Archives de l’auteur OuiGlass Saint-Jean-d'Illac

La barre de toit peut s’avérer très utile car elle vous permet d’agrandir votre volume de stockage durant vos voyages ou longs trajets. En effet, elle est pratique, notamment lorsque votre coffre est déjà plein et que vous avez besoin de plus d’espace. Voici ci-dessous quelques recommandations pour le choix, la pose ainsi que la charge d’une barre de toit.

Choix de la barre de toit

Tout d’abord, il est important de savoir que le choix de votre barre de toit dépend du modèle de véhicule que vous possédez. En effet, les fixations diffèrent d’un véhicule à un autre. Après le choix du modèle de fixation de barre de toit, vous avez le choix entre des barres en aluminium ou en acier.

  • Les barres de toit en aluminium : elles sont plus esthétiques et légères, vous permettant ainsi de maximiser la charge transportée selon la capacité maximale du toit. Néanmoins, elles sont moins robustes et coûtent plus chères que celles en acier. Vous pouvez en trouver sous des formes aérodynamiques limitant ainsi le bruit de sifflement, le frottement à l’air et la consommation de carburant.
  • Les barres de toit en acier : elles sont solides et plus robustes que celles en aluminium. Toutefois, elles sont lourdes, diminuant ainsi votre capacité de charge. De plus, elles nécessitent plus d’entretien afin d’éviter une corrosion de l’acier. Toutefois, elles sont rentables à l’achat puisque leur prix est inférieur à celui des barres en aluminium.

Montage de la barre de toit

  • Montage des barres de toit sur un véhicule comportant des barres longitudinales : si votre véhicule est équipé de barres longitudinales ouvertes (ajourées), les fixations de barre de toit s’attacheront autour des barres longitudinales. Si votre voiture comporte des barres longitudinales fermées (intégrées), les barres de toit seront fixées par pincement.
  • Montage des barres de toit sur un véhicule doté de points de fixation : les points de fixations se situent au niveau des portières sur le toit avec un cache qui les recouvre. Il vous suffira ainsi d’enlever le cache et procéder au montage des barres de toit en les accrochant aux emplacements que le constructeur avait prévu.
  • Montage des barres de toit sur une voiture dépourvue de points de fixation et de barres longitudinales : dans ce cas, des barres de toit conçues pour être attachées au niveau des joints de portières feront l’affaire.

Par ailleurs, il est recommandé de démonter les barres de toit si vous ne vous en servez pas pour la réduction de la consommation de carburant et la limitation de leur corrosion.

Sanglez correctement vos objets sur la barre de toit

Il est important de sangler convenablement vos affaires afin d’éviter les accidents en conduisant sur la route et de suivre quelques règles :

  • Répartissez correctement la charge en pensant à l’aérodynamisme.
  • Ne dépassez pas la limite de charge maximale autorisée (50  à 100 kg).
  • La charge peut uniquement dépasser de l’arrière du véhicule sans excéder les 3 m.
  • Les sangles doivent être passées sous les barres de toit afin d’assurer l’accroche en garantissant la fixation de la charge.
  • Verrouillez l’accroche en serrant les sangles de toit.
  • N’utilisez pas des tendeurs trop souples qui ont la réputation d’être moins fiables pour l’attache de votre charge.
  • Réalisez un nœud en roulant le surplus de sangle pour sécuriser le serrage.
  • Assurez-vous de la bonne attache de la charge aux barres de toit.
  • Vérifiez fréquemment le serrage et les sangles.

Coût du montage de barres de toit

Faire monter des barres de toit coûte en moyenne 40€. En effet, vous pouvez réaliser cette intervention par vous-même en suivant la notice de montage. Toutefois, vous ne pouvez pas vous permettre de mal monter vos barres, au risque de conséquences catastrophiques sur la route. (accident, hausse de la consommation de carburant, perte de bagages..)

