Archives de l’auteur Ouiglass Villefranche

L’industrie automobile est en passe de franchir un nouveau cap. Lors du CES de Las Vegas, un véhicule capable de voler a été présenté par XPeng Aeroht. Voici tout ce qu’il faut savoir sur cette voiture volante.

La nouvelle invention de Xpeng Aeroht

Les voitures volantes ne sont plus qu’une fiction. Elles existent bel et bien. Lors du CES de Las Vegas qui a eu lieu en janvier 2024, le constructeur XPeng Aeroht a dévoilé le tout premier véhicule capable de voler.

Baptisée Aeroht eVTOL Flying Car, l’invention a fait sensation auprès du public. Elle s’est démarquée des nombreux autres modèles grâce notamment à ses grandes hélices déployables, et son style imposant, mais classe.

Notons que peu d’informations concernant cette voiture ont été partagées par XPeng Aeroht. On sait seulement qu’elle peut rouler et se déplacer dans les airs. En effet, l’Aeroht eVTOL Flying Car a été conçu pour faciliter la vie des conducteurs. En cas de bouchon, celui-ci a la possibilité d’appuyer sur un bouton pour entamer un décollage.

Évidement, ce véhicule possède des hélices qui se déploient au moment où la voiture quitte le sol. Ce sont ces hélices qui permettent à la voiture de se maintenir dans les airs. Puis, lors des déplacements au sol, il est possible de les replier en actionnant la commande.

Pour information, la voiture volante de XPeng Aeroht n’a pas encore la capacité de parcourir les grandes distances. Pour l’heure, elle ne peut se déplacer dans les airs que pendant quelques minutes seulement. Par ailleurs, son endurance dans les airs ne dépasserait pas les 20 kilomètres. Lors des déplacements aériens, l’altitude maximale qu’elle peut atteindre serait également de 100 mètres au-dessus du sol.

Plus de détails sur la voiture volante

L’Aeroht eVTOL Flying Car de Xpeng est une voiture totalement électrique. Bien que peu endurante, elle est apte à se déplacer dans les airs à une vitesse de 60 à 70 km/h. 

Notons que ce véhicule n’est pas un prototype. Son fabricant en a construit plusieurs et entend bien procéder à une mise sur le marché d’ici quelques années. D’ailleurs, plusieurs tests ont déjà été effectués pour garantir la fiabilité du produit. Vous l’aurez compris, nous sommes en passe de franchir un nouveau palier dans l’industrie automobile.

Ainsi, XPeng entend vendre son véhicule à l’échelle mondiale. Pour ce faire, il compte l’améliorer autant que possible. Puis, il passera à la production de masse. Cette étape nécessite cependant le respect de certaines dispositions. Pour augmenter sa production, le fabricant de la voiture volante Aeroht eVTOL Flying Car de XPeng doit s’assurer que les conditions politiques, réglementaires et les scénarios d’utilisation soient idéaux.

À titre informatif, XPeng annonce également la sortie d’un véhicule volant modulaire appelé Land Aircraft Carrier. Il sera composé de six roues et devrait être disponible en précommande dès fin 2024.

Votre pare-brise a besoin d’une rénovation ? Faites appel à OuiGlass Villefranche-sur-Saône. Avec notre équipe de professionnels, nous nous engageons à réaliser les travaux dans les plus brefs délais. OuiGlass Villefranche-sur-Saône est joignable au 04 69 17 32 25. Vous pouvez également prendre rendez-vous sur le site.

ParOuiglass Villefranche 1 vues

Il peut arriver qu’une voiture ne démarre pas alors que rien ne semble anormal. Dans ce cas, le conducteur doit procéder à une vérification rapide et générale pour ainsi identifier l’origine du problème. Voici les composants à revoir en cas de difficultés à démarrer.

Difficultés à démarrer : problème de carburant ?

Le carburant est le combustible qui permet au véhicule de rouler. En cas de manque, un démarrage n’est pas envisageable. De fait, si un jour, votre véhicule ne démarre pas alors que toute la mécanique semble fonctionner, pensez à vérifier le niveau de carburant. Cela devrait d’ailleurs être la première chose à vérifier si vous vous heurtez à des difficultés à démarrer.

Vérifier la batterie

Un dysfonctionnement de ce composant véhiculaire peut également entraîner des difficultés de démarrage. Si votre véhicule ne démarre pas, vérifiez l’état de la batterie. Il se peut qu’elle soit déchargée ou en fin de vie.

La batterie est en effet l’équipement qui crée le courant sur un véhicule. Si elle commence à faiblir, vous aurez des difficultés à faire tourner le moteur.

Mais il peut aussi arriver qu’un autre composant entraîne le déchargement de la batterie. Dans ce cas, pour résoudre votre problème de démarrage, il faudra procéder à une réparation. Sollicitez l’aide d’un professionnel, car il s’agit d’une manœuvre assez ardue.

Enfin, vous devez aussi savoir que les températures extrêmes mettent à mal la batterie d’une voiture. Durant les périodes de grand froid, il peut arriver que le composant ne fournisse pas assez de charges causant des difficultés de démarrage.

La solution à ce problème n’est autre qu’une bonne préparation. Si à l’approche de l’hiver, vous constatez que votre batterie a fait son temps, n’hésitez pas à la remplacer pour éviter les problèmes. Cela peut vous sauver de nombreuses déconvenues.

Inspecter les bougies d’allumage

Les bougies d’allumage jouent un rôle important dans le démarrage du moteur. En effet, une bougie en mauvais état ou crasseuse peut entraîner des difficultés de démarrage.

Si vous constatez que le son émis par votre véhicule devient légèrement bruyant ou inconstant, cela peut être lié à la bougie. Dans ce cas, pour éviter que le problème ne s’aggrave, vous devez procéder à un nettoyage ou à un remplacement du composant.

Notez également qu’une bougie défectueuse peut causer une panne générale. Il vaut mieux procéder à faire une vérification périodique du composant.

Les connexions électriques et les difficultés à démarrer

Les voitures sont dotées de plusieurs connexions électriques dans le système d’injection de carburant. En cas de détérioration de l’une d’elles, des difficultés de démarrage voire des pannes peuvent survenir.

De fait, pensez à faire vérifier votre système de connexion en cas de difficultés à démarrer. Cela vous évitera les situations inconfortables comme le fait de tomber en panne sur la route.

Notez que seuls les professionnels expérimentés et qualifiés (mécanicien automobile, électricien voiture…) peuvent relever les dysfonctionnements. Aussi, il est préconisé de faire vérifier le véhicule en cas de problème de démarrage.

Enfin, sachez aussi que la surchauffe du moteur peut causer une panne brusque et des difficultés de démarrage. En cas de surchauffe, il faut laisser le moteur refroidir puis repérer l’origine du problème.

Vous souhaitez faire réparer ou remplacer le pare-brise de votre véhicule ? Faites appel à OuiGlass Villefranche-sur-Saône. Avec notre équipe d’experts, nous nous engageons à réaliser l’opération en bonne et due forme. OuiGlass Villefranche-sur-Saône est joignable au 04 69 17 32 25. Vous pouvez également prendre rendez-vous sur le site.

ParOuiglass Villefranche 4 vues

Si conduire en état d’ébriété est puni par la loi, c’est parce que l’alcool au volant tue. Selon les statistiques, les accidents de conduite en état d’ébriété ne cessent d’augmenter. Rien qu’en 2021, plus de 800 des morts routiers proviennent d’une forte consommation de substances stupéfiantes.

Comment prévenir la conduite en état d’ébriété ? Comment retenir un proche déjà ivre ? Voici 5 techniques vous aidant à empêcher un proche de conduire en état d’ébriété :

Faire un test de sobriété : la clé pour empêcher une personne de conduire en état d’ébriété

Commencez par effectuer un test à votre ami, en lui faisant prendre conscience qu’il ne peut pas prendre le volant. Expliquez-lui que conduire en état d’ébriété se révèle dangereux non seulement pour lui, mais aussi pour l’entourage. L’usage de l’éthylotest reste le plus recommandé. Certains établissements comme les boîtes de nuit en fournissent. Cependant, connaissez quel taux d’alcoolémie est classé comme une conduite en état d’ébriété (de 0,5 à 0,8 g/l).

Si vous ne trouvez pas d’éthylotest, présentez un stylo devant votre proche. Demandez-lui de suivre le regard en déplaçant l’objet.

D’autres astuces pour empêcher un proche de conduire en état d’ébriété

Si vos tentatives en lui expliquant les conséquences d’une conduite en état d’ébriété échouent, incitez-le à dormir. Allongez-le simplement sur le canapé ou invitez-le à regarder un film.

Votre proche refuse-t-il de vous écouter ? Cachez les clés de sa voiture et dites-lui qu’il n’y a pas d’assurance en cas de conduite en état d’ébriété et qu’il s’agit d’un délit pénal. Il arrive qu’il veuille se reposer uniquement dans son lit, ne vous inquiétez pas, les individus ivres ne font pas vraiment la différence.

Jouer sur les sentiments en faisant des blagues

Il semble toutefois difficile de faire comprendre à une personne ivre qu’un accident peut survenir en état d’ébriété. Dans ce cas, le mieux consiste à le culpabiliser avec des blagues. Pourquoi ne pas lui dire que vous préférez vous disputer avec lui plutôt que de ne plus le revoir ? Vous avez également le droit de lui annoncer que le Code criminel interdit la conduite en état d’ébriété et que vous ne souhaitez pas lui rendre visite en prison.

