Archives de l’auteur OuiGlass Strasbourg Nord

Le pare-brise athermique est une invention récente qui a révolutionné le secteur automobile. Il est conçu en verre feuilleté, tout comme les modèles de pare-brise standards.

Cependant, il se distingue par sa capacité à filtrer les rayons infrarouges et ultraviolets. Ainsi, dans cet article, vous découvrirez tout ce qu’il faut savoir sur le pare-brise athermique.

Qu’est-ce qu’un pare-brise athermique ?

Le pare-brise athermique se distingue des pare-brise classiques par la présence d’une vitre non conductrice de chaleur, composée d’une couche contenant des nanoparticules ou d’oxyde ferreux. Cette composition permet de filtrer les rayons solaires, améliorant ainsi le confort des occupants de l’habitacle en réduisant la chaleur à l’intérieur du véhicule.

Grâce à ses propriétés uniques, ce pare-brise est devenu un élément indispensable pour de nombreux automobilistes. Outre cela, les constructeurs automobiles n’ont pas hésité à équiper leurs meilleurs modèles de ce type de vitre. En effet, on le retrouve notamment sur différents véhicules de collection des années 1990 à 2000.

Quid du mode de fonctionnement de ce pare-brise?

Ces modèles de pare-brise utilisent du verre renforcé avec de fines particules de titane et d’argent, qui agissent ensemble pour isoler les rayons infrarouges émis par le soleil. Cette isolation se traduit par une diminution significative de la chaleur transmise à travers la vitre, contrairement aux pare-brise classiques.

En pratique, le pare-brise athermique absorbe une partie des rayons solaires et réfléchit le reste. En moyenne, près de 30 % du rayonnement solaire est réfléchi par la vitre athermique.

Grâce à cette double action, le conducteur et les passagers peuvent profiter d’un trajet au confort absolu, avec une réduction notable de la chaleur à l’intérieur du véhicule. De plus, cela évite au conducteur de manipuler un volant brûlant. Outre cela, les pare-brise athermiques sont reconnaissables grâce à leur légère teinte bleutée. Cette couleur est visible à l’œil nu. Elle témoigne de leur capacité à filtrer les rayons solaires.

Un pare-brise aux multiples avantages ?

En tant qu’équipement permettant de filtrer les rayons du soleil, le pare-brise athermique offre de nombreux avantages, tels que :

  • Un habitacle frais;
  • Un usage réduit de la climatisation et une économie de carburant;
  • Une meilleure visibilité du conducteur et moins de risque d’éblouissement par le soleil.

Quels sont les véhicules déjà équipés avec un pare-brise athermique ?

De nombreux véhicules haut de gamme, berlines et voitures sportives sont directement équipés du pare-brise athermique pour garantir le bien-être des occupants. Plus tard, des citadines ont également bénéficié de ce procédé. Certes, parmi les modèles les plus connus possédant ce type de pare-brise d’origine, on cite :

  • La Mercedes Classe S ;
  • La BMW Série 7 ;
  • Les Citroën C3 Phase 2 ;
  • Les Citroën Xsara et C5 ;
  • Les Peugeot 106, 206 et 306 ;
  • Les Peugeot 806 et 807 ;
  • Les Renault Mégane et Scenic 1 et 2 ;
  • Les Renault Clio et Twingo 1.

Pour installer votre pare-brise athermique en toute sécurité, faites appel à des experts. OuiGlass Strasbourg est le professionnel reconnu dans la pose de vitres de véhicules. Vous pouvez facilement prendre rendez-vous en vous rendant sur notre site web ou en appelant au 03 69 71 99 50.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 1 vues

Découvrez les plus grands changements auto pour la nouvelle année 2024. La préservation de l’environnement reste une priorité pour le gouvernement. Le renforcement des malus pour les véhicules polluants qui avait déjà fait polémique en 2023 est désormais bel et bien confirmé et l’électrique est quant à lui favorisé. Ainsi, dorénavant, on favorise plus les voitures qui ne polluent pas l’environnement. D’autres changements sont aussi à noter, comme l’augmentation de 3% au niveau des péages sur les autoroutes. 

Changements auto: quid des Malus auto en 2024 ?

La loi des Finances pour 2024 prévoit un durcissement strict de la fiscalité pour les véhicules polluants. À partir de 2024, le malus de 50 euros se déclenche dès 118 g d’émission de CO2 par km, alors qu’il était auparavant plafonné à 123 g/km. Le malus au poids vient aussi assombrir les perspectives de certains automobilistes. La taxe sur la masse en ordre de marche concerne les conducteurs de véhicules lourds, dorénavant à partir de 1,6 t, contre 1,8 t auparavant. La règle de calcul est maintenant progressive : à partir de 1600 kg jusqu’à 1799 kg, il faudra prévoir 10 euros par kilo supplémentaire. On passe ensuite à 15 euros par kilo dans la tranche 1800 à 1899 kg, et ainsi de suite.

Les avantages en faveur de l’auto électrique en 2024

Le dispositif du leasing social permet désormais d’acquérir un véhicule électrique pour 100 euros par mois (plus si avec assurance). Il faut se rendre sur Mon Leasing Électrique – la plateforme dédiée – pour tester son éligibilité. 

À dater de cette année, les véhicules doivent avoir un score environnemental de 60/100 au minimum pour pouvoir bénéficier du bonus écologique. La plupart des voitures de fabrication chinoise ne répondent pas à ce critère. 

Enfin, le crédit d’impôt pour l’installation d’une borne de recharge à domicile passe de 300 à 500 euros.  

Quels sont les autres changements auto en 2024 ? 

En 2024, il y aura une augmentation de 5% en moyenne sur les contrats d’assurance auto. Les documents d’assurance auto seront dématérialisés au niveau du Fichier des Véhicules Assurés. 

L’âge minimum pour passer le permis de conduire passe à 17 ans.

En ce qui concerne le covoiturage, la prime et l’indemnité de carburant de 100 euros sont maintenues, mais sous conditions. 

Enfin, s’il n’y a plus de retrait de point pour les petits excès de vitesse, (inférieur à 5 km/h par rapport à la vitesse maximale autorisée), les contraventions restent. D’ailleurs, le réseau de radars sur les routes sera renforcé en 2024.

Confiez votre véhicule à nos équipes pour l’entretien et la réparation de vos vitrages auto. Pour prendre rendez-vous dans le centre Ouiglass de Strasbourg, contactez-nous au 03 69 71 99 50 ou visitez notre site web

ParOuiGlass Strasbourg Nord 3 vues

Les changements météorologiques ne sont pas uniquement désavantageux pour la santé, ils impactent aussi les voitures. Eh oui, rien que l’accumulation de la glace sur le pare-brise empêche de conduire en toute sérénité. Que ce soit pour prévenir la formation du givre ou pour dégivrer le pare-brise, il existe des astuces permettant de préserver son auto en hiver.

Quelles sont les causes du gel sur le pare-brise ?

Il est conseillé de toujours agir bien avant que le givre ne se forme. Étant donné que le verre ainsi que les métaux ont tendance à absorber le froid, couvrir les surfaces pourrait réduire les risques. D’autant plus que la température de la surface ne dépasse pas de 5 ° C.

Dès que les températures diminuent, le pare-brise de votre automobile accumule immédiatement de la glace. L’humidité de l’air qui s’y dépose empire la situation.

Comment limiter la formation du givre sur le pare-brise ?

Pour dégivrer une voiture, tout commence par la réduction du développement du givre. Pour y arriver, garez votre véhicule au bon endroit. Choisissez par exemple un parking souterrain où votre voiture s’expose moins au froid.

Ne trouvez-vous aucune place convenable ? Devez-vous laisser votre auto dehors ? Mettez-y un système de protection, du moins sur le vitrage. Le marché présente actuellement différents modèles de couvertures, dont la plupart disposent d’un système de fixation.

N’avez-vous pas les moyens d’acheter une couverture pour procéder au dégivrage du pare-brise de votre voiture ? Préférez une bâche.

Quelles sont les méthodes pour dégivrer le pare-brise ?

Inutile d’essayer les astuces partagées sur les réseaux sociaux ! Si vous tentez de dégivrer votre pare-brise avec de l’eau chaude par exemple, cela risquerait d’y créer une fissure.

Disposez-vous d’un pare-brise intelligent ? Contentez-vous d’actionner la technologie associée au dégivrage du pare-brise. Normalement, un bouton Marche/Arrêt s’y trouve et vous pouvez tout contrôler via la console du tableau de bord de votre automobile. Avec cette technique, le gel disparaitra en quelques minutes.