En conclusion, si vous n’avez jamais utilisé de barres de toit ou avez un doute, il est préférable et plus raisonnable de passer par un professionnel de confiance qui vous conseillera pour le choix de la barre et fera le nécessaire pour son montage et le serrage des sangles pour une prise de route en toute sécurité.

Chez OuiGlass Saint-Jean-d’Illac, en plus d’être préoccupés par votre confort, nous sommes préoccupés par votre sécurité. En effet, pour une conduite prudente, votre pare-brise doit également être entretenu. En cas d’impact ou de bris de glace, vous pouvez compter sur nos experts. Pour toute intervention, nous vous offrons la franchise ou 100 euros. N’hésitez pas à prendre rendez-vous sur notre site web ou par téléphone au 05 56 87 95 30.

ParOuiGlass Saint-Jean-d'Illac 325 vues

Le turbocompresseur est un équipement que l’on peut retrouver sur les moteurs essence ainsi que diesel. Par ailleurs, un nombre significatif d’automobilistes ignore le fonctionnement de cet élément des fois décisif quant à l’achat d’un véhicule. Ainsi, nous vous avons collecté les informations les plus importantes concernant le turbocompresseur et quelques astuces pour son entretien.

Rôle du turbocompresseur 

Le moteur obtient sa puissance du mélange entre la combustion du carburant et l’air. Par ailleurs, pour gagner en puissance, if convient d’augmenter le volume des cylindres ou d’ajouter un cylindre supplémentaire. Cela veut dire que si l’on agit sur le volume d’air injecté dans le cylindre, le moteur gagnera en puissance.

D’autre part, les tests ont démontré qu’en ajoutant un turbocompresseur, le gain en puissance au niveau du moteur est le même qu’en ajoutant un cylindre ou en augmentant son volume.

 Fonctionnement 

Comme indiqué au départ, la puissance du moteur dépend du mélange entre l’air et la combustion de carburant. En effet, les moteurs sans turbo n’utilisent que l’air frais provenant de l’extérieur, alors que les moteurs turbo utilisent en plus de l’air frais les gaz d’échappement rejetés par le moteur. Cette méthode permet ainsi d’améliorer remarquablement les capacités du moteur et réduit la consommation du carburant ainsi que l’émission de CO2.

Le turbocompresseur comprend une turbine et un compresseur d’air pour les gaz d’échappement. Ces derniers sont orientés directement vers la chambre à combustion où le rotor se situe afin de comprimer l’air qui alimente le moteur.

En effet, cet air comprimé est concentré en oxygène, ce qui permet de créer des conditions optimales de combustion. En ajoutant une quantité supplémentaire de carburant, le moteur gagne considérablement en puissance et réduit la quantité des polluants tout en maintenant l’efficacité de la machine.

Actuellement, les véhicules comprennent souvent 2 turbocompresseurs au lieu d’un. L’intérêt d’en avoir 2 est principalement de réduire le poids par rapport à un seul gros turbocompresseur. La réduction du poids permet au moteur de démarrer et d’accélérer en consommant moins d’énergie et moins de carburant.

Enfin, pour les voitures à 6 cylindres, on trouve très souvent 2 turbocompresseurs légers, chaque turbo occupant 3 cylindres.

 Problèmes courants et prévention

Votre turbocompresseur restera en parfait état si vous effectuez un entretien et une vidange réguliers en changeant les filtres d’huile et d’air.

Il est également recommandé de veiller sur la qualité d’huile utilisée et son niveau. En effet, en cas d’insuffisance d’huile, votre turbomoteur risque d’être endommagé et générer un remplacement coûteux.

Par ailleurs, une quantité d’huile au-delà de la norme peut provoquer une surchauffe du turbomoteur ce qui peut engendrer de lourdes conséquences sur l’équipement turbo.

Mauvaises habitudes 

Certaines habitudes de conduite peuvent être dévastatrices pour votre moteur turbo :

Rouler à toute vitesse pendant une longue durée et s’arrêter de manière brusque peut générer un défaut du système de refroidissement vu le manque d’air à l’arrêt. Cette action soumet le moteur à de grosses chaleurs sans refroidissement pouvant atteindre les 1000 degrés avec une motorisation diesel. Cela peut sévèrement endommager votre véhicule. Ainsi, au démarrage du véhicule, il est fortement recommandé de chauffer le moteur avant de rouler à toute vitesse.

