selon les dernières informations, les prix des voitures neuves pourraient bientôt baisser. En effet, à cause de la pénurie et des problèmes de logistique, les prix se sont envolés au cours de ces dernières années. Mais les prix devraient fléchir d’ici la fin de l’année 2023.

Baisse des prix des voitures neuves : Résumé de la situation

Apparemment, tout ce qui est rare est cher. À cause de ce principe, les prix des voitures neuves ont fortement augmenté au cours de ces dernières années.

De nombreux constructeurs comme GM, Renault, Stellantis ou Ford ont par ailleurs enregistré des bénéfices substantiels, malgré la baisse des ventes de véhicules. Ils ont compensé la baisse des ventes par des prix plus élevés.

Heureusement, la pénurie des semi-conducteurs et des autres pièces auto semble s’atténuer. Le nombre de véhicules neufs disponibles en concession a ainsi augmenté, laissant entendre une baisse des prix d’ici fin 2023.

Une guerre des prix lancée par Tesla en vue de la baisse des prix des voitures neuves

Printemps 2023, Tesla annonce la guerre des prix pour le marché des voitures électriques. Pour ce faire, le constructeur américain propose des réductions exceptionnelles allant jusqu’à 10 000 €.

Cette démarche a surpris les concurrents qui ont rapidement dû revoir toutes leurs stratégies tarifaires. De plus, lors de la présentation des résultats financiers, seuls Tesla et Volvo ont laissé entendre clairement une baisse des prix.

En revanche, tous les constructeurs reconnaissent que les prix élevés n’ont plus raison d’être. Certaines marques, comme le groupe Stellantis, envisagent même de proposer des prix plus abordables pour 2024, tout en assurant l’amélioration de leurs marges.

Baisse des prix des voitures neuves : un possible retour de la bonne vieille négociation commerciale

Malgré la présence de quelques ratés encore, il existe déjà bel et bien une amélioration de la production, et donc des délais de livraisons des véhicules. Logiquement, le prix des voitures, plus disponibles, devrait alors baisser.

Cependant, en économie, les choses ne sont pas aussi simples. Il est très rare de voir des prix qui chutent considérablement en si peu de temps. On pourrait, à la place, assister au retour des rabais et des promotions plus conséquentes.

La négociation commerciale pourrait aussi faire son retour. Cela fait que le tarif affiché pourrait être revu à la baisse sur plusieurs points lors de la signature du bon de commande. Toutefois, la règle économique qui veut qu’un prix ne baisse plus n’a peut-être plus de raison d’être depuis qu’Elon Musk a décidé de faire varier le prix des Tesla selon ses envies.

Face à ce constat, les autres marques pourraient : soit suivre l’exemple de Tesla, soit se contenter de laisser des marges de manœuvre à leurs commerciaux.

Malgré la fin de la pénurie et de la reprise de la production, la baisse des prix ne pourrait pas rivaliser avec l’inflation subie par le marché au cours de ces 2 dernières années. Aujourd’hui, les constructeurs doivent avant tout viser une amélioration de leurs marges tout en assurant la satisfaction des consommateurs.

Pour garantir la longévité de votre véhicule neuf, faites appel à un centre OuiGlass. Nous disposons de plusieurs prestations telles que la rénovation des optiques de phares, le changement de vitres et de pare-brise, la réparation d’impacts, entre autres pour garder votre véhicule dans un état optimal et assurer sa performance et sa sécurité sur la route. Pour prendre rendez-vous, rendez-vous directement sur notre site. 

ParOuiGlass 71 vues

Il est désormais confirmé que les taxis volants seront bel et bien présents lors des Jeux Olympiques de Paris en 2024. Les organisateurs ont reçu l’assurance que ces engins innovants seront utilisés pour transporter des passagers lors de cet événement.