Si le pare-brise de votre véhicule n’a pas cette option, munissez-vous d’un grattoir. Sur ce cas, recherchez un modèle en plastique doté d’un gant pour préserver votre pare-brise des rayures. Cela protège en même temps vos mains du gel.

Aucune de ces méthodes ne fonctionne ? Procurez-vous un produit conçu pour dégivrer le pare-brise rapidement. Il existe en forme de pulvérisateur ou de bombe aérosol. Il suffit alors d’en verser sur la surface à l’aide d’un chiffon microfibre. Pour économiser, vous avez la possibilité d’utiliser des produits naturels comme l’alcool ou l’eau déminéralisée.

Est-il possible d’allumer seulement le moteur pour dégivrer le pare-brise ?

Envie de recourir à une solution écologique pour dégeler le pare-brise de votre auto ? Démarrez uniquement votre moteur, puis amorcez le dégivrage de votre voiture par la lunette arrière. N’oubliez pas de mettre en marche le chauffage intérieur de votre véhicule avec le mode « Air extérieur ».

Néanmoins, évitez d’allumer le chauffage à une température trop haute. Si par ailleurs, un impact se trouve sur votre pare-brise, un choc thermique risquerait de se produire, puis de conduire à une fissure.

En période hivernale votre pare-brise est exposée à l’extrême froid, cette soudaine baisse de température peut le fragiliser ou l’endommager. Généralement des plaques de gel se forment sur la surface extérieure et intérieur du pare-brise. Un impact ou une fissure, n’hésitez pas à prendre rendez-vous au 03 69 71 99 50 pour bénéficier de notre expertise. Chez OuiGlass Strasbourg nous remplaçons votre pare-brise avec un verre de haute qualité, certifié et conforme à la norme européenne 43R pour mieux vous protéger des dangers extérieur.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 14 vues

Les voitures électriques et hybrides fonctionnent grâce à une batterie qui alimente le moteur en électricité. La batterie hybride a été conçue dans le but de réduire l’impact environnemental des véhicules en émettant moins de CO2 et en réduisant la consommation en énergie fossile. Cependant, peut-on réellement affirmer que ces batteries n’ont aucun impact sur l’environnement ? De plus, disposent-elles d’une durée de vie suffisante pour rivaliser avec les moteurs thermiques ? Voici les réponses.

H2: A chaque batterie hybride sa durée de vie

H3 : Durée de vie de la batterie NiMH

Les batteries NiMH sont conçues à partir de cellules dotées d’une grande puissance. Robuste et disposant d’une haute résistance aux températures de fonctionnement, ce type de batterie est clairement supérieur à la batterie au plomb en termes de capacité. De plus, cette batterie est équipée d’un petit ordinateur servant à affronter les cycles de charge et de décharge.

Côté durée de vie, la batterie NiMH dépasse toute espérance puisqu’elle affiche rarement des problèmes techniques.

H3 : Durée de vie de la batterie Lithium-ion

La batterie Lithium-ion est très populaire auprès des constructeurs de voitures hybrides. Sa durée de vie moyenne avoisine les 10 ans minimum.

L’utilisation de la batterie au Lithium est conseillée pour les conducteurs réguliers. En effet, si la batterie n’est pas sollicitée pendant quelque temps, elle va simplement se vider. Il est toutefois possible de remédier à ce problème en installant un système de court-circuit. Ce dernier va agir comme un prolongateur d’autonomie de la batterie.

H2: L’impact environnemental d’une batterie hybride

La production d’une batterie hybride requiert énormément de ressources et d’énergie. On estime que la production d’une batterie représente 35 % à 40 % de l’empreinte carbone de la voiture hybride. Par conséquent, on peut affirmer que la production d’une voiture hybride génère plus d’émissions que la production d’une thermique.

Évidemment, la voiture hybride se rattrape sur le reste de son cycle de vie, car elle émet moins de CO2 et de polluants atmosphériques. On parle alors d’une empreinte carbone réduite de moitié au moins sur l’ensemble du cycle de vie de la voiture hybride, en comptant la production et l’usage du véhicule.

Mais, la pollution atmosphérique et les gaz à effet de serre ne sont pas les seuls facteurs à prendre en compte. La production de batteries inclut aussi l’extraction de métaux et de matériaux plus ou moins rares. Par exemple, pour la batterie Lithium, les constructeurs doivent extraire le lithium qui est une ressource difficile à extraire et dont la production a des impacts importants sur l’environnement.

D’une manière générale, la production de voitures hybrides, si elles sont plus intéressantes sur le plan écologique et climatique, pose donc tout de même quelques risques environnementaux : épuisement des ressources, dégradation des écosystèmes, etc.

Outre la durée de vie de la batterie, il faut aussi veiller à bien entretenir son véhicule : moteur, vitres, carrosserie, etc. Pour ce faire, faites confiance à OuiGlass Strasbourg. Notre expertise est reconnue par de nombreux automobilistes. Nous effectuons entre autres la rénovation d’impact, le remplacement de vitres et pare-brise, et le décalaminage moteur. Pour prendre rendez-vous, appelez au 03 69 71 99 50 ou consultez notre site web.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 14 vues

Alors que les voitures électriques sont encore en plein essor, les fabricants automobiles annoncent l’arrivée d’une nouvelle révolution : la voiture hydrogène.

La technologie autour du carburant hydrogène n’est pas une nouveauté. Dans les années 90, Mercedes a déjà évalué cette possibilité, mais la marque à l’étoile y a renoncé par faute de moyens.

Voiture électrique et voiture hydrogène : quelles différences entre les deux ?

Le véhicule électrique est un type de véhicule alimenté par de l’électricité stockée dans une batterie. Pour recharger cette batterie, l’automobiliste doit brancher son véhicule à un dispositif de recharge.

En revanche, la voiture hydrogène produit sa propre électricité grâce à une réaction chimique dans sa pile à combustible. L’électricité produite par cette pile à combustible va venir alimenter le moteur et il aura pour seule émission la vapeur d’eau. Pour ravitailler ce type de véhicule, les automobilistes peuvent se rendre auprès de stations-service spécifiques. Toutefois, l’hydrogène est confronté à diverses contraintes, allant d’une faible efficacité à des coûts élevés.

La problématique de la production d’hydrogène

Bien que l’hydrogène soit un gaz existant à l’état naturel, dans les entrailles de la Terre, il n’est pas aussi facile à extraire que le pétrole. De même, il ne se fabrique pas aussi aisément que l’essence ou le diesel.

Pour l’instant, les producteurs n’ont pas d’autre choix que de le produire en utilisant une technique largement éprouvée, appelée le « vaporeformage ». Cette technique consiste à capter l’hydrogène contenu dans une ressource fossile, comme le méthane. Actuellement, plus de 95 % de l’hydrogène utilisé est fabriqué de cette manière.

Malheureusement, ce procédé comporte deux gros défauts. Tout d’abord, il consomme du méthane qui est un gaz naturel et une ressource terrestre non renouvelable. De plus, il est très émetteur de CO2, un gaz à effet de serre très répandu. En moyenne, pour produire un kilogramme d’hydrogène, il faut émettre près de 10 kilogrammes de CO2. Le vaporeformage constitue donc une solution peu vertueuse et en total désaccord avec la transition énergétique amorcée dans le domaine des transports.

Un futur assuré avec la voiture hydrogène ?

Avec un arsenal d’atouts plutôt intéressant, la voiture hydrogène n’a malheureusement pas encore séduit la majorité des constructeurs. Outre Toyota et Hyundai, seules quelques marques osent s’aventurer sur ce terrain. Volkswagen, par la voix du président du directoire, Herbert Diess, a notamment affirmé que les véhicules à hydrogène ne constituent pas une solution efficace pour une mobilité verte.

Et pourtant, le groupe Stellantis, avec ses marques Peugeot, Citroën et Opel, s’apprête à lancer des utilitaires légers à hydrogène. Dans ces véhicules, la pile se loge sous le capot avant, au-dessus du moteur électrique de traction. Quant aux réservoirs haute-pression, ils sont logés sous le plancher. Ils prennent alors la place de la batterie.

Malgré une faible production de la voiture hydrogène, on peut tout de même noter que Toyota et Hyundai s’approprient déjà le marché. Avec la Nexo, le constructeur coréen a notamment vendu près de 11 500 exemplaires entre 2019 et 2020.

