Archive de l’étiquette Sécurité routière

L’augmentation du nombre de conducteurs âgés sur les routes est une conséquence directe du vieillissement démographique et de l’accroissement de la durée de vie. Bien que les seniors soient généralement considérés comme des conducteurs plus prudents et expérimentés, leur âge peut parfois affecter leur capacité à conduire en toute sécurité. En France, la législation relative à la conduite des seniors est claire et définie. Afin d’assurer la sécurité des seniors qui désirent continuer à conduire, des directives particulières ont été instaurées.

Seniors au volant : une prévision de loi pour des contrôles médicaux

La nouvelle loi prévue pour cet été en France concernant les contrôles médicaux obligatoires pour les conducteurs seniors au volant. Cette mesure qui vise à renforcer la sécurité routière. Cette loi obligera les conducteurs seniors de plus de 70 ans à passer une visite médicale tous les cinq ans pour vérifier leur capacité à conduire en toute sécurité.

Les tests effectués lors de la visite médicale comprendront notamment des contrôles de la vue et de l’ouïe, qui sont des facteurs essentiels pour la conduite automobile. En effet, une mauvaise vue ou une perte auditive peuvent affecter la compétence du conducteur à réagir aux situations imprévues sur la route. Ces tests permettent donc de s’assurer que les conducteurs seniors ont une vision et une audition suffisantes pour conduire en toute sécurité.

Bien que cette nouvelle loi puisse être considérée comme une restriction pour les conducteurs seniors, elle est en réalité un moyen de protéger leur propre sécurité ainsi que celle des autres usagers de la route. La visite médicale obligatoire sera également l’occasion de détecter des problèmes de santé qui peuvent affecter la conduite. Cette visite permet ainsi de prendre des mesures pour préserver la sécurité routière pour tous.

Les avantages potentiels de cette loi pour les seniors au volant

Cette loi a été proposée dans le but d’améliorer la sécurité routière impliquant les personnes âgées. En effet, même si le taux d’accident chez les seniors est assez moindre (16,9 %), ils sont majoritairement mortels. Cela est dû au fait que les seniors sont souvent sujets à des problèmes de santé liée à l’âge tels que la perte de vision, la diminution des réflexes ou la fatigue.

Ainsi, les contrôles médicaux obligatoires permettront de détecter ces problèmes de santé et de prendre les mesures nécessaires pour les traiter ou les prévenir. De plus, cette loi sensibilise les seniors à l’importance de leur santé pour la conduite. Cela pourrait les encourager à prendre soin d’eux-mêmes et à adopter des habitudes de conduite plus sûres.

Par ailleurs, il est tout aussi important d’entretenir régulièrement les véhicules pour éviter des défaillances pouvant causer des accidents. C’est d’autant plus crucial pour les voitures conduites par des personnes âgées. Dans ce cadre, notre centre OuiGlass Thiers propose au senior conducteur un service de réparation et d’entretien de sa voiture. Nos techniciens prendront soin de votre véhicule que ce soit pour le remplacement du pare-brise, la rénovation des phrases, la réparation du système de conduite assisté et bien d’autres services. Contactez-nous dès maintenant au 04 63 01 63 63 ou consultez notre site web pour fixer un rendez-vous.

ParOuiGlass Thiers 63 vues

En tant qu’automobiliste, vous savez sûrement à quel point les nids-de-poule peuvent causer des dégâts à votre véhicule. Ces trous dans la chaussée sont particulièrement problématiques en hiver, lorsqu’ils sont recouverts de neige ou de glace. Cela rend leur détection encore plus difficile. Les dommages causés par les nids-de-poule peuvent aller de simples égratignures à des pneus crevés, des jantes endommagées et des suspensions cassées. Heureusement, il existe des recours possibles pour vous aider à obtenir une indemnisation pour les réparations de votre véhicule.

Nids-de-poule : où demander une indemnisation ?

Les nids-de-poule sur les routes sont un problème commun qui peut causer des dommages importants à votre véhicule. Si vous êtes victime de tels dommages, il est important de savoir où demander une indemnisation pour couvrir les coûts de réparation.

Dans la plupart des cas, la ville ou la municipalité est responsable de l’entretien et de la réparation des routes. Vous pouvez donc contacter le service des travaux publics de votre ville pour signaler le problème et demander une indemnisation. Selon les circonstances, il peut être nécessaire de déposer une réclamation auprès de l’administration de la ville ou de la municipalité pour obtenir une indemnisation.

Dans le cas où la ville ou la municipalité refuse de vous indemniser, vous pouvez envisager de porter plainte devant les tribunaux. Dans tous les cas, il est important d’agir rapidement pour signaler les dommages causés par les nids-de-poule. En effet, les délais peuvent varier selon les juridictions et les lois applicables.

Nids-de-poule : comment obtenir l’indemnisation ?

Si votre véhicule a subi des dommages à cause d’un nid-de-poule, il est important de suivre certaines étapes pour obtenir une indemnisation. Tout d’abord, vous devez signaler le dommage le plus rapidement possible. Vous pouvez le faire en contactant la mairie ou la direction départementale des routes et en fournissant des informations détaillées sur le lieu et la nature du dommage. Parfois, il peut être utile de prendre des photos du nid-de-poule et de noter la date et l’heure de l’incident.

Nids-de-poule : apportez des preuves solides sur les dégâts occasionnés

Pour que votre réclamation soit justifiée, vous devrez fournir des preuves solides que les dommages ont été causés par le nid-de-poule en question. Les factures et les devis de réparation seront souvent nécessaires, ainsi que tout autre document qui peut aider à prouver la cause des dommages. Il est également important de garder tous les échanges de communication avec les autorités, car ils peuvent être utilisés comme preuve de la notification et des démarches entreprises.

Nids-de-poule : respectez les délais pour déposer une réclamation

Il est essentiel de respecter les délais pour déposer une réclamation. Ces délais peuvent varier en fonction de l’autorité à laquelle vous vous adressez, mais ils sont généralement assez courts. Si vous ne respectez pas ces délais, vous risquez de perdre votre droit à une indemnisation. Pour cette raison, il est important de bien s’informer sur les délais à respecter et de déposer votre réclamation dès que possible.

Par ailleurs, les dommages provoqués par les nids-de-poule sont très préjudiciables. Il est important de faire réparer votre véhicule dès que possible. Chez OuiGlass Vannes, nous sommes experts dans la réparation de tous les types de dégâts sur les voitures, notamment la réparation et le remplacement de vitres. Nos techniciens qualifiés utilisent des méthodes de réparation innovantes pour restaurer votre voiture à son état d’origine en un rien de temps. Contactez-nous dès aujourd’hui au 02 90 73 57 43 ou prenez rendez-vous sur notre site web.

ParOuiGlass Vannes 42 vues

En tant qu’usager de la route, le conducteur doit connaître et respecter certaines règles de conduite. Ces règles sont primordiales pour garantir la sécurité de l’automobiliste et des autres usagers de la route (cyclistes et piétons). Cela permet d’éviter les accidents et de circuler sereinement sur la voie publique.

