Archive de l’étiquette Conduite autonome

Safety Score de Tesla est un nouveau dispositif de la marque qui a pour but d’évaluer votre conduite. Il s’agit d’un outil à la pointe de la technologie. Dévouée en faveur de l’innovation et de la transition énergétique, l’entreprise américaine s’est faite une place sur le marché automobile grâce à ses dispositifs basés sur la conduite autonome et ses modèles électriques.

Safety Score : un dispositif pour tranquilliser le conducteur

L’outil de conduite autonome de Tesla a beaucoup fait parler de lui. A ce sujet, de nombreuses mises en garde ont été adressées à l’entreprise au sujet de la sécurité de ces voitures autonomes. A ce jour, aucun véhicule totalement autonome n’est en circulation. Néanmoins, Tesla a mis en place l’un des assistants de conduite les plus avancés du marché auto.

D’autre part, le principal reproche fait à Tesla est que l’assistant à la conduite peut déresponsabiliser l’automobiliste et le rendre moins concentré face aux dangers. Par conséquent, le but du Safety Score est de résoudre ce problème en évaluant la conduite du conducteur entre 0 et 100. Aussi, l’objectif est de mettre en garde le conducteur sur les risques et l’inciter à être plus prudent en cas de note basse.

Critères d’évaluation

Le Safety Score comprend un algorithme prenant en compte divers éléments :

  • Agressivité des freinages : si un freinage dépasse 0,3g de force, il est estimé trop tardif.
  • Prise des virages : la force éprouvée doit être au-dessous de 0,4g.
  • Prise en compte des distances de sécurité : l’outil examine la distance entre le conducteur et le véhicule devant lui.
  • Alerte de collision : les capteurs peuvent comptabiliser le nombre de fois où la voiture a signalé un risque de collision.
  • Concentration du conducteur : en cas de retrait des mains du volant, la voiture émet un signal sonore avant la désactivation de l’outil « pilote automatique ».

Cela incite l’automobiliste à entièrement se concentrer sur sa conduite. Si le Safety Score enregistre cette procédure régulièrement, le résultat du conducteur sera bas.

En conclusion, le Safety Score de Tesla note le comportement de l’automobiliste sur la route en estimant la probabilité d’un accident. En effet, ce test dure 30 jours.

Arrivée sur le marché auto français

La proposition du Safety Score en France n’a pas encore été faite. De plus, aucune date de sortie n’a été divulguée à ce jour. L’entreprise américaine doit certainement attendre de tester cette nouvelle option avant son exportation.

Enfin, certains utilisateurs sont inquiets concernant les dérives éventuelles du Safety Score. Effectivement, le dispositif ne récompense pas les conducteurs même s’ils font preuve de prudence.

D’autre part, comment être sûr que les mauvais scores ne seront pas utilisés contre les automobilistes ? D’autant plus que ce type de données pourrait fortement intéresser les assurances.

Pour conclure, plusieurs personnes s’opposent formellement aux outils de collecte d’informations tandis que les constructeurs tentent de rassurer les conducteurs sur leur utilisation. Concernant l’outil de Tesla, le but est d’améliorer le logiciel de conduite autonome en collectant les données pour alimenter l’algorithme de l’autopilote.

Par ailleurs, quel que soit le véhicule que vous conduisiez, maintenir vos vitrages en bon état est une règle d’or. En effet, une fissure réduit la visibilité et augmente ainsi le risque d’accident. Chez OuiGlass Laon, nous disposons des derniers outils de pointe pour remplacer votre pare-brise et un véhicule de prêt vous est proposé durant l’intervention. Pour un confort optimal, n’hésitez pas à prendre rendez-vous en ligne via notre site internet ou nous joindre au 03 23 20 72 54 .

ParOuiGlass Laon 241 vues

Le fondateur d’Uber avait pour rêve de mettre plus de 70 000 véhicules sans chauffeur en circulation sur les routes américaines. Mais le nouveau patron Dara Khosrowshahi ne l’entend pas de cet avis. Il souhaite abandonner la division voiture autonome du groupe pour se recentrer sur les activités les plus rentables. Voyons ensemble comment la technologie autonome d’Uber a évolué ces dernières années.

