Archive de l’étiquette véhicule électrique

Le terme « Retrofit » signifie en anglais « moderniser » ou « réaménager ». Dans le domaine automobile, le rétrofit des moteurs consiste en un procédé visant à remplacer le moteur thermique par un moteur électrique.

Il s’agit d’une manière de rendre le véhicule plus propre grâce à un moteur fonctionnant avec une batterie ou des piles à hydrogène. Le véhicule ne risque donc plus d’émettre du CO2 qui pollue fortement l’atmosphère terrestre.

La notion de rétrofit peut aussi être employée dans divers contextes. Mais en résumé, il s’agit de restaurer des fonctions technologiques ou innovatrices dans des systèmes vieillissants.

Qu’est-ce que le rétrofit ?

Le rétrofit est un procédé qui permet de remplacer le moteur thermique polluant d’un véhicule par un système électrique à batterie plus respectueux de l’environnement. En d’autres termes, il s’agit d’une conversion innovante et sécurisée qui permet de passer du thermique à l’électrique en conservant son ancien véhicule.

Le rétrofit est autorisé par la loi depuis le 3 avril 2020. En France, ainsi que dans d’autres pays d’Europe, il est désormais possible de transformer sa voiture sans accord préalable du constructeur.

Afin de respecter les règles de sécurité routière, la transformation doit être obligatoirement réalisée par des professionnels qualifiés détenant une autorisation d’homologation auprès de l’UTAC — Organisme Technique Central du contrôle technique des véhicules. Ces professionnels doivent respecter un cahier des charges très strict issu de la réglementation française. Avec l’homologation, les particuliers peuvent alors être sûrs que leur véhicule sera transformé selon les mêmes exigences qu’un véhicule électrique neuf circulant sur les routes françaises.

Comment s’effectue le rétrofit ?

Le démontage de l’ensemble du système thermique

Le rétrofit électrique mène forcément à la modification du système moteur du véhicule. Par conséquent, il convient de retirer l’ensemble des composants thermiques. Il faut ainsi enlever le moteur, mais également la courroie de distribution, la climatisation, le chauffage, les bougies, etc. L’ensemble du système sera remplacé par de l’électrique.

L’installation des composants électriques

Dès que l’ensemble du système thermique a été retiré, il faut directement procéder à l’installation du système électrique. Ce nouveau système est alimenté par des packs batteries placés en fonction de la géométrie du véhicule.

Les batteries servent à alimenter le moteur, ainsi que l’ensemble des composants de la voiture pour lui permettre de rouler dans les meilleures conditions. Ces batteries sont ensuite reliées au moteur.

Les packs batteries sont configurés selon chaque type de véhicules et l’autonomie recherchée. Ce procédé requiert une grande connaissance en ingénierie électrique automobile ainsi qu’en sécurité électrique.

L’homologation du véhicule transformé

Pour garantir la sécurité du véhicule transformé, chaque nouveau modèle de véhicules rétrofités passe une série de tests d’homologation. Ces tests sont encadrés par l’UTAC en France. Celui-ci réglemente notamment les contrôles techniques des véhicules. Le véhicule doit donc être homologué avant de rouler afin de garantir la sécurité du conducteur et des autres usagers de la route.

Quoi qu’il en soit, que le véhicule soit thermique ou électrique, le propriétaire peut emmener sa voiture chez OuiGlass Vannes pour tous types de réparations de vitres et d’impacts. Nous sommes spécialistes en remplacement de pare-brise et nous proposons même un service de décalaminage moteur par hydrogène. Pour prendre rendez-vous, contactez-nous au 02 90 73 57 43 ou sur notre site en ligne.

ParOuiGlass Vannes 14 vues

Après plusieurs années de forte augmentation, les prix des voitures neuves devraient très prochainement être revus à la baisse.

Cette nouvelle stratégie a été annoncée par les constructeurs en vue de permettre l’accès aux véhicules neufs à plus de consommateurs. En effet, en 20 ans, le prix d’une automobile neuve s’est tellement envolé que seulement 2 % des ménages français pouvaient se le permettre en 2020.