Mettre la ceinture de sécurité : la base des règles de conduite

Le port de la ceinture de sécurité en voiture est une obligation légale, que ce soit pour le conducteur ou pour le passager. Les règles à respecter sont simples :

  • Les adultes doivent impérativement mettre la ceinture de sécurité à l’avant comme à l’arrière du véhicule. Les seules exceptions sont celles liées à des raisons médicales ou professionnelles ;
  • Les enfants de moins de 10 ans doivent toujours être installés dans un système homologué de retenue, adapté à leur âge et à leur morphologie. Les enfants de plus de 10 ans peuvent être installés à l’avant ou à l’arrière du véhicule, avec la ceinture de sécurité correctement mise. Une vérification préalable est conseillée avant de prendre la route.

Le taux d’alcoolémie : que disent les règles de conduite sur le sujet ?

L’alcool au volant est responsable de près de 30 % des accidents mortels, et ce, chaque année. Par conséquent, la réglementation sur le sujet est très stricte : le seuil maximum d’alcoolémie autorisé pour un conducteur est de 0,5 g d’alcool par litre de sang. Des amendes sont prévues en cas d’infraction :

  • Pour un taux d’alcoolémie compris entre 0,5 et 0,8 g/litre, une contravention sera émise. L’amende peut atteindre la somme de 750 €, suivi du retrait de 6 points sur le permis de conduire, voire l’immobilisation de la voiture ou le retrait du permis ;
  • Pour un taux d’alcoolémie supérieur à 0,8 g/litre, la réglementation considère qu’il s’agit d’un délit. Dans ce cas, les sanctions seront plus lourdes : amende pouvant aller jusqu’à 4 500 €, avec suspension ou annulation du permis de conduire.

Les équipements obligatoires inscrits dans les règles de conduite

Il faut savoir qu’il existe un certain nombre d’équipements obligatoires à avoir dans sa voiture pour assurer la sécurité du conducteur et de ses passagers, mais aussi des autres usagers de la route. Ces équipements sont les suivants :

  • Un gilet rétroréfléchissant ou un gilet de haute visibilité ;
  • Un triangle de présignalisation ;
  • Un test d’alcoolémie ou un éthylotest homologué ;
  • Des câbles de démarrage ;
  • Un kit complet en cas de crevaison ;
  • Le carnet d’entretien du véhicule.

Les règles de conduite vis-à-vis des vitesses autorisées et des distances de sécurité

Afin d’assurer la sécurité de tous, il est important de connaître les vitesses autorisées ainsi que les distances de sécurité sur la route.

En France, les vitesses autorisées (en fonction du type de voie) sont les suivantes sur :

  • L’autoroute : 130 km/h ;
  • Une route à deux voies séparées par un terre-plein central : 110 km/h ;
  • Une route à 2 voies minimum affectées à un même sens de circulation : 90 km/h ;
  • Une route à double-sens, sans séparateur central : 80 km/h ;
  • En ville : 50 km/h.

En ce qui concerne la distance de sécurité, il s’agit d’un élément essentiel qui permet aux automobilistes de circuler sereinement. Plus spécifiquement, c’est la distance minimale que le conducteur doit mettre entre sa voiture et celle qui se trouve devant lui. Cette distance correspond au minimum à un délai de 2 secondes.

Le non-respect de la distance de sécurité peut mener à un accrochage entre les deux véhicules. Par conséquent, des impacts peuvent arriver. Il est donc conseillé de se rendre chez OuiGlass Clermont-Ferrand pour la réparation de ces impacts. OuiGlass est le spécialiste en matière de rénovation et garantit un retour quasi « à neuf » du véhicule. Les automobilistes intéressés peuvent prendre rendez-vous par téléphone au 04 73 27 76 39 ou en allant sur le site web de OuiGlass.

ParOuiGlass Clermont-Ferrand 42 vues

En France, les conducteurs ont l’obligation de faire contrôler leurs voitures tous les deux ans pour vérifier leur fiabilité. Quels éléments du véhicule sont contrôlés à ce moment-là ? Comment bien préparer sa voiture avant un contrôle technique ? Les réponses dans cet article.

Vérifiez les moteurs et la suspension

Vous ne pourrez pas passer un contrôle technique avec un moteur en mauvais état. Il convient donc de vérifier les niveaux d’huile et du liquide de refroidissement pour voir si tout est en ordre. En fonction des données relevées, procédez à un ajustement en usant de produits spécifiques.

Par ailleurs, le système de suspension doit également faire l’objet d’une vérification. En effet, si vos amortisseurs sont en mauvais état, vous risquez de vous faire recaler lors du contrôle technique. Un conseil pour garder les éléments de suspension en bon état : ne jamais prendre les ralentisseurs à grande vitesse. Faites également attention lorsque vous conduisez sur des routes pleines de nids de poule. Ils peuvent causer d’importants dégâts.

Contrôlez l’intérieur comme l’extérieur de la voiture

Pour espérer passer le contrôle technique, vous devez avoir un véhicule en parfait état. Dans l’habitacle, les sièges doivent être solidement fixés. Et à l’extérieur, la carrosserie ne doit pas être saillante ou coupante.

En outre, le tableau de bord doit lui aussi fonctionner. Notez qu’un tableau de bord endommagé présente un risque pour le conducteur. Puisqu’il ne pourra pas savoir si le voyant moteur clignote ou s’allume.

Pendant la visite technique, les portes et le capot sont également contrôlés. Il convient donc de les avoir en bon état pour ne pas se faire recaler.

Contrôlez les pneus et l’éclairage

Essentiels pour assurer la sécurité du conducteur, les pneus sont minutieusement contrôlés lors de la visite technique. Pour cette raison, il convient de les vérifier à intervalles réguliers. Tous les trois à six mois si possible. Vous devrez alors vérifier leur état en vous référant à la profondeur des sculptures. Notons qu’un pneu en bon état doit avoir au minimum une profondeur par friction d’environ 1,6 millimètres. Si le vôtre atteint cette limite, pensez à changer de roue pour ne pas vous faire recaler.

Un autre élément à vérifier avant la visite technique : l’éclairage. En effet, vous devez avoir des phares qui fonctionnent pour ne pas vous faire recaler. Si vous trouvez insuffisante la lumière générée par vos phares, procédez à une rénovation. Notons qu’il existe diverses méthodes pour redonner un coup de neuf à ses phares. Vous pouvez essayer de les rénover vous-même ou de les confier directement à un professionnel.

Faire appel à un professionnel est essentiel pour l’entretien d’un véhicule. OuiGlass Thiers, spécialiste de la rénovation de phares, s’engage à vous les rendre comme neufs avant votre contrôle technique. Si vous souhaitez recourir à nos services, composez le 04 63 01 63 63. Vous pouvez également prendre rendez-vous directement sur le site.

ParOuiGlass Thiers 70 vues

De nombreux conducteurs se posent la question. Quel est l’âge limite pour conduire ? Si la réponse varie en fonction des pays, nous allons dès à présent développer le sujet et voir ce qu’il en est réellement.

Y a-t-il un âge limite pour conduire ?

L’âge auquel un individu doit cesser de conduire dépend de plusieurs paramètres : sa condition physique, ses facultés mentales, ses réflexes et sa vision.

