Archive de l’étiquette Suspension automobile

Image by peoplecreations on Freepik

Tous les automobilistes en France doivent effectuer leur contrôle technique dans les six mois suivants la 4e année de sa voiture, puis tous les 2 ans. Cette procédure est obligatoire en France depuis le 1er janvier 1992. Il a pour but de contrôler les éléments essentiels de la voiture.

Vérifier ses pneumatiques avant un contrôle technique

Pour garantir la réussite du contrôle technique, l’automobiliste doit vérifier l’état général de son véhicule. Au niveau des opérations plus techniques et délicates, il est recommandé de passer par un professionnel. L’automobiliste peut toutefois réaliser lui-même certaines vérifications de base.

Il peut vérifier l’état général de ses pneus. Il s’agit notamment de vérifier leur usure et leur bonne pression. Un pneu sur gonflé ou sous gonflé peut s’user rapidement. Pour faire la vérification, l’automobiliste peut prendre une pièce de 50 cents et le faire glisser dans le creux du pneu. La rainure doit arriver au minimum au niveau du zéro. Si ce n’est pas le cas, le pneu a alors atteint sa limite d’usure. Bien évidemment, sans oublier de vérifier l’état et la pression de la roue de secours.

Vérifier l’état des feux et des clignotants avant un contrôle technique

L’automobiliste doit également vérifier ses feux et ses clignotants. Il faut que ces derniers fonctionnent correctement.

Pour faire la vérification, il peut se placer devant un mur sombre et allumer ses feux. De cette manière, il pourra aussi mieux estimer si ses phares avant sont correctement réglés ou si l’un des deux semble décalé et requiert un réglage.

Vérifier l’état des suspensions avant un contrôle technique

Pour vérifier l’état des suspensions, l’automobiliste peut exercer une pression plus ou moins forte sur chaque flanc de la voiture au niveau du pneu. Une suspension en bon état reviendra, rapidement et sans oscillation, à son état originel. Ce test est évidemment approximatif. Si l’automobiliste a un doute, il est recommandé de faire contrôler la suspension auprès d’un professionnel.

Vérifier les éventuelles fuites avant un contrôle technique

Il est important que le propriétaire s’assure que son véhicule ne perd pas d’huile ou d’autres fluides. Pour effectuer cette vérification, il peut placer un carton sous le moteur et le faire tourner. Si après quelques heures des tâches apparaissent sur le carton, il est conseillé de faire appel à un mécanicien.

Avoir tous ses documents de bord avant un contrôle technique

Avant de se rendre au contrôle technique, l’automobiliste doit s’assurer qu’il a en sa possession tous les documents de bord. Il s’agit des certificats d’immatriculation et de conformité, de la carte d’assurance et du certificat de la visite précédente. Sans ces documents, il peut être refusé avant même de commencer sa visite.

Vérifier l’état du pare-brise avant un contrôle technique

Le propriétaire doit vérifier qu’il n’y ait pas d’éclat sur son pare-brise. Pour ce faire, il doit commencer par bien le nettoyer. Ensuite, il doit faire fonctionner ses essuie-glaces et le lave-glace. Si une ou plusieurs traînées restent sur le pare-brise, cela signifie alors que celui-ci possède un éclat ou une fissure, ou que ses balais d’essuie-glaces sont défectueux.

Si le pare-brise est en mauvais état, l’automobiliste peut le faire remplacer chez OuiGlass Lorient. Les prises de rendez-vous se font directement sur leur site ou par téléphone au 02 90 73 57 43.

ParOuiGlass Lorient 39 vues

En France, les conducteurs ont l’obligation de faire contrôler leurs voitures tous les deux ans pour vérifier leur fiabilité. Quels éléments du véhicule sont contrôlés à ce moment-là ? Comment bien préparer sa voiture avant un contrôle technique ? Les réponses dans cet article.

