Archives de l’auteur OuiGlass Vannes

Comme pour l’extérieur de la voiture, le moteur doit également être nettoyé régulièrement. Il ne s’agit pas seulement de laver l’extérieur du moteur, mais bien de le nettoyer en profondeur. Cette opération est appelée le « décalaminage ».

Avec le temps, le moteur peut en effet s’encrasser et de la calamine peut s’y accumuler. Cela pourrait alors réduire la puissance de la voiture, il est donc crucial d’intervenir rapidement avant que le problème ne s’aggrave. Différentes méthodes existent pour décalaminer son moteur. Dans ce guide, vous découvrirez les solutions pour nettoyer votre moteur.

Que signifie décalaminer?

Décalaminer consiste à retirer la calamine accumulée dans le moteur. La calamine est un mélange d’oxyde de fer qui se dépose au niveau des parois du moteur en raison de la chaleur. Lorsque le carburant n’est pas de bonne qualité, celui-ci n’est pas totalement brûlé, et les résidus s’accumulent jusqu’à encrasser le moteur. Cet encrassement aura pour conséquence de réduire le fonctionnement du moteur, voire de créer des dysfonctionnements.

Quelles sont les méthodes de décalaminage ?

Le garagiste pourra utiliser différentes techniques pour retirer la calamine qui abîme le moteur d’une voiture.

La méthode manuelle

Cette technique consiste à effectuer un nettoyage manuel du moteur. En d’autres termes, il s’agit de démonter et de nettoyer un par un chaque composant touché par la calamine.

Cette opération est longue et fastidieuse. Elle peut potentiellement coûter assez cher. Elle est surtout recommandée dans des cas bien particuliers, lorsque le moteur a subi des dommages.

La méthode chimique

Les produits décalaminant sont réputés pour être très faciles à utiliser. On peut trouver de nombreux produits décalaminant ou des décrassant moteur dans le commerce. Ils sont généralement vendus en flacon, à un prix avoisinant les 70 €.

Pour nettoyer votre moteur, il vous suffit de verser le produit dans le réservoir avant de parcourir une bonne distance afin de le laisser agir. Le décalaminage avec un produit décalaminant est efficace lorsque le moteur n’est pas trop encrassé. Il faut juste être attentif à la qualité du produit utilisé et à ce qu’il soit bien adapté à votre véhicule.

La méthode à l’hydrogène

Il s’agit certainement de la méthode la plus efficace pour nettoyer son moteur. De nombreux garages professionnels sont désormais équipés de stations à hydrogène afin de proposer ce service à leur clientèle.

Cette technique consiste à injecter un mélange d’hydrogène et d’oxygène dans l’admission d’air pendant 30 à 90 minutes, avec le moteur tournant au ralenti. L’hydrogène va alors s’attaquer aux calaminages en décollant les dépôts avant de les brûler. Le tout est ensuite évacué par le pot d’échappement. Ce procédé coûte en moyenne 60 à 100 €.

Décalaminage: quels avantages ?

Après avoir retiré la calamine, on profite de différents avantages dont :

  • Un moteur plus respectueux de l’environnement, car il va rejeter moins d’éléments polluants dans l’atmosphère ;
  • Un véhicule plus performant et moins énergivore ;
  • Un moteur moins sujet aux pannes ;
  • Des composants du moteur plus durables dans le temps.

Pour décalaminer votre moteur, faites appel à des experts reconnus sur le marché comme OuiGlass Vannes. Chez OuiGlass, nous disposons de stations à hydrogène dernier cri afin d’éliminer efficacement la calamine fixée sur votre moteur. Pour prendre rendez-vous, vous pouvez passer par notre site web ou appeler au 02 90 73 57 43.

ParOuiGlass Vannes 2 vues

À partir de février 2024, une fonction essentielle de l’application Google Maps pourrait disparaître définitivement. On parle ici du « Drive Mode » ou « Mode Voiture ». Cette fonction risque en effet d’être supprimée lors d’une prochaine version de l’application. Il laisse la place à Google Assistant pour subvenir aux besoins des conducteurs pendant leur trajet.

Google Maps: une fonctionnalité pratique pour tout automobiliste

Malgré l’existence de plusieurs alternatives dans l’écosystème Android, Google Maps reste l’application de navigation incontournable pour plusieurs automobilistes.

Bien que Maps ait connu de nombreuses améliorations au fil des années, sa principale fonction consiste à obtenir un itinéraire. Elle peut tracer cet itinéraire pour différents moyens de transport. Pour faciliter son utilisation, surtout pour les automobilistes, une fonctionnalité innovante est proposée par Google : le « Mode Voiture ». Accessible uniquement sur Android, cette fonction change l’interface de l’utilisateur. Ainsi, il devient plus facile d’accéder aux fonctions importantes du smartphone : appel, messagerie, navigation, musique, etc.

La fin prochaine du « Mode Voiture » sur Google Maps

9to5Google a récemment repéré deux lignes de code dans la version 14.52 de l’application Google. La première ligne indique que la fonction « Mode Voiture » pourrait disparaître en février. La seconde suggère que les automobilistes devront désormais utiliser l’Assistant Google pour appeler, envoyer un message. Ils utiliseront aussi cet assistant même pour jouer de la musique tout en conduisant.

Le choix de Google est compréhensible, car théoriquement, les interactions uniquement audio sont plus sûres pendant la conduite. Cependant, on peut considérer cette initiative comme étant une régression en matière de fonctionnalité. En effet, certaines personnes ne sont pas à l’aise pour utiliser les assistants vocaux. De plus, il peut arriver que l’Assistant fasse une erreur ou qu’il ne soit pas en mesure de gérer une tâche spécifique, ce qui contraint l’utilisation de l’écran.

Les meilleures alternatives à l’application Google Maps

Heureusement, il est toujours possible de trouver différentes alternatives pour remplacer Google Maps en douceur. 

Mappy

En France, Mappy s’est imposé comme une alternative intéressante à Google Maps.

L’application intègre la navigation GPS, et va même au-delà en permettant de visualiser un quartier pour une meilleure immersion. Il permet également de réserver un hôtel ou un restaurant.

Il s’agit d’une application complète pour les transports en commun en France.

Waze

Waze est un service qui possède une fonctionnalité intéressante et innovante. Il s’agit d’un système très interactif qui permet d’avertir les autres conducteurs des changements sur les routes.

Racheté par Google en 2013, Waze continue néanmoins d’exister en tant qu’entité distincte de Google Maps. L’application permet même de suivre en temps réel la localisation des autres utilisateurs Waze, ainsi que de ses amis.

Citymapper

L’application Citymapper est certes plus limitée que Google Maps, mais elle excelle en matière de navigation. Conçue pour les transports publics, cette application indique comment se déplacer dans les principales villes du monde. En lisant les informations, on décide si on part en bus, en métro, en tramway, etc.

Citymapper met régulièrement à jour sa base de données pour tous les itinéraires de transport public dans les villes où elle est disponible.

Quoi qu’il en soit, Google Maps reste un incontournable pour de nombreux automobilistes. Il leur permet notamment de trouver facilement et rapidement les meilleurs centres de réparation locaux. C’est le cas d’OuiGlass Vannes qui propose diverses prestations comme le remplacement de pare-brise, la rénovation d’impact ou le décalaminage moteur. Pour prendre rendez-vous, c’est très simple : allez directement sur notre site internet ou appelez le 02 90 73 57 43.

ParOuiGlass Vannes 2 vues

Le terme « Retrofit » signifie en anglais « moderniser » ou « réaménager ». Dans le domaine automobile, le rétrofit des moteurs consiste en un procédé visant à remplacer le moteur thermique par un moteur électrique.

Il s’agit d’une manière de rendre le véhicule plus propre grâce à un moteur fonctionnant avec une batterie ou des piles à hydrogène. Le véhicule ne risque donc plus d’émettre du CO2 qui pollue fortement l’atmosphère terrestre.

La notion de rétrofit peut aussi être employée dans divers contextes. Mais en résumé, il s’agit de restaurer des fonctions technologiques ou innovatrices dans des systèmes vieillissants.

Qu’est-ce que le rétrofit ?

Le rétrofit est un procédé qui permet de remplacer le moteur thermique polluant d’un véhicule par un système électrique à batterie plus respectueux de l’environnement. En d’autres termes, il s’agit d’une conversion innovante et sécurisée qui permet de passer du thermique à l’électrique en conservant son ancien véhicule.

Le rétrofit est autorisé par la loi depuis le 3 avril 2020. En France, ainsi que dans d’autres pays d’Europe, il est désormais possible de transformer sa voiture sans accord préalable du constructeur.