Baisse des prix des voitures neuves : un résumé de la situation

De nombreux constructeurs automobiles ont enregistré des bénéfices très intéressants au cours de ces derniers mois.

Ceux-ci ont vendu moins de voitures, mais à des prix beaucoup plus élevés que la normale. Suite à des problèmes de logistique qui ont freiné la production, les acteurs du secteur automobile ont en effet préféré mettre l’accent sur leurs modèles les plus rentables, notamment les modèles les plus haut de gamme.

Les constructeurs auto ont donc fortement augmenté leurs tarifs, malgré une hausse constante depuis environ 5 ans. L’inflation des prix des voitures neuves en 2023 est d’ailleurs deux fois plus rapide que l’inflation entre 2000 et 2020 dans l’Union européenne.

Sans oublier que le passage à l’électrique, avec ses composants très chers, n’a pas arrangé les choses. Il faut savoir qu’un véhicule électrique coûte près de 10 000 € de plus que son équivalent thermique.

Baisse des prix des voitures neuves : Tesla lance une guerre des prix

Tesla a lancé une guerre de prix dans l’électrique dès le printemps 2023. En effet, alors que la concurrence chinoise se montre agressive, le constructeur américain a compris les besoins des consommateurs en opérant un virage tarifaire très audacieux. Tesla va notamment proposer des baisses de prix pouvant aller jusqu’à 10 000 €.

Lors de l’annonce de ses résultats financiers, Elon Musk a renouvelé son souhait de maintenir une politique de prix agressive dans un contexte d’inflation constante dans le monde entier. Le patron de Tesla est même prêt à rogner un peu sur ses marges afin de respecter sa politique.

Jusqu’ici, Tesla et Volvo sont les seules marques à évoquer clairement une baisse de leur prix d’achat.

De leur côté, Renault et Stellantis ont également fait part de leur opinion sur le sujet. Luca de Meo, patron de Renault, a affirmé qu’il ne souhaitait pas entrer dans une guerre de prix. Il rassure néanmoins qu’une légère réduction des prix est prévue pour 2024, tout en veillant à toujours améliorer leurs marges.

Chez Stellantis, le constat est similaire. En effet, la maison mère de Peugeot, Jeep et Fiat veut avant tout protéger ses marges tout en continuant de réduire ses tarifs. Carlos Tavares, patron de Stellantis ajoute en disant que si les concurrents souhaitent amener le marché sur une guerre des prix, ils vont se mettre en difficulté avant Stellantis.

Conclusion sur la baisse des prix des voitures neuves

Grâce à cette stratégie reposant sur un contexte de déflation et de forte concurrence, les consommateurs pourront désormais envisager l’acquisition de véhicules neufs en concession.

Afin de garantir la longévité de leur automobile, les particuliers peuvent solliciter OuiGlass Rouen Rive Gauche. OuiGlass est connu pour ses services de remplacement de vitres, de rénovation d’optique de phares, de réparation d’impacts, de calibrage de systèmes ADAS ou encore de décalaminage de moteurs. Pour prendre rendez-vous, il suffit de se rendre sur le site ou d’appeler au 02 79 91 20 23.

ParOuiGlass Rouen Rive Gauche 25 vues

La livraison électrique à domicile sera officiellement déployée à partir de 2028 sur les routes américaines et européennes. En effet, le nouveau véhicule se nomme « Transporter ». Il s’agit d’une création de la start-up californienne Udelv. Totalement électrique et autonome, il devrait bouleverser le domaine de la livraison de marchandises et colis.

Transporter Credit Photo – Udelv

Le « Transporter » ou la livraison électrique du futur

La livraison autonome et électrique du futur est entrain de prendre forme. En effet, la start-up américaine Udelv a présenté à Las Vegas le Transporter au salon CES une automobile autonome et électrique dépourvue de cabine ayant pour rôle la livraison de colis.

Concrètement, le rôle de cette technologie est l’amélioration de l’efficacité des services de livraison et de la sécurité tout en simplifiant la livraison pour tout le monde.