Généralités sur les taxis volants

Un service de transport novateur

Selon les informations disponibles jusqu’à présent, les taxis volants sont annoncés comme étant plus rapides qu’une voiture. Ils seraient moins polluants qu’un hélicoptère et surtout moins dangereux. Les premiers services devraient être mis en place très prochainement en France. Au salon du Bourget, le Groupe ADP et Volocopter ont présenté leur service expérimental de taxis volants. Ces derniers voleront dans le ciel en Île-de-France à l’occasion des JO de Paris.

Présentation des taxis volants

Les taxis volants de la start-up allemande, baptisés VoloCity, sont conçus pour accueillir deux passagers, dont un pilote. Cette limitation est due au fait que la technologie des batteries actuelle n’est pas suffisamment avancée pour transporter plus de 4 personnes. Toutefois, à l’avenir, il pourrait être possible de transporter plusieurs passagers, selon l’évolution rapide de la technologie. Dirk Hoke, le responsable de Volocopter, explique que commencer par un véhicule à deux places leur permet de pénétrer immédiatement le marché, plutôt que d’attendre l’année prochaine et la saturation du marché.

Contrairement aux modes de transport aérien traditionnels tels que les hélicoptères et les avions de ligne, les taxis volants n’utilisent pas de carburant fossile. Les eVTOL sont équipés de 9 batteries électriques qui alimentent les 18 rotors. En conséquence, le VoloCity peut parcourir une distance de 35 km avec une vitesse maximale de 110 km/h, sans émettre la moindre quantité de CO2 pendant le vol. Cela les rend non seulement plus rapides que les voitures, mais aussi plus respectueux de l’environnement que les hélicoptères.

Combien vont coûter les trajets en taxis volants ?

En prévision des Jeux Olympiques de Paris 2024, les places à bord des VoloCity devraient susciter une forte demande. Cependant, Volocopter se veut rassurant en proposant un prix abordable pour sa clientèle. Le dirigeant, Dirk Hoke, a mentionné un tarif de 3 à 4 € par siège et par kilomètre.

Qu’en est-il de la sécurité des passagers ?

Malgré les avancées technologiques et la promesse de tarifs abordables, Volocopter doit encore faire face à certains défis pour concrétiser pleinement l’utilisation des taxis volants lors des Jeux Olympiques de Paris 2024. L’une des principales préoccupations est la réglementation aérienne. La certification de l’aéronef doit être réalisée dans les délais impartis, et Volocopter doit travailler en étroite collaboration avec les autorités compétentes pour garantir la conformité aux normes de sécurité et de réglementation en vigueur.

En outre, la mise en place de conditions d’exercice pour les eVTOL constitue une étape cruciale. La formation des pilotes est également essentielle pour garantier la sécurité des passagers. Les pilotes de taxis volants devront posséder les compétences et les connaissances nécessaires pour opérer ces appareils.

Votre expert OuiGlass a constitué une équipe composée d’experts chevronnés ! Appuyés par des équipements de pointe, afin de prioriser votre sécurité en tout temps. Notre domaine de spécialisation englobe tant la réparation minutieuse que le remplacement efficace de divers types de vitrages. Pour planifier un rendez-vous pour profiter pleinement de notre savoir-faire et de notre expérience approfondie dans le domaine, suivez ce lien.

ParOuiGlass 67 vues
Image by azerbaijan_stockers on Freepik

La démocratisation des véhicules électriques a considérablement bouleversé le marché de l’automobile. En effet, si les leaders dans ce domaine ont toujours été les Européens, les Chinois gagnent actuellement de plus en plus de terrain. En France, nous sommes d’ailleurs de plus en plus nombreux à adopter les voitures issues de l’Empire du Milieu. Malheureusement, cet essor se fait au détriment des marques locales qui y voient une certaine forme de concurrence déloyale. Mais qui sont ces marques chinoises qui font tant parler d’elles ? Ces nouveaux arrivants représentent-ils réellement un danger pour les entreprises françaises ? Et surtout, quelles sont les mesures adoptées par le gouvernement de l’Hexagone pour freiner leur expansion ?