Dans la plupart des pays européens, il n’y a pas d’âge limite pour conduire. Les personnes âgées doivent valider les examens médicaux pour confirmer leur aptitude à conduire de façon sécuritaire.

Si les automobilistes ayant plus de 60 ans sont plus susceptibles d’être victime d’accident de la route. Il ne faut pas généraliser. L’aptitude à la conduite ne dépend pas de l’âge, mais de l’état de santé des automobilistes.

L’âge n’est pas un critère à prendre en compte pour déterminer si un conducteur est en mesure de conduire ou pas. Seules les évaluations médicales régulières peuvent aider à trancher cela. Pour tester ses aptitudes au volant, un conducteur doit passer une visite médicale tous les cinq ans. Celle-ci lui permet d’obtenir le renouvellement de son permis de conduire.

On ne saurait trop recommander aux conducteurs âgés de passer régulièrement des examens pour déterminer leur capacité à la conduite. C’est le seul moyen de garantir sa sécurité. Il convient de se rappeler une chose essentielle. Un conducteur n’a pas que sa vie entre ses mains. Il est également responsable de ses passagers durant le court laps de temps où ils effectuent ensemble un trajet.

Comment savoir si on est toujours apte à conduire ?

Dans certains pays, l’examen de conduite n’est pas obligatoire. Le faire ou non dépendra alors entièrement de l’automobiliste.

Certes, le test est le moyen le plus sûr pour déterminer son aptitude à la conduite. Cependant, on peut aussi, en se basant sur les paramètres suivants, vérifier sa capacité à gérer un véhicule.

Faire son bilan personnel :

Évaluez votre aptitude à la conduite avec objectivité. Testez vos réflexes, votre mobilité, votre dextérité, et votre vision pour savoir si vous pouvez contrôler le véhicule. N’hésitez pas à vous remettre à niveau si les sensations ne vous plaisent pas. Reprenez quelques leçons de conduite ou effectuez un stage pour rafraîchir vos connaissances.

Les avis de son entourage

Ne vous voilez pas la face. Si vous doutez de votre capacité à assurer un trajet, faites-en part à votre entourage. Ils vous diront si vous devez continuer à prendre le volant ou arrêtez définitivement la conduite. En vous basant sur leurs conseils, faites un bilan, et prenez une décision objective pour votre propre sécurité.

Les signaux d’alarme envoyés par le corps

Vous voyez trouble en conduisant ? Vous ne réagissez plus aussi vite qu’avant ? Cela veut dire que vous êtes arrivé à l’âge limite pour arrêter de conduire. Aussi grand soit votre désir de poursuivre la conduite, si votre corps n’en est plus capable, abstenez-vous de prendre le volant.

Chez OuiGlass Lorient, nous vous proposons de rénover votre pare-brise pour vous permettre de rouler en toute sécurité. Nous effectuons également la réparation d’impact, la rénovation optique des phares, le décalaminage. Si vous souhaitez obtenir plus amples informations, contactez-nous au 02 90 73 57 43. Vous pouvez dès à présent prendre rendez-vous sur notre site pour bénéficier de nos services.

ParOuiGlass Lorient 74 vues

Les feux de voiture sont des éléments de sécurité essentiels qui permettent aux conducteurs de voir et d’être vus sur la route. Ils sont particulièrement utiles dans des conditions de faible luminosité ou de visibilité réduite. En les utilisant correctement, les conducteurs peuvent améliorer leur propre sécurité ainsi que celle des autres usagers de la route.

Quels sont les différents types de feux de voiture ?

Les différents types de feux de voiture sont des éléments de sécurité importants pour les conducteurs sur la route. Il existe plusieurs types de feux différents, chacun ayant une fonction spécifique :

  • Les feux de position – placés en avant et en arrière du véhicule, ils permettent aux autres conducteurs de repérer votre présence.
  • Feux de croisement – ils sont placés en avant du véhicule, ils éclairent la route devant vous sans éblouir les autres conducteurs.
  • Feux de route – ce sont des feux avant plus puissants. Ils sont utilisés pour une meilleure visibilité lors de la conduite sur des routes dégagées.
  • Feux de brouillard – Ils sont positionnés à l’avant et à l’arrière de votre voiture. Ils sont utilisés pour une meilleure visibilité lors conditions de brouillard
  • Feux de détresse – ce sont des indicateurs clignotants. Ils sont utilisés en cas de panne ou d’urgence pour signaler votre voiture aux autres conducteurs.

Il est important de connaître ces différents types de feux et leur utilisation pour garantir une conduite sûre et responsable sur la route. Cela aide également à éviter les erreurs de conduite qui pourraient causer des accidents ou des problèmes de circulation.

Quelles sont les règles d’utilisation des feux de voiture ?

L’utilisation correcte des feux de voiture est essentielle pour garantir la sécurité sur la route. Lorsque les conditions de conduite sont difficiles, ils s’avèrent être d’une très grande utilité. Cependant, de nombreux conducteurs ne connaissent pas toutes les règles d’utilisation des feux de voiture. Cela qui peut entraîner des accidents, des problèmes de circulation et des amendes.

Voici les règles générales d’utilisation des feux de voiture :

  • Allumez vos feux de position en permanence lorsque la voiture est en circulation, de jour comme de nuit.
  • Les feux de croisement doivent être utilisés lorsque la visibilité est réduite pendant les conduites de nuit ou lorsqu’il pleut.
  • Les feux de route peuvent être utilisés sur des routes dégagées et droites. Cependant, ils doivent être éteints dès que des véhicules arrivent en sens inverse ou se trouvent devant vous.
  • Utilisez vos feux de brouillard avant et arrière quand la visibilité est réduite par le brouillard, la neige ou la pluie.
  • Les feux de détresse doivent être utilisés en cas d’urgence ou de panne, pour signaler aux autres conducteurs que la voiture est arrêtée ou qu’une situation d’urgence est en cours.

Les règles spécifiques en fonction des situations

Outre les règles générales d’utilisation des feux de voiture, il existe également des règles spécifiques pour certaines situations de conduite. Par exemple, lorsque vous conduisez dans un tunnel, il est obligatoire d’allumer les feux de croisement pour améliorer la visibilité. De même, pendant le dépassement, il est recommandé de les utiliser pour mieux voir la route devant soi. Cependant, il faut les éteindre dès que le véhicule dépassé est à portée de vue.

Les règles d’utilisation des feux de voiture peuvent également varier d’un pays à l’autre. Il est donc important de connaître les spécificités locales pour conduire en toute sécurité. Dans tous les cas, il est important d’entretenir les feux de voiture ou de les réparer s’ils sont endommagés. Cela vous permettra de suivre les règles de conduite correctement.

Dans cette optique, notre centre OuiGlass Vannes répare et remplace vos feux de voiture pour qu’ils fonctionnent selon les normes de conduite. Pour ce faire, vous pouvez nous contacter directement au 02 90 73 57 43 ou prendre rendez-vous sur notre site.

ParOuiGlass Vannes 64 vues

Tous les ans, des millions de véhicules font l’objet d’un rappel pour des raisons de sécurité. Vous ignorez ce que c’est qu’un rappel de véhicule ? Ce petit guide vous permettra de tout comprendre.

Un rappel de véhicule, c’est quoi ?