D’autre part, le Transporter peut effectuer jusqu’à 80 arrêts sur son parcours et se dote d’un espace de chargement sécurisé avec un module uPod. Aussi, il peut charger jusqu’à 907 kilos de marchandises en roulant à une vitesse de 113 km/h.

Par ailleurs, un logiciel intelligent de déchargement et de chargement permet au Transporter d’effectuer des retours de colis. Globalement, la start-up Udelv confirme qu’il est en capacité de réaliser des livraisons de provisions, de biens de consommation, de pièces auto, de fournitures médicales ou encore de composants électroniques. Tout cela auprès des entreprises comme des particuliers.

Mobileye Drive

Un système nommé Mobileye Drive assure la conduite autonome du Transporter. En effet, il s’agit des yeux de l’auto. Tout d’abord, le système marche avec des caméras, des radars, l’EyeQ et des capteurs LiDAR. Ensuite, il dispose de cartes de navigation mises à jour continuellement. Aussi, en cas d’urgence, le Transporter peut être dirigé par un opérateur à distance. Enfin, des applications sont mises en place pour le suivi du parcours et les livraisons réalisées.

Déploiement du « Transporter » à partir de 2028

Ce véhicule du futur est en capacité de parcourir entre 258 et 482 kilomètres en fonction de la batterie qui l’équipe. Selon les dires de l’entreprise Udelv, la batterie peut récupérer jusqu’à 354 kilomètres d’autonomie en l’espace de 45 minutes sur une borne de recharge.

En outre, plus de 1 000 réservations ont déjà été enregistrées pour la société, en particulier par les entreprises européennes Ziegler et Planzer dont la spécialité est la logistique. Finalement, Udelv programme un déploiement de 50 000 unités du Transporter d’ici 2028. Quant aux premières livraisons, elles sont prévues pour l’année 2023.

En conclusion, d’ici 2028, la start-up américaine Udelv a l’intention de déployer 50 000 exemplaires du Transporter. Electrique et autonome, il a pour rôle de révolutionner le secteur de la livraison et de la logistique. D’ailleurs, quelques entreprises européennes et américaines ont déjà commandé le véhicule.

Par ailleurs, quel que soit le véhicule que vous conduisiez, pensez à garder un œil sur votre pare-brise. En effet, une fissure peut réduire votre visibilité augmentant ainsi le risque d’accident. Ainsi, en cas d’impact ou de bris de glace, nos experts de OuiGlass Nevers réparent et remplacent votre pare-brise avec garantie. N’hésitez pas à prendre rendez-vous sur notre site web ou à nous contacter au 03 86 58 33 63.

ParOuiGlass Nevers 240 vues

Fastned est un réseau de stations de recharges pour véhicules électriques. Elle complète l’offre Total Energie et Ionityt. En effet, c’est sur les autoroutes françaises A31, A39 et A36 qu’elle a inauguré ses 4 premières stations. Au premier abord, 4 stations avec 4 bornes peuvent paraître insuffisantes. Toutefois, Ionity avait démarré son réseau avec deux stations et compte aujourd’hui plus de 72 stations sur le territoire français.

Inauguration de 4 stations Fastned et 5 à venir

Le 30 Novembre, 4 stations ont été inaugurées par Fastned. En effet, ces dernières ont vu le jour suite à la réponse à un appel d’offre lancé par le réseau APRR. Aussi, ce dernier a été remporté par l’opérateur pour l’implantation des recharges rapides sur les différentes aires d’autoroute. Par conséquent, les premières stations Fastned sont localisées sur le territoire français de la façon suivante :

  • Pont Val de Saône (Autoroute 39, Dole)
  • Écot (Autoroute 36, Montbéliard)
  • Gevrey-Chambertin Ouest (Autoroute 31, Dijon)
  • Pont Chêne d’Argent (Autoroute 39, Dole)

Dans les prochaines semaines, 5 autres stations s’ajouteront aux 4 premières. Concrètement, elles seront réparties sur l’Autoroute 6 entre Dijon et Paris, puis Lyon et Dijon, ainsi que sur la route conduisant vers la Suisse. Finalement, le fait d’avoir remporté cet appel d’offre a permis à Fastned de gagner l’exploitation des stations de recharge pour une durée de 14 ans.