Quelques chiffres sur le marché de l’exportation automobile en Chine

S’ils étaient quasiment invisibles jusque-là, les marques automobiles chinoises émergent désormais de terre et se font une place sur le marché mondial. D’ailleurs, leur croissance est fulgurante avec une hausse des exportations de près de 75 % au début du semestre 2023.

Pour s’en faire une idée, le pays a exporté un total de 2,14 millions de véhicules au cours de cette période. Parmi eux, on compte environ 535 000 voitures électriques avec une prédominance importante des marques BYD et MG Motors. Si on se réfère aux données de l’an passé, on découvre une croissance d’exportation de plus de 150 % pour les voitures à fonctionnement écologique chinoise.

Des marques chinoises de plus en plus présentes sur le marché

Parmi les labels automobiles les plus cotés en France, il est impossible de passer à côté de noms tels que BYD, Great Walls Motors, Seres Aiways ou encore Wey. Après une entrée en scène impressionnante au Mondial de l’Auto, ces derniers ont considérablement marqué les esprits avec leurs pouliches haut de gamme.

BYD est d’ailleurs la marque qui a le plus fait sensation avec la présentation de 3 modèles conçus exclusivement pour le marché européen : Han, Tang EV et Atto 3. Bien qu’elle soit déjà une véritable référence en termes de voiture électrique à l’échelle internationale (2e producteur de voitures électriques derrière Tesla), ce géant chinois semble vouloir s’implanter durablement dans le parc automobile de l’Hexagone.

Les voitures chinoises sont-elles une menace pour les entreprises automobiles françaises ?

Grâce à l’évolution rapide de leurs technologies de batterie et de motorisation, les Chinois sont capables de produire des véhicules puissants et économes à moindre coût. Avec une autonomie pouvant atteindre les 500 km et des prix avoisinant les 30 000 euros pour les modèles en milieu de gamme, les géants chinois risquent d’étouffer les constructeurs européens. Ces derniers enregistrent effectivement un retard important sur tous les plans.

Bonus écologique 2024 : à quoi faut-il s’attendre ?

En réponse aux méthodes de conquête agressives des firmes automobiles chinoises, le gouvernement français a décidé de prendre quelques mesures pour protéger les marques locales. Ainsi, grâce aux projets liés au bonus écologique, les voitures électriques polluantes (notamment celles utilisant de grandes quantités de CO2) se verront fortement pénaliser.

D’un point de vue économique, cela risque de mettre en péril leur accès au marché français à partir de 2024. Par conséquent, malgré leur prix de base attrayant, les taxes imposées peuvent ainsi les rendre trop coûteuses pour les standards actuels.

Chez OuiGlass, nous nous sommes entourés d’une équipe d’experts et d’équipements de haute précisions pour garantir votre sécurité. Spécialisés dans la réparation et dans le remplacement de tout type de vitrages. Alors, n’hésitez pas à prendre rendez-vous.

ParOuiGlass 50 vues
Image by rawpixel.com on Freepik

Aujourd’hui, près de 60 % des automobilistes en France utilisent des applications pratiques pour faciliter leur navigation routière. Ces applications ont effectivement pour rôle d’assister les automobilistes pendant leurs longs trajets, que ce soit pour les vacances ou pour un week-end.

Application pratique pour la navigation : Waze

Waze est une application de navigation, de plus en plus populaire auprès des automobilistes. Sa force réside dans son design qui s’apparente à un véritable réseau social. Elle possède une communauté d’utilisateurs très active qui remonte en temps réel toutes les informations routières importantes :

  • Bouchons ;
  • État de la circulation ;
  • Accidents ;
  • Chaussée déformée.

Waze est alors en mesure de proposer au conducteur le trajet le plus efficace en fonction de l’état du trafic routier. Si le trafic devait évoluer en cours de route, Waze propose immédiatement un autre itinéraire. L’application est donc mieux qu’un simple GPS et fait gagner un temps précieux à l’automobiliste.

Application pour l’aide à la conduite : Coyote

Coyote est une application pratique qui agit comme un véritable assistant. Comptabilisant près de 5 millions d’utilisateurs actuellement, Coyote a pour but d’avertir l’automobiliste des zones de dangers.