Lui faire peur avec les sanctions

Ce n’est plus un secret, en cas de conduite en état d’ébriété, une sanction pourra être appliquée. Faites alors peur à votre ami en évoquant les conséquences d’une conduite en état d’ébriété. Par exemple qu’il risque de payer une amende de 135 euros ou de perdre jusqu’à 6 points. Sans oublier le retrait du permis.

N’hésitez pas à lui poser des questions sur les règles de la circulation. Par exemple, demandez-lui s’il connaît les différences entre les feux de croisement et les feux de route.

Alerter les proches

Votre ami ne veut pas céder ? La dernière option consiste à le presser en prenant son téléphone et en menaçant d’appeler sa femme. Une personne plus proche de lui saura le convaincre qu’une conduite en état d’ébriété pourra lui causer des ennuis. Souvenez-vous qu’en état d’ivresse, un individu devient sensible. Rien que parler à ses enfants pourra le raisonner.

Chez Ouiglass Villefranche-sur-Saône nous faisons de votre sécurité et celle de vos passagers notre priorité. Nos techniciens mettent tout leur savoir-faire au service de votre sécurité en mettant à votre disposition leur expertise. Pour prendre rendez-vous, contactez-nous au 04 69 17 32 25, pour maintenir la sécurité de votre véhicule.

ParOuiglass Villefranche 12 vues

Il est recommandé de bien entretenir le ventilateur de refroidissement pour préserver le moteur de son véhicule. Un mauvais fonctionnement de l’équipement peut en effet entraîner des dégradations importantes. Pour éviter que votre moteur ne lâche, vérifiez régulièrement le ventilateur. Voici les signes montrant que votre radiateur de refroidissement a besoin d’être remplacé.

Les signes montrant une détérioration du matériel

Situé à l’arrière du radiateur de refroidissement, le ventilateur de refroidissement sert à refroidir le moteur. Pour ce faire, il absorbe l’air et la redirige grâce à des lamelles.

Le ventilateur de refroidissement est un élément essentiel au bon fonctionnement du moteur. En cas de panne, il peut entraîner une perte de puissance et même la détérioration totale du moteur.

Ainsi, il est recommandé de prendre soin de cet équipement. Afin d’éviter des coûts de réparation parfois dispendieux, il faut traiter le mal avant qu’il ne prenne trop d’ampleur.

Mais alors, comment savoir quand son ventilateur de refroidissement ne fonctionne plus correctement ? En fait, plusieurs signes permettent d’identifier quand un ventilateur est détérioré. Les voici :

  • Votre véhicule surchauffe en permanence. Impossible de faire de longs trajets sans que le moteur ne tombe en panne.
  • Le témoin indiquant un problème de refroidissement est allumé
  • Le fusible du ventilateur ne fonctionne plus. Le ventilateur n’est plus capable de rediriger l’air vers le moteur pour assurer son refroidissement.

Veillez à réagir au plus vite si vous notez ces signes. Pour rallonger la durée de vie de votre moteur, faites réparer ou remplacer votre ventilateur de refroidissement dès qu’il commence à mal fonctionner.

Enfin, sachez que faire un diagnostic du ventilateur de refroidissement permet également de connaître son état. De par ce diagnostic, il vous sera possible de mesurer l’ampleur des dégâts.

Comment entretenir le ventilateur de refroidissement ?

L’entretien du ventilateur de refroidissement passe par un bon nettoyage de l’équipement. En effet, il est important d’enlever régulièrement la saleté pour lui permettre de remplir pleinement son rôle.

Voici les composants susceptibles de lâcher et d’entraîner un mauvais fonctionnement de votre ventilateur de refroidissement.

  • Roulements à billes : peut s’oxyder et entraîner une baisse de régime. Pour un bon entretien, veillez à nettoyer la poussière régulièrement.
  • Roulements à huile : avec le temps, l’huile dans le roulement s’épuise. Si vous notez un ralentissement du ventilateur de refroidissement, cela vient sûrement de ce composant.

Comme les roulements, le port du réseau d’admission du ventilateur de refroidissement doit aussi être entretenu. Pour ce faire, il faut le maintenir propre, car la saleté a tendance à s’accumuler rapidement sur cette partie.

En effet, une altération du port de réseau d’admission peut entraîner une obstruction du flux d’air. Si vous n’identifiez pas le problème à temps, cette détérioration risque de s’aggraver et va finir par détruire totalement l’équipement.

Vous souhaitez remplacer votre pare-brise brisé, mais ignorez vers qui vous tourner ? Vous tombez bien. Chez OuiGlass Villefranche-sur-Saône, nous nous occupons de ce type d’opération. Si vous voulez nous joindre, composez le 04 69 17 32 25. Sinon, n’hésitez pas à prendre rendez-vous sur notre site. Nous nous ferons une joie de répondre à votre demande.

ParOuiglass Villefranche 13 vues

Capables de retirer le givre et la buée, les pare-brise chauffants sont parfaits pour rouler lors des journées enneigées. En effet, ce modèle pare-brise est surtout utile en hiver, car il facilite la conduite. Voici tout ce qu’il y a à savoir sur ce matériel.

Particularités des pare-brise chauffants

Avoir un pare-brise chauffant est pratique lorsque l’on roule en hiver. Grâce à ses fonctionnalités pratiques, il offre confort et sécurité au conducteur lors des journées enneigées.

En effet, ce type de pare-brise peut retirer le givre et la buée en un laps de temps extrêmement court. Il est composé de fils lui permettant de réchauffer le verre.

Il convient de préciser que ces pare-brise chauffants sont facilement manipulables. Pour les activer, il suffit d’appuyer sur le bouton à l’intérieur de l’habitacle.

Une fois activés, les pare-brise chauffants émettent de la chaleur grâce à de nombreux microfilaments. C’est cette chaleur qui permet aux pare-brise chauffants de dissiper le givre et la buée.

Bon à savoir : le retrait du givre et de la buée sur un pare-brise chauffant peut prendre deux à cinq minutes. Le temps nécessaire pour retirer entièrement l’humidité varie en fonction du niveau de froid. En clair, plus la température est basse, plus votre pare-brise chauffant mettra du temps à dissiper l’humidité.

Cette particularité qu’ont les pare-brise chauffants de retirer le givre et la buée leur confère une bonne longévité. Contrairement au modèle classique, ces pare-brise durent plus longtemps grâce à leur capacité à s’auto-entretenir.

En effet, les pare-brise chauffants sont moins vulnérables aux variations de température.

Comment identifier un pare-brise chauffant ?

En hiver surtout, les pare-brise chauffants confèrent sécurité et confort au conducteur. En plus d’améliorer sa vision, ils l’aident à faire face aux mauvaises conditions météorologiques. Concrètement, voici les avantages de ces pare-brise : 

  • Améliore les conditions de conduite en cas de brouillard, neige ou pluie
  • Offre une plus longue durée de vie aux balais d’essuie-glace
  • Entretient le verre. Les fissures dues aux chocs thermiques sont moins fréquentes
  • Permet un dégivrage rapide et silencieux

Pour information, il ne faut pas nécessairement être un professionnel pour différencier un pare-brise chauffant et un pare-brise classique. Il suffit de bien observer les composants.

Pour reconnaître les pare-brise chauffants, vous devez juste repérer les microfilaments. D’autre part, vous pouvez également les identifier grâce au bouton chauffage dans l’habitacle.

En effet, les voitures qui disposent de ce bouton, ont forcément un pare-brise chauffant posé dessus.

En général, le bouton qui active le pare-brise chauffant se trouve près du tableau de bord. Il vous est possible de le reconnaître grâce au pictogramme marqué dessus.

Par ailleurs, pour s’assurer que le vitrage est bien homologué, vous pouvez vous référer au timbre apposé dessus. En effet, sur le verre se trouve un petit autocollant qui justifie son homologation. 

Si le vitrage est bien homologué, vous pourrez y retrouver le code 43R marqué dessus.

Votre pare-brise est brisé ou fissuré ? OuiGlass Villefranche-sur-Saône vous propose de les réparer en un temps record. En effet, notre équipe de professionnels possède les compétences nécessaires pour vous donner satisfaction. Prenez rendez-vous directement sur le site. Par ailleurs, il vous est possible de nous joindre en composant le 04 69 17 32 25

ParOuiglass Villefranche 15 vues

Il existe différentes catégories de systèmes avancés d’aide à la conduite ou ADAS. Devenus indispensables, ils confèrent sécurité et confort au conducteur et à ses passagers. Découvrez leur rôle en matière de sécurité routière.

Le rôle des ADAS

Les systèmes avancés d’aide à la conduite ou ADAS ont été créés pour renforcer la sécurité et le confort de conduite. Grâce à leurs nombreuses fonctionnalités, ils aident le conducteur à mieux gérer son véhicule.

En effet, les ADAS avertissent lorsqu’une situation potentiellement dangereuse survient lors du trajet. Leur rôle principal consiste à limiter les risques d’accident.