Afin de respecter les règles de sécurité routière, la transformation doit être obligatoirement réalisée par des professionnels qualifiés détenant une autorisation d’homologation auprès de l’UTAC — Organisme Technique Central du contrôle technique des véhicules. Ces professionnels doivent respecter un cahier des charges très strict issu de la réglementation française. Avec l’homologation, les particuliers peuvent alors être sûrs que leur véhicule sera transformé selon les mêmes exigences qu’un véhicule électrique neuf circulant sur les routes françaises.

Comment s’effectue le rétrofit ?

Le démontage de l’ensemble du système thermique

Le rétrofit électrique mène forcément à la modification du système moteur du véhicule. Par conséquent, il convient de retirer l’ensemble des composants thermiques. Il faut ainsi enlever le moteur, mais également la courroie de distribution, la climatisation, le chauffage, les bougies, etc. L’ensemble du système sera remplacé par de l’électrique.

L’installation des composants électriques

Dès que l’ensemble du système thermique a été retiré, il faut directement procéder à l’installation du système électrique. Ce nouveau système est alimenté par des packs batteries placés en fonction de la géométrie du véhicule.

Les batteries servent à alimenter le moteur, ainsi que l’ensemble des composants de la voiture pour lui permettre de rouler dans les meilleures conditions. Ces batteries sont ensuite reliées au moteur.

Les packs batteries sont configurés selon chaque type de véhicules et l’autonomie recherchée. Ce procédé requiert une grande connaissance en ingénierie électrique automobile ainsi qu’en sécurité électrique.

L’homologation du véhicule transformé

Pour garantir la sécurité du véhicule transformé, chaque nouveau modèle de véhicules rétrofités passe une série de tests d’homologation. Ces tests sont encadrés par l’UTAC en France. Celui-ci réglemente notamment les contrôles techniques des véhicules. Le véhicule doit donc être homologué avant de rouler afin de garantir la sécurité du conducteur et des autres usagers de la route.

Quoi qu’il en soit, que le véhicule soit thermique ou électrique, le propriétaire peut emmener sa voiture chez OuiGlass Vannes pour tous types de réparations de vitres et d’impacts. Nous sommes spécialistes en remplacement de pare-brise et nous proposons même un service de décalaminage moteur par hydrogène. Pour prendre rendez-vous, contactez-nous au 02 90 73 57 43 ou sur notre site en ligne.

ParOuiGlass Vannes 14 vues

De plus en plus répandue, la batterie lithium-ion est présente dans plusieurs modèles de véhicules électriques. Sa puissance et sa praticité en font un équipement de choix pour les constructeurs, et elle est devenue incontournable au fil des années. Voici les raisons qui font que cette batterie est si populaire.

Une question de puissance

Les véhicules électriques équipés de batterie lithium-ion ont commencé à être commercialisés à partir de 1967. Conçus par AMC (American Motors Corporation), ils proposaient une autonomie de 241 kilomètres et étaient à l’époque considérés comme l’avenir de l’automobile.

Ces voitures étaient appelées Amitron, et ont inspiré d’autres constructeurs automobiles à créer leur propre version. C’est à partir de là que les véhicules électriques marginaux ont commencé à se diversifier petit à petit.

Pour se démarquer de la concurrence, les entreprises indépendantes et les constructeurs se sont lancés dans la course à l’autonomie. En effet, ils voulaient proposer une voiture écologique accessible au plus grand nombre et pouvant rouler sur de très longues distances.

Leurs efforts ont malheureusement été freinés par les coûts d’approvisionnement. Comme le lithium était vendu extrêmement cher à l’époque, il leur était difficile de concevoir un modèle viable au grand public.

En effet, ce n’est qu’à partir des années 2000 que la situation a commencé à s’améliorer. Le lithium étant devenu plus accessible, les constructeurs pouvaient enfin proposer des voitures équipées d’une batterie lithium-ion à un prix raisonnable.

Les avantages de la batterie lithium-ion

Avant de devenir incontournable, la batterie lithium-ion devait simplement servir au secteur de l’électronique grand public. En effet, elle se destinait surtout aux téléphones et ordinateurs, mais pas aux voitures.

Ce n’est qu’après un certain temps que cette batterie a fini par intégrer le secteur automobile. Devenue un équipement essentiel, elle s’est imposée auprès des grands constructeurs.

L’avantage de la batterie lithium-ion est sa capacité de stockage. Pouvant emmagasiner une quantité importante d’électricité, elle accroît considérablement l’autonomie du véhicule.

De par cette grande capacité de stockage, la batterie lithium peut déployer une grande quantité d’électricité durant une longue période. Par ailleurs, cela lui permet d’encaisser plus de cycles de recharge. Ce qui en fait l’une des batteries les plus performantes du marché.

Enfin, sachez que la densité énergétique de la batterie lithium-ion se situe actuellement entre 150 et 325 watts heures. En fonction de la fréquence à laquelle elle est utilisée, sa durée de vie varie entre 500 et 1 500 cycles de recharge.

Le futur de la batterie lithium

Déjà très performante, la batterie lithium-ion devrait encore connaître une importante évolution au cours des prochaines années. Les voitures électriques devenant de plus en plus populaires, les constructeurs se ruent pour concevoir des batteries plus écologiques.

Ces batteries lithium-ion du futur devraient avoir une durée de vie plus longue. Si la technologie avance comme il se doit, elles devraient pouvoir atteindre les 1,6 million de kilomètres.

Par ailleurs, les constructeurs essaieront de réduire la quantité de cobalt contenue dans les lithium-ion. Pour avoir un véhicule plus écologique, il leur sera primordial de diminuer l’utilisation de ce métal.

L’encrassement du moteur rend un véhicule moins performant. Pour cette raison, il est important de faire un décalaminage régulier. Si vous cherchez un professionnel capable de résoudre ce problème, n’hésitez pas à faire appel à OuiGlass Vannes. Pour nous joindre, composez le 02 90 73 57 43. Vous pouvez aussi prendre rendez-vous sur le site.

ParOuiGlass Vannes 14 vues

Pour faire face aux problèmes environnementaux actuels et à la raréfaction des énergies fossiles, des alternatives ont vu le jour. La mobilité verte est aujourd’hui au cœur des débats en raison des enjeux climatiques. De plus en plus de ménages s’équipent de voitures à hydrogène, qui permettent de se déplacer de manière plus écologique, en utilisant une ressource présente en grande quantité dans la nature.

Le fonctionnement des voitures à hydrogène

Les voitures à hydrogène font partie de la famille des voitures électriques. Ce type de véhicule est notamment équipé d’un moteur électrique couplé à une pile combustible. Cette technologie est appelée le Fuel Cell Electric Vehicle (FCVE).

Le moteur électrique est combiné à une batterie d’accumulateurs, ainsi que d’un réservoir d’hydrogène. Le moteur récupère de l’énergie lors du freinage, transformant alors l’énergie cinétique en électricité qui sera stockée dans la batterie.

Les avantages des voitures à hydrogène

Un véhicule zéro-émission

Les voitures à hydrogène sont très écologiques. Lors de la conduite, ce type de véhicule n’émet que de l’eau. Plus précisément, il s’agit de vapeur d’eau qui s’échappe du port d’échappement.

Le véhicule n’émet pas de dioxyde de carbone ni de particules fines. Il constitue donc une solution idéale pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et de polluants dans le domaine du transport.

Faire le plein en quelques minutes

Les voitures à hydrogène sont très faciles à recharger. Faire la recharge de ce véhicule s’apparente à faire le plein d’essence dans les stations-service.

Contrairement aux voitures électriques, qui demandent plusieurs heures de charge pour faire le plein d’autonomie, le réservoir des voitures à hydrogène se remplit en quelques minutes. De plus, le réservoir a la possibilité de stocker de l’énergie physiquement.

Profiter d’une autonomie élevée

Les piles à combustible ont une autonomie plus importante grâce au réservoir d’hydrogène.

Les modèles récents peuvent embarquer environ 6 kg de carburant, ce qui est largement suffisant pour effectuer près de 650 km. Alors qu’en moyenne, les voitures électriques dotées de batteries lithium-ion ne peuvent rouler que sur 300 km d’autonomie.

Les voitures à hydrogène en France

En France, on compte déjà plusieurs modèles de voitures à hydrogènes. Les marques présentent sur le territoire francophone sont : BMW, Hyundai, Honda et Mazda. Malgré un certain essor de ce type de véhicule, la demande des automobilistes reste encore très faible. Le problème réside notamment dans le manque d’infrastructure de recharge en hydrogène : seulement 150 stations hydrogènes contre plus de 25 000 bornes de recharge électrique.

De plus, faire le plein des voitures à hydrogène reste assez coûteux. En moyenne, le kilo d’hydrogène coûte entre 10 € et 12 €, qui permet de réaliser environ 100 kilomètres. Pour 500 kilomètres d’autonomie, il faudra alors compter entre 50 € et 60 €. À tout cela s’ajoute encore le prix d’achat plus onéreux des voitures à hydrogène.