Les constructeurs font de leur mieux pour concevoir des véhicules performants et dépourvus de défaut. Malheureusement, les erreurs ne sont jamais bien loin. Et quand un modèle présente une anomalie, le fabricant est contraint d’en informer les acheteurs. Une procédure de rappel de véhicule est alors lancée.

La procédure de rappel a pour but de protéger les conducteurs. C’est un communiqué officiel à destination des propriétaires de véhicules présentant une anomalie.

N’importe quelle partie d’un véhicule peut faire l’objet d’un rappel. Le problème peut tout aussi bien provenir des pneus que d’un siège ou des freins.

À noter aussi : les rappels ne se limitent pas aux nouveaux véhicules. Une voiture qui date de plusieurs années peut être rappelée si le constructeur découvre sur le tard un nouveau problème.

Pour votre sécurité, il faudra bien vous renseigner avant d’acheter un nouveau véhicule. Faites des recherches pour vous assurer de sa conformité. Si vous n’êtes pas sûr à 100 %, n’achetez pas.

Comment savoir si son véhicule est concerné par un rappel ?

Quand un modèle est concerné par un rappel, son constructeur est tenu d’envoyer une lettre aux acheteurs. En effet, la loi l’oblige à partager l’information pour des raisons de sécurité. Un fabricant qui n’effectue aucun rappel en cas d’anomalie aura affaire à la justice. Il peut écoper d’une amende ou d’une peine plus sévère.

Dans certains cas, les propriétaires de véhicules d’occasion peuvent ne pas recevoir de lettre de rappel. C’est ce qui se produit quand ils ne figurent pas dans la liste d’envoi du fabricant. En effet, un constructeur n’enregistre que celui qui lui a acheté le véhicule. Si entre-temps, la voiture a été vendue à un autre, il n’en saura rien. Par conséquent, ce sera toujours le premier acheteur qui sera signalé s’il y a un rappel.

En général, un fabricant doit avoir envoyé une lettre dans les 60 jours après l’annonce du rappel. Un propriétaire de véhicule qui n’a pas reçu de lettre devra procéder à une vérification.

Pour confirmer le rappel d’un véhicule, deux options lui sont offertes. Il peut se rendre sur le site web du constructeur dans la rubrique dédiée au rappel ou consulter directement la base de données du gouvernement.

En effet, le gouvernement tient une liste détaillée des voitures concernées par une procédure de rappel. N’hésitez surtout pas à aller voir en cas de doute. Chez OuiGlass Vannes, nous vous proposons de rénover les vitres ainsi que les phares de votre véhicule. Notre équipe d’experts s’engage à vous offrir des résultats optimaux.  Désireux d’offrir un nouveau souffle à votre véhicule ? Prenez rendez-vous sur notre site. Vous pouvez également nous joindre au 02 90 73 57 43.

ParOuiGlass Vannes 57 vues

Les routes et autoroutes sont fréquemment confrontées à un problème récurrent, à savoir la présence de nids-de-poule. Ils sont souvent causés par les conditions météorologiques, le trafic intense et le manque d’entretien des routes. Les nids-de-poule peuvent causer des dommages importants aux véhicules, tels que des pneus crevés, des jantes endommagées et des suspensions cassées.

En outre, ils peuvent être dangereux pour les conducteurs et les passagers, surtout lorsqu’ils sont difficiles à éviter. Heureusement, il existe plusieurs moyens d’éviter les dommages causés par ces trous dangereux. Dans cet article, nous allons explorer quelques astuces pour éviter les nids-de-poule et minimiser les dégâts qu’ils peuvent causer.

Nids-de-poule : roulez prudemment pour éviter les dommages

Rouler prudemment permet de limiter les dégâts que peut entraîner le passage à travers les nids-de-poule. Tant que c’est possible, il est conseillé de les éviter. Toutefois, il arrive que l’obstacle soit impossible à contourner. Dans ce cas, ralentissez suffisamment pour limiter les dégâts potentiels.

En roulant sur le bord des nids-de-poule, vous pouvez réduire les dommages causés à votre véhicule, car les bords sont souvent moins profonds. Soyez attentif aux conditions météorologiques et à l’état de la route. Les routes en mauvais état sont plus susceptibles d’avoir des nids-de-poule, alors soyez prudent et réduisez votre vitesse autant que possible. Gardez une distance suffisante entre votre voiture et le véhicule devant vous pour anticiper tout changement de trajectoire brusque.

Nids-de-poule : soyez attentif aux autres voitures

Lorsque vous conduisez sur des routes où les nids-de-poule sont nombreux, soyez attentif aux autres conducteurs et évitez les changements brusques de voie. Les conducteurs peuvent être confrontés à des nids-de-poule à tout moment et peuvent être obligés de manœuvrer pour les éviter.

Si vous voyez une voiture devant vous faire un mouvement brusque, il est possible qu’elle ait heurté un nid-de-poule. Vous devez alors ralentir et être prêt à éviter un éventuel obstacle. Dans cette circonstance, il faut toujours garder votre voie. En effet, changer de voie brusquement augmente le risque de causer un accident ou de vous retrouver vous-même face à un obstacle.

En outre, la circulation peut être dense sur certaines routes. Une conduite imprudente peut mettre en danger d’autres conducteurs. Conservez une distance appropriée entre votre voiture et celle qui vous devance pour pouvoir anticiper tout changement de direction inopiné.

Entretenez votre véhicule correctement

Il est toujours essentiel d’entretenir votre véhicule de manière adéquate. Si vous avez remarqué des dommages causés par un nid-de-poule, il est crucial de faire inspecter votre véhicule par un spécialiste de la maintenance automobile. Ils pourront évaluer les dommages et vous conseiller sur les réparations nécessaires pour éviter des problèmes plus graves à l’avenir. Il est important de vérifier que les pneus de votre véhicule sont correctement gonflés et en bon état, car les pneus sous-gonflés ont tendance à subir plus de dommages causés par les nids-de-poule. De plus, il est conseillé de vérifier l’état de la suspension de votre véhicule. Une suspension défaillante peut aggraver les dommages.

Si vous avez des éclats ou des fissures sur le pare-brise de votre voiture, il faut les faire réparer rapidement. OuiGlass Lorient est une entreprise spécialisée dans la restauration et le changement de vitres de voiture, y compris les pare-brise et les rétroviseurs. Vous pouvez nous contacter dès aujourd’hui au 02 90 73 57 43 ou prenez rendez-vous sur notre site. Une intervention rapide pour réparer les dommages sur votre véhicule vous aidera à prévenir des révisions plus importantes à l’avenir.

ParOuiGlass Lorient 58 vues

Les essuie-glaces sont des équipements indispensables d’un véhicule. Ils ont pour rôle de nettoyer le pare-brise afin de garantir une bonne visibilité au conducteur par tous temps. Toutefois, les balais d’essuie-glaces peuvent s’user et il faudra les changer dès que leur efficacité baisse.

Comment choisir ses balais d’essuie-glaces ?