Afin de garantir le bon fonctionnement du véhicule, contactez notre centre OuiGlass Strasbourg. Chez OuiGlass, nous réalisons de nombreuses prestations concernant l’entretien et la réparation de véhicule, allant du remplacement de pare-brise au décalaminage du moteur. Pour prendre rendez-vous, il vous suffit d’appeler au 03 69 71 99 50 ou vous rendre directement sur notre site.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 17 vues

À partir du 28 septembre 2023, le Salon Auto de Lyon revient pour 5 jours d’exposition à Euroexpo. Cette nouvelle édition se concentre sur 5 grands univers de l’automobile : les véhicules neufs, les véhicules d’occasion, le sport automobile, l’écomobilité et les services.

Ce salon est une nouvelle opportunité pour les marques de vraiment faire du business. Il accueillera plusieurs constructeurs automobiles, dont 90 % d’entre eux ont déjà confirmé leur présence.

Le Salon Auto de Lyon : Le rendez-vous annuel des marques pour faire du business

Si de son côté Munich organise l’IAA Mobility du 5 au 10 septembre 2023, Lyon propose également son événement auto à Euroexpo le 28 septembre au 2 octobre.

Anne-Marie Baezner, la directrice du Salon Auto de Lyon, confirme la présence de toutes les marques, soit 49 participants. Face à un tel engouement, Baezner annonce d’ores et déjà qu’il n’y a plus d’espaces disponibles pour davantage d’exposants.

La patronne insiste sur le fait que le Salon Auto de Lyon est un rendez-vous consacré au business. En effet, il a pour objectif de faciliter la vente de voitures, sans mettre en avant une marque en particulier, car les stands seront identiques.

Lors de la précédente édition, le Salon Auto a attiré plus de 65 000 visiteurs et comptait près de 1 800 véhicules neufs et d’occasion vendus.

Le Salon Auto de Lyon 2023 : Cinq thèmes, cinq univers

Les véhicules neufs

Le premier thème est consacré aux voitures neuves et couvrira une surface de 20 000 m².

Toutes les marques seront regroupées, que ce soit les généralistes ou les luxueuses.

Un centre d’essai sera mis à disposition à proximité de ces halls d’exposition, ce qui facilitera la prise en mains des véhicules. Selon les informations reçues, plus de 350 modèles devraient être disponibles à l’essai pour les visiteurs du Salon Auto.

Les véhicules d’occasion

Le deuxième univers rassemble les véhicules d’occasion.

Cette partie du Salon Auto de Lyon est animée par les distributeurs de la région, et ils offrent aux visiteurs un large choix de modèles disponibles dans l’immédiat.

L’écomobilité

Le troisième thème est celui consacré à l’écomobilité.

Cette zone regroupe les automobiles douces qui pourront être testées sur une piste de 50 mètres.

De plus, des experts Ecomouv seront présents sur place pour accompagner les visiteurs dans leurs essais avec conseils à la clé en matière de sécurité et de protection.

Les professionnels de la mobilité électrique feront partie de cet univers.

Le sport automobile

Le quatrième espace est dédié au sport automobile et il s’étendra sur 5 000 m². Plusieurs circuits français seront accessibles durant cet événement et ils exposeront quelques modèles de compétition de diverses disciplines.

Un espace sera d’ailleurs réservé au personnage de BD « Michel Vaillant ».

Les services et accessoires

Cet univers accueillera tous les produits, services et innovations relatifs aux voitures. Quelques animations viendront compléter cet espace.

Le prix d’entrée au Salon Auto de Lyon sera maintenu à 7 € en réservation internet, avec des formules intéressantes pour les familles et les personnes à mobilité réduite.

Ceux qui repartiront avec une nouvelle voiture pourront faire confiance à OuiGlass Strasbourg pour l’entretien de leur auto. Chez OuiGlass, nous proposons par exemple une prestation de décalaminage moteur par hydrogène afin d’aider les véhicules d’occasion à retrouver leurs performances d’origine. La prise de rendez-vous se fait en ligne ou par téléphone au 03 69 71 99 50.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 22 vues

BYD veut s’imposer sur le marché européen. Alors que la concurrence est rude entre les grands de l’industrie automobile, la marque chinoise a décidé de lancer une nouvelle gamme de voitures particulières.

BYD élargit sa gamme

BYD ou Build Your Dreams est passé à la vitesse supérieure. Dans son offensive pour l’Europe, ce géant de l’industrie automobile a décidé d’élargir sa gamme de voitures particulières.

En effet, le constructeur chinois travaille actuellement sur un projet alléchant. Elle prévoit de sortir d’ici quelques mois, un SUV électrique de taille moyenne, le Seal U.

Ce nouveau modèle débarquera bientôt sur les routes européennes, est déjà en vente en Chine. Il y est proposé sous le nom de BYD Song Plus EV, et présente une variante hybride rechargeable avec des fonctionnalités high-tech très pratiques.

Pour l’heure, toutes les caractéristiques techniques du Seal U ne sont pas encore connues. Mais si l’on se base sur le modèle commercialisé en Chine, il faudrait s’attendre à voir un véhicule performant doté d’une technologie de pointe.

En ce qui concerne la taille, le Seal U va faire 4 785 mm de long et proposera cinq places. Il devrait être aussi imposant que la Tesla Model Y ou encore la CUPRA Tavascan.

Pour information, la Song Plus Ev dispose de deux groupes motopropulseurs. Il est équipé d’une batterie de 71,8 kWh et d’un moteur développant 150 kW (204 ch) et 310 Nm de couple maximal. Il s’agit d’un véhicule assez endurant. Son autonomie est de 520 kilomètres.

Plus de détails sur le Seal U

BYD a décidé de conserver le style de la Song Plus pour concevoir le Seal U. En effet, ce nouveau modèle va également intégrer une calandre fermée, une ligne de capot inclinée, et des phares triangulaires. 

Côté design, l’habitacle du Seal U suivra également celui de Song Plus. Il va contenir un écran rotatif de 15,6 pouces, un volant à trois branches, et un tableau de bord LCD.

Et ce n’est pas tout. BYD y a également intégré un sélecteur de vitesse rétractable ainsi que toutes sortes de gadgets. La seule différence notable avec l’habitacle de la Song Plus est sa couleur. Une nuance de noir qui colle parfaitement à l’aspect futuriste et high-tech du véhicule.

À noter, BYD prévoit de lancer officiellement un nouveau SUV électrique le Seal U fin 2023 ou, au plus tard, début 2024. Ainsi, le modèle devrait faire sa première apparition en public au Salon de l’automobile de Munich en septembre.

Pour l’heure, le prix exact du Seal n’a pas encore été révélé. Néanmoins, la rumeur évoque un tarif compris entre 45 000 et 50 000 euros. Reste à voir si elles sont fondées.

Vous souhaitez remplacer votre pare-brise en mauvais état, mais ne savez pas où vous tourner ? OuiGlass Strasbourg vous propose ses services. Confiez-nous la tâche et obtenez satisfaction. Disposant d’une équipe de professionnels, nous nous engageons à réaliser les travaux dans un délai court. Intéressé ? Appelez-nous au 03 69 71 99 50. Par ailleurs, vous pouvez aussi prendre rendez-vous directement sur le site. Nous serons ravis de vous accueillir dans notre garage.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 33 vues

La bonne utilisation des feux de voiture est essentielle pour garantir la sécurité du conducteur et celle de ses passagers. De fait, il est primordial de connaître leur rôle pour ne pas les confondre et de les utiliser à bon escient. Découvrez à travers ces quelques paragraphes, la différence entre les feux de croisement et les feux de route.

Utilisation des feux de croisement

Appelés aussi “codes”, les feux de croisement permettent d’éclairer la route et de voir jusqu’à 30 mètres une fois la nuit tombée. Ils sont les phares les plus utilisés sur un véhicule. En ville, il est d’usage de s’en servir pour limiter les risques d’accidents.

Les feux de croisement ont pour rôle d’éclairer la route sans nuire aux autres usagers de la route. De par leur angle réglable, ils éclairent plus à droite ce qui limite la lumière dirigée vers les véhicules se trouvant devant soi.

Mais les feux de croisement ne servent pas seulement à éclairer la route. Ils jouent également un rôle dans la visibilité de votre véhicule. L’utilisation de ces phares permet non seulement de voir, mais aussi d’être vu.

En France, il convient d’utiliser les feux de croisement dès la tombée de la nuit. Dans certains pays européens comme l’Autriche, leur utilisation devient obligatoire si le véhicule ne dispose pas de feux diurnes.

Enfin, sachez que l’absence de feux de croisement ou le fait de ne pas s’en servir quand la visibilité est faible constitue une infraction. Celle-ci entraîne une contravention, et une amende forfaitaire de 135 euros. En plus, des points vous sont retirés sur le permis de conduire.