Uber
Une voiture autonome d’Uber en test

Les taxis autonomes d’Uber

Uber développe depuis quelques années déjà ses modèles de taxis autonomes. La firme américaine a investi des centaines de millions de dollars dans cette technologie et même racheté le spécialiste de l’intelligence artificielle Otto en 2016. Son objectif : déployer ses taxis autonomes, c’est à dire sans personne derrière le volant, dans 13 villes américaines avant 2022.

Il faut dire qu’une voiture sans chauffeur comporterait bien des avantages pour la société comme pour les usagers. En premier lieu, l’intelligence artificielle est supposée être plus sûre qu’un conducteur humain qui peut parfois avoir un comportement dangereux sur la route. Par ailleurs, Uber pourrait déployer ces véhicules autonomes pour un coût bien inférieur, avec un prix par course fixé à 20% du tarif actuel.

Halte sur la technologie autonome

Les déboires financiers de la firme technologique liés à la crise de la COVID-19 l’ont cependant obligée à revoir ses plans. Uber va vendre sa division voitures autonomes à la startup Aurora et restructurer son business model autour de la vente à emporter.

Uber n’est pas le seul à lâcher le segment des véhicules autonomes, puisque de nombreux constructeurs ont eux aussi décidé de délaisser la technologie. Mercedes-Benz a récemment annoncé son intention d’abandonner ses investissements dans les véhicules autonomes tout comme PSA. En conclusion, le futur des véhicules autonomes semble donc être sérieusement remis en question.

Chez OuiGlass Crépy en Valois, nous utilisons les dernières technologies pour vous garantir une pose de pare-brise de qualité. Pour un impact, une fissure ou un bris de glace, n’hésitez pas à faire confiance aux professionnels de OuiGlass Crépy en Valois. Prenez rendez-vous sur notre site web, par téléphone au 03 44 94 75 62 ou venez directement à notre centre situé au 17 Avenue de Senlis à Crépy en Valois.

ParOuiGlass Crépy-en-Valois 432 vues

Une étude menée par l’Insurance Institute for Highway Safety révèle que les divers systèmes d’Aide à la Conduite (ADAS) ont tendance à accentuer les comportements problématiques au volant. Par exemple, les conducteurs auraient tendance à davantage utiliser leurs accessoires électroniques voire même à lâcher le volant de leur voiture. On fait le point sur le danger que peuvent représenter les systèmes ADAS.

Les systèmes ADAS
Les systèmes ADAS

Les dangers potentiels des ADAS

Aujourd’hui, les technologies ADAS sont devenues le quotidien de la plupart des automobilistes. Elle permettent en particulier de faciliter la conduite et d’améliorer le confort des conducteurs. Mais elles peuvent aussi être source de danger. En cause, les conducteurs se reposent sur la technologie pour lever les mains du volant, en particulier avec le régulateur de vitesse. C’est la conclusion d’une étude menée sur vingt volontaires pendant un mois durant lequel ils ont appris à se familiariser avec le système d’aide à la conduite de leur véhicule. Le constat est flagrant : on observe deux fois plus de signes d’inattention chez les conducteurs habitués aux ADAS et ceux-ci enlèvent 12 fois plus souvent leurs mains du volant.

Et les systèmes plus avancés ?

Tesla et Mercedes sont de nos jours les deux constructeurs dont le système ADAS est le plus perfectionné. Néanmoins, les commandes de la voiture restent incapables de réagir à de nombreux imprévus et nécessitent donc une attention constante. Si les technologies de conduite autonome continuent de progresser, il ne faut donc pas avoir une confiance disproportionnée envers la technologie. Dans l’ensemble, si elles sont utilisées de manière prudente, les Aides à la Conduite sont toutefois utiles pour réduire le nombre d’accidents grâce à une meilleure prévention des risques.