L’ABS par exemple, joue un rôle essentiel en matière de sécurité routière. Présent sur quasiment tous les modèles de véhicules, ce système avancé d’aide à la conduite empêche le blocage des roues lors des freinages d’urgence.

C’est en 1978 que l’ABS a été intégré pour la première fois dans un véhicule. Au fil des années, son utilité s’est avérée. Il est donc devenu en toute logique un équipement de série sur les voitures particulières au début des années 2000.

De son côté, l’ESP joue également un rôle clé dans la sécurité du conducteur et de ses passagers. Introduit en 1995, il remet le véhicule dans la bonne direction en freinant chaque roue individuellement en cas de mauvaise manœuvre.

Enfin, les capteurs radar et vidéo ont aussi une importance capitale. Bien plus que de simples outils, ils avertissent le conducteur en cas d’obstacle.

En effet, ce système ADAS accentue les coups de frein lorsque le véhicule ne décélère pas assez vite. Il aide à s’arrêter à temps pour éviter les collisions. Les capteurs radar et vidéo sont programmés pour reconnaître les piétons, cyclistes et animaux.

Les autres systèmes destinés à renforcer la sécurité

Il existe une multitude de systèmes avancés d’aide à la conduite. En plus de ceux qui ont été cités, vous trouverez également :

L’avertisseur de sortie de voie

Ce système avertit le conducteur lorsque sa voiture est sur le point de quitter la circulation. Doté de capteurs, il détecte les marques sur la chaussée, et corrige la trajectoire lorsque cela s’avère nécessaire.

L’avertisseur de sortie de voie comporte deux outils : l’alerte de sortie de voie ou Lane Departure Warning et l’assistance au maintien de la trajectoire ou Lane Keeping Support.

L’assistant d’angle mort

Parfois, il peut être compliqué de changer de voie. Sa vision étant limitée, le conducteur a besoin d’une aide supplémentaire pour assurer ses manœuvres. C’est à ce moment qu’intervient l’assistant d’angle mort. Créé pour limiter les accidents en cas de changement de voie, il alerte le conducteur lorsqu’un véhicule se trouve dans son angle mort.

En effet, l’assistant d’angle mort émet deux signaux. Un avertissement visuel au moment où il détecte la voiture, et un signal sonore pour renforcer la première alerte.

Le système de détection de fatigue

Ce système invite le conducteur à arrêter temporairement la conduite s’il montre des signes de fatigue. Indispensable sur les longs trajets, il réduit les risques d’assoupissement au volant.

Vous souhaitez faire réparer le pare-brise de votre véhicule ? Faites appel à OuiGlass Villefranche-sur-Saône. Avec son équipe de professionnels, il rendra le vitrage de votre véhicule comme neuf. Vous pouvez contacter OuiGlass Villefranche-sur-Saône en composant le 04 69 17 32 25. Sinon, prenez rendez-vous directement sur le site.

ParOuiglass Villefranche 23 vues

Les capteurs intégrés sur les pare-brises font partie des dernières nouveautés en matière de technologie automobile. Ces capteurs sont dotés de nombreuses fonctionnalités et garantissent la sécurité du conducteur. Voici tout ce que vous devez savoir sur cette innovation de l’industrie automobile.

Les capteurs de baisse de luminosité

Les pare-brises des véhicules modernes sont maintenant dotés de capteurs de lumière. Ces capteurs intégrés permettent d’évaluer les variations de la luminosité extérieure. Ils déclenchent automatiquement les phares lorsque le soleil ne brille plus assez.

Le capteur de baisse de luminosité se positionne sur le pare-brise, au niveau du rétroviseur intérieur. Sa capacité à analyser la baisse de luminosité lui vient du verre filtrant installé devant lui. Ce verre joue un rôle important dans le filtrage des ondes. Il permet au capteur de baisse de luminosité d’identifier si la lumière qu’il reçoit est naturelle ou artificielle.

Le capteur de baisse de lumière trouve son utilité dans l’allumage automatique des phares. Grâce à cet équipement, le conducteur n’a plus besoin d’allumer lui-même les feux de croisement. Et ce n’est pas tout. En plus de ce qui a été dit, ce gadget améliore aussi la visibilité du conducteur.

Par ailleurs, le capteur de baisse de luminosité peut également déclencher les essuie-glaces. Lors des intempéries, il s’active automatiquement pour dégager le champ de vision du conducteur.

Les différentes fonctionnalités des pare-brises modernes

Les pare-brises connaissent une évolution importante depuis quelques années. Aujourd’hui, quasiment tous les modèles de véhicules ont des capteurs intégrés. En effet, les capteurs des pare-brises hébergent désormais de nombreuses fonctionnalités et innovations. Cela a été fait pour offrir confort et sécurité aux usagers de la route.

Les options dont dispose un pare-brise varient en fonction des gammes et des modèles de véhicules. Voici quelques exemples de fonctionnalités disponibles sur un pare-brise :

  • Chauffage : certains pare-brises évacuent le givre, la buée et la neige grâce à un système de filaments intégrés. Le système de dégivrage peut intégrer l’ensemble du vitrage ou seulement les essuies-glaces.
  • Pare-soleil : certains modèles de pare-brise disposent de systèmes intégrés qui limitent automatiquement la gêne causée par un fort ensoleillement. Cette fonctionnalité se révèle très utile en été lorsque le soleil brille haut dans le ciel.
  • Coupe-son : cette fonctionnalité des pare-brise permet au conducteur de se débarrasser des bruits gênants. Il lui offre confort et sécurité et s’utilise surtout lors des longs trajets.

Les fonctionnalités des capteurs intégrés sont nombreuses. Il est possible de les combiner ou de les adapter en fonction des besoins du conducteur. Et parce que ces capteurs sont munis de technologies de pointe, il est impératif de solliciter l’intervention d’un professionnel pour réaliser un remplacement de pare-brise.

En parlant de professionnel, en voici un capable de rénover ou de remplacer votre pare-brise dans un court délai. En effet, chez OuiGlass Villefranche-sur-Saône, nous disposons d’une équipe qualifiée dans la rénovation et le remplacement de pare-brise. Vous pouvez nous confier votre véhicule à tout moment. Nous nous engageons à effectuer les travaux et à vous donner satisfaction. Pour entrer en contact avec OuiGlass Lorient, composez le 04 69 17 32 25. Par ailleurs, il vous est possible de prendre rendez-vous directement sur le site.

ParOuiglass Villefranche 24 vues

Il est important de décalaminer le moteur lorsque cela s’avère nécessaire. Dans cet article, nous allons vous expliquer le fonctionnement du processus de décalaminage.

Comment décalaminer un moteur ?

Pour décalaminer un moteur, il faut traiter l’origine de la calamine. C’est-à-dire, le carburant. En effet, l’utilisation de carburant de bonne qualité limite l’encrassement du moteur. En choisissant un bon carburant, vous empêchez l’accumulation de calamine dans le moteur.

Notons qu’il est possible de faire du décalaminage en usant d’additifs spéciaux. Il suffit de les ajouter dans le carburant et de laisser le moteur brûler lui-même la crasse.

Par ailleurs, vous pouvez également vous débarrasser de la calamine en évitant les petits trajets inférieurs à 5 km. En effet, lorsque vous roulez sur de courtes distances, le moteur n’a pas le temps de s’auto-nettoyer. Cela accélère la formation de la calamine, et votre véhicule peut rapidement perdre en performance.

Ainsi, les spécialistes conseillent de faire contrôler le moteur tous les 15 000 km. De cette manière, les problèmes d’encrassement seront repérés à temps. Il suffit alors de procéder à un nettoyage pour tout remettre en ordre.

Il convient également de vidanger régulièrement l’huile moteur. Vous l’ignorez peut-être, mais une huile trop vieille favorise la formation de calamine dans le moteur. Pour vidanger l’huile moteur, vous avez le choix entre plusieurs méthodes :

  • Décalaminer en roulant : il suffit de rouler sur de longues distances. Le moteur se charge de brûler la calamine.
  • Le décalaminage manuel : cette méthode consiste à nettoyer manuellement tous les composants du moteur. Elle nécessite un démontage complet de la mécanique.
  • Le décalaminage chimique : cette méthode est plus simple que le décalaminage manuel. Elle consiste à verser des produits décalaminants dans le réservoir. Cela dit, elle n’est efficace que lorsque le moteur n’est pas complètement encrassé.

Le décalaminage à l’hydrogène

Ce procédé consiste à injecter de l’hydrogène dans le moteur. Il a pour objectif de désagréger la calamine qui se forme. Comme il est assez complexe, le décalaminage à l’hydrogène doit être fait par un professionnel. Ne vous risquez pas à le faire vous-même. Vous pourriez endommager la mécanique.

Par ailleurs, le décalaminage à l’hydrogène est réalisé à l’aide d’un appareil spécifique appelé station de décalaminage. Cet équipement sert à introduire l’hydrogène dans le conduit d’aération pendant que le moteur tourne au ralenti. Une fois injecté, l’hydrogène se mélange à la chaleur pour former un composant qui va désagréger la calamine. Celle-ci sera ensuite brûlée et transformée en gaz.

De toutes les méthodes que l’on vient de citer, le décalaminage à l’hydrogène est sans doute le plus efficace. En effet, il s’emploie surtout en dernier recours lorsque le moteur est complètement encrassé.