Les balais d’essuie-glaces ont pour principale fonction de garantir la bonne visibilité du conducteur. Ils participent alors à la sécurité des automobilistes sur la route lorsque les conditions météorologiques ne sont pas bonnes. Disposer de balais d’essuie-glaces adaptés est donc primordial pour assurer un confort de conduite optimal. Les automobilistes doivent donc choisir des essuie-glaces de bonne qualité et compatibles au véhicule pour prévenir des risques d’accident.

La référence des balais d’essuie-glaces varie selon le modèle du véhicule. Pour connaître la bonne référence, il faudra tenir compte de la marque, de l’année de production et de la longueur préconisée. Généralement, ces informations sont disponibles dans le manuel du constructeur du véhicule. En cas d’hésitation, il est préférable de demander conseil auprès d’un professionnel.

Il faut noter que la longueur des balais d’essuie-glaces constitue le critère le plus important pour orienter son choix. Ils doivent être suffisamment longs pour couvrir toute la zone du pare-brise, tout évitant qu’ils ne dépassent. Pour déterminer leur taille, il suffit de mesurer les anciens balais.

On retrouve 3 différents types de balais d’essuie-glaces :

  • Les balais traditionnels ;
  • Les balais plats ;
  • Les balais hybrides.

Quand changer les balais d’essuie-glaces ?

Étant donné qu’ils sont installés à l’extérieur du véhicule, les balais d’essuie-glaces sont alors constamment exposés aux intempéries et aux aléas de la météo. Ils sont de ce fait plus soumis à l’usure et il faudra les remplacer très souvent. Les raclettes en caoutchouc ne sont d’ailleurs pas résistantes aux fortes températures estivales. Le gel en hiver, ainsi que le sel et les frottements à répétition, contribue également à l’usure des balais d’essuie-glaces.

D’une manière générale, il faudrait remplacer les balais d’essuie-glaces tous les ans, juste après l’hiver. En revanche, la vitesse d’usure des balais varie d’une région à l’autre. Par exemple, dans le sud de la France, il sera moins fréquent de les remplacer par rapport à un véhicule circulant dans le nord. De même pour les balais d’essuie-glaces qui sont plus ou moins entretenus et qui doivent être remplacés régulièrement.

Le plus simple est de vérifier régulièrement et manuellement l’état de ses balais d’essuie-glaces et de les remplacer dès que certains signes d’usure sont visibles :

  • Le balai émet un crissement lorsqu’il passe sur le pare-brise ;
  • Le balai laisse des traces sur la vitre ;
  • Le bras du balai effectue un mouvement saccadé et ne glisse pas de manière fluide ;
  • Le balai ne nettoie plus correctement le pare-brise ;
  • La lame du balai est abîmée et/ou déformée.

Dans le cas où les balais d’essuie-glaces venaient à rayer le pare-brise, les conducteurs peuvent se rendre auprès de OuiGlass Vannes. Chez OuiGlass, ils pourront être rassurés que leur pare-brise soit parfaitement remplacé et installé par des experts. La prise de rendez-vous se fait depuis le site internet ou par téléphone au 02 90 73 57 43.

ParOuiGlass Vannes 53 vues

Le désembuage de votre pare-brise peut s’avérer être long en automne comme en hiver. Quelle est la technique à suivre pour retirer rapidement la buée ? Voici les conseils à suivre.

Désembuage du pare-brise à l’air froid ou chaud 

La buée sur votre pare-brise apparait quand les températures baissent et qu’il y a une grande différence de température entre celle de votre habitacle et celle de l’extérieur.

D’autre part, un véhicule qui démarre ne transmet pas automatiquement de l’air chaud dans l’habitacle. Ainsi, il est nécessaire de laisser tourner votre moteur pour que l’air froid devienne chaud. Activez donc rapidement l’air chaud au maximum.

Par ailleurs, Si vous disposez d’une climatisation, vous pouvez la mettre en marche afin d’avoir de l’air froid. Dans tous les cas, le recyclage de l’air extérieur est nécessaire pour ne pas charger l’intérieur de votre voiture en humidité. Toutefois, ne le faites pas longtemps pour ne pas faire entrer de l’air pollué dans votre habitacle.

Bouton de désembuage de votre véhicule

Pour pouvoir désembuer le pare-brise de votre véhicule, votre tableau de bord doit être équipé de la fonction désembuage. En effet, ce bouton est défini par un pictogramme ressemblant à une vitre le long de laquelle remontent des flèches en forme de serpent.

Astuces de grands-mères pour enlever la buée

Un pare-brise nettoyé et propre aura tendance à moins attirer l’humidité. Par conséquent, vous pouvez faire examiner les systèmes d’aération et de filtration. Si ces derniers sont obstrués, cela peut faciliter l’entrée de l’humidité dans votre véhicule. Voici quelques astuces de grands-mères :

  • Utilisez des produits qui sont naturels. Par exemple, le vinaigre blanc n’est pas cher et s’avère efficace pour nettoyer les vitres latérales ou le pare-brise avec un chiffon microfibre.
  • Passez une peau de chamois imprégnée de liquide vaisselle ou de dentifrice sur le vitrage. Résultat garanti !
  • Coupez une pomme de terre en deux et frottez-là sur le pare-brise.
  • Mettez de la litière pour chat à l’intérieur d’une chaussette et posez-là sur le tableau de bord.

En conclusion, il est essentiel d’éviter d’avoir de la buée sur votre pare-brise. En effet, cela est crucial pour garantir votre sécurité, celle de vos passagers ainsi que celle des autres conducteurs sur la route.

Chez OuiGlass Strasbourg, votre sécurité est notre priorité. Ainsi il est également indispensable de garder un œil attentif sur l’état de vos vitrages automobiles. Pour toute intervention, vous n’avez besoin d’avancer aucun frais pour remplacer ou réparer votre pare-brise. D’autre part, nous vous offrons la franchise ou 100€ en chèque. N’hésitez plus et prenez rendez-vous avec nos experts sur notre site web ou par téléphone au 03 69 71 99 50.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 708 vues

La plaque d’immatriculation est un élément attribué à vie depuis 2009. Elle doit obligatoirement être visible et installée à l’arrière et à l’avant de votre véhicule. D’autre part, il est possible de faire immatriculer votre auto auprès d’un expert habilité ou faire changer la plaque si elle possède un ancien système. Voici ci-dessous ce qu’il est nécessaire de connaître sur la plaque d’immatriculation.

Modèles de plaques

En France, l’entrée en vigueur du système d’immatriculation actuel a eu lieu en 2009. Depuis, l’attribution d’un numéro de plaque d’immatriculation est définitive. Aussi, le numéro d’une plaque a un format AA-999-AA. Le numéro de votre département et logo de votre région y figurent également.

D’autre part, les caractères, la dimension, l’éclairage des plaques d’immatriculation et la couleur sont fixés par la législation. Par conséquent, une plaque d’immatriculation classique est rétroréfléchissante et de couleur blanche. Quant aux caractères, ils sont rétroréfléchissants et noirs. Sur le côté gauche, une bande bleue comporte la lettre F ( France). Enfin, à droite se trouve le numéro du département.