Utilisation des feux de route

Les feux de route et les feux de croisement ne s’utilisent pas de la même façon. Selon le Code de la route, les conducteurs se doivent d’actionner leurs feux de croisement plutôt que leurs feux de route lorsqu’ils suivent ou croisent un autre véhicule.

L’article R40 précise même que la substitution de ces feux doit se faire suffisamment à l’avance pour ne pas nuire aux autres usagers de la route. Les conducteurs qui ne respectent pas cette règle se voient sanctionner, et peuvent contracter une amende de 135 euros.

En France, la réglementation exige que les feux de route puissent éclairer au moins jusqu’à 100 mètres. Aussi, il est stipulé qu’un véhicule doit en comporter une ou deux paires au moins. Ces paires doivent avoir une largeur de 130 centimètres minimum, et la puissance des LED qui y sont installés ne doit pas dépasser les 60 Watts.

Lorsqu’un conducteur n’éteint pas les feux de route au moment de croiser un autre usager, il crée une situation dangereuse et augmente le risque d’accident. Pour cette raison, actionner ces feux dans ce contexte est formellement interdit. D’ailleurs, cela constitue une infraction. Comme indiquée plus haut, cette infraction entraîne une amende forfaitaire de 135 euros.

Vous souhaitez redonner de l’éclat à votre éclairage dans un délai court ? Faites appel à OuiGlass Strasbourg. Professionnelle et qualifiée, nous sommes une équipe experte en rénovation d’optique de phares. Composez le 03 69 71 99 50 pour nous joindre par téléphone. Sinon, il vous est possible de fixer un rendez-vous directement sur le site.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 30 vues

Plusieurs signes peuvent indiquer qu’un pare-brise a besoin d’être remplacé. Ces signes ne doivent pas être ignorés et nécessitent une intervention immédiate pour garantir la sécurité du conducteur et de ses passagers. Découvrez, en lisant ces quelques paragraphes, les signes en question.

Quand le verre offre une mauvaise visibilité

La performance de votre pare-brise peut diminuer au fil du temps. Quand celui-ci commence à offrir une mauvaise visibilité lors de la conduite, c’est le signe qu’il faut faire un remplacement au plus vite.

Voyez également si le verre tremble plus qu’il ne le devrait. Dans ce cas, il vous faudra recourir à un changement, car le vitrage risque de céder à tout moment.

L’intervention d’un professionnel est requise pour assurer le bon déroulement du remplacement de pare-brise. Aussi débrouillard que vous puissiez être, ne vous risquez pas à le faire vous-même sous peine de réaliser un mauvais montage.

Présence de rayures profondes

Si les fines rayures sur le pare-brise se réparent facilement, les bris plus profonds ne se règlent que par un remplacement du vitrage. En effet, un pare-brise avec une ou plusieurs rayures profondes ne peut plus se réparer. Si le vôtre est dans cet état, la seule option envisageable est d’approcher un professionnel pour effectuer un changement.

Notons que les fines rayures ne sont pas non plus négligeables. Laissées sans soin sur une longue période, elles s’aggravent et se transforment en fissures plus profondes ou en bris. De fait, veillez à toujours vérifier la présence de marques ou fissures sur votre pare-brise. Peu importe leur taille ou leur profondeur, elles finiront par causer des dégâts irréparables si vous n’intervenez pas assez vite.

Vous devez également savoir que faire réparer plusieurs fois un pare-brise n’est pas recommandé. Le verre étant fragile, le faire rénover ne permettra pas de préserver sa solidité. À un moment, il faudra se résoudre à changer complètement de vitrage sous peine de le voir se briser en cours de route.

Présence de bris mal positionné

Un pare-brise qui présente une marque ou une fissure gênant la vision du conducteur doit être remplacé. Peu importe l’état du verre, ne prenez pas le risque de rouler plus longtemps avec un pare-brise qui affiche flou.

En effet, la présence de bris dans le champ de vision peut nuire grandement lors de la conduite. Il peut arriver qu’un détail échappe au conducteur et cela peut avoir des conséquences terribles. Pour votre sécurité et celle de vos passagers, ne roulez pas avec un pare-brise en mauvais état.

Notons que le meilleur moyen de savoir si un remplacement de pare-brise s’impose, c’est d’approcher un professionnel. Cela dit, il vous est aussi possible de prendre la décision par vous-même en vous référant aux points suivants :

  • La taille de l’impact : réparation possible si la surface fissurée est plus petite qu’une pièce de 25 cents
  • La zone de l’impact : réparation possible si la surface fissurée est située hors champ de vision du conducteur et à au moins 3 cm des bords du pare-brise
  • Le nombre de fissures : un pare-brise comportant des rayures trop importantes ne doit plus être réparé

Le verre laisse passer l’eau

Si votre pare-brise laisse l’eau s’infiltrer pendant les intempéries, cela signifie que les fissures sont profondes. Dans ce cas, il faut recourir à un remplacement, et non à une réparation du vitrage.Que ce soit pour un remplacement ou une rénovation de pare-brise, OuiGlass Strasbourg est la solution à vos problèmes. Disposant d’une équipe de professionnels qualifiés, nous nous engageons à réaliser les travaux avec brio. Contactez-nous au 03 69 71 99 50 pour fixer une date ou prenez rendez-vous directement sur le site.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 22 vues

Conduire en été peut s’avérer aussi éprouvant que compliqué surtout en cas de longs trajets. Pour cette raison, le conducteur est tenu de suivre certaines recommandations et de connaître quelques règles pour s’assurer d’un parcours paisible et sans encombre. Focus sur les réglementations routières spécifiques à l’été.

Conduire lorsqu’il fait moins chaud

En été, il convient de rouler en début de matinée ou en fin de journée, lorsque la température est moins élevée. D’une manière générale, le faire réduit les risques de surchauffe du véhicule et offre plus de confort au conducteur.

Par ailleurs, prendre la route en étant parfaitement reposé constitue une règle d’or de la conduite en saison estivale. En effet, le conducteur doit jouir des meilleures conditions en raison de la très forte chaleur, car celle-ci accentue la fatigue. Tous les experts de la circulation s’accordent à le dire, conduire en été se révèle plus compliqué en raison de la forte température.

Rouler en été nécessite également de faire des pauses régulières si le trajet est assez long. Durant ces pauses, le conducteur et les passagers doivent s’hydrater correctement. L’hydratation se révèle extrêmement importante, car elle permet un regain d’énergie en plus de réduire les risques de malaise en cours de route.

La sieste s’avère également très utile, alors ne vous gênez pas pour piquer un petit roupillon quand cela s’avère nécessaire.

Enfin, en période de forte de chaleur, organisez-vous pour avoir les articles suivants dans l’habitacle :

  • De l’eau pour s’hydrater
  • Des lunettes de soleil au cas où les rayons solaires vous gêneraient lors de la conduite
  • De quoi coincer les fenêtres arrière du véhicule pour laisser entrer l’air frais

Utilisez la climatisation avec précaution. Il ne faut pas que la température dans l’habitacle soit trop différente de celle à l’extérieur.

Garder un œil sur le voyant moteur

Un voyant moteur qui s’allume indique une surchauffe du moteur. Dans cette situation, le conducteur est tenu de s’arrêter immédiatement et en toute sécurité pour ne pas abîmer la mécanique.

Une fois à l’arrêt, procédez à une vérification rapide. Vérifiez les différents niveaux d’huile, le filtre à air ainsi que tout autre équipement susceptible de lâcher à cause de la trop forte chaleur.

Si tout vous semble correct, laissez reposer le moteur le temps qu’il refroidisse. Prenez dix à 20 minutes puis reprenez la route. Une fois au volant, voyez si le voyant se met encore à s’allumer. Si c’est le cas, faites appel à un mécanicien, car il peut s’agir d’un dysfonctionnement d’un tout autre degré.

En effet, la chaleur peut causer la surchauffe des maîtres-cylindres et du liquide de frein. Voilà pourquoi, en été, vérifier régulièrement les équipements est une nécessité.

Pour anticiper les pannes et s’assurer du bon fonctionnement de votre véhicule pendant l’été, vérifiez régulièrement :

  • Le niveau de liquide de refroidissement
  • L’état de la climatisation. Il faut nettoyer régulièrement les filtres.
  • Le niveau des liquides des lave-glaces et des freins
  • Les voyants moteurs

Votre véhicule a besoin de se faire décalaminer ? Faites appel à OuiGlass Strasbourg. Grâce à notre équipe d’experts, il retrouvera une performance optimale ce qui facilitera le passage au contrôle technique. Vous pouvez nous joindre au 03 69 71 99 50 pour convenir d’une date. Sinon, prenez directement rendez-vous sur le site. Nous nous ferons une joie de vous accueillir.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 25 vues

Les pneus sont des éléments importants de la sécurité d’une automobile. Ils garantissent une bonne stabilité et assurent l’adhérence du véhicule. Ils jouent également un rôle capital dans la performance de la voiture. Les professionnels de l’auto apprennent les différentes catégories de pneus durant leur formation au CAP Mécanique. On peut retrouver plusieurs types de pneus selon les saisons et le modèle du véhicule.