En ce qui concerne la durée du processus, celle-ci varie en fonction du moteur et de la quantité d’hydrogène. Généralement, le décalaminage à l’hydrogène ne dure pas plus de 120 minutes. Si la calamine n’a pas complètement encrassé le moteur, il devrait durer moins d’une heure.

En outre, le décalaminage du moteur offre plusieurs avantages importants. Il permet par exemple de réduire la consommation de carburant, en plus de limiter les risques de panne.

Si le moteur de votre véhicule a besoin d’un décalaminage, n’hésitez pas à vous rendre chez OuiGlass Villefranche-sur-Saône. Dans nos garages, nous disposons d’équipements de pointe et d’une équipe de professionnels capables de réaliser correctement la manœuvre. Appelez-nous au 04 69 17 32 25 pour plus d’informations. Sinon, vous pouvez aussi fixer un rendez-vous directement sur le site.

ParOuiglass Villefranche 32 vues

Avec l’inflation, les prix du carburant ont grimpé en flèche au cours de ces dernières années. Les automobilistes doivent alors trouver de nouvelles astuces pour réduire leur consommation de carburant lors de leur road trip.

Les professionnels proposent par exemple d’adopter l’éco conduite qui permet de mieux économiser du carburant sur la route.

Les astuces pour économiser du carburant pendant les roadtrips estivaux

Réduire sa vitesse

Il faut savoir que rouler à grande vitesse consomme davantage de carburant. Pour faire des économies de carburant, il est donc primordial de limiter sa vitesse en roulant à 120 km/h, au lieu de 130 km/h sur l’autoroute.

Cela semble anodin, mais les économies de carburant sont bien visibles lorsqu’on compare la consommation d’un automobiliste qui roule à 120 km/h et d’un autre qui roule à 130 km/h.

De plus, en réduisant sa vitesse, le conducteur réduit également les risques d’accidents de la route pour lui, ses passagers et les autres usagers de la route.

Bien vérifier la pression des pneus

De nombreux automobilistes négligent l’état de leur pneu avant de partir sur la route en été. En effet, contrairement à l’hiver où les automobilistes connaissent l’importance d’avoir un pneumatique adapté à la météo, en été, ces derniers ont tendance à relâcher leur vigilance. Par conséquent, de nombreux automobilistes vont rouler avec des pneus mal gonflés, voire usés.

Des pneus sous-gonflés sont notamment responsables d’une consommation excessive du carburant, car la surface de contact avec le sol sera plus vaste, entraînant alors plus de résistance. Si le conducteur doit remplacer ses pneus, il peut opter pour un pneumatique spécialement conçue pour réduire la friction et ainsi améliorer l’économie de carburant.

Utiliser la climatisation de manière efficace

En été, et notamment sur la route, il est fréquent d’activer sa climatisation pour garantir le confort des passagers. Or, une surutilisation de la climatisation peut avoir des conséquences drastiques sur sa consommation de carburant. Le mieux est donc de savoir l’utiliser intelligemment.

En ville, il est conseillé de baisser ses fenêtres pour rafraîchir l’intérieur et assurer le confort sans consommer de carburant. En revanche, sur l’autoroute, baisser les vitres accroît le coefficient de trainée, et donc, la consommation. Afin d’adopter une conduite plus économique, il est alors recommandé de fermer les fenêtres lorsqu’on roule à plus de 100 km/h, et, au contraire, les ouvrir lorsqu’on roule en ville.

Quelques vérifications supplémentaires à effectuer pour économiser du carburant

Avant de prendre la route, il existe quelques vérifications supplémentaires que l’automobiliste peut faire pour économiser du carburant.

Il doit tout d’abord penser à remplacer le filtre à air au moins une fois par an et à changer l’huile-moteur. Il peut aussi retirer tous les accessoires inutiles qui se trouvent sur le véhicule comme : le porte-bagages du toit, le support à vélo, les portes-équipement, etc. Ces derniers entraînent une baisse de l’aérodynamisme du véhicule, ce qui a pour conséquence d’augmenter la consommation de carburant d’environ 20 %.

L’automobiliste peut aussi améliorer la performance de son moteur afin de réduire sa consommation de carburant. Pour ce faire, il peut effectuer un décalaminage du moteur auprès d’OuiGlass Villefranche-sur-Saône. OuiGlass propose un service de décalaminage moteur efficace, réalisé par des professionnels expérimentés. Pour prendre rendez-vous, il est possible de passer par leur site ou de téléphoner au 04 69 17 32 25.

ParOuiglass Villefranche 24 vues

L’achat d’une voiture d’occasion est un investissement important et toujours un réel plaisir. Mais, il faut faire attention aux pièges ! Certes, l’achat à un pro exige moins de précautions que s’il s’agit d’un particulier. Pourtant, dans tous les cas, il est mieux de rester méfiant et d’agir avec beaucoup attention. Et pour un achat en occasion en toute sécurité, vous devez procéder aux contrôles. 

L’entretien de la voiture

Avant l’achat d’une voiture d’occasion, il faut d’abord contrôler l’historique de la voiture. Vous vérifiez et analysez ses antécédentes révisions, sans oublier le suivi qui a été déjà effectué sur la voiture. En plus, il ne faut pas oublier qu’un contrôle technique à jour est un bon signe que le vendeur est prêt à vendre. 

L’essai de la voiture d’occasion

Avant de procéder à l’achat d’une voiture d’occasion, le futur acquéreur doit essayer la voiture d’occasion. Dans la pratique, il doit s’assurer qu’il n’existe pas de bruits mécaniques anormaux et de mouvements de caisse inquiétants. La durée de l’opération doit dépasser 15 minutes afin de découvrir le plus grand nombre possible de bruits suspects et de pouvoir tester sur les divers types de routes. Pour ce faire, le futur acheteur doit écouter de manière attentive le moindre bruit. Il doit fixer son attention sur les mouvements de caisse pour détecter :

  • Le fort bruit de roulement des pneus ;
  • le voilage ;
  • les vibrations du train avant ou arrière ;
  • le bruit mécanique au niveau du pot d’échappement ou du moteur.

Est-ce que la voiture fait basculer sa tête vers l’avant lors du freinage ? Le levier est-il bloqué lors du changement du rapport de vitesse ? Lorsqu’on lâche le volant, la voiture suit-elle son cap ou non ? Lors de l’essai, vous mettez dans votre carnet d’entretien les réponses à ces questions. 

Vérifier que la voiture est d’origine pour réussir son achat en occasion

En réalité, il est mieux de ne pas opter pour une voiture tunée ou modifiée avec un moteur trafiqué et de modifications suspectes. En fait, avec une voiture d’origine, on évite les vices cachés, le refus de garantie et les problèmes d’assurance. Il faut faire la chasse aux différentes modifications avant l’achat d’une voiture d’occasion

Achat en occasion en toute sécurité : comprendre les causes de certaines anomalies

Ce point concerne d’abord les pneus. Les deux pneus avant et les deux pneus arrière doivent présenter une même usure. Sinon, celle-ci peut avoir de nombreuses causes, à titre d’exemple, une anomalie sérieuse du train roulant du véhicule.

Si les suspensions effectuent de brusques mouvements de faible amplitude, cette anomalie nécessite un remplacement imminent. Un embrayage qui patine et une boite de vitesse qui accroche sont les signes de la fatigue mécanique des pièces. Il faut aussi contrôler les disques de freins et les plaquettes pour découvrir d’éventuels défauts. Il est judicieux de vérifier ces éléments qui garantissent la sécurité en route pour réussir son achat en occasion

Votre sécurité dépend aussi du vitrage de votre automobile. Si vous devez préparer et remplacer votre pare-brise et vos rétroviseurs, n’hésitez pas à solliciter les services de nos experts. Chez OuiGlass Villefranche-sur-Saône, nous disposons des équipements appropriés pour remplacer le pare-brise et les rétroviseurs de votre voiture. Prenez un rendez-vous sur notre site internet. Vous pouvez aussi nous contacter par téléphone au numéro 04 69 17 32 25.

ParOuiglass Villefranche 26 vues

L’hiver ne signifie en aucun cas que le lavage de la voiture doit être négligé, bien au contraire. Avec la pluie, la boue, la neige, le sel de route et autres éléments salissants, le véhicule est souvent bien plus sale que durant les autres saisons. Le nettoyage du véhicule en hiver doit respecter certaines règles.

L’importance de laver sa voiture en hiver

Effectivement, plus la météo est défavorable, plus la voiture va se salir. Entre la pluie, la boue, la neige et la grêle, les contaminants sur la voiture vont de plus en plus s’accumuler. Ajouter à cela le sel sur la route et les retombées de pollution par la pluie, le conducteur ne pourra que constater une dégradation importante de la propreté de son engin. Avec une aussi grande quantité de contaminants, l’automobiliste peut alors comprendre aisément l’importance du lavage en hiver, tout en prenant soin de conserver la peinture de la carrosserie. En effet, même si la voiture dispose d’une couche de protection comme la cire, elle peut se fragiliser à cause de la température trop basse, ce qui peut altérer la résistance et le niveau de protection de cette couche supplémentaire.