Pour conclure, les véhicules équipés d’un turbocompresseur sont écologiques, puisque ce mécanisme fournit plus d’air au moteur en rendant la combustion efficace et propre. Néanmoins, le turbocompresseur prend du temps pour démarrer, nécessite un entretien régulier et l’évacuation des gaz d’échappement est plus compliquée.

Chez OuiGlass Saint-Jean-d’Illac, en plus d’être préoccupés par votre satisfaction, nous sommes également préoccupés par votre sécurité. En effet, le turbocompresseur n’est pas le seul élément à prendre en considération pour une conduite prudente, votre pare-brise l’est également. En cas d’impact ou de bris de glace, vous pouvez compter sur nos experts. Pour toute intervention, n’hésitez pas à prendre rendez-vous sur notre site web ou par téléphone au 05 56 87 95 30.

ParOuiGlass Saint-Jean-d'Illac 344 vues

L’actuateur de ralenti a pour but de modérer le régime du moteur. Il est situé précisément dans le circuit d’alimentation en air, principalement sur les modèles à essence. En effet, il permet une meilleure régulation de l’air dans le moteur lorsque celui-ci se trouve au ralenti. Ainsi, votre véhicule évite le calage et la surchauffe. Pour un meilleur contrôle de carburant et doses d’air à injecter, les constructeurs automobiles sont passés à l’injection et ont abandonné les carburateurs.

Actuateur de ralenti en panne

 Un actuateur de ralenti défaillant peut se déclarer ainsi :

  • Un régime de ralenti variable.
  • Un voyant allumé sur votre tableau de bord.
  • Le calage du moteur lors du régime de ralenti.
  • Des émissions de fumées noires ou blanches.
  • Le calage du moteur lors de la mise en marche de consommateurs supplémentaires.

Causes d’instabilité de l’actuateur de ralenti

  • Un problème au niveau de l’allumage : en effet, la bougie peut générer une mauvaise coordination des étincelles. Il peut également y avoir une défaillance de la tête ou du distributeur d’allumage.
  • Un défaut du boitier papillon : cette pièce relie la partie où se trouve l’essence du moteur ainsi que la partie qui comprend l’alimentation en air.

Que faire en cas d’instabilité du régulateur de ralenti ?

Il s’agit de réguler le ralenti pour qu’il soit stable et au bon niveau :

  • Contrôlez les composants électriques avec l’outil d’aide au diagnostic ou un oscilloscope.
  • Vérifiez les pressions hydrauliques à l’aide de manomètres et raccords appropriés.
  • Vérifiez votre alternateur : il s’agit du générateur électrique qui réapprovisionne votre batterie et expédie du jus afin de faire avancer votre voiture. Vous devez donc faire un état des lieux de tous les symptômes pour détecter d’où provient le problème.

L’actuateur de ralenti module donc le débit d’air suivant les conditions de fonctionnement pour afficher un régime de ralenti constant.

D’autre part, un ralenti instable peut s’avérer dangereux car de fortes pressions sont exercées sur le moteur. Par conséquent, ces dernières peuvent endommager le moteur et d’autres composants de votre véhicule. 

Enfin n’hésitez pas à consulter un professionnel qui procédera à plusieurs contrôles afin de déterminer la source exacte de votre panne. 

Chez OuiGlass Saint-Jean-d’Illac, en plus d’être préoccupés par votre bien-être, nous sommes également préoccupés par votre sécurité. En effet, l’actuateur de ralenti n’est pas le seul élément à prendre en compte pour une conduite prudente, votre pare-brise l’est également. En cas d’impact ou de bris de glace, vous pouvez compter sur nos experts. Pour toute intervention, n’hésitez pas à prendre rendez-vous sur notre site web ou par téléphone au 05 56 87 95 30.