Quant au réseau APRR, il annonce que d’ici fin 2022, 100 % de leurs aires de services devraient disposer de stations de recharge électrique à haute puissance soit 150 à 350 kW.

Finalement, Fastned a pour ambition de devenir un opérateur important de la recharge rapide des voitures électriques. Effectivement, le réseau devrait déployer son maillage sur plusieurs concessions d’autoroute, en s’installant aussi au niveau des grandes villes.

L’histoire de Fastned

Tout d’abord, Fastned est une entreprise indépendante des constructeurs autos et se base à Amsterdam. Dès 2012,  l’opérateur débute l’implantation du réseau de recharge au Pays-Bas avec une haute visibilité. Aussi, il dispose de 120 stations de recharge fonctionnelles.

Parallèlement, le territoire français est le 6ème pays où s’implante Fastned. En effet, l’entreprise est déjà installée en Allemagne, au Royaume-Uni, en Suisse et en Belgique où elle détient un réseau de 177 stations pour recharge rapide. A titre informatif, le développement du réseau à l’international a été possible grâce à une levée de fond d’un montant de 150 millions d’euros.

Les offres pour les automobilistes

Le 30 novembre 2021, 4 stations Fastned ont été inaugurées en France. Aussi, ces dernières présentent les caractéristiques suivantes :

  • 4 bornes de recharge Combo CCS dotées d’une puissance allant jusqu’à 300 kW.
  • Repérables grâce à leur teinte jaune au-dessus.
  • 4 connecteurs CCS comportant une borne AC 22 kW et un connecteur CHAdeMO (50 kW).
  • Toit équipé de cellules photovoltaïques.
  • Energie 100 % renouvelable (solaire et éolien).
  • Tarif standard de recharge fixé à 0,59 euros par kWh.

Enfin, le nombre de points de recharge continuera probablement d’évoluer avec le temps afin de satisfaire la demande des conducteurs. Ils pourront ainsi s’étendre en passant de 4 à 12 points de charge.

En conclusion, 4 stations de recharge Fastned ont déjà été inaugurées le 30 novembre et 5 autres ne devraient pas tarder à voir le jour dans les semaines à venir. Finalement, Fastned a d’ores et déjà fait une entrée ne laissant pas indifférente la concurrence dans l’écosystème de la recharge de véhicules électriques.

Que vous rouliez en voiture électrique, hybride ou classique, il est essentiel de garder un œil sur votre vitrage auto. Chez OuiGlass Thiers, nous nous intéressons également à la transition écologique. En effet, chaque pare-brise remplacé se recycle systématiquement. D’ailleurs, en cas d’impact ou de bris de glace, n’attendez pas que celui-ci se transforme en fissure béante. Ainsi, vous pouvez dès à présent  joindre notre équipe de professionnels par téléphone au  04 63 01 63 63 ou prendre rendez-vous sur notre site web.

ParOuiGlass Thiers 273 vues

Votre véhicule électrique et certaines applications mobiles vont de pair car, ils vous permettent de tirer profit au maximum des fonctionnalités connectées. En effet, vous avez accès à la gestion de la recharge, du chauffage à distance ou encore de la climatisation. De plus, vous pouvez également faire des économies sur vos recharges. Revenons sur les applications nécessaires, voire indispensables si vous conduisez un véhicule électrique.

Applications installées par les constructeurs auto

Le constructeur de votre voiture électrique installe en général une application vous permettant de piloter à distance divers paramètres. En effet, les fonctionnalités peuvent parfois être très complètes ou au contraire incomplètes selon le constructeur.

La plupart du temps, vous pouvez régler les horaires de recharge (en fonction du contrat d’électricité), avoir accès au niveau de charge, à l’autonomie, au système de chauffage, de climatisation…

D’ailleurs, cette fonctionnalité est bénéfique pour retrouver votre véhicule à la bonne température en été ou en hiver et ce, sans que votre batterie ne consomme de l’énergie.