Le jet haute pression

Si l’automobiliste choisit le jet haute pression pour le lavage de sa voiture, il se doit alors de connaître quelques règles. Premièrement, il devra commencer le lavage par le haut du véhicule et descendre progressivement vers le bas. Cela va participer à faire descendre les résidus jusqu’au sol. Attention à rester à environ 30 cm du véhicule afin de ne pas abîmer la peinture. Ensuite, il est conseillé de se baisser et de se focaliser sur le bas de caisse, le système de freinage et aux roues.

À savoir notamment que plusieurs stations de lavage proposent un programme de cire lustrante, évitant à l’eau de s’accrocher au véhicule. À la fin du lavage, il faudra s’assurer de bien sécher l’ensemble de la voiture, en portant une attention particulière aux passages de porte, aux serrures et à la trappe à carburant. Ces derniers pourraient geler avec le froid.

Le lavage automatique ou au rouleau

Pour ceux qui optent pour le lavage au rouleau, il est important de vérifier d’avoir bien choisi un programme incluant le lavage du bas de caisse et des jantes. Mais aussi d’avoir choisi un programme de séchage à l’air pulsé afin de bien enlever le surplus d’humidité restant sur les orifices. Le processus peut être achevé avec un séchage avec une peau de chamois pour retirer toute trace d’eau sur la peinture.

Le lavage à la main en station ou à domicile

Pour plus de confort, il est possible de confier le lavage à des professionnels. Que ce soit en station ou à domicile, le lavage à la main garantit à l’automobiliste de retrouver son véhicule parfaitement propre et traité selon les méthodes recommandées.

Ces professionnels garantissent une intervention de qualité, avec plusieurs types de service inclus : lavage extérieur et/ou intérieur, rénovation des optiques de phares, rénovation des cuirs, traitement anti bactérien, etc. OuiGlass propose notamment des services de rénovation d’optiques de phares pour tous ceux qui seraient intéressés. L’entreprise offre par ailleurs la franchise, ou bien un chèque de 100 € pour ceux qui ne possèdent pas de franchise.

Chez OuiGlass, les automobilistes peuvent être sereins en ce qui concerne la prise en charge de leurs optiques de phares, ou même de leur vitrage si nécessaire. OuiGlass Villefranche-sur-Saône prend en charge tous types de véhicules. Il ne faut donc pas hésiter à prendre rendez-vous directement sur le site ou par téléphone au 04 69 17 32 25.

ParOuiglass Villefranche 45 vues

Le terme « Cheval » évoque un animal élégant et puissant, mais il renvoie aussi à la performance d’un véhicule. Une voiture puissante affiche de nombreux chevaux au compteur. Toutefois, pourquoi choisir cette unité de mesure pour exprimer la puissance ? 

James Watt à l’origine de l’unité « cheval »

Tout débute au XVIIIe siècle alors que les voitures n’existaient pas encore. En ce temps-là, il fallait se déplacer à l’aide de chevaux. Ces derniers usaient de leur force pour tracter de gros attelages chargés. Le cheval fait partie des animaux puissants et rapides. 

La machine à vapeur s’est fait connaître par sa puissance notable. On a dû trouver une unité pour exprimer sa puissance. Après avoir perfectionné le fonctionnement de la machine à vapeur, James Watt a utilisé le terme « cheval-vapeur » pour évoquer un puissant cheval capable de porter une charge de 75 kg sur un mètre pendant une seconde. Les constructeurs commencent à utiliser le kW pour mesurer la puissance du véhicule. Cependant, le terme « chevaux » reste de mise pour exprimer la puissance du moteur

Les véhicules et la puissance en chevaux

Le nombre de chevaux que vous possédez sous le capot dépend du type de véhicule que vous possédez. Un véhicule lourd requiert un grand nombre de chevaux afin de le tracter. Un véhicule qui se destine à une conduite sportive demande aussi un grand nombre de chevaux comparé à une voiture de petite catégorie. 

Les motos représentent des véhicules légers avec une puissance modérée estimée à 34 chevaux. Cette dernière peut atteindre 96 à 106 chevaux. 

Les voitures appartiennent à la catégorie des mi-lourds. Une fois chargée, son poids peut atteindre 3,5 tonnes. Une petite citadine dissimule 65 chevaux sous le capot contre 140 chevaux pour un SUV. 

Les camions sont des poids lourds réservés au transport de marchandises. Ils pèsent jusqu’à 4 tonnes. Leur moteur exige une puissance importante. Elle se compte en milliers de chevaux. Ainsi, l’Iron Knight-Volvo se chiffre à 2400 chevaux. Un camion Nissan présente une puissance de 100 chevaux contre 450 chevaux pour un camion Ginaf. 

Customiser votre voiture chez OuiGlass

Une belle voiture ne compte pas uniquement sur sa performance en chevaux. Elle valorise ses autres atouts, dont ses vitrages lustrés, son pare-brise solide et bien entretenu, son moteur propre… Comptez sur l’expertise de OuiGlass pour prendre soin de votre pare-brise et de vos vitrages. Un impact se développe rapidement et vous expose au danger pendant que vous roulez. Notre équipe peut remplacer votre pare-brise et vos vitrages à la demande.

En outre, chez OuiGlass, nous procédons au décalaminage de votre voiture afin de lui permettre de retrouver toute sa performance d’origine. Grâce à l’élimination de la calamine, votre moteur prend un nouveau souffle et retrouve quelques chevaux en plus. Votre centre OuiGlass Villefranche-sur-Saône vous permet d’éviter les accidents causés par les fissures sur vos vitrages. Nous évitons également les pannes coûteuses engendrées par l’encrassement du moteur. Avec un moteur bien entretenu, vous n’aurez plus à remplacer les pièces onéreuses à l’exemple du turbocompresseur et de la pompe à injection. Alors prenez rendez-vous en appelant le 04 69 17 32 25 ou en visitant notre site internet.

ParOuiglass Villefranche 65 vues

Remplacer des pneus représente une hantise et un mauvais désagrément qui donne lieu à l’immobilisation de votre véhicule et du temps perdu. En Europe, un pneu crève approximativement tous les 70 000 km. Ce n’est donc pas courant mais il faut s’y préparer. En cas de crevaison, il faut avant tout détecter l’entaille afin de déterminer si vous pouvez le réparer ou le remplacer. Par ailleurs, la question est de savoir si vous pouvez changer un seul pneu sur votre voiture ou s’il y a lieu de tous les remplacer.

Est-il possible de changer un seul pneu ?

Lorsqu’il s’agit d’une crevaison, certaines conditions sont à prendre au sérieux. En effet, votre pneu doit impérativement être changé par un pneu identique à l’ancien. Par conséquent, il doit être similaire et posséder la même marque, la même référence ainsi que la même dimension. Néanmoins, l’écart d’usure entre le nouveau pneu et celui qui reste sur le même essieu ne doit pas outrepasser 5mm.

En cas d’usure de 2 pneus

Si 2 de vos pneus sont trop abîmés ou endommagés, il est indispensable de les faire remplacer par des pneus similaires. En effet, en montant 2 pneus distincts sur un même train, vous obtiendrez un déséquilibre et rencontrerez des difficultés lors d’un virage ou d’un freinage.

D’autre part, il est conseillé de changer les pneus de votre voiture par 2 car la différence d’usure entre les 2 pneus ne peut dépasser 5mm.

Par ailleurs, il est possible de faire monter des pneus de profils et marques différents à l’arrière et à l’avant d’un même véhicule. Cela est possible seulement si vos 2 pneus sont sur le même essieu et parfaitement identiques. (ex: pneu avant droit et avant gauche …)

Enfin, la durée de vie raisonnable des pneus varie approximativement entre 3 et 4 ans selon leur type, leur qualité et la façon dont vous les utilisez.

Remplacement de pneus des 4X4 et SUV

Pour le remplacement de pneus sur les 4×4, les pneumatiques doivent être remplacées par 4. Dans le cas d’une voiture, il n’est pas obligatoire de remplacer les 4 pneus si un seul pneu doit être changé. Il suffit que le modèle, la marque et la taille soient identiques à l’ancien. Toutefois, il est conseillé de choisir la même marque et de procéder au changement par paire, car la différence d’usure entre les 2 pneumatiques d’un même train ne peut excéder 5mm. Enfin il est recommandé d’installer les pneus neufs à l’arrière de la voiture car afin d’équilibrer l’adhérence entre les essieux.

En conclusion, il est primordial que vous soyez vigilant quant à l’état de vos pneus, toutefois cela s’applique également à votre vitrage automobile. Chez OuiGlass Villefranche-sur-Saône, nous sommes préoccupés par votre confort et votre sécurité. Pour toute intervention, vous n’avez besoin d’avancer aucun frais pour faire réparer ou remplacer votre pare-brise. De plus, nous vous offrons la franchise ou 100€ en chèque. Prenez rendez-vous sur notre site web ou par téléphone au 04 69 17 32 25.

ParOuiglass Villefranche 975 vues

Le toit ouvrant est un équipement vitré ou non permettant d’aérer l’habitacle d’un véhicule et de faire rentrer davantage de lumière. En effet, il s’agit d’un équipement qui permet au conducteur de vivre une expérience de conduite plus confortable et plus agréable.