L’abonnement est accessible pour 49,99 € par an. À l’instar de Waze, les informations sur les dangers sur la route sont relayées en temps réel par d’autres utilisateurs. Coyote agit alors comme un véritable pionnier des assistants de conduite collaboratifs.

Son interface facile à prendre en main s’est suffisamment développée pour réussir à concurrencer les applications gratuites du marché comme Waze et Google Maps.

Application pratique pour connaître le prix du carburant : € ssence

€ ssence est une application communautaire gratuite qui aide les automobilistes à faire des économies sur le prix du carburant. Grâce à cette application, disponible sur Android et iOS, le conducteur peut connaître le prix réel du carburant dans les stations-service répertoriées dans sa base donnée.

€ ssence permet à l’utilisateur de faire un bilan mensuel du montant total économisé.

Application pour trouver des bornes de recharge : ChargeMap

ChargeMap est indispensable pour les automobilistes de voitures électriques. Cette application permet en effet de repérer les points de recharge les plus proches, ce qui permet aux « e-conducteurs » de recharger leur véhicule sur le réseau routier.

ChargeMap est également très utile pour mieux planifier ses longs trajets en toute tranquillité.

Application pratique pour faire un constat virtuel : E-constat

E-Constat est utile pour ceux qui ne savent pas dresser un constat.

Cette application sur smartphone combine plusieurs outils présents sur le téléphone pour aider le conducteur à dresser son constat : photo, géolocalisation, note, etc.

Application pour l’éco conduite : Geco

Geco permet à tout automobiliste de faire des économies de carburant. Il assiste dans différentes situations comme l’anticipation, le passage de vitesse au bon moment, etc.

Véritable assistant éco conduite, Geco permet d’économiser jusqu’à 20 % en consommation d’énergie. Après chaque trajet, le conducteur reçoit un débriefing de sa consommation, un compte-rendu de ses performances énergétiques, une note d’efficacité et un classement des autres utilisateurs de Geco.

Pour améliorer la performance de leur véhicule, les automobilistes doivent penser au décalaminage de leur moteur. Pour ce faire, ils peuvent se rendre auprès d’OuiGlass. Rendez-vous directement sur le site pour prendre rendez-vous.

ParOuiGlass 69 vues
Image by senivpetro on Freepik

Elisabeth Borne, Première Ministre du Gouvernement, a annoncé le lancement « dès l’automne » d’un dispositif d’offre de location de voitures électriques « à prix accessible ». Ce dispositif est destiné aux ménages modestes et il a pour objectif de proposer au moins 100 000 véhicules électriques en leasing par an.

Une aide pour les plus modestes « dès l’automne »

Cette annonce fait partie des mesures prévues par le Gouvernement pour aider les Français à faire leur transition vers la voiture électrique. Ce dispositif est idéal puisqu’elle permet aux foyers modestes de disposer de véhicules électriques qui sont pour l’instant réservés à la population la plus favorisée compte de leur prix.

Ce prix élevé persiste malgré une baisse des prix, notamment avec l’arrivée prochaine de nouveaux modèles annoncés comme plus accessibles, comme la R5 électrique qui affichera un prix de moins de 25 000 €, hors bonus. On peut aussi citer les futures ID.1 et ID.2 de la marque Volkswagen, dont le prix de départ se situerait respectivement en dessous des 20 000 € et 25 000 €.

Cette annonce a été faite par Emmanuel Macron en octobre 2022. Depuis, le Gouvernement a eu d’autres sujets sensibles à traiter, mais Élisabeth Borne vient toutefois apporter quelques nouvelles.

Selon elle, le Gouvernement lancera « dès l’automne » une offre de location de voitures électriques « à prix accessible » aux foyers modestes. Ce dispositif s’inscrit aussi dans la feuille de route pour les « cent jours » annoncés par le Président de la République dans la foulée de la promulgation de la réforme des retraites.

Comment fonctionne ce dispositif prévu « dès l’automne » ?

