Archive de l’étiquette OuiGlass France

La conquête du marché du vitrage ne fait que continuer pour le réseau spécialiste Ouiglass France. Aujourd’hui, la famille grandit avec l’ouverture du centre OuiGlass Crépy-en-Valois. Découvrez notre interview exclusive avec le gérant.

OuiGlass Crepy en Valois

Pouvez-vous vous présenter, présenter votre parcours?

Cedric 35 ans, marié et père de 3 enfants. J’ai commencé ma carrière comme ouvrier dans le bâtiment, par la suite j’ai évolué comme commercial dans le domaine automobile ou je me sentais bien. Aujourd’hui, je suis le gérant du nouveau centre OuiGlass Crépy-en-Valois.

Pourquoi avoir choisi d’ouvrir OuiGlass Crépy-en-Valois ?

J’ai choisi le réseau Ouiglass car les droits d’entrée étaient dans mon budget et après ce qui m’a fait vraiment décidé c’est le suivi de Sylvain Bergera. C’est selon moi quelqu’un qui est à l’écoute, qui conseille, oriente et je trouve ça vraiment réconfortant pour un réseau, de soutenir les nouveaux. Je pense que l’accompagnement sera l’élément clé de la réussite de OuiGlass Crépy-en-Valois.

Qu’est-ce que vous attendez du réseau OUIGLASS ?

J’attends d’évoluer sur le plan stratégique afin que l’on puisse aller de l’avant car j’ai un projet d’ouverture pour un autre centre.

Quel est selon vous le point fort du réseau OUIGLASS ?

Je trouve que le point fort c’est la communication active et efficace sur les réseaux sociaux et aussi l’accompagnement efficace pour les nouveaux franchisés.

Que pensez-vous de la formation ?

La formation est assez agréable même si elle est contraignante avec la situation du Covid. Toutefois, j’ai pu assimiler le fonctionnement du réseau et je compte puiser dans mon expérience afin d’offrir un service de qualité pour les conducteurs de la région.

Notamment, en mettant en avant les avantages du réseau, pose de pare-brise garantie à vie, franchise offerte et la prise en charge complète des procédures d’assurance. Vous pouvez nous joindre au 17 Avenue de Senlis 60800 ou directement sur notre site web.

ParCrepy-en-valois 80 vues

Selon les experts automobiles d’ici l’année 2025, nous aurons 8 millions de voitures autonomes sur la route. Toutefois, avant d’imaginer un monde où les voitures pourront conduire d’elle-même. Il est important de comprendre les 5 niveaux de la conduite autonome en matière d’assistance au conducteur. Quels sont ces niveaux ?

Niveaux de la conduite autonome

Qui a déterminé les niveaux de la conduite autonome ?

C’est la SAE International qui a défini le système des 5 niveaux de la conduite autonome en 2014. Elle est nommée dans le jargon technique «  La taxonomie et définitions des termes liés aux systèmes d’automatisation de la conduite des véhicules automobiles sur route ».

En d’autres termes, chacun des niveaux décrit le degré d’intervention du conducteur dont il doit faire preuve, lorsqu’il est dans sa voiture autonome.

Niveau 1, l’aide à la conduite

Le premier niveau et le plus courant. Ainsi, la voiture autonome dispose d’un système automatique unique pour l’assistance du conducteur. Par exemple, la direction assistée ou le régulateur de vitesse. Dans ce genre de véhicule, le conducteur doit surveiller constamment les autres éléments de la conduite, notamment, la direction ou le freinage.

Niveau 2, l’automatisation partielle de la conduite

C’est le système avancé d’aide à la conduite ou ce qu’on appelle l’ADAS. à ce niveau, le conducteur peut contrôler la direction, l’accélération et le ralentissement, à la fois. Néanmoins, ce n’est pas encore de la conduite autonome au sens propre du terme, puisque le conducteur peut prendre le contrôle de la voiture à tout moment. Par exemple, le système le plus connu est l’Autopilot Tesla.