Les différents types de pneus : les pneus toutes saisons

Les pneus toutes saisons sont conçus pour assurer une bonne tenue de route, peu importe les conditions météorologiques. Ce type de pneumatique est composé d’une bande roulement permettant au véhicule de rester stable sur routes sèches, mouillées ou légèrement enneigées. D’une manière générale, les pneus toutes saisons sont adaptés pour une température qui ne descend pas en dessous des 4 °C.

Par conséquent, les routes verglacées ou avec une neige lourde ne sont pas adaptées pour une utilisation optimale des pneus toutes saisons. L’utilisation de ce type de pneu varie donc en fonction du lieu d’habitation du conducteur. S’il habite dans une région au climat doux en hiver, les pneus toutes saisons constituent une solution adéquate. En revanche, s’il s’agit d’une région où il neige régulièrement, il faudra opter pour des pneus hiver.

Les différents types de pneus : les pneus hiver

Les pneus hiver ont la particularité de posséder une quantité importante de lamelles. Cette particularité lui permet d’accrocher la neige. De plus, le caoutchouc est souple et il ne se durcit pas lorsque la température extérieure est en baisse. En revanche, ce type de pneu n’est pas adapté pour les fortes températures et il peut rapidement se dégrader en été.

On retrouve aussi des pneus hiver cloutés qui comportent des crampons métalliques. Le véhicule peut alors bénéficier d’une meilleure traction sur les routes verglacées ou très enneigées. D’une manière générale, les pneus hiver sont à monter lorsque la température extérieure descend en dessous de 7 °C.

Les différents types de pneus : les pneus été 

Les pneus été sont, comme leur nom l’indique, conçus pour rouler en été. Leur utilisation est donc recommandée lorsque le climat est au-dessus de 7 °C. Les pneus été possèdent une structure offrant au véhicule un meilleur comportement routier sur routes sèches, mais également sur routes humides. Une utilisation des pneus été dans leurs conditions optimales permet de favoriser la longévité des pneumatiques, de réguler la consommation de carburant et d’apporter plus de confort.

Les différents types de pneus : les pneus taille basse

Il faut savoir que la taille d’un pneu est déterminée de par sa hauteur, son diamètre de jante et sa largeur. Tous ces paramètres sont combinés et constituent les tailles inscrites sur le flanc des pneus des véhicules. Les pneus taille basse ont la particularité d’avoir une hauteur, entre la jante et le sol, qui est considérablement réduite. On les retrouve généralement sur les voitures de sport et de haute performance.

Ce type de pneu est aussi très apprécié par les adeptes du tuning. Il leur permet d’avoir un véhicule au look original et moderne. En parlant de tuning, les intéressés peuvent également remplacer leurs vitres pour plus de personnalisation. Pour ce faire, ils peuvent se rendre auprès de OuiGlass Strasbourg. Les prises de rendez-vous se font directement sur leur site ou par téléphone au 03 69 71 99 50.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 32 vues

Que ce soit pour une voiture neuve ou d’occasion, pour acheter un véhicule aujourd’hui, il faut se poser les bonnes questions afin de prendre les bonnes décisions. La France entre dans une nouvelle phase de transition écologique, ce qui n’aide pas les usagers concernant leurs interrogations sur les nouvelles modalités d’acquisitions automobiles. Or, posséder un véhicule est primordial puisqu’il permet de faciliter le quotidien des usagers. Voici alors quelques éléments qui pourront faciliter le choix des plus indécis.

Bien définir ses besoins avant d’acheter d’un véhicule

Avant d’entamer ses recherches, il est recommandé aux usagers de déterminer précisément leurs besoins et leur budget. En effet, ces deux critères varient selon les individus et ils peuvent être conditionnés en fonction de quelques facteurs :

  • Leur lieu de résidence ;
  • L’usage qu’ils souhaitent faire du véhicule ;
  • Le kilométrage qu’ils parcourent quotidiennement ;
  • La structure de leur famille ;
  • Leurs besoins en matière de chargement.

Établir un budget pour l’achat de son véhicule

La question du prix est bien évidemment importante. Au moment d’entamer les recherches, il est essentiel de savoir établir un budget auto-fixe. Cela est nécessaire pour obtenir un certain gain de temps et pour vérifier si un modèle s’avère être plus onéreux que prévu. Afin de définir son budget, il faudra prendre en compte le prix d’achat du véhicule. Mais également d’autres éléments tels que l’assurance auto, le carburant et l’entretien du véhicule. Pour finir, il serait intéressant de définir le mode de financement du véhicule. S’agira-t-il d’un achat au compte, à crédit auto classique ou en leasing auto ? Chacune de ces possibilités est à prendre en compte lors de l’établissement du budget auto.

Examiner l’état général du véhicule avant l’achat

Afin de bien choisir son véhicule, il est nécessaire de l’examiner sous tous ses profils. Cela permettra de facilement détecter les éventuels problèmes avec le véhicule, surtout s’il s’agit d’une occasion. Le client peut commencer par examiner l’extérieur, en passant au peigne fin la carrosserie et la vitrerie. Il devra détecter toutes traces de rayures ou de frottement, l’état des serrures et les arêtes de portières. L’acquéreur sera aussi tenu de vérifier les vitres et les joints qui les entourent. Si des défauts venaient à être constatés, le client peut contacter un professionnel tel que OuiGlass pour réparer la vitre du véhicule. Chez OuiGlass, l’acquéreur peut profiter de plusieurs types de services : réparation de pare-brise, réparation d’impact, rénovation d’optique de phares, décalaminage, remise à niveau du système ADAS et des prestations de vitrages diverses.

Vérifier les aspects techniques de véhicule au moment de l’achat

Cela concerne :

  • Les pneumatiques : Vérifier s’ils fonctionnent par paire et que les marques sont les mêmes.
  • Le système de freinage : Vérifier l’état des plaquettes et des disques de chaque roue.
  • Le moteur : Vérifier les niveaux et l’aspect général du moteur (propreté, présence de plastiques esthétique, etc.).

Par ailleurs, il est intéressant de s’assurer que le véhicule réponde parfaitement aux normes en vigueur en ce qui concerne la sécurité routière avant d’acheter un véhicule. Chez OuiGlass, les particuliers profitent de services d’entretien et de remise à niveau du système d’aide à la conduite ADAS. Disposant d’équipements de pointe, OuiGlass Strasbourg peut procéder au reconditionnement de ce système, et offre à ses clients une franchise ou un chèque de 100 €. La prise de rendez-vous se fait sur le site internet ou par téléphone au 03 69 71 99 50.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 46 vues
Essuie-glaces les mieux adaptés pour l'hiver

C’est pendant l‘hiver que les essuie-glaces sont soumis aux plus rudes épreuves, entre le gel, la neige et les frottements à répétition. C’est la raison pour laquelle les balais d’essuie-glace d’hiver ont été créés. Ce sont dans les régions où les conditions météorologiques sont particulièrement rudes qu’ils sont installés sur les voitures. À la fois plus robustes et plus souples, ce sont vos meilleurs alliés pour faire face à une saison rude. Alors, comment bien choisir ses essuie-glaces pour l’hiver ?

Anatomie de l’essuie-glace d’hiver

Sur les balais d’essuie-glace d’été – ou standard – la lame est de conception ouverte. Ce qui suffit amplement pour des conditions normales. Pour les hivers froids, enneigés et glacés, les balais d’essuie-glace d’hiver sont de construction plus robuste et sont équipés d’un revêtement synthétique et flexible. Ce dernier protège les composants essentiels et l’ossature de l’essuie-glace contre la glace, le gel et la neige. Le balai lui-même est formulé à partir d’un composé de caoutchouc qui reste souple même quand les températures sont inférieures à zéro. Ce genre de balai d’essuie-glaces permet de dégager efficacement le pare-brise dans quasiment toutes les conditions hivernales.

Pourquoi changer d’essuie-glace en hiver ?

La différence entre les 2 types de balais d’essuie-glace ne se fera ressentir que si vous connaissez des conditions météorologiques particulièrement enneigées dans votre région. Si vous connaissez de fortes chutes de neige et du gel assez important là où vous habitez, équiper votre voiture de balais d’essuie-glace d’hiver va vous permettre de rouler l’esprit tranquille. 