Chez OuiGlass Strasbourg, votre sécurité et celle de vos passagers constitue notre priorité. C’est pourquoi nous nous engageons à utiliser les matériaux les plus solides pour le remplacement de vos vitrages automobiles. N’oubliez pas que conduire avec un pare-brise cassé augmente le risque d’accidents en gênant la visibilité sur la route. Alors ne prenez aucun risque : si vous remarquez un impact ou une fissure, prenez directement rendez-vous avec nos experts de OuiGlass Strasbourg sur leur site web ou par téléphone au 03 69 73 05 37.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 491 vues

Si certaines personnalités comme Elon Musk affirment que les voitures autonomes sont déjà au point, cela n’empêche pas certains véhicules de commettre des accidents pourtant évitables. Sur près de 10 millions de km parcourus par ses véhicules Waymo, Google affirme ainsi avoir comptabilisé un peu moins de trente accidents au total. Que valent vraiment les voitures autonomes Waymo?

Une voiture autonome Waymo

Des voitures qui sillonnent les routes

Les résidents de l’Arizona sont habitués à les voir sur les routes. Depuis 2019, la flotte de véhicules autonomes de Google a réalisé 9.8 millions de km, principalement autour de Phoenix. Toutefois, le nombre de kilomètres réalisé sans conducteur est lui beaucoup plus faible : autour de 100 000 km. Sur les vingt accidents recensés, tous concernent des collisions avec des objets et aucun n’a entrainé de blessures ou de décès. De plus, la grande majorité des incidents semblent impliquer des violations du code de la route de la part des autres conducteurs. Ces statistiques doivent permettre selon Google de passer à la vitesse supérieure pour développer sa flotte de navettes autonomes à travers les États-Unis.

Les français sont-ils prêts pour le 100% autonome?

Selon une étude du laboratoire d’innovation Movin’On Lab, 58% des français se disent prêts à faire confiance à la conduite autonome. Néanmoins, des réticences persistent quant aux potentiels dangers de la conduite sans conducteur et sur la certification des algorithmes de conduite. Les français pensent aussi que la voiture autonome devra être nécessairement écologique pour accompagner la transition vers les énergies vertes. Ainsi, même si les essais de Google peuvent paraître prometteurs, la voiture autonome ne devrait pas débarquer avant encore plusieurs années.

Finalement, des cas de pare-brise cassés ont été recensés même parmi la flotte de véhicules autonomes Waymo. Pour votre sécurité et celle de vos passagers, il est essentiel de maintenir vos vitrages automobiles en bon état. Si vous remarquez un impact ou un bris de glace, prenez rendez-vous avec nos spécialistes de OuiGlass Pamiers sur notre site web ou par téléphone au 05 34 02 12 48. Vous pouvez également vous rendre à notre centre situé à La Cavalerie muni de votre attestation de déplacement.

ParOuiGlass Pamiers 607 vues

Dans une annonce très attendue, le patron de Tesla Elon Musk a déclaré que ses véhicules électriques proposeront bientôt la conduite 100% autonome. Cependant, cette fonctionnalité sera d’abord disponible pour les utilisateurs membres de la version beta. Elle ne nécessitera aucune intervention de la part du conducteur.

Tesla : l'Autopilote 100% autonome
L’Autopilote 100% autonome de Tesla

Le déploiement de l’Autopilote 100% autonome

Pour le moment, les voitures Tesla ne seront pas encore entièrement autonomes. Il s’agit bien d’une version beta et les automobilistes devront garder les yeux sur la route en toutes circonstances. En effet, le pilote automatique devrait pouvoir avancer, accélérer et freiner de manière autonome mais la supervision du conducteur reste absolument nécessaire. Elon Musk, qui a déjà testé la version Alpha de l’Autopilote, semble lui convaincu par ce nouvel Autopilote : « Je peux aller de chez moi au travail sans aucune intervention, malgré des travaux et des situations très variées« . Les utilisateurs inscrits au programme beta Early-Access aux Etats-Unis seront les premiers à y avoir accès dès le 20 Octobre 2020.