Vérifiez les moteurs et la suspension

Vous ne pourrez pas passer un contrôle technique avec un moteur en mauvais état. Il convient donc de vérifier les niveaux d’huile et du liquide de refroidissement pour voir si tout est en ordre. En fonction des données relevées, procédez à un ajustement en usant de produits spécifiques.

Par ailleurs, le système de suspension doit également faire l’objet d’une vérification. En effet, si vos amortisseurs sont en mauvais état, vous risquez de vous faire recaler lors du contrôle technique. Un conseil pour garder les éléments de suspension en bon état : ne jamais prendre les ralentisseurs à grande vitesse. Faites également attention lorsque vous conduisez sur des routes pleines de nids de poule. Ils peuvent causer d’importants dégâts.

Contrôlez l’intérieur comme l’extérieur de la voiture

Pour espérer passer le contrôle technique, vous devez avoir un véhicule en parfait état. Dans l’habitacle, les sièges doivent être solidement fixés. Et à l’extérieur, la carrosserie ne doit pas être saillante ou coupante.

En outre, le tableau de bord doit lui aussi fonctionner. Notez qu’un tableau de bord endommagé présente un risque pour le conducteur. Puisqu’il ne pourra pas savoir si le voyant moteur clignote ou s’allume.

Pendant la visite technique, les portes et le capot sont également contrôlés. Il convient donc de les avoir en bon état pour ne pas se faire recaler.

Contrôlez les pneus et l’éclairage

Essentiels pour assurer la sécurité du conducteur, les pneus sont minutieusement contrôlés lors de la visite technique. Pour cette raison, il convient de les vérifier à intervalles réguliers. Tous les trois à six mois si possible. Vous devrez alors vérifier leur état en vous référant à la profondeur des sculptures. Notons qu’un pneu en bon état doit avoir au minimum une profondeur par friction d’environ 1,6 millimètres. Si le vôtre atteint cette limite, pensez à changer de roue pour ne pas vous faire recaler.

Un autre élément à vérifier avant la visite technique : l’éclairage. En effet, vous devez avoir des phares qui fonctionnent pour ne pas vous faire recaler. Si vous trouvez insuffisante la lumière générée par vos phares, procédez à une rénovation. Notons qu’il existe diverses méthodes pour redonner un coup de neuf à ses phares. Vous pouvez essayer de les rénover vous-même ou de les confier directement à un professionnel.

Faire appel à un professionnel est essentiel pour l’entretien d’un véhicule. OuiGlass Thiers, spécialiste de la rénovation de phares, s’engage à vous les rendre comme neufs avant votre contrôle technique. Si vous souhaitez recourir à nos services, composez le 04 63 01 63 63. Vous pouvez également prendre rendez-vous directement sur le site.

ParOuiGlass Thiers 78 vues

Les routes et autoroutes sont fréquemment confrontées à un problème récurrent, à savoir la présence de nids-de-poule. Ils sont souvent causés par les conditions météorologiques, le trafic intense et le manque d’entretien des routes. Les nids-de-poule peuvent causer des dommages importants aux véhicules, tels que des pneus crevés, des jantes endommagées et des suspensions cassées.

En outre, ils peuvent être dangereux pour les conducteurs et les passagers, surtout lorsqu’ils sont difficiles à éviter. Heureusement, il existe plusieurs moyens d’éviter les dommages causés par ces trous dangereux. Dans cet article, nous allons explorer quelques astuces pour éviter les nids-de-poule et minimiser les dégâts qu’ils peuvent causer.

Nids-de-poule : roulez prudemment pour éviter les dommages

Rouler prudemment permet de limiter les dégâts que peut entraîner le passage à travers les nids-de-poule. Tant que c’est possible, il est conseillé de les éviter. Toutefois, il arrive que l’obstacle soit impossible à contourner. Dans ce cas, ralentissez suffisamment pour limiter les dégâts potentiels.