En revanche, le coût d’entretien des voitures à hydrogène est moindre par rapport à celui d’une voiture diesel. Les automobilistes peuvent notamment se rapprocher d’OuiGlass Vannes afin de bénéficier des prestations les plus fiables sur le marché. Chez OuiGlass, nous effectuons : du remplacement de pare-brise, de la réparation d’impact, de la rénovation d’optique de phares, du décalaminage, etc. Pour prendre rendez-vous, il suffit d’appeler au 02 90 73 57 43 ou d’aller directement sur notre site.

ParOuiGlass Vannes 18 vues

Les pare-brise panoramiques font partie des inventions les plus récentes du monde automobile. Très populaire auprès des automobilistes, ce type de pare-brise permet de profiter d’une bonne visibilité tout en préservant le conducteur et les passagers du vent, de la pluie et des autres projectiles sur la route.

Mais malgré ses caractéristiques avantageuses, les pare-brise panoramiques restent assez controversés.

Présentation des pare-brise panoramiques

Le pare-brise panoramique est un équipement révolutionnaire devenu incontournable chez de nombreux automobilistes. Il correspond à une surface vitrée qui remplace une partie du pavillon de la voiture. Il se situe notamment sur la partie supérieure de la carrosserie, au sommet de l’habitacle.

Très efficace et fonctionnel, cet équipement se révèle être plus avantageux que le toit ouvrant classique. Il permet en effet de laisser passer la lumière naturelle, mais aussi de profiter d’une vue impressionnante sur l’ensemble de la route.

Toutefois, il faut savoir que tous les pare-brise panoramiques ne sont pas de la même dimension. Certains ne forment qu’une simple ouverture au-dessus des passagers avant, tandis que d’autres parcourent la moitié de la cabine. Cette dernière option s’apparente à une lucarne rectangulaire, permettant aux passagers assis à l’arrière de profiter des avantages des pare-brise panoramiques.

Les avantages des pare-brise panoramiques

De nos jours, de nombreuses voitures récentes sont directement dotées de pare-brise panoramique. Ce modèle de toit permet en effet de profiter de plusieurs avantages, à savoir :

  • Une solution plus lumineuse qu’un toit ouvrant 
  • Un champ de vision très large débutant à la base du capot jusqu’au montant central 
  • Un accessoire offrant un confort visuel 
  • Une vue impressionnant du point de vue conducteur ou passager 
  • Un toit panoramique géant et fonctionnel 
  • Une sensation de vision HD 
  • Une pénétration de la lumière dans l’habitacle

Les inconvénients des pare-brise panoramiques

Bien que les pare-brise panoramiques soient très avantageux, ils possèdent tout de même leur lot d’inconvénients.

Tout d’abord, ce type de pare-brise absorbe moins le bruit qu’un toit classique. Il s’agit donc d’une pollution sonore modérée par des traitements spécifiques des sièges et de la carrosserie, mais présente malgré tout.

De plus, il faut savoir qu’avec une surface vitrée plus importante, l’habitacle est susceptible de chauffer davantage durant les jours ensoleillés.

On rappelle également qu’un véhicule avec un pare-brise panoramique en verre trempé est susceptible d’accroître considérablement le poids du véhicule.

Pour finir, la robustesse de l’équipement est souvent pointée du doigt par quelques automobilistes. Ces derniers affirment qu’une plus grande surface en verre accroît la zone de fragilité de la voiture.

Quoi qu’il en soit, peu importe le type de pare-brise dont la voiture est équipée, en cas d’impact ou de bris de glace, il est conseillé de se rendre auprès d’experts en vitrerie pour les réparations. OuiGlass Vannes intervient pour tout remplacement ou réparation de pare-brise. Nous offrons une franchise ou, à défaut, 100 € en chèque. Pour prendre rendez-vous, il suffit d’appeler au 02 90 73 57 43 ou d’aller sur notre site web.

ParOuiGlass Vannes 23 vues

Lorsque le moteur a du mal à démarrer, est moins performant ou consomme plus de carburant que d’habitude, il s’agit généralement du signe qu’il doit passer au décalaminage. En effet, le décalaminage a un impact sur la durée de vie du moteur. Il permet de nettoyer le moteur en profondeur afin qu’il soit conforme à la conception établie par le constructeur.

Qu’est-ce que le décalaminage du moteur : Un facteur impactant la durée de vie du moteur

Le décalaminage du moteur consiste en un procédé qui sert à désincruster et à nettoyer le moteur du véhicule.

Au fur et à mesure de son utilisation, il est normal que le moteur s’encrasse avec de la suie grasse appelée « calamine ». Les dépôts de calamine doivent alors être retirés au plus vite, car ils peuvent affecter les performances du moteur.

La calamine correspond à un résidu charbonneux qui est issu de la combustion des gaz. 

Le décalaminage permet alors de débarrasser le moteur de ce résidu charbonneux et de favoriser son bon fonctionnement. Pour décalaminer, il suffit d’injecter de l’hydrogène dans le moteur. Cela va alors nettoyer chaque recoin du moteur et permettre à la calamine de s’évacuer par le pot d’échappement sous forme de gaz.

L’impact du décalaminage sur la durée de vie du moteur

Le décalaminage comporte de nombreux avantages pour les automobilistes. Pour commencer, le nettoyage du moteur à l’hydrogène est peu onéreux : entre 60 € et 150 € environ. De plus, l’hydrogène est une matière écologique, faisant que le nettoyage du moteur se fait alors dans le respect total de l’environnement.

Ensuite, si l’automobiliste entreprend son décalaminage dès l’apparition des premiers symptômes, il peut prévenir le remplacement prématuré de certaines pièces du moteur. Le décalaminage a un effet notable sur la durée de vie du filtre à particules, du turbo et sur les performances en général du véhicule.

Le décalaminage pour améliorer la durée de vie du moteur : Un traitement adapté à chaque type de moteur

Pour réaliser un décalaminage, il est recommandé de faire appel à un garagiste certifié et formé.

Le choix de traitement selon différents paramètres

Le garagiste proposera des prestations adaptées au véhicule et à la santé du moteur.

Les prestations sont déterminées en fonction de plusieurs paramètres, dont la cylindrée, le kilométrage et le profil du conducteur.

La durée du traitement adaptée à l’encrassement du moteur

D’une manière générale, les spécialistes du décalaminage proposent plusieurs forfaits de nettoyage du moteur allant de l’intervention préventive au traitement curatif avec nettoyage intégral.

Selon les traitements, le véhicule sera immobilisé au garage entre 45 minutes et 2 heures.

Afin d’être sûr d’être pris en charge par des professionnels qualifiés en décalaminage hydrogène, visitez notre centre OuiGlass Vannes. OuiGlass propose en effet des prestations de décalaminage par injection d’hydrogène afin de permettre au moteur de retrouver toutes ses performances d’origine. Pour prendre rendez-vous avec nos experts, visitez notre site officiel ou appeler le 02 90 73 57 43.

ParOuiGlass Vannes 31 vues

La voiture hybride est un mode de motorisation alternatif popularisé par Toyota. Il a été mis en avant en raison du changement climatique et de la forte augmentation du prix du carburant. La demande pour ce type de véhicule est de plus en plus croissante, et ce, pour de multiples raisons. Voici alors les principaux avantages des voitures hybrides.

Qu’est-ce qu’une voiture hybride ?

Définition du véhicule hybride

Avant de s’intéresser aux avantages des voitures hybrides, il est tout d’abord nécessaire de se focaliser sur leur mode de fonctionnement.

À la différence des automobiles à essence classiques, les véhicules hybrides disposent d’une double technologie pour rouler. En d’autres termes, elles combinent à la fois un moteur électrique relié à une batterie rechargeable et un moteur à combustion interne qui fonctionne à l’essence. Ces derniers se relaient alors et assurent le fonctionnement du véhicule pour une conduite agréable et une autonomie quasi illimitée.

Lorsque l’automobiliste roule à une vitesse lente, voire modérée, la batterie est donc celle qui va fournir le véhicule en énergie et lui permettre d’avancer. À l’inverse, lorsque la voiture roule à une vitesse plus élevée, c’est le moteur à combustion qui prend le relais.

Les différents types de voitures hybrides

On distingue 2 types de véhicules hybrides :

  • Les hybrides ;
  • Les hybrides rechargeables.

Les hybrides sont dotés d’une batterie haute tension qui va alors fournir une assistance lors de la propulsion du véhicule. Cette batterie se recharge grâce à un mode de freinage par récupération.