ParOuiGlass Saint-Jean-d'Illac 4 934 vues

On ne s’en rend pas toujours compte, mais le rôle des housses de siège auto peut s’avérer plus important qu’on ne le pense. En effet, les automobilistes ont tendance à personnaliser leur voiture dans le but de lui donner un meilleur look ou simplement pour en améliorer le confort. De plus, la housse de siège auto est une protection pour la voiture, mais ce n’est pas tout. Elle a plusieurs fonctions puisqu’elle apporte un nouveau look et une apparence moderne à l’intérieur de la voiture.

housses de sièges

Fonction des housses de siège auto

  • Elles protègent les sièges de votre véhicule de l’usure, des poils d’animaux, des tâches. Cela aide grandement lors de la revente de votre véhicule.
  • Elles permettent de garder vos sièges d’origine intacts et de préserver la fraîcheur de l’habitacle.
  • Les couvre-sièges permettent de camoufler les imperfections si les sièges d’origine sont déjà bien abimés.
  • Cela sera bien moins onéreux que de remplacer les sièges.
  • Il s’agit d’un excellent moyen pour personnaliser l’intérieur de votre véhicule ou pour du tuning.
  • Couvrir vos sièges d’une housse siège voiture en polyester ou en simili cuir avec des couleurs personnalisées permettra de les embellir tout en les protégeant de la saleté.

Les différents types de protections de siège

  • La housse de siège auto individuelle : elle est obligatoire pour les sièges avant.
  • La housse sur-mesure : elle prend en compte les dimensions exactes des sièges au millimètre près comme une seconde peau et permet de personnaliser les coloris.
  • La protection de siège auto universelle : moins onéreuse et moins bonne que la housse sur-mesure. Elle est tout de même conçue pour s’adapter au mieux au modèle de votre siège.
  • La housse groupée : la banquette arrière peut être recouverte d’une seule housse.
  • La protection de siège auto bébé : elle permet d’éviter toute tâche et dommage sur l’assise ainsi que le dossier du siège de votre voiture tout en veillant au confort de votre bébé.
  • La housse siège auto pour chien : elle permet de garder votre voiture propre et de limiter les poils de chien incrustés entre les sièges.
  • La housse à mémoire de forme ou matelassé.

Les types de protection de siège sont nombreux. Pour être sûr d’opter pour la bonne housse, le mieux reste de l’essayer en s’assurant que le tissu soit bien tendu pour un bon maintien et votre confort.

Comment entretenir ses housses de sièges auto?

L’entretien des housses de sièges varie selon le type choisi.

Ainsi, si vous utilisez des housses de sièges en polyester ou en tissu :

  • Utilisez un aspirateur pour voiture à injection-extraction pour leur entretien. Il permet d’appliquer un produit détergent adapté au tissu permettant de faire disparaître les taches.
  • Appliquez le produit détergent
  • Laissez agir quelques minutes
  • Pour finir, rincez soigneusement

Concernant les housses de sièges en cuir ou en similicuir :

  • Un nettoyage régulier est obligatoire. Il se fait à l’aide de chiffon et d’un peu d’eau.
  • Si votre housse possède une tâche difficile à éliminer, nettoyez la zone touchée grâce à une éponge légèrement humide et deux gouttes d’alcool à 90 °.

Vous pouvez aussi opter pour une housse de volant qui vous permettra d’avoir un meilleur confort et une meilleure prise en main de votre voiture.

Vous l’aurez compris, la housse de siège auto est proposée sous plusieurs formes et design. Il en existe de taille universelle adaptée à la plupart des modèles de voiture. Vous pouvez également pencher pour le sur-mesure afin d’obtenir un rendu personnalisé et impeccable.