En roulant sur le bord des nids-de-poule, vous pouvez réduire les dommages causés à votre véhicule, car les bords sont souvent moins profonds. Soyez attentif aux conditions météorologiques et à l’état de la route. Les routes en mauvais état sont plus susceptibles d’avoir des nids-de-poule, alors soyez prudent et réduisez votre vitesse autant que possible. Gardez une distance suffisante entre votre voiture et le véhicule devant vous pour anticiper tout changement de trajectoire brusque.

Nids-de-poule : soyez attentif aux autres voitures

Lorsque vous conduisez sur des routes où les nids-de-poule sont nombreux, soyez attentif aux autres conducteurs et évitez les changements brusques de voie. Les conducteurs peuvent être confrontés à des nids-de-poule à tout moment et peuvent être obligés de manœuvrer pour les éviter.

Si vous voyez une voiture devant vous faire un mouvement brusque, il est possible qu’elle ait heurté un nid-de-poule. Vous devez alors ralentir et être prêt à éviter un éventuel obstacle. Dans cette circonstance, il faut toujours garder votre voie. En effet, changer de voie brusquement augmente le risque de causer un accident ou de vous retrouver vous-même face à un obstacle.

En outre, la circulation peut être dense sur certaines routes. Une conduite imprudente peut mettre en danger d’autres conducteurs. Conservez une distance appropriée entre votre voiture et celle qui vous devance pour pouvoir anticiper tout changement de direction inopiné.

Entretenez votre véhicule correctement

Il est toujours essentiel d’entretenir votre véhicule de manière adéquate. Si vous avez remarqué des dommages causés par un nid-de-poule, il est crucial de faire inspecter votre véhicule par un spécialiste de la maintenance automobile. Ils pourront évaluer les dommages et vous conseiller sur les réparations nécessaires pour éviter des problèmes plus graves à l’avenir. Il est important de vérifier que les pneus de votre véhicule sont correctement gonflés et en bon état, car les pneus sous-gonflés ont tendance à subir plus de dommages causés par les nids-de-poule. De plus, il est conseillé de vérifier l’état de la suspension de votre véhicule. Une suspension défaillante peut aggraver les dommages.

Si vous avez des éclats ou des fissures sur le pare-brise de votre voiture, il faut les faire réparer rapidement. OuiGlass Lorient est une entreprise spécialisée dans la restauration et le changement de vitres de voiture, y compris les pare-brise et les rétroviseurs. Vous pouvez nous contacter dès aujourd’hui au 02 90 73 57 43 ou prenez rendez-vous sur notre site. Une intervention rapide pour réparer les dommages sur votre véhicule vous aidera à prévenir des révisions plus importantes à l’avenir.

ParOuiGlass Lorient 64 vues

Se déplacer sans permis n’est pas chose évidente, notamment lors de la perte de tous vos points et la suspension de votre permis de conduire. De nos jours, les conditions de conduite et de circulation sont strictes. Ainsi, vous pouvez vous retrouver rapidement sans permis. Voici ci-dessous certaines alternatives qui vous permettront de circuler malgré tout !

Sans permis en scooter

Le fait d’être suspendu de permis de conduire n’est pas une fin en soi. En effet, vous pouvez conduire un scooter du moment qu’il fait partie de la catégorie « cyclomoteur » (article R.311-1 du Code de la Route). Néanmoins, la vitesse maximale des scooteurs peut atteindre jusqu’à 45 km/h. Il vous faudra donc ajuster vos trajets sans prendre l’autoroute à titre d’exemple. En auto ou en scooter, l’application « Coyote » sur smartphone vous permet de profiter d’alertes en temps réel en adoptant une conduite sûre.

Véhicule sans permis

La suspension de votre permis de conduire ne représente pas une interdiction de rouler avec une auto. En effet, depuis 2014, ce type de véhicule est compris dans la catégorie des quadricycles légers. Aussi, une voiture sans permis est limitée à 45 km/h et peut être conduite dès l’âge de 14 ans en disposant d’un permis AM. Il s’agit donc d’une bonne option pour plus de sécurité et de confort. De plus, cette alternative est moins contraignante, notamment lors des courses, du transport d’affaires ou de passagers.