Les balais essuie-glace d’hiver sont spécialement conçus pour les températures froides et les conditions météo extrêmes. En comparaison, le caoutchouc “ordinaire” des balais d’essuie-glace standard ne résiste pas à des températures très faibles. Il peut même devenir cassant, se fissurer ou se briser sous l’effet du froid intense. Le caoutchouc qui équipe les balais d’essuie-glace d’hiver est quant à lui plus résistant et plus souple. 

Comment changer en essuie-glace d’hiver ? 

Vous habitez dans une région où les conditions météo sont rudes en hiver ? Si vous avez déjà eu du mal à passer la saison hivernale avec vos balais d’essuie-glace standard, vous avez probablement besoin d’équipement d’hiver. 

Le changement des balais d’essuie-glace n’est pas très difficile. Il suffit d’identifier le type de fixation des balais pour savoir comment les désolidariser de l’ossature des essuie-glaces. 

Bosch, Valeo, Michelin, etc. De nombreuses marques proposent divers modèles de balais pour l’hiver. Pour plus de sérénité, il est préférable de laisser un professionnel choisir l’équipement le plus adapté pour votre véhicule en fonction de différents paramètres. 

OuiGlass est une entreprise leader dans la réparation et le remplacement de pare-brise, et de tout ce qui est autour du vitrage du véhicule. Nous vous proposons des solutions rapides et sûres grâce à notre maillage de centres à travers toute la France. Contactez notre centre OuiGlass Strasbourg au 03 69 71 99 50 pour tout renseignement ou pour prendre rendez-vous. Notre site internet est également à votre disposition.

Nos équipes d’experts sont formées et suivent toutes les normes de sécurité. Elles bénéficient des meilleurs équipements du secteur et de matériaux de haute qualité pour vous fournir les meilleurs résultats. 

ParOuiGlass Strasbourg Nord 52 vues

De janvier à mars 2023, les ventes de voitures neuves en France ont augmenté de 15,2 %, d’après la plateforme automobile (PFA). Cela signifie que pour le huitième mois consécutif, le marché progresse. Par ailleurs, voici un classement des 10 modèles d’automobiles les plus vendus en France au cours du premier trimestre.

La Peugeot 208 gagne du terrain

Le premier trimestre de l’année 2023 a été dominé par la Peugeot 208. Celle-ci a repris une cadence élevée après une année 2022 florissante. En effet, cette automobile a réussi à enregistrer une part de marché de 5,8 %. Selon les statistiques officielles publiées par le CCFA, il aurait également cumulé 24 428 immatriculations.

En ce qui concerne ses rivales directes, à savoir Clio et Sandero, ces dernières sont loin derrière. En termes d’immatriculation, elles affichent respectivement 19 307 et 16 708. L’équivalent de 4,6 % et 4,0 % de parts de marché.

La Citroën C3 progresse

La Citroën C3 est classée quatrième juste derrière la Clio et la Sandero. À l’issue des trois premiers mois de 2023, le modèle a enregistré 14 532 immatriculations. Contrairement à la Citroën C3, la Peugeot 2008, elle, a reculé. Elle est désormais à la cinquième place avec ses 7 426 immatriculations. Malgré ce recul, le modèle conserve son rang de meilleur SUV.

Le rival direct de la Peugeot 2008, le Renault Captur, occupe la 7e place. Il est pris en tenaille entre deux prestigieux modèles : la berline 308 et la Peugeot 3008. La première a enregistré 12 115 immatriculations. Tandis que le second 9 542.

Quid de la Toyota ?

La Toyota n’a pas à rougir face à ses rivales. Figurant parmi les constructeurs automobiles étrangers les mieux classés de la liste, elle a réalisé de bonnes ventes au courant de ces derniers mois. Idem pour Dacia, le constructeur franco-roumain. Avec son SUV Yaris Cross, ce géant de l’automobile a réussi à s’accaparer la 12e place du classement.

En outre, il est important de mettre en lumière les deux modèles 100 % électriques du classement. La Dacia Spring et la Tesla Model. Si le premier s’est fait une place grâce aux ventes réalisées au courant du mois de mars, le second, lui, figurait déjà dans la liste depuis quelques mois. Notons que la Dacia Spring a cumulé 8 264 immatriculations en trois mois. Ce qui lui a permis de devancer le Dacia Duster et la Toyota Yaris Cross en termes de ventes.

En bref, voici le top 10 des modèles d’automobiles les plus vendus en France de janvier à mars 2023

  1. PEUGEOT 208
  2. RENAULT CLIO
  3. DACIA SANDERO
  4. CITROËN C3
  5. PEUGEOT 2008
  6. PEUGEOT 308
  7. RENAULT CAPTUR
  8. PEUGEOT 3008
  9. TESLA MODEL Y
  10. DACIA SPRING

OuiGlass Strasbourg est un spécialiste de la rénovation de phares et de pare-brise. Si ceux de votre véhicule ont besoin d’être réparés ou remplacés, n’hésitez pas à nous contacter. OuiGlass Strasbourg peut être joint au 03 69 71 99 50. Ceux qui souhaitent prendre rendez-vous peuvent le faire sur le site. Nous nous ferons une joie de répondre à toutes vos questions.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 35 vues

La création des véhicules motorisés a fait naître les compétitions automobiles. Celles-ci sont aujourd’hui suivies par des millions de passionnés et réunissent les pilotes les plus aguerris. Tous les ans, des événements de grande ampleur tels que le rallye de Dakar ou le Grand Prix de Monaco sont toujours très attendus. Voici quelques courses automobiles légendaires qui ont marqué l’histoire du sport.

La course de côte du Pic Pikes

Classé parmi les courses les plus rudes de la planète, “La course vers les nuages” requiert un grand savoir-faire. En effet, les pilotes qui se risquent à y courir sont des professionnels de la conduite qui n’ont peur de rien. Même pas des 150 virages à gérer avant d’atteindre la ligne d’arrivée.

Courir sur le circuit de Pikes Peak Hill Climb demande un effort et une concentration surhumaine. Comme le trajet est constitué majoritairement de montées, la capacité à tenir le véhicule et à élaborer une stratégie au fur et à mesure de la course est ce qui départage les pilotes.

Pour information, la première édition de la course de côte du Pic Pikes s’est déroulée en août 1916. Celle-ci a été organisée à l’initiative de Spencer Penrose, le gérant d’un hôtel qui a contribué à l’aménagement de la route qui sert aujourd’hui de circuit.

Le Rallye Dakar

Il s’agit là de l’une des courses automobiles les plus célèbres au monde. Connu pour son circuit difficile, le rallye de Dakar est un incontournable pour les passionnés de vitesse. Chaque année, cette course automobile est attendue par des millions de fans. Elle bénéficie notamment d’une large couverture médiatique, en plus de réunir les meilleurs pilotes du moment.

Le Rallye Dakar existe depuis plus de 40 ans. Elle a été organisée pour la première fois en 1979 et portait à sa création le nom de Paris-Alger-Dakar. La première édition de cette course automobile légendaire a réuni 170 équipages.

Le Daytona 500

Très populaire en Amérique du Nord, La Daytona 500 est considérée par beaucoup comme le summum de la course automobile. Elle a été organisée pour la première fois en 1959, et n’a cessé de se développer depuis. Aujourd’hui, l’événement compte des millions de passionnés et réunit les meilleurs pilotes de stock-car.

Le Daytona 500 est classé parmi les courses automobiles légendaires pour ce qu’il nous a fait vivre au cours de ses 65 ans. En effet, le circuit a été témoin de moments mémorables qui sans doute resteront à jamais gravés dans l’histoire de la course automobile.

Le Daytona 500 est la première étape du championnat de NASCAR Cup Series. Elle se déroule généralement en février et réunit quelques quarantaines de participants.

Le Grand Prix de Monaco

On ne peut parler de course automobile légendaire sans mentionner le Grand Prix de Monaco. Certainement l’une des courses les plus suivies de ces dernières décennies, elle s’est installée comme un incontournable pour les fans de F1.

Le Grand Prix de Monaco s’est déroulé pour la toute première fois en 1929. Elle a été créée deux décennies avant la Formule 1. Aujourd’hui, la course automobile fait partie des trois courses les plus prestigieuses au monde. Les 24 Heures du Mans et les 500 miles d’Indianapolis sont les seuls à avoir à peu près le même niveau.