Pour conclure, pour donner un coup de jeune à vos sièges ou simplement les protéger, l’acquisition d’une housse est toujours avantageuse. Chez OuiGlass Saint-Jean-d’Illac, en plus d’être préoccupés par votre bien-être, nous sommes également préoccupés par votre sécurité et celle de vos passagers. Quelle que soit la voiture que vous conduisez, vous pouvez compter sur nos experts en cas d’impact ou de bris de glace. Pour toute intervention, n’hésitez pas à prendre rendez-vous sur notre site web ou par téléphone au 05 56 87 95 30.

ParOuiGlass Saint-Jean-d'Illac 635 vues

Économiser l’énergie de votre voiture électrique est essentiel et cela nécessite de faire attention à son mode de consommation. De ce fait, adopter de bons gestes au quotidien va permettre d’assurer et maintenir le bon fonctionnement de la batterie. Voici quelques conseils à suivre.

Économiser l’énergie de votre voiture

  • Voici un conseil en or pour économiser l’énergie de votre véhicule, ne laissez jamais tourner votre moteur quand vous arrivez devant un feu rouge.
  • La pratique « start/stop » permet de réduire considérablement l’émission de gaz polluants ainsi que l’économie d’énergie de votre voiture électrique.
  • Avec le temps, cela deviendra pour vous une habitude respectueuse de l’environnement.

Pas de coup d’accélérateur

  • Évitez d’accélérer brutalement aux feux rouges.
  • Vous pourrez gagner jusqu’à 20% d’économie d’essence selon le modèle de votre voiture.
  • Roulez à vitesse constante et essayez de ralentir à chaque fois que vous vous approchez du point d’arrêt.

N’oubliez pas d’éteindre votre climatisation

  • Une erreur que tout le monde n’arrive pas à éviter : éteindre la climatisation. En effet, la règle est simple, si vous baissez la climatisation, cela permettra l’économie d’énergie. Essayez de garder une température supérieure à 20 degrés.
  • L’entretien de votre véhicule diminue votre consommation de carburant.
  • Veillez à bien nettoyer les filtres de votre voiture électrique car un filtre encrassé affaiblit les performances du moteur.

Quelle huile moteur utiliser pour économiser de l’énergie ?

Selon le produit utilisé, vous pouvez faire jusqu’à 3% d’économie de carburant.

En France, il existe uniquement 1.5% de voitures électriques en circulation. Élargir l’intégration des voitures à faible émission est l’objectif ultime de l’organisme intergouvernemental afin de préserver 1.5° stable pour le réchauffement climatique d’ici 2050. De ce fait, il est prévu de grimper jusqu’à 35% en pourcentage général de voitures électriques au niveau national.

Quelle que soit la voiture que vous conduisez, un micro-impact peut vite se transformer en fissure béante. Chez OuiGlass Saint Jean d’Illac, en cas d’impact situé dans le champ de vision du conducteur, vous seriez alors passible d’une amende allant jusqu’à 375€. Prenez rapidement rendez-vous avec nos experts sur notre site web ou directement par téléphone au 05 56 87 95 30.

ParOuiGlass Saint-Jean-d'Illac 439 vues

À l’occasion des 20 ans d’anniversaire de BMW iDrive, le constructeur allemand a révélé une refonte complète de son système d’infotainment. Les nouvelles fonctionnalités devraient permettre de rendre son utilisation au volant encore plus agréable et ergonomique. Plein feux sur le nouveau système iDrive de BMW.

Le nouveau système d’infotainment iDrive de BMW

La révolution provoquée par l’iDrive

Lors de sa sortie il y a 20 ans, l’iDrive de BMW était tout simplement une révolution. Introduit dans la BMW Série 7 en 2001, il a permis d’épurer l’habitacle des véhicules. Les diverses touches et commandes étaient remplacées par un écran de contrôle couleur, un cadran rotatif et la commande vocale. Par la suite, ce principe novateur est rapidement devenu la norme et a été copié par tous les autres constructeurs.

Le système iDrive à l’ère de l’IA

Quelles sont donc les nouveautés apportées par cet iDrive version 2021? Tout d’abord, le système devrait être capable de reconnaître les gestes du conducteur grâce à différents capteurs. Cela permettra de contrôler certaines fonctions du véhicule sans toucher à aucun bouton. Le but recherché par BMW est de simplifier l’expérience utilisateur au maximum.