Même si un calendrier a été prévu, cette offre de location « à prix accessible » reste toutefois encore floue. En revanche, elle pourrait impliquer de lourdes subventions, car l’État devrait prendre en charge le paiement d’une partie du loyer mensuel d’un véhicule électrique loué en LLD. Ça peut également être le cas pour une LOA. Tout cela est prévu pour faire en sorte que le reste à charge du particulier ne dépasse pas les 100 € par mois.

Une aide, pour quels modèles ?

Cette partie est encore peu abordée par le Gouvernement. Toutefois, l’exécutif poussant pour une industrie automobile européenne forte et la relocalisation de la production en France, on peut toujours envisager le fait que l’aide ne profite qu’aux véhicules produits en France.

Par conséquent, la Tesla, la Dacia Spring et la MG4 sont directement exclues. En revanche, il s’agit d’une forte aubaine pour la Twingo de Renault et la Citroën ë-C4 qui coûtent respectivement 140 € par mois et 199 € par mois en leasing.

Les bénéficiaires de l’offre doivent bien évidemment penser à entretenir leur véhicule. Pour ce faire, ils peuvent se rendre chez OuiGlass qui propose diverses prestations : entretien et remplacement de pare-brise/vitres, décalaminage, rénovation d’optique de phares et rénovation d’impact. Pour prendre rendez-vous, il faut se rendre sur le site.

ParOuiGlass 72 vues
Image by montypeter on Freepik

Le verglas envahit les routes en période d’hiver. Pour affronter tranquillement les conditions générées, qui sont défavorables à votre conduite, nous vous recommandons d’équiper votre voiture de pneus hiver. En effet, leur conception satisfait aux états routiers en période hivernale : routes glissantes… Pour ne pas vous tromper dans votre choix, cet article informe sur les types de pneus hiver adaptés au verglas. Il contient également des guides pratiques pour mieux choisir vos pneus. 

Pourquoi opter pour les pneus hiver ? 

Les tests de conduite prouvent que la conduite est plus sûre et plus efficace, avec ces types de pneus, aussitôt que la température descend sous 7 °C. Ils parviennent à conserver leur élasticité ainsi que leur adhérence. Les pneus été, par contre, perdent leur adhérence aussitôt que la température se trouve en dessous de cette valeur. 

Voici les atouts des pneus hiver : 

  • Une bonne adhérence : les sculptures de la partie en contact direct avec le sol (bande de roulement) assurent l’adhérence au sol, en présence de verglas ; 
  • un freinage efficace : ce type de pneus évite le blocage des roues et génère le meilleur grip. 

Comment choisir les pneus hiver ? 

Le choix des pneus hiver dépend des conditions climatiques, du terrain et de votre usage. Les pneus hiver ne sont pas tous des pneus neige. 

Les pneus hiver 

Prenons le cas des pneus hiver. En Europe et en France, les automobilistes français utilisent le plus souvent des pneus munis du marquage 3PMSF (Three-Peak Mountain SnowFlake) en français  » Montagne à 3 Pics « . L’appellation pneu hiver est conforme à un cahier des charges bien précis pour obtenir ce label. Ce dernier exige que le pneu subisse des tests en conditions hivernales. Les résultats du test prouvent que le pneu est performant en termes de directivité, de freinage et de tenue de route. Pratiquement, le pneu hiver permet de prendre le virage de manière sûre. De surcroît, il assure aussi une meilleure motricité du véhicule et réduit la distance de freinage. 

Les automobilistes européens préfèrent aussi les pneus hiver de la norme américaine M+S (Mud and Snow), boue et neige en français. En fait, ils s’adaptent aux chaussées enneigées et boueuses. 

En France, pour les périodes hivernales, entre 2022 et 2024, on identifie les pneus hiver par les marquages M+S ou 3PMSF. 