Les potentiels dangers de la technologie 100% autonome

Des accidents de voiture survenus à bord de Tesla semblent montrer un relâchement des conducteurs en présence de l’Autopilote 100% autonome. Par exemple, au Canada, un conducteur s’était endormi avec le siège en position allongé à bord de sa Tesla Model S à près de 140km/h sur l’autoroute. C’est une manœuvre très dangereuse qui lui vaudra de comparaître pour crime. Un autre incident similaire a été rapporté en Arizona aux Etats-Unis. Afin de prévenir ce genre de comportement, Tesla impose désormais aux conducteurs de garder les mains sur le volant à travers le logiciel du véhicule.

Que vous conduisiez une Tesla ou tout autre modèle de véhicule, vérifier l’état de votre pare-brise est une règle d’or qui s’applique en toutes circonstances. Si vous remarquez un impact ou un bris de glace, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nos experts de OuiGlass Dieppe sur leur site web ou simplement par téléphone au 02 32 81 86 36 .

ParOuiGlass Dieppe 589 vues

Selon les experts automobiles d’ici l’année 2025, nous aurons 8 millions de voitures autonomes sur la route. Toutefois, avant d’imaginer un monde où les voitures pourront conduire d’elle-même. Il est important de comprendre les 5 niveaux de la conduite autonome en matière d’assistance au conducteur. Quels sont ces niveaux ?

Niveaux de la conduite autonome

Qui a déterminé les niveaux de la conduite autonome ?

C’est la SAE International qui a défini le système des 5 niveaux de la conduite autonome en 2014. Elle est nommée dans le jargon technique «  La taxonomie et définitions des termes liés aux systèmes d’automatisation de la conduite des véhicules automobiles sur route ».

En d’autres termes, chacun des niveaux décrit le degré d’intervention du conducteur dont il doit faire preuve, lorsqu’il est dans sa voiture autonome.

Niveau 1, l’aide à la conduite

Le premier niveau et le plus courant. Ainsi, la voiture autonome dispose d’un système automatique unique pour l’assistance du conducteur. Par exemple, la direction assistée ou le régulateur de vitesse. Dans ce genre de véhicule, le conducteur doit surveiller constamment les autres éléments de la conduite, notamment, la direction ou le freinage.

Niveau 2, l’automatisation partielle de la conduite

C’est le système avancé d’aide à la conduite ou ce qu’on appelle l’ADAS. à ce niveau, le conducteur peut contrôler la direction, l’accélération et le ralentissement, à la fois. Néanmoins, ce n’est pas encore de la conduite autonome au sens propre du terme, puisque le conducteur peut prendre le contrôle de la voiture à tout moment. Par exemple, le système le plus connu est l’Autopilot Tesla.

Niveau 3, automatisation de la conduite conditionnelle

Les voitures autonomes du niveau 3 disposent de ce que l’on appelle des fonctions de « détection environnementale ». Ce qui veut dire que le véhicule peut prendre des décisions éclairées sur la route. Par exemple, accélérer pour dépasser une voiture lente ou s’arrêter à un passage piéton.  Toutefois, le conducteur reste toujours attentif et prêt à reprendre le contrôle si la voiture ne peut pas prendre une décision. Le constructeur automobile Audi avait annoncé, il y a un an qu’il développerait la toute première voiture de niveau 3, la A8.

Niveau 4, l’automatisation élevée

À ce niveau, la voiture peut se diriger, accélérer, freiner et prendre des décisions sur la route. De plus, elle peut surveiller l’état de la route et réagir face aux dangers et risque imminents, sans aucune intervention du conducteur. Cependant, il est important que les conditions de la route soient idéales.  

L’Entreprise Française Navya, construit et vend des taxis de niveau 4 aux état-unis. Ce sont aussi des véhicules électriques, capable d’atteindre une vitesse de 88km/h.

Niveau 5, automatisation complète de la conduite

C’est le niveau ultime de la conduite autonome et celui qui élimine complètement l’intervention humaine. Ce genre de véhicules n’auront ni volant, ni pédales d’accélération ou de freinage. Ils seront conduits en utilisant uniquement l’intelligence artificielle et répondront aux données du monde réel. C’est la vraie transition de l’homme vers la machine.

ParOuiGlass 1 755 vues

La Rimac C_Two est une concept-car qui utilisera une technologie de conduite autonome pour coacher les conducteurs. Alors que la compagnie automobile Croate avait déjà mentionnée cette innovation, nous l’explorons aujourd’hui dans notre article.