Par ailleurs, le nouvel iDrive sera l’occasion pour BMW de se mettre au tout tactile. Avec un nouvel écran géant, il devrait être toujours plus facile de contrôler sa BMW. Le constructeur va également intégrer une IA très performante : celle-ci pourra communiquer avec les autres BMW pour obtenir des informations sur le traffic ou encore le nombre de places de stationnement disponibles. En résumé, on a hâte de voir ce nouveau système en application dans la prochaine BMW iX qui débarquera cette année.

Chez OuiGlass Saint Jean-d’Illac, nous vous accompagnons pour toute intervention sur vos vitrages automobiles. Quelle que soit la voiture que vous conduisez, un micro-impact peut vite se transformer en fissure béante. Pour éviter tout désagrément, n’hésitez pas à prendre rendez-vous sur notre site web ou par téléphone au 05 56 87 95 30.

ParOuiGlass Saint-Jean-d'Illac 492 vues

Le constructeur allemand Daimler a dévoilé ses prochaines sorties pour 2021. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’électrification est en marche. Pas moins de six nouvelles électriques viendront compléter la gamme Mercedes. Des modèles 100% électriques qui pourraient transformer l’image de la marque.

La nouvelle Mercedes EQS sera le flagship de 2021
La nouvelle Mercedes EQS sera le flagship de 2021

Les nouveaux modèles Mercedes

Mercedes démarre l’année sur les chapeaux de roues avec le lancement des SUV compacts EQA et EQB dès 2021. Ces proches parents des actuels GLA et GLB permettront au constructeur de rivaliser avec ses concurrents sur le segment des SUV électriques. Ils auront en plus le mérite d’être produits en France dans l’usine de Hambach en Moselle.

La plus attendue des nouvelles sorties est la future grande berline électrique Mercedes EQS. Conçue pour rivaliser avec Tesla, cette berline sera produite à partir de 2021 près de Stuttgart en Allemagne. Elle représente tout le savoir-faire de la marque avec une autonomie exceptionnelle de 700 km et un design ultra moderne. En plus, il n’y aura aucun compromis sur la performance puisque celle-ci sera équipée d’une puissance équivalente à 470 ch.

Enfin, la Mercedes EQE viendra étoffer la gamme à partir de 2022. Ce sera un modèle intermédiaire entre la très luxueuse EQS et l’entrée de gamme Mercedes. Elle viendra ainsi offrir une alternative à la version thermique de la Mercedes Classe E. Avec son intérieur design et son prix plus accessible, elle pourrait séduire les automobilistes à partir de 2022.

Mercedes à l’ère de l’électrique

Si Mercedes était jusque-là connu pour son manque d’engouement pour les véhicules électriques, on peut dire que la situation va complétement changer dans les deux prochaines années. La compétition entre Tesla, Mercedes et BMW sur le segment des berlines 100% électriques ne fait que commencer !

Chez OuiGlass Saint Jean d’Illac, nous prenons soin des vitrages de vos véhicules. Que vous rouliez en berline ou en citadine, il est essentiel de rester vigilant pour maintenir vos vitrages automobiles en bon état. Après un impact, la fissure est plus vite arrivée que vous ne le pensez ! Alors pour tout bris de glace, n’hésitez pas à faire examiner vos vitrages par nos spécialistes de OuiGlass Saint Jean d’Illac. Rendez-vous sur notre site web ou joignez nous par téléphone au 05 56 87 95 30.

ParOuiGlass Saint-Jean-d'Illac 841 vues

Tous les automobilistes savent que les angles morts peuvent être particulièrement vicieux. Lors d’un dépassement ou en ouvrant une portière, il est essentiel de jeter un coup d’œil pour ne pas se faire surprendre. Mais une jeune fille de 14 ans pourrait bien avoir trouvé la solution à ce problème.