Fonctionnement du toit ouvrant automobile

Un toit ouvrant est une ouverture créée au niveau du toit du véhicule. Entre autre, elle offre la possibilité d’ouvrir, rétracter ou retirer la partie supérieure ou le toit se trouvant dans l’habitacle au gré de vos envies. Il existe d’ailleurs différents types de toits ouvrants, allant du plus grand au plus petit et du complexe au plus simple.

Il existe différentes déclinaisons de toits ouvrants sur le marché :

  • Toile tendue.
  • Toit rétractable.
  • Coulissant.
  • Toit inclinant.

Concrètement, ces différents modèles de toits ont chacun un mode de fonctionnement qui leur est propre. En effet, selon les modèles, ils peuvent s’actionner manuellement ou via des systèmes électriques.

Avantages d’un toit ouvrant

Un toit ouvrant offre divers avantages lors de votre conduite :

  • Portée esthétique associée au confort lors de la conduite.
  • Possibilité d’admirer le ciel.
  • Entrée d’air frais dans le véhicule.
  • Rafraichissement de l’habitacle durant l’été.
  • Moustiquaires et coupe-vent réduisant les désagréments pouvant être générés par l’ouverture.
  • Lumière naturelle.
  • Protection contre les réverbérations du soleil.

Inconvénients

Parallèlement, selon la façon dont l’équipement a été installé, les toits ouvrants peuvent également présenter quelques inconvénients :

  • Pose du toit ouvrant mal réalisée.
  • Fuite de toit (désagréable en temps de pluie).
  • Apparition de moisissure et d’humidité à l’intérieur de l’habitacle.
  • Apparition de rouille sur la carrosserie.

Véhicules avec toit ouvrant

Actuellement, la plupart des modèles de véhicules possèdent des toits ouvrants et particulièrement de toits panoramiques. C’est d’ailleurs le cas des marques suivantes :

  • Nissan Qashqai
  • Mercedes Classe A
  • Volkswagen Tiguan
  • Ford Mondeo
  • Peugeot 3008

De plus, dans la majorité des modèles, il fait partie des options que vous pouvez choisir. Il est généralement nécessaire de rajouter une centaine d’euros sur le montant d’achat de la voiture.

Cependant, si vous possédez une voiture ancienne qui n’est pas équipée d’un toit ouvrant, vous avez la possibilité d’en faire installer un chez un garagiste.

Coût d’une pose de toit ouvrant

Pour l’installation d’un toit ouvrant sur votre voiture, il est nécessaire de consulter un spécialiste afin d’examiner s’il est possible de réaliser l’intervention sur votre voiture. Selon le modèle de toit désiré, le coût sera relativement important.

Evidemment, un toit électrique sera plus coûteux qu’un toit manuel. En moyenne, le prix varie entre 500 et 1 000 euros pour cette intervention. Néanmoins, si l’opération s’avère complexe, la facture pourrait se révéler plus salée.

Finalement, le toit ouvrant est un dispositif conçu pour vous fournir plus de confort, plus de luminosité et plus d’air. Toutefois, si le joint n’est plus étanche ou que de la rouille surgit sur votre carrosserie, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel.

Aussi, il est indispensable de garder un œil sur votre pare-brise. En effet, une fissure peut réduire votre visibilité et augmenter le risque d’accident. Chez OuiGlass Villefranche-sur-Saône, la franchise est offerte pour tout remplacement de pare-brise ou 100€. Vous pouvez prendre rendez-vous sur notre site web ou par téléphone au 04 69 17 32 25 . Nos techniciens vous accompagnent dans toutes vos interventions vitrages.

ParOuiglass Villefranche 2 662 vues

Les voitures électriques présentent un inconvénient en hiver, pouvant perdre une autonomie de 10 à 50 % selon la température extérieure et le modèle. De même, l’intensité des vagues de froid peut légèrement réduire la puissance du moteur ainsi que la rapidité de recharge sur borne rapide.

Causes de la baisse de l’autonomie des voitures électriques en hiver

Plusieurs raisons expliquent la diminution d’autonomie des véhicules électriques en période d’hiver :

  • Températures extrêmes et froid : cela engendre une élévation de la résistance interne de la batterie et une baisse de tension.
  • Utilisation du chauffage : l’habitacle d’un véhicule électrique est chauffé avec une pompe à chaleur économe ou un système conventionnel à résistance. S’il est équipé d’un chauffage classique à résistance, il consommera près de 4 kW à pleine puissance et 2 kW une fois la stabilisation de la température.
  • Système de conditionnement de la batterie : la réduction du froid se fait via un système de conditionnement thermique de la batterie. Ce chauffage maintient la pile dans une température optimale. En outre, cela augmente sa durée de vie en limitant la perte de performances. Le système absorbe toutefois de l’énergie dans la batterie en réduisant légèrement l’autonomie.

Amélioration de l’autonomie du véhicule électrique en hiver

  • Utilisation de la fonction de préchauffage : vous pouvez activer le chauffage durant la recharge pour consommer l’énergie du réseau au lieu de celle de la batterie. De ce fait, la borne de recharge alimente directement le chauffage, votre véhicule est chargé à 100 % et à la bonne température.  
  • Usage du volant et des sièges chauffants : n’hésitez pas à activer le volant et sièges chauffants si vous en êtes équipés car ces équipements propagent la chaleur près de votre corps. De plus, ils consomment une faible énergie contrairement au chauffage à résistance.
  • Conduite calme : votre façon de conduire a une répercussion sur le rayon d’action. Par exemple, la réduction de la vitesse de 10 km/h peut vous faire gagner plus d’autonomie.

Entretien du véhicule en hiver

En hiver, quelque soit le modèle de véhicule que vous conduisiez, il convient de veiller à son bon entretien et à la vérification des équipements. Néanmoins, les véhicules électriques endurent mieux l’hiver que les voitures essence et diesel avec un moteur ne broutant pas au démarrage, un pot ne fumant pas et de l’air chaud sans attente.

En conclusion, l’hiver n’est pas vraiment un problème pour vous rendre au travail quotidiennement avec un véhicule électrique s’il est bien entretenu et de conception récente. En effet, la technologie a évolué et les batteries au lithium ont rendu l’usage de la mobilité branchée quasiment semblable au modèle thermique.

Par ailleurs, quel que soit le modèle de véhicule que vous conduisiez, OuiGlass Villefranche-sur-Saône se tient à votre disposition pour tout remplacement de vitrage automobile. De plus, nous vous offrons la franchise ou 100 euros en chèque. N’hésitez pas à prendre rendez-vous en ligne avec nos experts ou à nous contacter au 04 69 17 32 25 pour toute intervention.

ParOuiglass Villefranche 249 vues

La circulation différenciée est une mesure dont le rôle est la réduction de l’affluence de certains véhicules dans une zone spécifique. En effet, d’importants pics de pollution résultent d’une forte concentration des conducteurs en milieu urbain. Ainsi, quelques mesures ont été mises en place afin de limiter la hausse de pollution.

Principe de la circulation différenciée

La circulation différenciée est une action mise en place par les autorités compétentes afin de diminuer l’affluence des véhicules polluants dans une zone particulière. D’ailleurs, ce type de mesure est imposé en cas d’importants pics de pollution.

La circulation différenciée est une mesure temporaire et a ainsi deux intérêts :

  • Limitation de la circulation des véhicules polluants.
  • Réduction de l’impact de la pollution sur la population.

D’autre part, cette mesure est applicable pour une durée déterminée décidée et annoncée par le préfet. Ainsi, il est important de distinguer la circulation différenciée de la zone de circulation restreinte qui s’inscrit de manière permanente.

Mise en place de la circulation différenciée

En cas d’épisodes de pollution importants, le préfet décide de la mise en place de la circulation différenciée en se basant sur les certificats de qualité de l’air. En effet, la décision lui revient quant au périmètre d’application de cet acte et au choix des véhicules concernés. D’autre part, il définit les horaires de la circulation différenciée.  

Selon le niveau de pollution, le préfet adapte les mesures :

  • Niveau d’alerte : Ce cas annonce un risque pour la santé de la population et pour l’environnement.
  • Niveau d’information : Ce cas informe la population des risques que la pollution présente pour quelques personnes sensibles (effets limités).

Qui est concerné par cette mesure ?

Plusieurs voitures ont l’interdiction de circuler lorsque cette mesure est mise en place :

  • Les véhicules ne disposant pas du certificat de qualité d’air.  
  • Les voitures dont le certificat correspond aux catégories polluantes (catégorie 3, 4 et 5).

Par ailleurs, le nouveau dispositif est plus stricte pour les véhicules de catégorie 3, et leur interdisant de rouler en période de circulation différenciée.

Sachez que la collectivité est obligée de mettre en place une zone à faibles émissions. En effet, Cette obligation est mise en place si les normes de qualité d’air ne sont pas respectées régulièrement. D’ailleurs, les départements qui présentent des risques sont concernés.

Enfin, afin d’être au courant des communes concernées, suivez les médias (journaux, radio ou télévision). À défaut, n’hésitez pas à vérifier les mesures à suivre sur le service « Vigilance atmosphérique ».

Vignettes pour conduire en circulation différenciée

Afin de conduire en circulation différenciée, vous devez absolument vous munir d’une vignette collée sur le pare-brise. En effet, il s’agit de la vignette Crit’Air servant à classer les voitures selon leur degré de pollution. Cette dernière est accessible en 6 couleurs indiquant la catégorie à laquelle appartient le véhicule.