Rimac C_Two

La technologie Rimac C_Two ou votre ange gardien

Nommé « Rimac Driver Coach », ce nouveau système aidera les conducteurs qui manquent de compétences pour tirer le meilleur parti de la puissante voiture. La technologie en question agit comme un « ange gardien », ce qui signifie qu’elle permet de repousser les limites de ce que vous pouvez faire, tout en maintenant le même niveau de sécurité routière.

Rimac a développé le matériel et le logiciel de cette technologie avec l’aide de l’ordinateur Nvidia Pegasus. Ce qui est très habituel pour les constructeurs qui opèrent dans les technologies d’auto-conduite. En ce qui concerne le matériel, le C_Two comprend neuf caméras, six radars, un lidar à semi-conducteurs unique et également 12 capteurs à ultrasons. Ainsi, ces composantes permettront à la voiture de scanner les alentours en temps réel, tout en maintenant un certain niveau d’autonomie avec les autres voitures sur la route.

Une puissance impressionnante

La Rimac C_Two dispose de 1914 chevaux, une vitesse allant de 0 à 62 km/h en 1,9 seconde avec une vitesse de pointe de 258 km/h. De plus, l’Hypercar aura une transmission intégrale à vecteur de couple. Ce qui est très impressionnant pour une voiture autonome.

Enfin, la nouvelle Rimac dispose d’une caméra supplémentaire orientée vers le conducteur qui est utilisée pour surveiller les signes de distraction du conducteur. Toutefois et même si la Rimac Driver Coach peut déplacer une grande partie de la charge de travail du conducteur vers le système, elle nécessite toujours l’attention de l’homme au volant.

La sécurité automobile dépend en grande partie de l’état de votre vitrage et il est important de maintenir un bon état de votre pare-brise. Chez OuiGlass Saint-Avold, nous disposons de la technologie et des compétences pour vous aider à reprendre à la route en toute sérénité. Si vous souhaitez, remplacer ou réparer votre vitrage automobile, contactez-nous au 03 87 82 51 14 ou réservez votre intervention sur notre site-web.

ParOuiGlass Saint Avold 553 vues

Le PDG du constructeur automobile Lexus vient de dévoiler son tout premier véhicule autonome durant l’année 2020. La Lexus LF-30 est plus qu’une concept-car, c’est une vision révolutionnaire qui donnera un nouveau sens aux véhicules électriques.

Lexus

Lexus reste réaliste

M. Koji Sato a révélé que la nouvelle Lexus LF-30 aura une grande capacité de conduite autonome. Toutefois, il reste réaliste quant aux conditions de la route et conseille aux conducteurs de rester vigilants.

D’un point de vue technique, cela signifie que la technologie est classée au niveau 2 sur l’échelle SAE pour la capacité de conduite autonome. En d’autres termes, la Lexus LF-30 est capable de gérer toutes les situations de conduite normale, sans aucune intervention du conducteur.

Le système autonome pour toute une gamme

En effet, le constructeur Japonais va introduire également le système de conduite autonome dans la célèbre berline Lexus LS. De plus, ce système comporte un mode de conduite spécialement conçu pour les autoroutes nommé « Highway Teammate ».

Cette option pourra gérer la quasi-totalité des aspects de la conduite sur autoroute. Notamment, l’intégration dans le trafic, les ajustements de vitesse, les dépassements, le maintien de la voie, le changement de la voie ainsi que la bretelle d’accès à la sortie. D’un autre côté, le constructeur Japonais proposera un système d’autopropulsion plus avancé, mais qui sera toutefois disponible en fonction des lois de chaque pays.

Le saviez-vous ? Selon la loi Hamon, vous êtes parfaitement libre de choisir votre réparateur automobile. Si vous avez un impact ou un dommage de pare-brise ? Le centre OuiGlass Dinan est à votre disposition pour tout remplacement ou réparation de pare-brise. Prenez rendez-vous dès maintenant au 02 96 85 49 24 ou venez au 1 Rue de l’Aubépine.

ParOuiGlass Dinan 785 vues