Le dispositif en question

Un dispositif de vision à 360°

C’est une jeune fille de 14 ans vivant en Pennsylvanie qui a conçu ce nouveau dispositif. Alors qu’Alaina Gassler n’a même pas encore le permis de conduire, elle résout déjà un problème auquel les constructeurs automobiles sont confrontés depuis des décennies. L’idée est somme toute assez simple. Une caméra est installée entre le pare-brise et la vitre passager du véhicule en supprimant les colonnes qui gênent la visibilité. Cette caméra envoie la vidéo à un projecteur qui va ensuite projeter l’image sur le pilier. Le conducteur a alors l’illusion d’une vision à 360° très nette. Cette invention a déjà valu à Alaina Gassler d’être récompensée lors d’une compétition locale.

Bientôt dans nos véhicules?

Ce concept devrait inspirer de nombreux ingénieurs pour construire de tels dispositifs dans nos véhicules. Reste à savoir si les constructeurs manifesteront de l’intérêt pour installer cette technologie sur leurs futurs modèles de voiture. Dans tous les cas, l’idée de caméras pour améliorer la vision des conducteurs sur la route fait son chemin. Certains constructeurs comme Mitsubishi espèrent même se débarrasser à terme des rétroviseurs extérieurs. On espère que cela permettra de diminuer le risque d’accidents sur la route.

Pour conclure, cette invention remarquable pourra permettre, si elle est adoptée, de réduire le nombre d’accidents liés aux angles morts. Cependant, savez-vous que rouler avec un impact sur votre pare-brise peut aussi réduire votre visibilité sur la route? De plus, si celui-ci se trouve dans votre champ de vision, vous seriez alors passible d’une amende allant jusqu’à 375€. Pour éviter ces désagréments, nous vous conseillons donc de vous rendre chez un professionnel en cas d’impact ou de bris de glace. Nos experts de OuiGlass Saint-Jean-d’Illac seront ravis de vous accueillir au 235 Allée Isaac Newton ou par téléphone au 05 56 87 95 30.

ParOuiGlass Saint-Jean-d'Illac 491 vues

Les frais liés aux pannes de véhicule neufs ou d’occasions peuvent parfois atteindre des sommes non négligeables. En 2018, le coût moyen des réparations automobiles a déjà atteint 551€. Comme l’électronique occupe une part toujours plus substantielle, le coût devrait donc poursuivre son ascension à l’avenir. Retour sur les réparations les plus coûteuses.

Une automobiliste avec un véhicule avec des pannes
Une automobiliste avec un véhicule en panne

Vous vous demandez sûrement quelle pièce de votre auto tombe le plus souvent en panne et quel est le coût de réparation de chaque élément de votre véhicule. Sans plus attendre, voilà le classement :

Les systèmes d’alimentation

Sur le plan de la fréquence, ce sont les systèmes d’alimentation (carburant, air, etc) qui tombent le plus souvent en panne. Pour bien fonctionner, tout moteur thermique a besoin d’être alimenté en air ou en carburant. Les turbocompresseurs aussi ne sont pas à la peine, avec à la clé un coût de réparation compris entre 350€ et 700€.

Les faisceaux électriques des feux

En seconde place, on retrouve les faisceaux électriques des feux. Les feux sont uns des principaux cauchemars des automobilistes car ils tombent fréquemment en panne et leur usage peut être obligatoire selon les conditions de circulation. Un remplacement de faisceaux électriques peut coûter de 100€ à 250€ selon le modèle du véhicule et le nombre de broches (7 ou 13 broches).

Le moteur

Dès qu’une panne touche le moteur, vous pouvez être sûr que cela fera grimper la facture. C’est pourquoi les pannes de moteur sont particulièrement redoutées par les automobilistes. Mais en réalité, elles sont plutôt rares. Les pannes de moteur n’arrivent ainsi qu’en quatrième position des pannes les plus fréquentes. Toutefois, si vous devez changer votre moteur, cela pourrait vous coûter plusieurs milliers d’euros. Ce n’est donc pas une opération rentable si votre voiture a déjà de nombreux kilomètres sous le capot.