Pour ce qui est des hybrides rechargeables, la batterie peut être directement rechargée en la branchant avec un câble spécifique. Avec ce mode de motorisation, le véhicule va fonctionner grâce à la batterie. La propulsion passe ensuite par le moteur de combustion interne qui fonctionne avec de l’essence.

Les avantages de la voiture hybride

Respect de l’environnement

Les voitures hybrides sont de plus en plus nombreuses en circulation en raison de leur bienfait environnemental. Il faut effectivement savoir que les hybrides émettent environ 30 % de CO2 de moins que leurs homologues à essence. Sans compter les économies de carburant réalisées grâce à la collaboration entre le moteur électrique et le moteur à essence.

Rouler dans le respect de l’environnement est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit des voitures hybrides rechargeables. Ces derniers combinent le moteur électrique et le moteur à combustion pour émettre jusqu’à 75 % de CO2 de moins que les véhicules classiques.

Économique

Rouler avec une voiture hybride, c’est réaliser 23 % d’économie de carburant par rapport à un équivalent à essence.

De plus, ce modèle de véhicule récupère de l’énergie lors du freinage et de la décélération, permettant ainsi d’avoir une réserve constante d’énergie pour faire fonctionner la batterie. Cela permettra alors à l’automobiliste de réaliser des économies considérables sur le long terme, notamment s’il doit réaliser de nombreux courts trajets en milieu urbain.

Système de freinage par régénération

Comme mentionné précédemment, les voitures hybrides récupèrent de l’énergie cinétique au moment du freinage et de la décélération. Cela est possible grâce à un mécanisme interne qui capte l’énergie libérée par l’enclenchement des freins. Cette énergie est ensuite stockée, puis utilisée pour recharger la batterie.

Malgré ces nombreux avantages, les voitures hybrides restent tout de même soumises aux normes en vigueur concernant la sécurité routière. Pour garantir la conformité du véhicule, OuiGlass Vannes offre des services d’entretien et de remise à niveau du système d’aide à la conduite « ADAS ». Pour prendre rendez-vous, le particulier peut passer par le site internet ou appeler directement au 02 90 73 57 43.

ParOuiGlass Vannes 23 vues
décalaminage des voitures

Dans cet article, nous allons explorer les différentes méthodes utilisées pour éliminer les dépôts de calamine qui s’accumulent dans le moteur d’un véhicule. Le décalaminage des voitures est un processus qui vise à éliminer ces dépôts, et nous allons examiner les différentes approches utilisées à cette fin.

Qu’est-ce le décalaminage des voitures ?

Le décalaminage d’un moteur consiste à éliminer les résidus de calamine qui n’ont pas été brûlés lors du processus de combustion. La calamine est une accumulation d’hydrocarbures qui se loge dans tout le circuit du moteur. Elle se présente sous la forme d’une suie grasse, semblable à un résidu charbonneux provenant de la combustion des gaz.

Ces dépôts charbonneux se fixent sur les parois des cylindres du moteur, les sièges des soupapes, ainsi que dans des composants tels que la vanne EGR ou la ligne d’échappement, entraînant un encrassement qui perturbe le bon fonctionnement du moteur.

En éliminant la calamine, on permet au moteur de retrouver ses performances d’origine en débarrassant les pièces sensibles de ces résidus encrassant qui peuvent altérer le bon fonctionnement du moteur.

Pourquoi faire un décalaminage des voitures ?

Le décalaminage du moteur devient nécessaire lorsque le conducteur constate une diminution de la puissance de son véhicule et une augmentation de la consommation de carburant. Cette pratique vise à réduire les émissions de gaz polluant. De plus, elle a un impact direct sur la consommation de carburant du véhicule.

En outre, le décalaminage du moteur permet de prévenir l’encrassement et la détérioration progressive des soupapes du moteur. Il s’agit donc d’une mesure essentielle pour maintenir le moteur en bon état de fonctionnement et assurer la durabilité du véhicule.

Les différentes méthodes de décalaminage des voitures

Le décalaminage du moteur peut être effectué de différentes manières :

  • Décalaminage chimique : Cette méthode utilise des produits chimiques spéciaux, tels que des nettoyants à base de solvants, qui sont introduits dans le système d’admission d’air du moteur. Ces produits se mélangent au carburant et brûlent lors de la combustion, dissolvant ainsi les dépôts de carbone et les éliminant.
  • Décalaminage par hydrogène : Cette technique utilise un générateur d’hydrogène qui produit du gaz hydrogène à partir de l’eau. Ce gaz est ensuite injecté dans l’admission d’air du moteur, où il réagit avec les dépôts de carbone, les transformant en gaz plus légers qui sont évacués par le système d’échappement.
  • Décalaminage par injection de vapeur : Dans cette méthode, de la vapeur d’eau est injectée dans l’admission d’air du moteur. La vapeur pénètre dans les cylindres et dissout les dépôts de carbone, qui sont ensuite évacués par le système d’échappement.
  • Décalaminage par induction : Cette technique utilise un appareil connecté au système d’admission d’air du moteur. Cet appareil crée des ondes de pression et des vibrations qui aident à déloger les dépôts de carbone, facilitant leur évacuation du moteur.
  • Décalaminage mécanique : Cette méthode implique le démontage des composants du moteur, tels que les soupapes et les pistons, afin de les nettoyer manuellement à l’aide d’outils spéciaux. Cette méthode plus intensive nécessite une expertise mécanique. Elle se réalise généralement lors d’une révision ou d’une réparation majeure du moteur.

Pour un décalaminage efficace, il est recommandé de se rendre chez OuiGlass Vannes. OuiGlass propose un décalaminage par hydrogène qui garantit l’élimination complète des résidus de suie dans le moteur. Pour prendre rendez-vous, les clients peuvent visiter le site en ligne ou appeler le 02 90 73 57 43.

ParOuiGlass Vannes 22 vues

En période de forte chaleur, les humains ne sont pas les seuls à souffrir. Les objets ne sont pas non plus habitués à la canicule, et en particulier les voitures lorsqu’elles doivent rouler pendant la journée.

La canicule peut en effet entraîner de nombreux dysfonctionnements comme des problèmes de batterie, de surchauffe du moteur, d’éclatement des pneus et autres. Voici quelques conseils pour mieux préserver son véhicule en cas de forte chaleur.

Canicule : des risques de pannes plus importants

En période de forte chaleur, les véhicules souffrent.

Les professionnels de l’automobile sont nombreux à soumettre des recommandations pour mieux préserver les voitures pendant la canicule. Qu’elles soient neuves ou anciennes, thermiques ou électriques, toutes les voitures sont concernées.

Par ailleurs, les pannes de voiture dues à la forte chaleur peuvent avoir diverses origines :

  • Une panne de batterie ;
  • Une surchauffe du moteur ;
  • Une surutilisation de la climatisation ;
  • Une explosion des pneus ;
  • Une interruption des systèmes électroniques embarqués.

Pour éviter tout cela, il est conseillé de surveiller régulièrement la température du moteur, la batterie du véhicule, les niveaux de liquide et adopter les bons réflexes.

Canicule : quelles sont les causes et les conséquences de la surchauffe ?

Sur le moteur

Le moteur est un élément capital dans une voiture. Sa surchauffe peut alors entraîner des dommages graves, voire une panne ou une casse de celui-ci. L’automobiliste doit donc vérifier régulièrement le moteur du moteur afin d’éviter les risques éventuels de hausse de sa température.

Généralement, une surchauffe du moteur peut être causée par une défaillance du système de refroidissement ou à des radiateurs non fonctionnels.

L’automobiliste doit également surveiller les témoins de température du moteur qui sont visibles sur son tableau de bord.

Sur la batterie

Au niveau de la batterie, les températures extrêmes, négatives ou positives, nuisent au bon fonctionnement de celle-ci. La batterie peut alors présenter certains signes de faiblesse lors des jours de canicule.

De plus, la batterie est très sollicitée durant la période estivale à cause de l’usage de la climatisation. L’automobiliste doit alors vérifier régulièrement l’état de sa batterie et la remplacer dès qu’elle présente des faiblesses.

Quelles sont les prises en charge liée à la panne du moteur durant la canicule ?

La garantie panne mécanique

La garantie panne mécanique couvre les pannes du moteur ou de la climatisation. Elle prend également en charge la boîte de vitesses, les systèmes d’alimentation, les aides à la conduite, les circuits électroniques, et les systèmes d’injection et d’échappement.

En ce qui concerne les autres éléments qui constituent le moteur, leur prise en charge va dépendre de la formule souscrite. Il est donc important de bien consulter son contrat d’assurance auto afin de connaître les pièces garanties et les exclusions de garantie.

L’assistance zéro kilomètre

S’il y a surchauffe du moteur, panne de batterie, éclatement des pneus, bris de glace ou autres problèmes, cette garantie couvre tous les frais de dépannage, ainsi que les frais de déplacement si nécessaire. De plus, l’assureur met à disposition de l’assuré une voiture de remplacement le temps des réparations.