Voici les vignettes vous permettant de rouler en circulation différenciée :

  • Verte (Crit’Air 0) : les voitures électriques ou hybrides sont concernées.
  • Violette (Crit’Air 1) : les hybrides rechargeables, les voitures gaz et les autos essence immatriculées depuis le 1er Janvier 2011 aux normes Euro 5 et 6 sont concernés.
  • Jaune (Crit’Air 2) : il s’agit des voitures essence immatriculées entre 2006 et 2010 et des véhicules Diesel de Janvier 2011 (Euro 5 et 6).

Voici les vignettes pour lesquelles les restrictions sont valables :

  • Orange (Crit’Air 3) : elle concerne les véhicules essences immatriculés entre 1997 et 2005 avec les normes Euro 2 et 3 et les Diesel aux normes Euro 4 entre 2006 et 2010.
  • Bordeaux (Crit’Air 4) : pour les voitures Diesel immatriculées entre 2001 et 2005 aux normes Euro 3.
  • Grise (Crit’Air 5) : pour les véhicules Diesel lancées entre 1997 et 2000 aux normes Euro 2.

En effet, il vous est interdit de conduire en circulation différenciée avec ces 3 vignettes.

Cependant, des dérogations sont possibles. En effet, les autos prioritaires, les taxis et les véhicules qui transportent des personnes à mobilité réduite ont la possibilité de bénéficier de ces dérogations. Ils peuvent ainsi circuler librement en dépit des restrictions imposées.

Sanctions en cas de non-respect des restrictions

Il est obligatoire de respecter ces restrictions en vérifiant les informations concernant votre zone et en vous assurant que vos vignettes sont à jour. Dans le cas contraire, le non-respect des restrictions peut engendrer des sanctions.

  • Contravention de 4ème classe.
  • Amende forfaitaire de 68 euros + majoration en cas de retard de paiement.
  • Amende pouvant atteindre les 450 euros.

En conclusion, en cas de pic de pollution trop élevé, le préfet peut prendre des mesures telles que la circulation différenciée. Ne pas respecter ces restrictions vous expose à une sanction et au paiement d’une amende pouvant pouvant atteindre les 450 €. Par conséquent, votre voiture doit absolument être munie d’une vignette Crit’Air conforme.

Quel que soit le type de véhicule que vous conduisiez, OuiGlass Villefranche-sur-Saône est à votre disposition pour tout remplacement de vitrage automobile. De plus, nous vous offrons la franchise ou 100 euros en chèque. N’hésitez pas à prendre rendez-vous en ligne avec nos experts ou à nous contacter au 04 69 17 32 25 pour toute intervention.

ParOuiglass Villefranche 271 vues

La crevaison de pneu lente se caractérise par une perte progressive de pression et d’air et donne du fil à retordre pour être détectée. Contrairement à une crevaison de pneu rapide survenant brutalement, elle est ainsi difficilement repérable. De plus, il est compliqué de trouver la zone perforée. Qu’est-ce qu’une crevaison lente et comment la repérer ?

Définition d’une crevaison lente

La crevaison lente d’un pneu est provoquée par un corps étranger endommageant sa structure. Elle se distingue toutefois de la crevaison rapide, qui elle, se produit brutalement suite à une entaille profonde ou à un choc.

Par conséquent, la crevaison lente se distingue par la perte progressive d’air. Elle est généralement causée suite à la perforation du flanc du pneu ou de la bande de roulement. En effet, il est compliqué de la détecter suite à la lenteur de sa perte de pression. D’ailleurs, la zone perforée n’est pas forcément visible.

Symptômes d’une crevaison de pneu lente

Les symptômes d’une crevaison lente tout comme la perforation sur le pneu sont difficiles à détecter. Voici les caractéristiques d’une crevaison lente :

  • Perte de pression dépassant 0,1 bar / mois.
  • Nécessité de regonflage régulier des pneus.
  • Pneu se dégonflant de façon progressive et lente.
  • Présence d’un corps étranger dans le flanc ou la bande de roulement du pneu.
  • Fissure d’une jante.
  • Dysfonctionnement du TPMS.
  • Défaillance d’une valve.

Ainsi, suite à la difficulté pour déceler la perforation, il est possible de démonter la roue en la couvrant de produit vaisselle et d’eau. Par la suite, faites en sorte de repérer l’endroit avec des bulles. En effet, cette zone correspond à la perforation. Vous avez également la possibilité de plonger la roue dans un saut d’eau en y ajoutant du produit moussant.

Réparation d’une crevaison lente

Si vous désirez réparer une crevaison lente de façon temporaire, une bombe anti-crevaison fera l’affaire. Il s’agit d’un spray aérosol contenant de la mousse. En effet, il suffit de l’injecter dans la roue en vidant la bombe. Par la suite, roulez quelques kilomètres pour une bonne répartition du produit dans le pneu et pour le colmatage de la crevaison.

Toutefois, la bombe anti-crevaison n’est qu’une solution temporaire puisqu’il vous faudra impérativement vous rendre dans un garage pour le changement de la roue. En effet, il est impossible de réparer une crevaison de pneu lente après s’être servi d’une bombe anti-crevaison.

Pour pouvoir réparer une crevaison lente, les critères suivants doivent être respectés :

  • Structure interne du pneu intacte.
  • Flanc du pneu non touché.
  • Taille du trou inférieure à 6 millimètres.

En outre, il est possible d’effectuer deux types de réparations :

  • La réparation par l’extérieur : à l’aide d’une mèche insérée dans l’entaille afin de la colmater.
  • Par l’intérieur :  à l’aide d’un champignon. Cette réparation garantit l’étanchéité du pneu et est recommandée par les manufacturiers.

Coût de la réparation d’une crevaison lente

La réparation d’une crevaison de pneu lente est moins chère que son changement. En effet, s’il n’est pas possible de réparer votre pneu, il faudra compter entre 30 et 60 euros pour le changer.

Par ailleurs, le prix varie selon les dimensions et la marque du pneumatique. Il faut également prévoir 15 euros supplémentaires pour son montage et son équilibrage.

D’autre part, à moins que vos pneus soient récents, le changement des deux pneus du même essieu en même temps est nécessaire afin d’éviter une grande distinction d’usure entre les deux.

Enfin, s’il est possible de réparer la crevaison lente, prévoyez entre 20 et 30 euros pour la réparation. L’équilibrage de votre pneu est inclus dans le tarif.

En conclusion, la crevaison lente peut parfois vous prendre en traître en étant compliquée à détecter. Selon la nature et la localisation de la crevaison lente, le garagiste saura s’il conviendra de changer votre pneu ou si sa réparation est possible.

En plus de vos pneus, il est également primordial de garder un œil attentif sur l’état de vos vitrages automobiles. Si vous remarquez la moindre fissure sur votre pare-brise, ne la sous-estimez pas. Une simple fissure peut conduire à un bris de glace spontané. chez OuiGlass Villefranche-sur-Saône, nous sommes spécialisés dans la réparation et le remplacement de tous types de vitrages.  N’hésitez pas à prendre rendez-vous en ligne avec nos experts ou à nous contacter au 04 69 17 32 25 pour toute intervention.

ParOuiglass Villefranche 763 vues

Vous constatez que le démarreur tourner dans le vide sans que votre véhicule ne démarre ? Vous appuyez sur le bouton de démarrage mais rien n’y fait ? Malgré votre insistance, le moteur ne se met pas en marche ? En effet, diverses raisons peuvent causer ce type de panne. Identifions ci-dessous les causes empêchant la mise en route.

Origines et causes de la panne

Les origines de la panne peuvent être variées. En matière de mécanique, il convient de penser en premier lieu aux éventualités les plus basiques :

  • Moteur du démarreur tournant lentement en raison d’une batterie faible.
  • Polarité électrique inversée suite à une mauvaise connexion des câbles d’alimentation à la batterie sur de mauvaises bornes.
  • Carburant n’arrivant pas au système d’injection ou au carburateur.
  • Panne d’allumage.

Par la suite, d’autres causes plus techniques peuvent nécessiter une intervention spécifique :

  • Engrenage à pignons encrassé.
  • Dents de la couronne du démarreur détériorées ou cassées.
  • Dents de la couronne du volant moteur cassées ou usées.
  • Embrayage du moteur du démarreur patinant.

Comment réagir lorsque le démarreur tourne dans le vide ?

Si votre démarreur ne tourne pas assez vite afin d’activer le moteur de votre véhicule, il est probable que votre batterie soit presque déchargée. Par conséquent, il vous faudra procéder ainsi pour remédier au problème :

  • Reliez la batterie de votre véhicule à une autre batterie en bon état par des câbles de démarrage.
  • Branchez le câble rouge positif aux 2 bornes positives des batteries qui sont indiquées par un « + ».
  • Reliez les 2 câbles noirs aux bornes négatives qui sont indiquées par un « – ».
  • Attendez 3 ou 4 minutes pour que la batterie défectueuse se recharge puis redémarrez votre voiture.

D’autre part, si votre batterie est déchargée et que vous envisagez d’en acheter une neuve, il est impératif que la position des pôles de la neuve soit la même que sur votre ancienne batterie. En effet, les pôles des batteries ne se situent pas automatiquement au même endroit. Chaque modèle va correspondre à une motorisation spécifique.