L’électronique de confort

Enfin, l’électronique embarquée vient compléter ce classement. Les pannes liées aux dispositifs électroniques sont devenues de plus en plus fréquentes à mesure que ceux-ci se sont démocratisés dans nos véhicules. Tableau de bord, auto-radio, écrans, GPS, ABS, caméras, etc : tous ces outils pourraient soudainement vous faire défaut. Heureusement, il est aisé de faire réparer l’électronique installée dans votre véhicule.

Enfin, il y a un élément de votre véhicule que nous n’avons pas encore évoqué : il s’agit de votre pare-brise. Suite à un impact, une fissure sur votre pare-brise peut facilement se répandre et gêner votre visibilité sur la route. Néanmoins, il y a une bonne nouvelle : chez OuiGlass Saint Jean d’Illac, vous n’avez besoin d’avancer aucun frais pour faire réparer ou remplacer votre pare-brise. En plus, nous vous offrons la franchise ou 100€ en chèque. Alors pour toute intervention sur vos vitrages automobiles, prenez rendez-vous avec les experts de OuiGlass Saint Jean d’Illac sur leur site web ou par téléphone au 05 56 87 95 30.

ParOuiGlass Saint-Jean-d'Illac 970 vues

Les caméras embarquées sont de plus en plus nombreuses à bord des véhicules. D’abord utilisées principalement par les taxis et VTC, les caméras à bord ont tendance à se multiplier ces dernières années. C’est notamment un bon moyen de savoir qui est responsable en cas d’accident. Quels sont les principaux avantages de ces dispositifs? On fait le point avec vous.

Des caméras embarquées sur un pare-brise
Une caméra embarquée sur un pare-brise

Pourquoi installer une caméra embarquée

Une caméra embarquée, aussi appelée « dashcam » est une caméra montée sur le pare-brise ou le tableau de bord du véhicule. Lorsque vous allumez votre véhicule, la caméra s’active et commence à enregistrer ce qui se passe devant vous. Les caméras de tableaux de bord sont les plus communes : elles filment ce qui se passe devant vous mais pas derrière vous. Certains modèles plus évolués peuvent en revanche filmer à la fois devant et derrière vous. Les caméras embarquées sont un moyen très efficace pour déterminer la responsabilité en cas d’accident. De plus, si jamais vous tombez en panne, la caméra peut aider les services d’urgence à vous trouver grâce à la localisation. Il faut savoir que la police utilise systématiquement ces caméras à bord de leur véhicule pour s’en servir comme preuves.

Quelques idées d’utilisation pour votre caméra

Contrairement à ce que certains peuvent penser, avoir une caméra embarquée a peu de chances de faire baisser votre prime d’assurance. Toutefois, votre assureur pourra utiliser votre caméra à titre de témoin pour attribuer la faute en cas d’accidents. Si vous êtes un jeune conducteur, utiliser une caméra embarquée peut permettre de surveiller votre conduite et de vous améliorer. Cela peut aussi être utile aux parents qui souhaitent surveiller leurs enfants aux volants. Enfin, les caméras peuvent également vous servir en cas d’infraction. La majorité des caméras ont une option qui permet d’activer automatiquement la caméra en cas de détection de mouvement dans ou autour du véhicule, même en mode veille. Vous pourrez ainsi garder une trace des malfaiteurs et fournir la preuve à la police.

Installer une caméra embarquée dans votre véhicule pourrait vous permettre d’apporter des preuves en cas d’accident. Mais ces dispositifs ne sont pas suffisants pour assurer votre sécurité. Vérifier l’état de votre pare-brise est une règle d’or qui s’applique en toutes circonstances. Si vous remarquez un impact ou un bris de glace, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nos experts de OuiGlass Saint-Jean-d’Illac sur leur site web ou simplement par téléphone au 05 56 87 95 30 .

ParOuiGlass Saint-Jean-d'Illac 588 vues