Pour le dépannage des bris de glace, l’automobiliste peut se rendre auprès d’OuiGlass Vannes. OuiGlass est la référence en matière de remplacement de vitres, et propose des services de qualité à sa clientèle. La prise de rendez-vous peut se faire en ligne ou par téléphone au 02 90 73 57 43.

ParOuiGlass Vannes 24 vues

Pour assurer la sécurité des automobilistes sur les routes enneigées et verglacées, il est fortement recommandé de prévoir des équipements spécifiques et adéquats. On parle notamment des chaussettes et des chaînes neige qui permettent aux véhicules de rouler avec plus de stabilité et d’adhérence durant l’hiver.

Les chaussettes et chaînes neige : définition

Les chaînes neige sont des équipements constitués essentiellement de maillons métalliques qui viennent entourer le pneumatique. En ce qui concerne les chaussettes, elles se présentent sous la forme de pièces qui se rapprochent surtout du textile. Cette dernière va alors venir envelopper le pneu pour lui offrir plus d’adhérence sur les routes enneigées et verglacées.

Les chaussettes et chaînes neige ont la particularité d’être amovibles. Les automobilistes vont généralement les stocker dans le coffre afin de les utiliser en cas de besoin. À noter que ces équipements ne doivent être utilisés que sur les routes enneigées. Sur route sèche ou simplement mouillée, les chaussettes et chaînes neige vont s’abîmer.

Les chaussettes et chaînes neige : que dit la loi ?

Dès le moment où le conducteur aperçoit un panneau B26 en bord de route, et que celle-ci est enneigée ou verglacée, il sera alors dans l’obligation d’installer l’un des deux équipements : chaussettes ou chaînes neige. Ces derniers sont indispensables afin de garantir la sécurité des automobilistes sur les routes en hiver.

L’utilisation de ces équipements est notamment encadrée par la Loi Montagne. Entrée en vigueur le 1er novembre 2022, et ce, jusqu’au 31 mars 2023, la Loi Montagne s’applique dans plusieurs départements situés dans les massifs montagneux. Par conséquent, afin de circuler en toute sécurité, il est obligatoire de faire équiper son véhicule avec des pneus certifiés 3PMSF, ou encore d’avoir dans son coffre des chaussettes ou des chaînes neige.

Grâce à cette loi, de nombreux panneaux de signalisation ont vu le jour :

  • B58 qui signale une entrée de zone qui requiert obligatoirement un équipement spécifique ;
  • B59 qui signale la sortie de zone obligatoire.

Les chaussettes et chaînes neige : lequel choisir ?

Le choix entre les chaussettes et chaînes neige varie en fonction de l’utilisation prévue de l’équipement et du budget de l’automobiliste.

Pour une utilisation régulière, il sera plus judicieux d’opter pour des chaînes neige. Les chaînes neige disposent d’une durée de vie plus importante que les chaussettes neige. Il est donc plus intéressant de choisir des chaînes neige qui sont, par ailleurs, plus faciles à monter. Elles constituent donc une alternative plus pratique, rapide et efficace.

En revanche, si c’est pour une utilisation occasionnelle, les chaussettes neige peuvent faire l’affaire. Elles adhèrent parfaitement sur les routes peu enneigées, se montent rapidement et sont accessibles pour les petits budgets.

Toutefois, que ce soit des chaussettes ou chaînes de neige, la vitesse autorisée sur les routes est limitée lorsque ces équipements sont montés. Généralement, il est conseillé de rouler entre 20 et 40 km/h pour les chaînes neige, et entre 30 et 50 km/h pour les chaussettes neige.

Pendant l’hiver, il faut aussi faire attention à l’humidité qui s’infiltre dans les blocs optiques. Cela crée de la buée dans les optiques, ce qui pourrait endommager le système électrique des phares. Il est donc nécessaire de les remplacer, et cela est possible chez OuiGlass Vannes. Les prises de rendez-vous se font par téléphone au 02 90 73 57 43 ou sur le site.

ParOuiGlass Vannes 25 vues

L’essor de la technologie automobile conduit de nombreux automobilistes à opter pour les véhicules automatiques. Ce choix découle de plusieurs avantages dont bénéficie le conducteur. Malgré ses nombreux atouts, ce type de voiture présente toutefois des désavantages. Cet article a été rédigé pour informer sur les inconvénients d’une voiture automatique

Inconvénients d’une voiture automatique : coût d’achat exorbitant et services d’entretien onéreux

Le prix d’achat compte parmi les inconvénients d’une voiture automatique. Et ceci demeure un facteur essentiel dans l’acquisition d’une voiture automatique. En réalité, ce modèle est plus cher que celui manuel, car il dispose d’éléments électroniques et mécaniques plus complexes. 

De plus, la réparation et l’entretien d’une voiture automatique imposent des frais élevés. Compte tenu de la complexité du système d’une boîte automatique, sa réparation est par conséquent plus difficile. De même, les tarifs onéreux de sa remise en état peuvent s’expliquer par la rareté des pièces détachées. 

Si vous disposez d’une voiture munie d’une boîte à vitesses automatique, la vidange tous les 25 à 50 000 km est obligatoire. Celle-ci engendre un coût moyen qui oscille entre 350 et 600 euros, selon le modèle du véhicule. 

Ainsi, d’autres interventions peuvent s’ajouter à la vidange : 

  • ajout de liquide de transmissions pour les BVA, en moyenne tous les 50 000 km ; 
  • changement de filtre ; 
  • programmation de la boîte. 

Le problème grave survenu à la BVA de votre véhicule peut aussi vous conduire à remplacer ce système de transmission. Et le coût généré par cette opération peut atteindre 3 000 euros. Ces services coûteux constituent aussi les inconvénients d’une voiture automatique

Un entretien régulier constitue l’inconvénient d’une boîte automatique 

Le fonctionnement d’une voiture automatique se fonde sur une technologie électrique avancée. La vérification de l’état des pièces au moins une fois par trimestre s’avère alors importante. Si vous disposez de moyens nécessaires, passez le véhicule au scanner au minimum une fois chaque année. 

Les anciens modèles de voiture automatique consomment davantage de carburant

Les anciens modèles de voiture automatique, équipés d’une BVA consomment une quantité plus importante de carburant que ceux munis d’une boite à vitesse manuelle. En effet, l’on constate une surconsommation d’approximativement 10 à 15 % sur les véhicules automatiques. 

Une absence du ressenti au cours du long trajet 

L’un des inconvénients d’une voiture automatique est lié à l’évolution de sa technologie. Cette dernière rend passif l’automobiliste. Lors de la conduite, il peut arriver au conducteur de penser à une autre chose, c’est-à-dire d’être distrait. Lorsqu’il enclenche le levier sur le point D, il ne fait que tourner le volant et maîtriser l’accélérateur pour avancer. Cela peut provoquer de l’ennui, surtout sur un long trajet, puisque le conducteur ne fait qu’avancer. 

Indiscutablement, la voiture automatique crée un confort de conduite appréciable. Pourtant,  ce dernier dépend aussi de l’état de vitrages. Dans ce sens, quel que soit le type de voiture que vous conduisiez, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nos experts, en cas d’impact ou de brise-glace. Vous pouvez nous contacter directement par téléphone au 02 90 73 57 43. Chez OuiGlass Vannes, nos experts vous accompagnent dans toutes les interventions vitrages. 

ParOuiGlass Vannes 66 vues

L’hiver est de retour et apporte son lot de désagréments mineurs pour votre voiture. Démarrage difficile, batterie déchargée, carrosserie usée… Cette saison reste une véritable épreuve pour votre auto. Néanmoins, vous pouvez l’affronter grâce à ces quelques conseils à mettre en pratique pour protéger votre voiture. Découvrons-les ensemble.

Que faire pour protéger son véhicule en hiver ?

Dès que l’hiver arrive, préférez ranger votre voiture dans le garage si vous en possédez un. De cette façon, votre voiture sera moins encline au mauvais temps et à l’usure sur la carrosserie et le moteur.

En outre, recouvrez-le pare-brise à l’aide d’un carton. Cette méthode anticipe la formation de givre pouvant endommager la vitre. Protégez également vos serrures en utilisant du ruban adhésif que vous collerez par-dessus. Par ailleurs, appliquez du silicone en bombe ou du talc sur vos joints de porte. Ainsi, ils ne gèleront pas. De plus, le froid tend à compliquer l’ouverture et à endommager les portières du véhicule.

À mesure que les températures baissent, le gasoil peut également geler au niveau du filtre. Aussi, pensez à poser une couverture sur la partie du moteur. Certains additifs que vous trouverez en magasin permettent aussi de prévenir ce phénomène.