Niveau 3, automatisation de la conduite conditionnelle

Les voitures autonomes du niveau 3 disposent de ce que l’on appelle des fonctions de « détection environnementale ». Ce qui veut dire que le véhicule peut prendre des décisions éclairées sur la route. Par exemple, accélérer pour dépasser une voiture lente ou s’arrêter à un passage piéton.  Toutefois, le conducteur reste toujours attentif et prêt à reprendre le contrôle si la voiture ne peut pas prendre une décision. Le constructeur automobile Audi avait annoncé, il y a un an qu’il développerait la toute première voiture de niveau 3, la A8.

Niveau 4, l’automatisation élevée

À ce niveau, la voiture peut se diriger, accélérer, freiner et prendre des décisions sur la route. De plus, elle peut surveiller l’état de la route et réagir face aux dangers et risque imminents, sans aucune intervention du conducteur. Cependant, il est important que les conditions de la route soient idéales.  

L’Entreprise Française Navya, construit et vend des taxis de niveau 4 aux état-unis. Ce sont aussi des véhicules électriques, capable d’atteindre une vitesse de 88km/h.

Niveau 5, automatisation complète de la conduite

C’est le niveau ultime de la conduite autonome et celui qui élimine complètement l’intervention humaine. Ce genre de véhicules n’auront ni volant, ni pédales d’accélération ou de freinage. Ils seront conduits en utilisant uniquement l’intelligence artificielle et répondront aux données du monde réel. C’est la vraie transition de l’homme vers la machine.

Parouiglass 106 vues

Le réseau spécialiste OuiGlass poursuit son bel élan sur le territoire Français. Aujourd’hui, c’est le centre OuiGlass Saint-Brieuc qui rejoint la grande famille. Le directeur M.Micheal Deslandes partage avec vous son expérience, sa vision et ses ambitions.

OuiGlass Saint-Brieuc

Parlez-nous de vos expériences avant OuiGlass Saint-brieuc

Je m’appelle Michael Deslandes, 40 ans, je suis dans l’automobile depuis vingt ans. J’ai commencé d’abord, dans la BMW Academy, ce qui fait que j’ai travaillé pour la marque allemande pendant six ans. Ensuite j’ai aussi travaillé pendant cinq ans pour Mercedes, de ce fait, le monde automobile n’a pas vraiment de secret pour moi.

D’un autre côté, j’ai une expérience dans la restauration, brasserie et pizzeria, c’est un domaine second que je maîtrise aussi. Par la suite, je suis revenu dans le monde automobile, où j’ai décidé de racheter un garage sur une région que je connais très bien, Saint-Brieuc. Aujourd’hui, mon garage est entièrement spécialisé dans la marque Porsche et nous avons un chiffre prometteur de 140 voitures par an.

Pourquoi avoir choisi le domaine du pare-brise ?

Je pense qu’il est facile de rajouter l‘activité fleurissante du pare-brise, puisque nous avons un local très adéquat. Par ailleurs, j’ai pris cette décision avec un ami Michel Robert qui est aussi affilié à OuiGlass depuis Juin 2019.

Qu’attendez de la franchise ?

Je compte sur l’aide du réseau pour me guider et me conseiller, car c’est le but d’être sous une licence de marque. Notamment, pour la recherche de clients ainsi que les animations dans les centres commerciaux. Ce qui est absolument vital quand je sais que la franchise est assez jeune et dispose d’un aspect humain et familial. J’attends un vrai échange authentique entre franchiseur et franchisé.

L’autre point positif aussi, c’est le volet de la stratégie web qui est entièrement gérée par l’agence ClickandBoost, située au Maroc. Je pense que c’est une bonne chose de promouvoir le côté web de OuiGlass Saint-Brieuc en local, afin d’attirer plus de clients.

J’avoue toutefois que je ne suis pas spécialiste du pare-brise à la base, j’ai des notions de bases et je compte sur le soutien de Hadrien Dijoux, le directeur de ClickandBoost, tant sur le plan marketing que sur le plan humain pour mieux connaitre les noms dans le réseau OuiGlass.

Parsaint-brieuc saint-brieuc 84 vues