Toutefois, de nombreuses couleurs de plaques d’immatriculation existent :

  • Plaque rouge : destinée au transit temporaire. La plaque d’immatriculation affiche une date de validité de 6 mois.
  • Plaque verte : destinée aux diplomates, ses caractères sont orange et les lettres ont un sens. (CMD : ambassadeurs, C : consuls, K : personnel technique ou administratif, CD : corps diplomatique).
  • Plaque bleue : destinée aux véhicules militaires dans les régions frontalières ou en Allemagne.
  • Plaque noire : réservée aux voitures de collection. Si vous désirez une plaque d’immatriculation noire, votre voiture doit posséder une carte grise collection et avoir plus de 30 ans.
  • Plaque jaune : avant 2009, un véhicule était doté d’une plaque d’immatriculation de couleur blanche à l’avant et jaune à l’arrière. La ré-immatriculation est intervenue en décembre 2020.

En effet, une plaque d’immatriculation doit être perceptible à 20 mètres le soir. De plus, la loi impose que la plaque d’immatriculation arrière soit éclairée.

Fabrication de votre plaque d’immatriculation 

En général, l’immatriculation d’une voiture neuve se fait par le vendeur. Ainsi, si vous achetez un véhicule en concession, celle-ci s’occupera de votre plaque d’immatriculation. Vous pouvez faire immatriculer votre voiture auprès de tout expert automobile habilité, à savoir un garagiste, un centre automobile ou un concessionnaire.

En outre, vous avez la possibilité de faire immatriculer votre auto auprès de votre préfecture. Cette dernière vous fournira un certificat d’immatriculation provisoire pour circuler sur le territoire français valable un mois. Enfin, sachez que le professionnel auto qui vous vendra votre plaque pourra également vous l’installer.

Achat de votre plaque d’immatriculation

Pour l’achat d’une plaque d’immatriculation, vous avez la possibilité de vous rendre chez un garagiste, dans un centre auto ou chez un concessionnaire. En effet, ils peuvent également se charger de la pose.

Par ailleurs, si vous désirez la poser vous-même, vous pouvez la commander en ligne. Il est toutefois recommandé de laisser un professionnel s’en occuper.

Coût d’une plaque d’immatriculation

Le coût d’une plaque d’immatriculation varie selon le format et la matière. Ainsi, son prix pour une moto est moins élevé que celui d’une plaque de voiture. De même, une plaque en matière de plexiglas est plus chère qu’une plaque en plastique ou en aluminium. Au niveau des prix, les premiers tarifs commencent à partir de 10 euros. Il faut compter 25 euros pour une plaque de qualité.

Propriétaire d’une plaque d’immatriculation

Un numéro d’immatriculation permet à un garagiste de connaître le modèle ainsi que les caractéristiques de votre véhicule afin de commander les pièces adéquates. De même, en cas de délit, les forces de l’ordre peuvent s’en servir pour retrouver le propriétaire d’un véhicule.

En revanche, un particulier n’a aucun moyen de retrouver le propriétaire d’une plaque d’immatriculation. Par conséquent, en cas d’accrochage, d’infraction ou de délit, vous avez la possibilité de déposer plainte. Ainsi, si vous retenez le numéro d’immatriculation de la voiture fautive, la police sera en mesure de retrouver le propriétaire.

En conclusion, il est vivement recommandé de passer par un professionnel auto ou un garagiste habilité pour procéder à l’immatriculation de votre véhicule. Ainsi, en lui confiant la pose, cela vous assurera de posséder une plaque correctement homologuée.

Par ailleurs, pour tout remplacement de vitrage automobile, OuiGlass Agen est à votre disposition. En effet, nous disposons des derniers outils de pointe pour la réparation ou le remplacement de votre pare-brise. Aussi, un véhicule de prêt vous est proposé durant le temps de l’intervention pour plus de confort optimal. N’hésitez pas à prendre rendez-vous via notre site internet ou à nous joindre au  05 54 01 01 70.

ParOuiGlass Agen 831 vues

Les feux diurnes, également appelés feux de circulation s’utilisent uniquement à l’avant du véhicule et surtout pendant la journée. Généralement, ils s’allument automatiquement quand vous conduisez en journée. Souvent méconnus, ils améliorent pourtant votre visibilité ainsi que celle de votre voiture par les autres conducteurs.

Allumage des feux de circulation de jour

Le voyant des feux diurnes varie d’un modèle de voiture à un autre. Aussi, sur les véhicules où leur allumage est automatique dès le démarrage du moteur, il n’y a pas de voyant indiquant leur activation.

D’autre part, les nouveaux modèles de véhicules conçus depuis 2011 en sont équipés à l’avant. S’ils ne s’allument pas de façon automatique, il sera nécessaire de placer le commodo sur la position « AUTO » ou  » 0  » correspondant au mode jour.

Enfin, l’activation des feux de croisement ou des feux de route suffit à les désactiver. A titre informatif, les feux diurnes inscrivent votre voiture dans une démarche éco-responsable en raison de leur faible consommation d’énergie par rapport à des feux traditionnels.

Obligation d’activation des feux diurnes

Depuis 2011, il est obligatoire d’équiper l’ensemble des véhicules légers neufs de feux diurnes. Ainsi, ils ne sont pas obligatoires pour les autos en circulation avant 2011. Concrètement, leur obligation en France résulte du fait qu’ils permettent d’accroître de 4% à 15% votre visibilité et votre sécurité lors de vos déplacements en journée.

Par conséquent, les constructeurs sont obligés d’équiper leurs modèles de feux diurnes depuis 2011. D’ailleurs, l’article R313-4-1 du Code de la route stipule que « les véhicules doivent être équipés de deux feux diurnes installés à l’avant et diffuser une lumière de couleur blanche ». Enfin, depuis l’année 2012, les camions, bus et poids lourds doivent également respecter cette obligation.

Utilisation des feux diurnes

Tout d’abord, l’utilisation des feux diurnes est essentielle uniquement le jour. En effet, il s’agit de feux de circulation offrant au conducteur une meilleure visibilité ainsi qu’une meilleure détection par les autres automobilistes de la route.

Par ailleurs, leur usage est surtout consacré à des conditions de conduite où la visibilité n’est pas très altérée. Ainsi, leur mise en marche n’est pas nécessaire en cas de brouillard et de pluie qui nécessite l’utilisation d’autres types de feux. Par conséquent, ils peuvent remplacer les feux de croisement durant la journée, par exemple.

Coût des feux diurnes

La plupart des équipementiers automobiles vendent des kits de feux diurnes en magasin ou en ligne. Concernant leur prix, il varie entre 40 et 80 euros en fonction des modèles choisis. Quant à l’installation, vous pouvez la faire réaliser par un professionnel en atelier. En général, le coût de la main d’œuvre oscille entre 50 et 100 euros pour cette intervention.

En conclusion, les feux diurnes permettent d’améliorer votre visibilité pour plus de sécurité durant la journée, tout en adoptant une démarche écologique lors de l’usage de votre voiture.

Par ailleurs, pour une conduite sereine et en toute sécurité, il est primordial de maintenir vos feux et vos vitrages automobiles en bon état. Chez OuiGlass Terres-De-Caux, nous nous occupons de la réparation et du remplacement de tous types de vitrages. De plus, nous vous offrons la franchise ou un chèque de 100 euros. N’hésitez pas à prendre rendez-vous en ligne ou à nous contacter au 02 35 16 29 26.