En hiver, la batterie de votre véhicule peut présenter des signes de faiblesse. Pour y remédier, vous pouvez la démonter pour la garder au chaud toute la nuit. Ne mettez pas le frein de parking, car les plaquettes peuvent coller.

Pour prendre soin d’un véhicule qui reste plusieurs heures au froid glacial, stoppez tout ce qui consomme de l’énergie au moment de mettre le contact. Afin de ne pas entraîner votre boîte de vitesses, débrayez avant le démarrage. Cela vous permet d’économiser de l’énergie.

Ne laissez pas votre voiture tourner au ralenti pendant quinze minutes. Le moteur chauffe plus aisément en roulant, ainsi, vous pouvez protéger votre voiture.

Protéger son véhicule en hiver : les erreurs à ne pas commettre

Évitez la méthode qui consiste à laver votre pare-brise à l’eau chaude en vue de le dégivrer. Le choc thermique pourrait très bien fissurer votre vitre et les choses risquent d’empirer si votre vitre présente un impact.

Après le démarrage, ne donnez pas de coup d’accélérateur. Privilégiez le régime de ralenti. En effet, l’huile n’a pas encore lubrifié les éléments mécaniques et la pression n’a pas encore atteint le bon niveau. Le turbo n’apprécie pas cette situation. La boîte de vitesses et le moteur ont besoin d’un certain temps de chauffe. Attention à ne pas utiliser de l’eau pour faire l’appoint de votre circuit de refroidissement, car cela amoindrit la qualité de l’antigel.

OuiGlass pour préparer votre véhicule avant l’hiver

Préparez votre voiture pour affronter l’hiver. Pour ce faire, vous pouvez compter sur l’expertise de OuiGlass « expert en vitrages ». Faites réparer votre impact ou remplacez votre pare-brise par un neuf. Cette équipe de professionnels remplace aussi les différents vitrages de votre voiture ainsi que les optiques de phare. Votre centre OuiGlass Vannes s’occupe aussi de décalaminer votre automobile. Elle retire donc la suie ou calamine visible dans le moteur. Cela permet de mieux préparer votre véhicule aux sévices de l’hiver. Nous répondons à vos appels sur le 02 90 73 57 43 ou visitez notre site internet pour fixer un rendez-vous.

ParOuiGlass Vannes 70 vues

La voiture intelligente Google Car fait partie du projet Waymo. C’est une petite voiture électrique sans pédales d’accélérateur, de freins ni de volant. Actuellement, cette voiture autonome peut circuler dans des États américains avec un conducteur à son bord.

La « Google Car », une voiture sans chauffeur aux multiples avantages

L’automatisation touche de plus en plus de secteurs, notamment celui du transport. En effet, le concept du véhicule autonome de Google est de développer un système de conduite autonome, permettant à la voiture équipée de rouler sans conducteur. Le développement des véhicules automatiques de ce type présente de nombreux avantages. Ce programme de pilotage propose une conduite sans chauffeur. Il permet également moins, voire pas d’accident mortel à cause de la fatigue ou d’une faute d’inattention. Entre autres, les voitures connectées réduisent considérablement tous les risques liés à la conduite humaine.

La technologie de la voiture connectée de Google

La voiture autonome de Google est équipée d’un système de pilotage automatique : Lidar. Elle est aussi dotée d’une caméra à 360 degrés, des radars, un GPS ainsi que de plusieurs capteurs. Pour que le véhicule puisse fonctionner en toute autonomie, il est géré par une intelligence artificielle, qui traite toutes les données reçues par les systèmes de la voiture. Cette IA s’en sert afin de prendre les décisions liées directement au pilotage du véhicule.

Pour circuler en toute autonomie, Google a ainsi équipé ses voitures autonomes d’un ordinateur de bord. Ce dernier va analyser toutes les informations et prédire les mouvements aux alentours. L’équipe en charge du projet a misé sur la conduite en ville où le trafic est plus dur et contraignant. Outre la simple détection de mouvements, la Google Car peut aussi distinguer les usagers sur la route grâce à ses caméras. Elle peut différencier les piétons, les cyclistes, les voitures, les camions ou même les bus. L’ordinateur de bord a la capacité de détecter plus de cents mouvements simultanément.

Par ailleurs, la voiture autonome Waymo a aussi ses propres limites, ce qui n’échappe pas à la nouvelle technologie. En fait, son système de pilotage n’a pas encore la possibilité de comprendre à tous les signaux d’un policier de la circulation en cas d’accident. En plus, aucun test n’a encore été effectué avec les conditions météorologiques.

Waymo One de Google : l’application de taxis autonomes

Outre ses fonctionnalités, le véhicule autonome de Google peut aussi mettre en place un système de taxis autonomes pouvant être utilisés à tout moment, sans avoir à dépenser ses carburants que pour une heure. Évidemment, la théorie est toujours aussi simplissime, toutefois, la pratique est toute une autre histoire. En effet, il faut un taxi pour chaque foyer, ce qui serait une construction de véhicule autonome assez démentielle. Le premier test de Waymo One a été lancé en 2018, pour ramener les utilisateurs à leur destination, en utilisant la voiture électrique et autonome de chez Google. L’absence de chauffeur dans la voiture autonome et le mode de recharge électrique permet une réduction forte des coûts et un déplacement plus écologique.

Confiez votre véhicule à un expert en rénovation de vitres, et conduisez en toute quiétude. Chez OuiGlass Vannes, nous nous soucions autant de la qualité de votre pare-brise que vous. De fait, nous nous engageons à vous le rendre comme neuf si vous nous le confiez. Intéressé(e) ? Pourquoi ne pas discuter face à face ? Vous pouvez prendre rendez-vous sur notre site ou visiter l’un de nos garages pour obtenir plus de renseignements sur nos prestations. Nous répondrons également avec plaisir à vos questions au 02 90 73 57 43. N’hésitez surtout pas à appeler.

ParOuiGlass Vannes 63 vues

Une personne souffrant d’amaxophobie peut surmonter sa peur de conduire en s’exerçant régulièrement. Dans cet article, nous vous révélons 3 conseils efficaces pour vous aider à vaincre cette phobie.

S’habituer à être au volant

Ne vous laissez pas bloquer par la peur. Ce que vous redoutez le plus, vous devez l’affronter pour pouvoir avancer.

La peur de conduire est une phobie qu’il est possible de surmonter. D’ailleurs, de nombreuses personnes y sont déjà parvenues. Si vous aussi vous souhaitez réussir, commencez par apprendre à avoir plus confiance en vous.

Soyez optimiste, et ne pensez pas à des choses négatives. Souvent, c’est ce qui bloque les personnes souffrant d’amaxophobie.

Ainsi, pour vous débarrasser de cette phobie, exercez-vous à sortir régulièrement de votre zone de confort. C’est-à-dire, quand votre emploi du temps vous y autorise, entraînez-vous à rester au volant et faites comme si vous vous apprêtiez vraiment à conduire. Nul besoin de mettre le véhicule en marche. Restez juste là, assis sur le siège conducteur, et imaginez. Pensez à comment se serait si vous étiez vraiment en train de conduire.

En répétant régulièrement cet exercice, vous n’allez plus trouver aussi impressionnant le fait d’avoir le volant en main.

Y aller étape par étape

Surmonter une phobie ne se fait pas en une journée. Certains se sont entraînés des mois avant de réussir. L’important, est de ne jamais perdre espoir. Tant que vous garderez une attitude positive, vous aurez une chance de vaincre votre peur.

Ceci étant, vous ne devez pas brûler les étapes sous prétexte de vouloir surmonter cette phobie au plus vite. Cela ne vous apportera que des résultats négatifs. La meilleure façon de transcender votre peur de conduire, c’est d’y aller étape par étape.

Commencez par mettre en pratique l’exercice expliqué précédemment. Ensuite, lorsque vous vous sentirez prêt, passez à l’étape suivante. Celle-ci consiste à vraiment conduire le véhicule. Roulez sur de très courtes distances pour commencer. Et quand vous aurez finalement pris confiance, effectuez des trajets plus longs.

Notons que le fait de conduire avec une personne de confiance à bord réduit le stress lié au fait de prendre le volant. Par conséquent, si vous vous sentez trop angoissé pour rouler seul, faites appel à un ami ou à un proche.

Suivre une thérapie spéciale

La thérapie par réalité virtuelle vous aidera à vous débarrasser de votre peur de conduire. Concrètement, elle consiste à faire une simulation de conduite.

Le conducteur met un casque, et se retrouve virtuellement au volant d’une voiture. L’objectif ? Rendre la personne souffrant d’amaxophobie moins sensible au fait de conduire. C’est presque comme se débarrasser d’une allergie. On habitue son cerveau à la conduite, pour que la peur disparaisse petit à petit.