Votre véhicule a besoin d’un décalaminage ? Confiez-le à OuiGlass Strasbourg. Avec notre équipe d’experts, nous nous ferons une joie de réaliser cette prestation pour vous. Pour entrer en contact avec OuiGlass Strasbourg, composez le 03 69 71 99 50. Vous pouvez également prendre rendez-vous sur le site ou vous rendre directement dans nos garages.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 40 vues

Après un accident de la route, reprendre le volant peut s’avérer compliqué. À cause de la peur et du stress liés au traumatisme subi, on doute et on n’ose plus conduire. Heureusement, il existe différentes méthodes pour vaincre cette peur. Dans cet article, nous allons vous en citer quelques-uns.

Se faire accompagner

Pour transcender leur peur de conduire, certains conducteurs se font accompagner par un proche ou une personne en qui ils ont confiance. C’est un moyen efficace pour vaincre l’amaxophobie, mais elle peut ne pas marcher sur n’importe qui. En effet, son efficacité dépend surtout du mental de l’individu.

S’il croit réellement pouvoir vaincre sa peur de conduire grâce à cette méthode, il y a de grandes chances qu’il y parvienne. À contrario, une personne qui applique la méthode sans vraiment y croire ne fera que perdre son temps. Dans ce cas, il est préférable de chercher un autre moyen.

Par ailleurs, se faire accompagner lors de la conduite convient surtout aux personnes qui n’ont pas confiance en leurs réflexes. Si vous doutez de vos capacités à garder votre calme une fois au volant, c’est la méthode à utiliser.

Cela dit, il faut faire attention. Veillez à ne pas faire trop durer cette habitude. En effet, s’habituer à conduire accompagné peut être contre-productif. Au lieu de vous débarrasser de votre peur de conduire, vous vous créez une zone de confort qui finira par vous rendre totalement dépendant de la méthode. Ainsi, l’angoisse liée au fait de se retrouver seul au volant se verra décupler, le jour où vous serez amené à conduire en solitaire.

Y aller étape par étape

Reprendre le volant après un accident n’est jamais évident. Pour cette raison, il convient de ne pas se mettre la pression et de rester raisonnable. Soyez patient et ne vous forcez surtout pas.

Dites-vous que ce que vous avez vécu est une expérience terrible. Il est donc tout à fait normal d’appréhender le fait de conduire après cela. Ce que vous devez faire pour avancer, c’est y aller pas à pas. En faisant des petits efforts de façon continue, vous allez obtenir de meilleurs résultats.

Par ailleurs, les spécialistes recommandent également d’échanger avec des experts de la conduite pour vaincre l’amaxophobie. Selon eux, parler de ses tracas à des personnes qui peuvent solutionner le problème est le meilleur moyen de progresser.

Sinon, il reste aussi l’option « conduite facile ». Cette méthode consiste à reprendre confiance en soi en conduisant sur un circuit déjà exploré.

Faire des exercices de respiration

La peur de conduire est souvent liée au stress et au manque de confiance en soi. Si vous souhaitez vous débarrasser de cette phobie, vous devez essayer de vous détendre au moment de tenir le volant.

Heureusement, il existe une astuce qui aide à déstresser dans moments cruciaux. Il s’agit de la respiration abdominale. Concrètement, la respiration abdominale consiste à respirer à la manière d’un bébé. C’est-à-dire, inspirer et expirer avec ses poumons ainsi que son ventre.

Pratiquer cette respiration au moment de prendre le volant vous aidera à évacuer le stress.

Votre pare-brise a besoin d’être rénové ou remplacé ? Faites appel à OuiGlass Strasbourg. Nous nous ferons une joie de vous donner satisfaction. Joignez-nous au 03 69 71 99 50 pour obtenir plus amples informations. Si vous souhaitez prendre rendez-vous, faites-le directement sur le site.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 70 vues

En été, il ne faut pas garer son véhicule n’importe où. La chaleur et les rayons solaires risqueraient de l’endommager. Soyez plus précautionneux, et suivez ces quelques conseils pour protéger votre voiture lorsque l’intensité lumineuse est plus élevée.

Se garer à l’ombre

Il n’est jamais bon de laisser son véhicule exposé trop longtemps au soleil. Pour protéger les pneumatiques ainsi que la carrosserie, il faut se garer à l’ombre. En effet, la chaleur générée par les rayons solaires peut causer de gros dégâts à votre voiture.

Elle favorise la détérioration rapide des joints en caoutchouc, en plus d’abîmer les moquettes intérieures et même les tissus. Pour pallier cela, le conducteur doit être précautionneux. Il doit toujours se garer sur une zone où la température est optimale.

Par ailleurs, ceux qui n’ont pas de garage à leur disposition doivent se montrer créatifs. Pour avoir une zone d’ombre où stationner, ils peuvent utiliser un pare-soleil. Notons que la housse de protection est aussi une option. Elle peut être utilisée pour protéger intégralement ou partiellement la voiture.

Ne pas se garer près d’un arbre

Si en été, il est conseillé de se garer là où le soleil ne frappe pas trop fort, il faut aussi éviter de stationner près des arbres. La raison ? Vous risquez d’endommager la carrosserie ou la peinture du véhicule. En effet, entre les déjections d’oiseaux qui salissent la peinture, et les autres contaminants corrosifs, la partie extérieure de la voiture est mise à rude épreuve. Des branches mortes peuvent même tomber et abîmer le capot.

En outre, la baie de pare-brise – partie où sont généralement fixés les balais d’essuie-glaces – est une zone à nettoyer régulièrement. Vous l’ignorez peut-être, mais c’est à cet endroit que sont logées les voies d’aération de l’habitacle. Si par malheur, des feuilles venaient à boucher ces trous d’aération, vous allez avoir du mal à faire partir les odeurs d’humidité dans l’habitacle. Ce qui peut être gênant non seulement pour le conducteur, mais aussi pour les passagers.

Ne pas garder de la nourriture à bord

Un dernier conseil pour protéger sa voiture lorsqu’on stationne en été. Ne laissez jamais de restes de nourriture dans l’habitacle. En effet, ces restes attirent les rongeurs, et les rongeurs, eux, peuvent causer de gros dégâts au véhicule.

Ils ne vont pas se limiter à la nourriture laissée dans le véhicule, ils iront jusqu’à dévorer les fils électriques des bougies et des protections phoniques.

Résultat des courses, plus de courant, et le véhicule ne pourra pas démarrer. Pour éviter ce genre de déconvenue, emportez avec vous les emballages et les restes d’encas lorsque vous sortez du véhicule. Aussi, nettoyez régulièrement l’habitacle pour vous débarrasser des odeurs et ainsi protéger le véhicule.Vous souhaitez rénover vos phares ou votre pare-brise ? Faites appel à OuiGlass Strasbourg. Notre équipe d’experts s’engage à vous les rendre comme neufs et à effectuer tous les travaux dans les plus brefs délais. Contactez-nous 03 69 71 99 50 si intéressé(e). Sinon, il vous est également possible de prendre rendez-vous directement sur le site.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 42 vues

Lorsqu’un sinistre ou un accident survient, il n’est pas toujours facile de prouver sa bonne foi ou de déterminer avec certitude la responsabilité des différentes personnes impliquées. Afin de faciliter le travail des assureurs, la caméra embarquée a donc été mise au point. Ce petit appareil étanche enregistre de manière continue tout ce qui se déroule devant le véhicule, ce qui permet alors de constituer des preuves tangibles à présenter devant son assureur et devant la justice.

Comment fonctionne la caméra embarquée ?

La caméra embarquée possède un mode de fonctionnement très simple. Généralement placée en dessous ou à côté du rétroviseur intérieur, la caméra embarquée ou « dashcam » filme en continu tous les déplacements de l’automobiliste. L’enregistrement commence dès la mise en marche du véhicule, sans que l’automobiliste ait à intervenir. Et cela se poursuit jusqu’à la fin du trajet et de la coupure du moteur.

Les vidéos s’effacent au fur et à mesure, et il est possible de les transférer sur un disque dur externe. Les données et les déplacements de l’automobiliste sont ainsi préservés et restent confidentiels. En cas de sinistre ou de vandalisme, la vidéo enregistrée est conservée par la dashcam et la suppression automatique ne s’applique pas. Cela facilite la récupération de la vidéo afin de servir de preuve dans un dossier d’indemnisation.

L’usage des vidéos enregistrées par la caméra embarquée

Si besoin, le conducteur peut aussi récupérer une vidéo spécifique, même s’il n’a pas été victime d’un accident. Parfois, cela peut être utile s’il a été témoin d’un accident de la route et qu’il souhaite apporter sa contribution à l’affaire. La vidéo peut ensuite servir à prouver la bonne foi des conducteurs en cas d’accident responsable ou non responsable.