ParOuiGlass Terres de Caux 270 vues

Le calculateur d’airbag est un dispositif de sécurité qui se verrouille et provoque le gonflement des airbags en cas d’accident ou de choc. En effet, après un choc, le calculateur se verrouille automatiquement et doit alors être remplacé ou réparé pour que le système d’airbag de votre voiture continue de fonctionner convenablement.

Fonctionnement du calculateur d’airbag

Le boîtier airbag ou module SRS est un dispositif de sécurité dans le véhicule. D’ailleurs, il contrôle plusieurs éléments :

  • Occupation des sièges.
  • Airbag du volant.
  • Capteur de choc et d’impact.
  • Ajustement de la ceinture de sécurité.

Le calculateur d’airbag est l’élément central du boîtier airbag et active automatiquement le mode verrouillage en cas d’accident pour gonfler les airbags. En effet, il est situé au centre du système d’airbag au niveau de la planche de bord sur le tunnel central. Ainsi il permet :

  • L’interprétation des signaux émis par les capteurs.
  • La détection des accidents.
  • Le déclenchement des circuits d’allumage et leur alimentation par un condensateur.
  • Le diagnostic et la détection d’anomalies système.
  • L’affichage du voyant airbag sur le tableau de bord en cas de choc ou panne du système.
  • L’enregistrement des défauts dans la mémoire.

Par conséquent, il est indispensable à votre sécurité.

Reprogrammation

Suite à un choc ou lors du déclenchement des airbags, le calculateur se verrouille. Ainsi, sa reprogrammation sera nécessaire pour qu’il fonctionne correctement. Aussi, sur certains types de véhicule, si le calculateur d’airbag n’est pas reprogrammé, il peut empêcher le démarrage.

Afin de reprogrammer un calculateur d’airbag, 2 solutions s’offrent à vous :

  • Réinitialiser le système en lisant et en supprimant les codes crash se trouvant dans les fichiers du calculateur.
  • Remplacer le fichier d’origine du calculateur par un nouveau fichier.

Vous avez également la possibilité d’acheter un nouveau calculateur d’airbag à la suite d’un choc. Toutefois, cette solution est coûteuse par rapport à une reprogrammation.

A la suite d’un choc, le capteur déclencheur d’airbag doit être contrôlé et remplacé si nécessaire. D’autre part, l’achat d’un calculateur d’airbag d’occasion est déconseillé en raison de son historique de codes crash mémorisé. En effet, les airbags pourraient ne pas se déclencher en cas de choc. En outre, une panne du module airbag ainsi que de quelques systèmes électroniques de la voiture peut se produire.

Réparation d’un calculateur d’airbag

Tout d’abord, la réparation d’un calculateur d’airbag nécessite une réinitialisation totale pour supprimer les codes crash enregistrés de la mémoire du calculateur. Pour cela, les informations n’étant pas d’origine ou sorties d’usine sont effacées pendant la lecture des codes.

Ensuite, un bilan complet est effectué et le professionnel s’assure que la totalité des paramètres du calculateur sont compatibles avec ceux de la voiture. Aussi, le voyant d’airbag ne doit plus s’afficher. Enfin, la meilleure solution demeure le remplacement du calculateur par un nouveau.

Coût d’un calculateur d’airbag

Un calculateur d’airbag coûte entre 180 et 400 euros en fonction de la marque et du modèle de véhicule avec lequel il doit être compatible. Par ailleurs, la pose et le paramétrage doivent absolument être effectués par un expert. Au total, le budget à prévoir pour le remplacement d’un calculateur airbag se situe entre 500 et 800 euros environ.

En conclusion, le rôle du calculateur d’airbag est essentiel pour votre sécurité lorsque vous conduisez. Toutefois, il se verrouille automatiquement après un choc, empêchant le système de marcher de façon optimale. Par conséquent, il doit être changé. Enfin, même si vous avez la possibilité de le réparer, il est vivement recommandé de le remplacer pour des raisons de sécurité.

Par ailleurs, pour éviter tout risque d’accident, il est nécessaire d’entretenir votre pare-brise de façon régulière. Chez Ouiglass Strasbourg, nous nous occupons de la réparation et du remplacement de tous types de vitrages. De plus, nous vous offrons la franchise ou un chèque de 100 euros. Ainsi, pour toute intervention sur vos vitrages auto, n’hésitez pas à prendre rendez-vous en ligne ou à nous contacter au 03 69 71 99 50.

ParOuiGlass Strasbourg Nord 2 299 vues

Le titulaire d’un permis sur boîte automatique n’est autorisé à conduire qu’un véhicule étant équipé d’une boîte de vitesses automatique. Cependant, il vous est possible d’effectuer une formation de 7 heures si vous désirez convertir votre permis boîte automatique en permis B standard.

Fonctionnement du permis sur boîte automatique

Le permis boîte automatique ou BVA (boîte de vitesses automatique) est une mention additionnelle du permis standard. En effet, cette mention correspond au code 78, mentionnant que « le titulaire du permis n’est habilité à conduire que les véhicules à boîte de vitesses automatique ». Autrement dit, le titulaire d’un permis boîte automatique n’est pas autorisé à conduire une auto équipée d’une boîte manuelle.

De surcroît , le permis boîte auto est destiné à tous les candidats. Malgré sa réputation de s’adresser aux gens ne sachant pas conduire, il offre en réalité divers avantages :

  • Non coûteux.
  • Durée de passage courte.
  • Facilité d’obtention.
  • Boîte de vitesses automatique qui se répand de plus en plus.
  • Nombreux véhicules équipés de cette boîte.

D’autre part, le passage du permis boîte automatique se déroule en auto-école, comme pour un permis B standard. Voici les différentes étapes :

  • Obtention du code de la route suite à l’examen.
  • Passage d’une formation à la conduite de 13 heures, accompagné d’un moniteur agréé.
  • Passage de l’épreuve du permis de conduire.
  • Déroulement de la formation et de l’examen de la même manière que le permis B classique.

Par conséquent, les seules différences entre le permis automatique et le permis B résident dans :

  • Le type de boîte de vitesses.
  • La durée de formation avant le passage de l’examen du permis de conduire.

Nombre d’heures pour le passage du permis boîte auto

Afin de passer le permis B, il est obligatoire de suivre une formation à la conduite d’une durée minimum de 20 heures. Concernant le permis sur boîte automatique, la durée requise pour passer l’épreuve n’est que de 13 heures. En conséquence, cela permet un passage rapide du permis sur boîte automatique mais également une économie sur le tarif de la formation.

Lieu de passage du permis

Le passage du permis boîte auto s’effectue en auto-école au même titre que le permis B traditionnel. Toutefois, toutes les auto-écoles n’offrent pas la possibilité de passer le permis boîte automatique, même s’il se répand au fur et à mesure. Il est donc essentiel de se renseigner auprès de l’auto-école pour savoir sil elle propose ce type de permis.

En outre, sachez que les auto-écoles en ligne proposent parfois une formation au permis boîte auto. Cette offre de formation varie néanmoins en fonction de votre ville.