De plus, quelques constructeurs offrent des outils vous permettant d’allumer vos phares ou activer le klaxon à distance.

Enfin, Tesla propose une fonctionnalité permettant de piloter un véhicule à distance. Il est toutefois conçu pour les manœuvres sur courtes distances et à basse vitesse comme pour la sortie d’un garage.

Planificateurs d’itinéraires 

Pour préparer un trajet, des applications spécifiques sont précises et vraiment fiables. On peut citer « A Better Routeplanner » ou « Chargemap » qui indiquent à quel endroit recharger, le temps nécessaire durant lequel vous devez rester branché ainsi que l’itinéraire à emprunter. D’autre part, vous pouvez affiner le résultat en renseignant vos paramètres comme la vitesse souhaitée ou encore les niveaux de batterie visés.

Parallèlement, l’application « Antilope » annonce la quantité d’énergie utile à votre distance en communiquant avec l’ordinateur de bord afin de réaliser ses calculs. De plus, en précisant le nombre de bagages, de passagers et le choix de climatisation ou chauffage, l’estimation est plus précise. Pour le moment, cette application n’est compatible qu’avec les Nissan, Renault et BWN.

Localisations des bornes

« Chargemap » est une application proposant un planificateur d’itinéraire ainsi qu’une carte de localisation des bornes. En effet, l’emplacement des points de charge en Europe et en France sont indiqués. Chaque borne possède une fiche qui indique ses modalités d’accès, son tarif et ses caractéristiques. En outre, puisque l’application est participative, tout utilisateur peut évaluer le site de recharge ainsi que son état de fonctionnement. D’ailleurs, cela évite de se rendre vers une borne hors service.

Quelques applications utiles

Chargeprice

Contrairement aux stations-service, il n’est pas toujours facile de comparer les prix sur les bornes publiques. Ainsi, l’application « Chargeprice » vous donne la possibilité de trouver le badge ou mode de paiement le moins cher pour la recharge. Il suffit de renseigner la quantité d’énergie et la borne. Par la suite, « Chargeprice » vous indique la liste de tous les modes d’accès et de tous les badges allant du moins coûteux au plus coûteux en estimant le coût de la recharge.

Applications des réseaux de recharge

La plupart des réseaux de recharge mettent à disposition leur application smartphone spécifique (Izivia, Lonity, Newmotion, eBorn). Ainsi, elles permettent aux conducteurs de payer leurs recharges via carte bancaire de façon régulière ou ponctuelle. Par conséquent, ces applications sont ingénieuses puisqu’elles permettent de remédier à l’absence de terminal de paiement par carte sur certaines bornes.

Jedlix

Si un point de charge est disponible dans votre parking ou chez vous, l’application « Jedlix » vous fera faire des économies sur votre facture d’électricité. En effet, elle active la recharge de façon automatique lorsque le prix de l’électricité est moins cher. Pour le moment, ce système est compatible avec les BMW, Tesla, Jaguar, Renault et Audi.

Concrètement, vous renseignez vos besoins de charge sur l’application, vous la branchez sur votre véhicule puis laissez « Jedlix » s’occuper de l’alimentation. En outre, l’application vous rémunère à hauteur de 0,02 euros / kWh rechargé suite au service rendu au réseau.

En conclusion, vous pouvez dès à présent vous rendre sur la boutique d’application qui vous convient. N’hésitez pas à nous faire part en commentaire des applications téléchargées qui vous paraissent les plus utiles.

Par ailleurs, quel que soit le modèle de véhicule que vous conduisiez, il est impératif de garder un œil sur votre pare-brise et votre vitrage. Chez OuiGlass Dinan, nous garantissons votre pare-brise pour tout modèle de véhicule. En cas d’impact ou de bris de glace, n’hésitez pas à faire appel à nos experts en prenant rendez-vous sur notre site ou en nous appelant au 02 96 85 49 24. De plus, nous vous offrons la franchise ou un chèque de 100 euros.

ParOuiGlass Dinan 323 vues