Les pneus neige 

Les pneus neige, s’adaptent aux conditions extrêmes. Il en existe trois types : 

  • Les pneus ICE : adaptés aux  conditions hivernales nordiques avec verglas et neige tenaces ainsi qu’aux conditions d’utilisation en montagne ; 
  • les pneus à crampons : ils disposent de crampons en caoutchouc sur la partie en contact direct avec le sol pour générer une meilleure accroche sur la neige ; 
  • les pneus cloutés : ils sont assujettis à un ensemble de règlements du fait qu’ils endommagent les routes. Ils ne sont pas dédiés aux usages privés. Les véhicules qui doivent être opérationnels à tout instant doivent être munis de ces pneus (ambulances, véhicules des pompiers…). 

En période d’hiver, votre sécurité dépend de l’usage de pneus hiver et de l’état du vitrage de votre automobile. Prenez un rendez-vous par téléphone sur notre site internet pour réparer ou remplacer le vitrage de votre véhicule. D’abord, trouvez le centre à proximité de vous, puis nous nous chargerons du reste. Chez OuiGlass, nous faisons de votre sécurité notre priorité.

ParOuiGlass 103 vues
Image by freepik

L’airbag des voitures est une membrane ou une enveloppe élastique, dans laquelle une réaction chimique assure l’injection instantanée de l’air en cas de collision. Le capteur qui contrôle l’airbag décèle le ralentissement brusque sur la route. Il lit cette décélération comme un indicateur de collision, déclenche l’allumage des gonfleurs et crée cette réaction chimique. Grâce au signal transmis par le calculateur d’airbag, ce sac gonflable de sécurité se gonfle et amortit un choc, protégeant ainsi les occupants de la voiture. Son efficacité se fonde principalement sur sa faculté à se déployer de manière optimale, après avoir décelé un choc. Voici les éléments à retenir sur son fonctionnement :

Les étapes du fonctionnement de l’airbag

La détection du choc

L’accéléromètre détecte les éventuels chocs. Cet instrument est petit, car sa surface ne dépasse pas les 2 mm². Il est composé de deux pièces en silicium et en forme de peigne complémentaire :

●            La première est fixe et forme le cadre ;

●            La seconde est mobile et se trouve dans le cadre, elle est suspendue à l’aide d’une petite lame très mince et très flexible. Il n’y pas de contact entre ces deux pièces. 

Le déclenchement de l’airbag

Lors du changement de vitesse de la voiture, la pièce mobile se déplace par rapport à la première. Ce mouvement a une influence sur la capacité électrique de l’accéléromètre. Lors du heurt, sa variation dépasse les seuils déjà établis. Par la suite, celle-ci déclenche l’envoi d’un signal électrique vers l’airbag, pour commander son gonflement. Dans la pratique, voici les vitesses minimales d’impacts pour déclencher l’airbag :

●            De 20 à 25 km h-1 lors d’un choc latéral ;

●            De l’ordre de 15 à 30 km/h lors d’une collision frontale.

Ensuite, l’azoture de sodium dans l’air bag subit une décomposition thermique. Un circuit électrique qui se ferme au moment du choc crée une étincelle, enflammant ainsi le mélange de bore et de nitrate de sodium dans l’airbag.  

Le déploiement de l’airbag

Ce phénomène crée de la chaleur qui décompose l’azoture de sodium (NaN3). La durée du déploiement de l’airbag est plus courte que celle d’un clignement d’œil. Il se fait en moins de 40 millisecondes.

Le dégonflage de l’airbag

Le dégonflage de l’airbag intervient, rapidement après son déclenchement, sous la pression du corps du conducteur et immédiatement après l’amortissement du choc.

Les différents types d’airbag

L’airbag frontal

Côté conducteur, l’airbag frontal se trouve au niveau du volant. Pour le passager, il se situe au-dessus de la boite à gants. Il est à noter que cet équipement est obligatoire en Europe.

L’airbag latéral

Cet équipement se déploie depuis le plafond ou sur les côtés.

L’airbag genoux

Ce type d’airbag se place au niveau des genoux.