En cas de panne d’injection, faites remorquer votre véhicule dans un garage pour effectuer un diagnostic.

Dans le cas d’une panne au niveau de d’allumage, il n’y a malheureusement pas de moyen d’en vérifier la source, notamment si vous n’êtes pas connaisseur en mécanique ou électronique. Par conséquent, la meilleure solution reste le remorquage chez un professionnel qui saura trouver l’origine de la panne et vous conseiller sur ce qu’il y a lieu de faire (réparation, remplacement de pièce ou autre).

Réparation, remplacement et prix du démarreur

Dans un cas qui nécessite une lourde intervention mécanique, il vous faudra remettre votre véhicule à un mécanicien professionnel pour :

  • Démonter et analyser l’état des composants du démarreur.
  • Remplacer les éléments qui sont défectueux.
  • Changer le démarreur en cas de forte détérioration des composants.

Dans tous les cas, le mécanicien vous établira un devis pour évaluer les coûts. Par ailleurs, le montant d’un démarreur varie entre 50 et 150 €, le montage n’étant pas compris.

D’autre part, le vitrage de votre véhicule doit lui aussi être surveillé et entretenu régulièrement. En cas de bris de glace ou si vous envisagez un remplacement de votre pare-brise, chez OuiGlass Villefranche-sur-Saône, nous sommes spécialisés dans la réparation et le remplacement de tous types de vitrages.  N’hésitez pas à prendre rendez-vous en ligne avec nos experts ou à nous contacter au 04 69 17 32 25 pour toute intervention.

ParOuiglass Villefranche 401 vues

La protection de pare-chocs protège votre pare-chocs des intempéries, des projections, des accidents et des éraflures. Par ailleurs, vous pouvez trouver sur le marché divers modèles de protection pour votre pare-chocs.

Pour quelles raisons utiliser une protection de pare-chocs ?

Les pare-chocs assurent la sécurité de votre véhicule. En effet, ils amortissent les chocs à l’arrière et à l’avant de votre voiture, pouvant être fixés sur la carrosserie ou intégrés à elle.

De plus, ils sont exposés aux éraflures, aux chocs, au gravier et à la météo. Toutes ces menaces quotidiennes peuvent détériorer votre pare-chocs et engendrer par la suite des coûts conséquents entre la peinture et la réparation.

Par conséquent, cette protection permet de conserver le bon état de la carrosserie, son esthétique, sa peinture et le prolongement de sa durée de vie. En d’autres termes, elle garantit une protection face aux aléas de la route et de la conduite.

Les modèles de protection

De nos jours, vous pouvez trouver diverses protections de pare-chocs sur le marché.

  • Le film de protection transparent : il se pose directement sur votre carrosserie. Il évite ainsi le ternissement et le jaunissement de vos pare-chocs. Vous pouvez poser le film vous-même ou le faire poser par un expert. Toutefois, pour un travail de qualité, il est recommandé de conférer cette tâche à un professionnel pour une protection et une pose parfaite.
  • Le film de protection thermocicatrisant : lors de micro-rayures, vous n’avez pas besoin de le changer car elles se résorbent par elles-mêmes. Il se décolle et se remplace très facilement.
  • Les baguettes à coller sur la carrosserie : elles peuvent être chromées ou de couleur noire.
  • Les protections en plastique préformé : elles s’appliquent sur les flancs des pare-chocs.
  • Les protections de seuil de pare-chocs : elles ont un aspect esthétique simple et protègent contre les rayures. Elles s’appliquent sur la partie plate de votre pare-chocs arrière.

Tarif d’une protection de pare-chocs

Le montant d’une protection varie en fonction du modèle choisi, de sa marque, de sa qualité ainsi que de ses dimensions.

Pour un rouleau de film protecteur, le prix varie entre 20 et 200 euros selon la longueur du rouleau et de la qualité du film choisi. Le prix des butoirs de pare-chocs autocollants se situe quant à lui entre 15 et 20 euros la paire. Concernant les baguettes à clips, elles ne coûtent que 10 euros. Enfin, pour une pose de protection chez un expert, le prix varie selon la taille de votre véhicule et la surface à couvrir. Vous pouvez ainsi compter entre 100 et 400 euros par pare-chocs pour faire l’arrière et l’avant.

En conclusion, pour une protection de pare-chocs de qualité, il est préférable de vous diriger vers un professionnel. Vous aurez ainsi la garantie d’une pose sans défaut tout en conservant une belle esthétique.

Chez OuiGlass Villefranche, nous tenons à ce que vous restiez informés au sujet des composants pouvant protéger votre véhicule. Par ailleurs, il est également essentiel de maintenir un haut niveau de vigilance quant à l’état de vos vitrages automobiles. Un impact sur votre pare-brise peut vite se transformer en fissure béante sous l’effet des contrastes de chaleur. En cas d’impact ou de bris de glace, notre équipe est à votre entière disposition. Prenez rendez-vous sur notre site web ou par téléphone au 04 69 17 32 25.

ParOuiglass Villefranche 323 vues

Une longue immobilisation attend votre voiture en raison de vacances prolongées, d’un déplacement à l’étranger ou suite à l’achat d’un second véhicule ? En effet, nombreuses sont les situations qui conduisent à une longue durée d’immobilisation de votre voiture. Voici quelques précautions à prendre qui vous permettront de retrouver votre véhicule en bon état lors de votre retour.

Nettoyez votre voiture avant son immobilisation

  • Lavez et séchez la carrosserie, notamment si vous avez prévu de recouvrir votre véhicule avec une housse de protection.
  • Poser une housse si la carrosserie de votre véhicule est recouverte de poussière et autres saletés pouvant rayer la peinture.
  • Nettoyez vos jantes et appliquer dessus un produit antirouille.
  • Nettoyez également l’intérieur de l’habitacle afin d’éviter l’accumulation de poussière.

Ne garez pas votre véhicule à l’extérieur 

  • Garez votre véhicule dans un endroit couvert, à l’abri de la poussière, de la neige, de la pluie, de la chaleur ou du froid. De préférence, garez-vous dans un parking fermé ou un garage.
  • Si vous n’avez pas de place de garage, une housse recouvrant votre voiture fera l’affaire.
  • La housse vous permettra tout au long de l’année d’éviter d’abîmer les joints ou ternir la couleur. De plus, elle protège contre la corrosion provoquée par la pollution atmosphérique ainsi que l’humidité.

Débranchez votre batterie

  • Débranchez votre batterie afin d’éviter qu’elle se décharge.
  • Pensez à débrancher la cosse négative.
  • En effet, la batterie est sollicitée même lorsque votre voiture est à l’arrêt.
  • Au-delà de trois semaines d’immobilisation, il est recommandé de démonter votre batterie et de la stocker.

Ventilez votre habitacle

  • Aérez votre véhicule pour éviter que l’humidité ne s’accumule à l’intérieur de l’habitacle et ne provoque des odeurs ou moisissures.
  • Entrouvrez vos vitres de 1 ou 2 centimètres pour faire circuler l’air.
  • Pensez à boucher l’admission d’air et le pot d’échappement avec un chiffon pour éviter que des insectes s’y glissent.
  • Evitez de laisser les vitres ouvertes si votre véhicule est garé à l’extérieur.

Desserrez votre frein à main

  • Lorsque le frein à main est maintenu longtemps serré, il se grippe au niveau des ressorts des mâchoires. La conséquence en résultant est une difficulté à desserrer le frein à main par la suite.
  • Pensez à bloquer les roues avec des cales par exemple.

Remplissez votre réservoir de carburant

  • Ne laissez pas votre réservoir à essence vide durant la durée de l’immobilisation au risque d’y trouver des poussières voire la formation d’une couche semblable à de la boue. Par la suite, le moteur puisera dans cette couche sera endommagé.
  • Remplissez votre réservoir à moitié lorsque votre véhicule ne roule pas puis complétez jusqu’au plein lors de votre retour.

N’oubliez pas de protéger vos essuie-glaces

Pour éviter que le caoutchouc de vos balais d’essuie-glace finisse par accrocher au pare-brise, enveloppez-les dans une serviette ou du film plastique.

Vérifiez vos liquides de frein et de refroidissement

Pour votre sécurité ainsi que celle de vos passagers, il est nécessaire de vérifier vos liquides régulièrement !

Par ailleurs, il est recommandé de faire rouler votre véhicule au minimum une fois tous les quinze jours. N’hésitez pas à demander à un membre de votre famille ou voisin de le faire si vous êtes absent.

Ainsi, en suivant ces simples recommandations, votre voiture passera sa période d’immobilisation sans tracas et vous évitera des frais supplémentaires lors de votre retour.

D’autre part, le vitrage de votre véhicule doit lui aussi être surveillé et entretenu régulièrement. En cas de bris de glace ou si vous envisagez de remplacer le pare-brise de votre véhicule, chez OuiGlass Villefranche-sur-Saône, nous nous occupons de la réparation et du remplacement de tous types de vitrages.  N’hésitez pas à prendre rendez-vous en ligne avec nos experts ou à nous contacter au 04 69 17 32 25 pour toute intervention.

ParOuiglass Villefranche 456 vues