Deux autres fonctionnalités sont aussi disponibles :

  • Le mode parking : La caméra embarquée se met automatiquement en route dès qu’une personne s’approche trop près de la voiture alors qu’elle est à l’arrêt. Une fonctionnalité utile dans le cas où un individu tente de forcer l’ouverture de la portière ou qu’un autre véhicule rentre en collision avec le véhicule ;
  • Le mode GPS : Cette fonctionnalité sert à enregistrer la géolocalisation et la vitesse de la voiture, et fonctionne comme une aide à la conduite en envoyant des alertes lorsqu’un ralentissement ou un danger sont détectés.

Les assureurs favorables à l’utilisation de la caméra embarquée

Outre le constat dressé suite à un accident, les vidéos enregistrées avec la caméra embarquée sont de plus en plus prises en compte par les assureurs. Ces derniers acceptent les preuves que la dashcam peut leur apporter. En cas de litige avec un tiers, ces enregistrements peuvent départager les deux parties de la manière la plus équitable et irréfutable possible, en retranscrivant les faits.

De nombreux assureurs proposent aujourd’hui une baisse du prix de leurs contrats pour les automobilistes possédant une caméra embarquée. Les remises peuvent aller de 10 à 15 % sur la garantie accident. De telles réductions existent, car les assureurs considèrent que les conducteurs utilisant une dashcam sont moins susceptibles de faire des fraudes.

Suite à l’enregistrement d’une tentative d’effraction par bris de gale et l’inculpation du malfaiteur, il est désormais temps de réparer sa vitre. Pour cela, il est recommandé de se rendre chez OuiGlass Strasbourg. Expert en remplacement de vitre, la prise de rendez-vous peut se faire en ligne ou par téléphone au 03 69 71 99 50.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 44 vues

Deux solutions s’offrent au propriétaire de voiture pour changer la couleur de sa voiture. Il peut opter pour la méthode traditionnelle, c’est-à-dire, la peinture chez un carrossier. Ou bien, utiliser des stickers adhésifs, aussi connus sous le nom de « Total Wraping ».

Pourquoi changer la couleur de sa voiture ?

Le propriétaire de voiture peut avoir plusieurs raisons pour changer la couleur de sa voiture. Mais généralement, la décision est prise lorsque l’automobiliste constate la présence de rayures sur la carrosserie ou lorsque l’ancienne peinture commence à se ternir.

Dans certains cas, ce changement peut être initié pour le simple plaisir du propriétaire. Il est également possible de changer la couleur du véhicule pour des raisons pratiques, par exemple pour éviter de passer des retouches régulièrement.

Changer la couleur de sa voiture : comment procéder ?

La peinture de voiture

Choisir la méthode traditionnelle de la peinture est une option sécurisée, mais peut être coûteux et chronophage. D’une manière générale, il faudra prévoir un budget minimum de 1 000 € pour une peinture complète de voiture. Le processus est généralement d’une durée de 3 à 5 heures de travail, sans oublier le temps de séchage.

Bien que la peinture soit très efficace, il ne faut pas oublier qu’elle ne pourra jamais être aussi bonne que celle d’origine. Il est pratiquement impossible de reproduire les finitions d’usine.

Toutefois, si le propriétaire est bien décidé à repeindre son véhicule, il y a quelques éléments importants à prendre en compte. Premièrement, il est indispensable de choisir une couleur qui plaît puisqu’une fois le travail enclenché, il n’y a plus aucun moyen de faire marche arrière. Il est également nécessaire de choisir une couleur qui soit non seulement compatible avec le reste de la carrosserie, mais qui soit aussi compatible avec la personnalité du propriétaire.

Qu’en est-il du Total Wraping ?

Le Total Wraping consiste en un sticker qui va recouvrir l’entièreté de la voiture. Il s’agit d’une nouvelle tendance qui présente de nombreux avantages, tant sur le plan esthétique que pratique.

Pour commencer, cette méthode coûte largement moins cher que la peinture auto. Son coût avoisine les 1 000 € et il n’est pas définitif, ce qui permet au propriétaire de le retirer lorsqu’il voudra de nouveau changer la couleur de sa voiture.

De plus, le sticker constitue une couche de protection pour la carrosserie. Cette dernière est donc efficacement protégée contre les rayures, les projections de gravier, etc.

Changer la couleur de sa voiture suite à un accident

Il arrive qu’à la suite d’un accident, le propriétaire décide de rénover entièrement son véhicule. Que ce soit au niveau de la carrosserie, des vitres ou même de la couleur.

En effet, de nombreux automobilistes profitent du fait que leur voiture soit déjà en réparation pour entamer quelques modifications supplémentaires. Leur but est bien évidemment de profiter d’une tout autre voiture une fois les réparations terminées.

Pour être sûr d’obtenir les meilleurs résultats, le propriétaire peut se rapprocher de OuiGlass Strasbourg. Bien que OuiGlass ne propose pas de prestation de peinture, l’entreprise est toutefois experte dans la réparation d’impacts et de vitres. Le propriétaire peut alors profiter d’une voiture entièrement remise à neuve, pour un prix très compétitif. Pour prendre rendez-vous, il faut appeler au 03 69 71 99 50 ou se rendre sur leur site internet.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 35 vues

En vue du grand nombre de vols et de cambriolages de voiture en France, il est devenu indispensable de savoir anticiper les risques. Protéger son véhicule des vols passe notamment par l’utilisation de divers systèmes de sécurité, ou bien par des astuces trouvées sur internet qui permettent de renforcer la protection du véhicule.

Faites installer une alarme antivol pour protéger votre véhicule des vols

L’alarme antivol est l’un des systèmes antivols les plus efficaces pour les voitures.

Elle a l’avantage d’émettre une alerte chez le propriétaire lorsque la voiture subit un choc, une ouverture forcée des portières, ou des tentatives d’embarquement ou d’effraction du système de contact. Si une des situations précitées venait à arriver, l’alarme antivol envoie un signal sonore doublé du klaxon vers le dispositif en possession du propriétaire.

Utilisez un bloque-volant pour protéger votre véhicule des vols

Le bloque-volant consiste en un dispositif que l’on installe directement sur le volant du véhicule pour empêcher un vol.

Pour désactiver le bloque-volant, il faut se servir d’une clé spéciale. Sans cette dernière, il est pratiquement impossible de libérer le volant et de prendre la route. Le bloque-volant constitue donc un dispositif de sécurité efficace grâce auquel le propriétaire du véhicule peut être rassuré quant à la sécurité de son auto. Le fait qu’il soit très voyant sert notamment de moyen de dissuasion contre les tentatives de vol.

Optez pour un traceur GPS pour protéger votre véhicule des vols

Le traceur GPS permet au propriétaire d’avoir une localisation géographique en temps réel de son véhicule. Cet appareil de surveillance, ayant la forme d’un petit boîtier étanche, doit être installé par un professionnel agréé. Ce dernier doit savoir brancher l’appareil de manière discrète et sécurisée afin d’éviter que le voleur ne le remarque et le retire.

Un service payant est proposé par de nombreux prestataires sous la forme d’un abonnement mensuel d’une dizaine d’euros.

Le démarreur auto à empreintes digitales pour protéger votre véhicule des vols

Le démarreur auto à empreintes digitales correspond à un système d’antivol de dernière génération. S’agissant plus précisément d’un équipement dit « biométrique », il garantit alors une protection élevée du véhicule contre les vols.

Il est directement relié au démarreur, ce qui lui permet d’empêcher toute tentative de démarrer le moteur pour s’emparer de l’auto.

D’autres astuces efficaces pour protéger votre véhicule des vols

Bien que l’utilisation de systèmes d’antivol et de protection soit très pratique, il peut arriver que les malfaiteurs soient suffisamment préparés pour faire face à toutes les situations. Par conséquent, il est préférable d’adopter des mesures de prévention.

Le propriétaire peut par exemple :

  • Garer sa voiture dans un endroit sécurisé ;
  • Éviter de laisser ses clés dans la voiture ;
  • Cacher tous les objets de valeur ;
  • S’assurer de toujours verrouiller le véhicule avant de partir ;
  • Couper le moteur lorsqu’il doit s’éloigner du véhicule ;
  • Veiller à bien fermer les fenêtres avant de partir.

Généralement, lorsqu’un individu s’empare d’une voiture, il procède en brisant la vitre. Bien évidemment, grâce aux astuces précédemment citées, il ne pourra pas repartir avec l’auto. Toutefois, il est désormais nécessaire de réparer la fenêtre. Pour cela, le propriétaire peut se rendre auprès de OuiGlass Strasbourg. Spécialiste en réparation de vitres, leurs prises de rendez-vous se font par téléphone au 03 69 71 99 50 ou en ligne sur leur site web.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 39 vues