De nombreuses personnes ont également réussi à vaincre leur peur de conduire en ayant recours à l’hypnose. Comme le sentiment de peur est souvent enfoui au plus profond de notre subconscient, le faire disparaître par l’hypnose est une solution.

Chez OuiGlass Vannes, nous vous proposons d’entretenir vos phares pour renforcer votre sécurité. Faites appel à nos services si vous souhaitez également rénover votre pare-brise. OuiGlass Vannes est joignable au 02 90 73 57 43, mais vous pouvez dès à présent prendre rendez-vous sur notre site.

ParOuiGlass Vannes 53 vues

Certains automobilistes ne prêtent pas assez d’attention à leurs pneus. Pourtant, ils sont garants, aussi bien de la sécurité, que du confort du conducteur. Ainsi, il est impératif de savoir quand il convient de les remplacer afin de garantir une conduite sûre et passionnante.

Comment savoir si son pneu est usé ? Cet article répondra à cette question. Découvrons ensemble les principaux indicateurs d’usure ainsi que les dispositifs à mettre en place pour évaluer l’état de vos roues.

Les principaux indicateurs

En règle générale, un pneu usé présente des signes tangibles de dégradation. Le plus souvent, cela se remarque grâce aux témoins d’usure, les petites bosses situées entre les rainures de la bande de roulement. Si celles-ci sont alignées à la surface de la bande, un remplacement est de mise. Aussi, il est possible d’observer des signes d’usure sur cette bande elle-même, tout comme au niveau des flancs. Il peut également arriver que la surface des pneus présente toutes sortes de coupures et de déchirures.

Outre les indicateurs physiques, il existe d’autres indices permettant de reconnaître des pneus usés à partir des performances du véhicule. Parmi les plus notables, nous pouvons citer la distance de freinage et le bruit que font les roues lorsqu’on roule.

Dans ce registre, nous pouvons aussi mentionner la tenue de route. En effet, des pneus usés sont susceptibles d’occasionner des pertes de contrôle sur les surfaces humides ou glissantes.

En somme, il n’est pas difficile de savoir quand des roues sont usées. Il faut juste être attentif aux détails et au comportement du véhicule.

Les outils de mesure

Si dans un souci de confort et de sécurité, vous n’arrivez pas à relever les indices mentionnés précédemment, vous pouvez avoir recours à diverses méthodes permettant de savoir si vos pneus doivent être remplacés ou non.

La plus simple et la plus courante est le test de la pièce de monnaie. Cette technique consiste à introduire verticalement une pièce de monnaie dans les rainures de la bande de roulement. Si une grande partie de la pièce est visible, un changement de pneumatique doit être envisagé.

Aussi, vous pouvez tout simplement vous référer au marquage DOT, situé sur le flanc de vos pneus. Indiquant la date de fabrication, ces combinaisons de chiffres vous permettent de connaître l’âge de vos roues. Étant donné que la durée de vie d’un pneu est estimée à 6 ans, il est nécessaire de procéder à un remplacement lorsque l’âge indiqué dépasse cette période. Et cela, même si aucun signe de dégradation n’est constaté.

Bien entendu, même si ces différents procédés sont efficaces, rien ne vaut les services d’un mécanicien professionnel ou d’un spécialiste en pneumatique. Grâce à des outils sophistiqués comme les jauges de profondeur et les analyseurs de vibration, ils sont en mesure de vous fournir des diagnostics précis. De plus, ils peuvent délivrer des conseils sur les bonnes pratiques à adopter pour prévenir l’usure prématurée de vos pneus.

Tout comme les pneus, le pare-brise garantit la sécurité du conducteur. Si le vôtre est en mauvais état, confiez-le aux experts de OuiGlass Vannes. En effet, nous vous proposons de rénover votre pare-brise et les différents types de vitrage de votre véhicule. N’hésitez pas à vous rendre dans nos garages pour recourir à nos services. Notez qu’il vous est possible de prendre rendez-vous sur notre site. Vous pouvez également nous contacter au 02 90 73 57 43.

ParOuiGlass Vannes 58 vues

En tant qu’automobiliste, vous savez sûrement à quel point les nids-de-poule peuvent causer des dégâts à votre véhicule. Ces trous dans la chaussée sont particulièrement problématiques en hiver, lorsqu’ils sont recouverts de neige ou de glace. Cela rend leur détection encore plus difficile. Les dommages causés par les nids-de-poule peuvent aller de simples égratignures à des pneus crevés, des jantes endommagées et des suspensions cassées. Heureusement, il existe des recours possibles pour vous aider à obtenir une indemnisation pour les réparations de votre véhicule.

Nids-de-poule : où demander une indemnisation ?

Les nids-de-poule sur les routes sont un problème commun qui peut causer des dommages importants à votre véhicule. Si vous êtes victime de tels dommages, il est important de savoir où demander une indemnisation pour couvrir les coûts de réparation.

Dans la plupart des cas, la ville ou la municipalité est responsable de l’entretien et de la réparation des routes. Vous pouvez donc contacter le service des travaux publics de votre ville pour signaler le problème et demander une indemnisation. Selon les circonstances, il peut être nécessaire de déposer une réclamation auprès de l’administration de la ville ou de la municipalité pour obtenir une indemnisation.

Dans le cas où la ville ou la municipalité refuse de vous indemniser, vous pouvez envisager de porter plainte devant les tribunaux. Dans tous les cas, il est important d’agir rapidement pour signaler les dommages causés par les nids-de-poule. En effet, les délais peuvent varier selon les juridictions et les lois applicables.

Nids-de-poule : comment obtenir l’indemnisation ?

Si votre véhicule a subi des dommages à cause d’un nid-de-poule, il est important de suivre certaines étapes pour obtenir une indemnisation. Tout d’abord, vous devez signaler le dommage le plus rapidement possible. Vous pouvez le faire en contactant la mairie ou la direction départementale des routes et en fournissant des informations détaillées sur le lieu et la nature du dommage. Parfois, il peut être utile de prendre des photos du nid-de-poule et de noter la date et l’heure de l’incident.

Nids-de-poule : apportez des preuves solides sur les dégâts occasionnés

Pour que votre réclamation soit justifiée, vous devrez fournir des preuves solides que les dommages ont été causés par le nid-de-poule en question. Les factures et les devis de réparation seront souvent nécessaires, ainsi que tout autre document qui peut aider à prouver la cause des dommages. Il est également important de garder tous les échanges de communication avec les autorités, car ils peuvent être utilisés comme preuve de la notification et des démarches entreprises.

Nids-de-poule : respectez les délais pour déposer une réclamation

Il est essentiel de respecter les délais pour déposer une réclamation. Ces délais peuvent varier en fonction de l’autorité à laquelle vous vous adressez, mais ils sont généralement assez courts. Si vous ne respectez pas ces délais, vous risquez de perdre votre droit à une indemnisation. Pour cette raison, il est important de bien s’informer sur les délais à respecter et de déposer votre réclamation dès que possible.

Par ailleurs, les dommages provoqués par les nids-de-poule sont très préjudiciables. Il est important de faire réparer votre véhicule dès que possible. Chez OuiGlass Vannes, nous sommes experts dans la réparation de tous les types de dégâts sur les voitures, notamment la réparation et le remplacement de vitres. Nos techniciens qualifiés utilisent des méthodes de réparation innovantes pour restaurer votre voiture à son état d’origine en un rien de temps. Contactez-nous dès aujourd’hui au 02 90 73 57 43 ou prenez rendez-vous sur notre site web.

ParOuiGlass Vannes 39 vues

De nombreux conducteurs ont pris l’habitude de laisser tourner le moteur de leur voiture pendant quelques minutes avant de prendre la route. Certaines personnes pensent que cela prolonge la durée de vie de leur moteur, tandis que d’autres croient que cela permet de réduire les émissions nocives. Cependant, cette pratique est-elle vraiment nécessaire ? Découvrez la réponse dans cet article.

Quels sont les avantages de laisser tourner le moteur avant de prendre la route

Lorsque vous êtes sur le point de démarrer votre voiture, il est important de prendre quelques minutes pour laisser tourner le moteur avant de prendre la route. Bien que cela puisse paraître une perte de temps à court terme, les bénéfices à long terme qu’on peut en retirer sont inestimables. En laissant votre moteur tourner pendant quelques minutes, vous permettez à l’huile de circuler dans toutes les parties du moteur, lubrifiant et protégeant les pièces mobiles contre l’usure prématurée.

Le réchauffement du moteur est également crucial pour éviter les arrêts inopinés et les pannes qui peuvent se produire lorsque le moteur est froid. En laissant le moteur tourner, vous assurez une distribution uniforme du carburant dans les cylindres, ce qui réduit considérablement le risque de panne ou de calage. De plus, laisser tourner le moteur avant de prendre la route peut aider à éviter la condensation dans le système d’échappement, ce qui peut causer de la rouille et de la corrosion.