En réalité, le système de sécurité, comme l’airbag, se lie étroitement à votre pare-brise, quel que soit le type de voiture que vous conduisez. En cas de collision, n’hésitez pas à consulter un expert en vitrage, prenez un rendez-vous par téléphone ou sur notre site web pour remplacer ou pour réparer le vitrage de votre automobile. Chez OuiGlass, nous faisons de votre sécurité et bien-être notre priorité. Trouvez le centre le plus proche de chez vous sur notre site internet, nous nous occuperons du reste ! 

ParOuiGlass 76 vues

Votre rétroviseur intérieur s’est décollé et vous ne savez pas comment vous y prendre pour le réparer ? Pas de panique, nous vous expliquons le processus. En effet, il s’agit d’une méthode simple et efficace. Voici ci-dessous les diverses étapes à suivre pour recoller votre rétroviseur intérieur en toute sérénité.

Rétroviseur intérieur décollé : le matériel nécessaire

Pour recoller votre rétroviseur intérieur, vous avez besoin d’un certain matériel :

  • De la colle spécifique super glue ou rétro pour une meilleure résistance aux vibrations et aux températures intenses.
  • Une lame.
  • Du nylon.
  • Un produit de nettoyage pour vitre.
  • Du papier de verre.
  • Un marqueur.

Nettoyage de l’embase de votre rétroviseur et du pare-brise

  • Procédez au nettoyage de l’embase de votre rétroviseur afin de retirer  les traces et résidus de la colle précédente.
  • Servez-vous de papier de verre pour retirer simplement l’ancienne couche de colle.
  • Nettoyez correctement l’embase du rétroviseur ainsi que votre pare-brise afin d’avoir une adhésion meilleure et durable.
  • Retirez les résidus de colle sur votre pare-brise à l’aide d’une lame et d’un produit pour vitre.

Ajustement de votre rétroviseur intérieur

Il est important de marquer l’emplacement de votre rétroviseur à coller en vous servant de votre marqueur. En effet, il doit être correctement positionné et centré afin que vous ayez la meilleure visibilité possible pour votre sécurité et celle de vos passagers.

Par ailleurs, si votre rétroviseur est mal positionné, les angles morts peuvent être plus importants et ainsi mettre en péril votre sécurité et celle des autres lors de votre conduite.

Par conséquent, n’hésitez pas à faire appel à une personne pour maintenir le rétroviseur pendant que vous faites les réglages en position de conduite. Cela vous permettra de la guider pour le placement du rétroviseur et noter les repères.

Application de la colle sur votre rétroviseur

  • Découpez le film de nylon en respectant la taille de l’embase du rétroviseur à l’aide de la lame ou d’une paire de ciseaux.
  • Mettez par la suite de la colle sur l’embase de votre rétroviseur et installez le film nylon dessus.

Fixation du rétroviseur sur votre pare-brise

La dernière étape consiste à la fixation du tout au niveau de la zone marquée auparavant à l’aide du marqueur sur votre pare-brise. Il est recommandé de réaliser de petits mouvements circulaires afin d’étaler correctement la colle. Enfin, maintenez en pressant quelques minutes. Les colles mettent approximativement 10 à15 minutes de temps pour bien sécher.

En conclusion, il est possible de procéder au remplacement de votre rétroviseur intérieur par vous-même. Néanmoins, si vous n’êtes pas très à l’aise manuellement ou craignez de ne pas y arriver, il est préférable de faire appel à un professionnel. En effet, cela vous garantira un travail précis, net et propre. D’ailleurs, il vous est possible de faire intervenir votre assurance auto afin de régler les frais de réparation.

Par ailleurs, il existe différents types de rétroviseurs sur le marché. Chez  OuiGlass, nos experts s’occupent de la réparation et du remplacement de tous types de vitrages, y compris les rétroviseurs. Nous respectons les normes en vigueur en matière de sécurité et vous offrons la franchise ou un chèque de 100 euros ! Chez OuiGlass, nous disposons des derniers outils de pointe pour remplacer vos rétroviseurs ou votre pare-brise. N’hésitez pas à prendre rendez-vous dans le centre le plus proche de chez vous via notre site internet.

ParOuiGlass 1 759 vues