Ethylotest antidémarrage

En cas de retrait de permis suite à conduite en état d’ivresse, un éthylotest antidémarrage représente une bonne alternative. En outre, cette option est mise en place pour les personnes contrôlées avec un taux d’alcool supérieur à 0,8 g/l dans leur sang.

Par conséquent, afin d’éviter la suspension du permis, le dispositif incite le conducteur à souffler avant de démarrer. Concrètement, il empêchera le démarrage du véhicule en cas de taux d’alcoolémie supérieur à la limite.

Procédures pour la récupération du permis de conduire

Vous avez le droit de déposer un recours pour essayer de changer la sentence du verdict du jugement ayant conduit à la suspension du permis de conduire. Toutefois, si votre avocat n’est pas en mesure de changer la donne, il vous faudra patienter 1 à 12 mois en fonction de la décision du juge.

Enfin, il existe des solutions pouvant accélérer le processus pour récupérer votre permis de conduire :

  • Participation à un stage pour récupérer vos points.
  • Passage d’un contrôle médical dans le cas où l’infraction concernerait une conduite sous emprise de stupéfiants ou en état d’ivresse.

En conclusion, il existe des solutions qui permettent de se déplacer en cas de suspension temporaire de votre permis telles que le scooter ou encore le véhicule sans permis. Évidemment, d’autres alternatives s’offrent à vous telles que les transports en commun, les taxis, le covoiturage ou encore le vélo. Vous avez ainsi l’embarras du choix.

Par ailleurs, quel que soit le modèle de voiture que vous conduisiez, il est impératif de garder un œil sur votre pare-brise ainsi que votre vitrage. Chez OuiGlass Dinan, nous garantissons votre pare-brise à vie pour tout modèle de véhicule. En cas d’impact ou de bris de glace, n’hésitez pas à faire appel à nos experts en prenant rendez-vous sur notre site ou en nous appelant au 02 96 85 49 24. De plus, la franchise ou un chèque de 100 euros vous sont offerts.

ParOuiGlass Dinan 477 vues

La montée et la descente que vous ressentez au volant avec les dos d’ane, les nids de poule, les terrains accidentés et autre sont assez perturbateur pour votre expérience de conduite. Toutefois, vous remarquerez vos pneus restent intactes sur ces types de terrains. D’où le rôle des suspensions automobiles qui absorbent l’impact et vous permettent de rouler sereinement. Voici les diverses types des suspensions.

Suspensions automobiles

Suspension hélicoïdale

Assez simple à visualiser, ces suspensions automobiles sont typiquement de type sphérique. Vous pouvez les repérer notamment dans les vieilles voitures et les véhicules de poids lourds. Ce type de ressort est connu pour supporter des charges très lourdes certes. Cependant elle n’offre pas la meilleure qualité au niveau de l’expérience de conduite et de roulement. C’est pourquoi, vous ne les trouverez jamais dans les voitures modernes.

Suspension à lames

C’est le second type de suspension que vous trouverez dans les poids lourd et les anciennes voitures. Elle ressemble à de longues bandes de métal courbée qui peuvent être superposées. Selon le poids du véhicule, ce ressort permet un certain niveau de rebondissement sur la route. Ce qui explique pourquoi les petits véhicules ne disposent pas de ce type de suspension.

Suspension en spirale

La suspension en spirale est la plus performante de toute. En effet, c’est le meilleur moyen d’optimiser la performance de votre véhicule tout en ayant une bonne qualité de conduite. C’est l’outil de ressort le plus avancée sur le marché et que vous trouverez dans toutes les voitures moderne. Pour les voitures sport, vous trouverez une suspension en spirale sous les roues avant et arrière. Aussi, vous pouvez disposer d’une clé spéciale pour faciliter le réglage des suspensions.

Naturellement, comme le vitrage, les pneus et autres, les suspensions automobiles nécessitent un entretien automobile fréquent. En cas de doute, consultez toujours un expert de l’automobile.

ParOuiGlass Laon 858 vues