Rouler directement sans laisser tourner le moteur : quels sont les risques ?

De nombreux conducteurs sont pressés et roulent directement sans laisser tourner le moteur au préalable. Cependant, cette pratique peut causer des dommages à long terme à votre voiture et engendrer des coûts élevés en réparations. Tout d’abord, rouler directement sans laisser tourner le moteur peut entraîner une usure prématurée des pièces internes, car l’huile n’a pas encore eu le temps de circuler dans toutes les parties du moteur. En conséquence, les pièces mobiles peuvent subir une friction accrue, ce qui peut causer une usure prématurée et endommager les composants moteurs.

De plus, lorsque le moteur est froid, le carburant ne brûle pas aussi efficacement, ce qui peut entraîner une augmentation de la consommation de carburant et une diminution des performances de la voiture. Rouler directement peut également entraîner des arrêts inopinés et des pannes, car le carburant n’est pas encore bien distribué dans les cylindres.

Améliorer la durée de vie de son moteur : les entretiens à faire

Pour améliorer la durabilité de votre moteur, vous devez avoir le réflexe de laisser tourner le moteur avant de rouler. En même temps, il est également important de faire des entretiens régulièrement, notamment la vidange, le remplacement du filtre à air ou le nettoyage de calamines. Dans ce cadre, notre centre OuiGlass Vannes vous propose un service de décalaminage complet. Cela permet à votre véhicule de gagner en performances tout en réduisant la consommation de carburant. Contactez-nous dès maintenant au 02 90 73 57 43 ou prenez rendez-vous sur notre site pour profiter des avantages d’un moteur plus propre et plus efficace.

ParOuiGlass Vannes 75 vues

Les feux de voiture sont des éléments de sécurité essentiels qui permettent aux conducteurs de voir et d’être vus sur la route. Ils sont particulièrement utiles dans des conditions de faible luminosité ou de visibilité réduite. En les utilisant correctement, les conducteurs peuvent améliorer leur propre sécurité ainsi que celle des autres usagers de la route.

Quels sont les différents types de feux de voiture ?

Les différents types de feux de voiture sont des éléments de sécurité importants pour les conducteurs sur la route. Il existe plusieurs types de feux différents, chacun ayant une fonction spécifique :

  • Les feux de position – placés en avant et en arrière du véhicule, ils permettent aux autres conducteurs de repérer votre présence.
  • Feux de croisement – ils sont placés en avant du véhicule, ils éclairent la route devant vous sans éblouir les autres conducteurs.
  • Feux de route – ce sont des feux avant plus puissants. Ils sont utilisés pour une meilleure visibilité lors de la conduite sur des routes dégagées.
  • Feux de brouillard – Ils sont positionnés à l’avant et à l’arrière de votre voiture. Ils sont utilisés pour une meilleure visibilité lors conditions de brouillard
  • Feux de détresse – ce sont des indicateurs clignotants. Ils sont utilisés en cas de panne ou d’urgence pour signaler votre voiture aux autres conducteurs.

Il est important de connaître ces différents types de feux et leur utilisation pour garantir une conduite sûre et responsable sur la route. Cela aide également à éviter les erreurs de conduite qui pourraient causer des accidents ou des problèmes de circulation.

Quelles sont les règles d’utilisation des feux de voiture ?

L’utilisation correcte des feux de voiture est essentielle pour garantir la sécurité sur la route. Lorsque les conditions de conduite sont difficiles, ils s’avèrent être d’une très grande utilité. Cependant, de nombreux conducteurs ne connaissent pas toutes les règles d’utilisation des feux de voiture. Cela qui peut entraîner des accidents, des problèmes de circulation et des amendes.

Voici les règles générales d’utilisation des feux de voiture :

  • Allumez vos feux de position en permanence lorsque la voiture est en circulation, de jour comme de nuit.
  • Les feux de croisement doivent être utilisés lorsque la visibilité est réduite pendant les conduites de nuit ou lorsqu’il pleut.
  • Les feux de route peuvent être utilisés sur des routes dégagées et droites. Cependant, ils doivent être éteints dès que des véhicules arrivent en sens inverse ou se trouvent devant vous.
  • Utilisez vos feux de brouillard avant et arrière quand la visibilité est réduite par le brouillard, la neige ou la pluie.
  • Les feux de détresse doivent être utilisés en cas d’urgence ou de panne, pour signaler aux autres conducteurs que la voiture est arrêtée ou qu’une situation d’urgence est en cours.

Les règles spécifiques en fonction des situations

Outre les règles générales d’utilisation des feux de voiture, il existe également des règles spécifiques pour certaines situations de conduite. Par exemple, lorsque vous conduisez dans un tunnel, il est obligatoire d’allumer les feux de croisement pour améliorer la visibilité. De même, pendant le dépassement, il est recommandé de les utiliser pour mieux voir la route devant soi. Cependant, il faut les éteindre dès que le véhicule dépassé est à portée de vue.

Les règles d’utilisation des feux de voiture peuvent également varier d’un pays à l’autre. Il est donc important de connaître les spécificités locales pour conduire en toute sécurité. Dans tous les cas, il est important d’entretenir les feux de voiture ou de les réparer s’ils sont endommagés. Cela vous permettra de suivre les règles de conduite correctement.

Dans cette optique, notre centre OuiGlass Vannes répare et remplace vos feux de voiture pour qu’ils fonctionnent selon les normes de conduite. Pour ce faire, vous pouvez nous contacter directement au 02 90 73 57 43 ou prendre rendez-vous sur notre site.

ParOuiGlass Vannes 58 vues

Tous les ans, des millions de véhicules font l’objet d’un rappel pour des raisons de sécurité. Vous ignorez ce que c’est qu’un rappel de véhicule ? Ce petit guide vous permettra de tout comprendre.

Un rappel de véhicule, c’est quoi ?

Les constructeurs font de leur mieux pour concevoir des véhicules performants et dépourvus de défaut. Malheureusement, les erreurs ne sont jamais bien loin. Et quand un modèle présente une anomalie, le fabricant est contraint d’en informer les acheteurs. Une procédure de rappel de véhicule est alors lancée.

La procédure de rappel a pour but de protéger les conducteurs. C’est un communiqué officiel à destination des propriétaires de véhicules présentant une anomalie.

N’importe quelle partie d’un véhicule peut faire l’objet d’un rappel. Le problème peut tout aussi bien provenir des pneus que d’un siège ou des freins.

À noter aussi : les rappels ne se limitent pas aux nouveaux véhicules. Une voiture qui date de plusieurs années peut être rappelée si le constructeur découvre sur le tard un nouveau problème.

Pour votre sécurité, il faudra bien vous renseigner avant d’acheter un nouveau véhicule. Faites des recherches pour vous assurer de sa conformité. Si vous n’êtes pas sûr à 100 %, n’achetez pas.

Comment savoir si son véhicule est concerné par un rappel ?

Quand un modèle est concerné par un rappel, son constructeur est tenu d’envoyer une lettre aux acheteurs. En effet, la loi l’oblige à partager l’information pour des raisons de sécurité. Un fabricant qui n’effectue aucun rappel en cas d’anomalie aura affaire à la justice. Il peut écoper d’une amende ou d’une peine plus sévère.

Dans certains cas, les propriétaires de véhicules d’occasion peuvent ne pas recevoir de lettre de rappel. C’est ce qui se produit quand ils ne figurent pas dans la liste d’envoi du fabricant. En effet, un constructeur n’enregistre que celui qui lui a acheté le véhicule. Si entre-temps, la voiture a été vendue à un autre, il n’en saura rien. Par conséquent, ce sera toujours le premier acheteur qui sera signalé s’il y a un rappel.

En général, un fabricant doit avoir envoyé une lettre dans les 60 jours après l’annonce du rappel. Un propriétaire de véhicule qui n’a pas reçu de lettre devra procéder à une vérification.

Pour confirmer le rappel d’un véhicule, deux options lui sont offertes. Il peut se rendre sur le site web du constructeur dans la rubrique dédiée au rappel ou consulter directement la base de données du gouvernement.

En effet, le gouvernement tient une liste détaillée des voitures concernées par une procédure de rappel. N’hésitez surtout pas à aller voir en cas de doute. Chez OuiGlass Vannes, nous vous proposons de rénover les vitres ainsi que les phares de votre véhicule. Notre équipe d’experts s’engage à vous offrir des résultats optimaux.  Désireux d’offrir un nouveau souffle à votre véhicule ? Prenez rendez-vous sur notre site. Vous pouvez également nous joindre au 02 90 73 57 43.

ParOuiGlass Vannes 52 vues