Coût du permis boîte auto

Le coût du permis boîte automatique n’est pas cher par rapport au permis B classique. En effet, il faut compter au minimum 13 heures de conduite contre 20 heures pour un permis pour boîte manuelle. Ainsi, le prix de la formation pour le permis boîte automatique est d’environ 700 euros contre 1000 euros pour le permis traditionnel. Cependant, ce tarif diffère d’une auto-école à l’autre et d’une région à l’autre.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier de rajouter le prix du code de la route ainsi que le montant du passage de l’examen. De nombreuses auto-écoles proposent des forfaits englobant le permis, le code de la route et un nombre d’heures de formation.

Conversion du permis boîte automatique en permis B

Il est tout à fait possible de convertir le permis boîte automatique en permis standard pour être autorisé à conduire des véhicules à boîte manuelle. Pour cela, il faut simplement réaliser une formation de 7 heures dans une auto-école labellisée « École, conduite, qualité ». À l’issue de la formation, le candidat se voit attribuer une attestation lui permettant de conduire un véhicule manuel. Cette formation peut se réaliser 3 mois après l’obtention du permis boîte auto.

En conclusion, ce permis est une parfaite alternative si vous souhaitez passer le permis rapidement tout en réalisant des économies. Par la suite, il vous faudra simplement passer une formation complémentaire de 7H pour être autorisé à conduire un véhicule manuel.

Que vous conduisiez une voiture manuelle ou automatique, il est impératif de maintenir vos vitrages automobiles en excellent état pour votre sécurité et celle de vos passagers. En cas d’impact ou de bris de glace, n’hésitez pas à confier votre véhicule à nos experts de OuiGlass Niort. Vous pouvez prendre rendez-vous en ligne ou par téléphone au  05 49 24 22 04. De plus, vous n’avez pas de frais à avancer et nous vous offrons la franchise ou 100€.

ParOuiglass Niort 669 vues

La ventouse à pare-brise est nécessaire dans un véhicule puisqu’elle permet la fixation d’objets tels que des supports de tablette, de GPS ou de téléphone. Si vous en êtes toujours à devoir placer votre téléphone dans le port gobelet et à devoir regarder en bas toutes les 20 secondes pour voir votre itinéraire, cet article vous intéressera.

Ventouse à pare-brise pour support auto

La ventouse à pare-brise pour support voiture est un élément apprécié des conducteurs dont le véhicule n’est pas équipé de GPS intégré. Cet accessoire est également apprécié des automobilistes préférant utiliser des applications comme Waze ou Google Maps lors de déplacements ou de longs trajets. En effet, la ventouse se fixe sur le pare-brise afin de vous permettre de consulter l’écran pendant votre conduite. Aussi, arrangez-vous pour faire en sorte que votre champ de vision soit libre pendant que vous conduisez.

Usage multiple

L’utilisation d’une ventouse est essentielle dans un véhicule. Son utilisation est multiple :

  • Fixation de support de téléphone au niveau de votre pare-brise.
  • Placement de tablette.
  • Fixation de GPS.
  • Accrochage de pare-soleil en été.
  • Fixation d’antigel en hiver.

De cette façon, ces éléments installés sur la ventouse ne bougeront pas pendant votre conduite malgré les secousses et les freinages.

Variété de modèles

En plus de son utilisation multiple, la ventouse à pare-brise auto-fixante est disponible sur le marché sous différentes formes :

  • Ventouse pour pare-Brise Rotation 360°.
  • Double ventouse : pratique et permet de fixer efficacement et simplement des objets sur des surfaces comme les glaces, les vitres et le pare-brise.

Le réglage du support des ventouses à pare-brise s’effectue dans tous les sens à l’aide d’un support rotatif. D’ailleurs, certains modèles de ventouses disposent d’une perche télescopique réglable ainsi que d’un bloc de charge rotatif. vous avez ainsi la possibilité d’ajuster la longueur, d’incliner le support et de sélectionner l’angle le plus adapté pour conduire sereinement.

Maintien de la ventouse

Dans certains cas, il se peut que votre ventouse ait du mal à tenir ou soit bas de gamme. Voici quelques conseils pour maintenir votre support smartphone sur le pare-brise de votre véhicule :

  • Nettoyez votre ventouse.
  • Essuyez et nettoyez votre pare-brise.
  • Humidifiez le joint avec une goutte d’huile végétale ou d’huile : l’humidité aider à la conservation du joint.
  • Poussez la ventouse contre la vitre en faisant sortir l’air se trouvant derrière.
  • Pressez fermement pendant une dizaine de secondes.

De même, pensez à choisir un support rotatif qui conviendra à votre smartphone tant au niveau du poids que de la taille. Généralement, le coût d’un support téléphonique varie entre 6 et 20 euros selon le modèle. Il est préférable de ne pas choisir le moins cher au risque de vous retrouver avec un support qui se détériorera rapidement.

En conclusion, l’utilisation d’une ventouse à pare-brise s’avère nécessaire dans votre voiture. Comme expliqué plus haut, son usage multiple permet de vous faciliter la vie lors de vos trajets pour conduire sereinement. De surcroît, vous pouvez la fixer sur votre pare-brise et la retirer en toute sécurité sans percer ou abîmer la surface de la vitre.

Par ailleurs, pour assurer votre sécurité et celle de vos passagers, un entretien de votre pare-brise est indispensable. Chez OuiGlass Vannes, vous pouvez compter sur nos experts en cas d’impact ou de bris de glace. De plus nous vous offrons la franchise ou 100 euros en chèque. N’hésitez pas à prendre rendez-vous sur notre site web ou par téléphone au  02 90 73 57 43.

ParOuiGlass Vannes 652 vues

Les lunettes de conduite de nuit sont efficaces pour contrer les rayons de lumières auxquels vous vous exposez pendant la conduite de nuit. Ces rayons génèrent des contrastes de lumières sur les yeux, pouvant éblouir ou aveugler brièvement le conducteur. C’est d’ailleurs ce petits laps de temps où vous ne voyez plus parfaitement la route qui entraine des accidents. Nous verrons ci-dessous l’utilité, les avantages et le prix des lunettes anti-éblouissements.

Utilité du port des lunettes anti-éblouissements

Malgré le fait que l’on ne retrouve que 10% du trafic quotidien le soir, 40% d’accidents mortels ou graves se produisent. En effet, cela démontre à quel point la conduite de nuit est plus dangereuse. En outre, 3 fois plus d’accidents sont relevés durant la nuit suite à plusieurs raisons diminuant l’attention, la vigilance, et la réactivité du conducteur.

On peut citer :

  • La baisse de luminosité.
  • L’éblouissement causé par les phares des autres véhicules.
  • La fatigue.

La conduite avec des lunettes de nuit est un moyen de solutionner quelques problèmes que vous pouvez rencontrer lorsque vous conduisez de nuit. Voici les avantages principaux :

  • Amélioration de votre vision.
  • Baisse des risques d’accident.
  • Meilleure perception des détails (distances, repérage des panneaux, bordures, trottoirs).
  • Meilleur confort visuel.
  • Suppression des maux de têtes et des yeux qui piquent.
  • Amélioration des contrastes.
  • Création d’une barrière protectrice contre les éclairages agressifs et les éblouissements.
  • Meilleur temps de réaction.

Particularité des lunettes de conduite de nuit

Les lunettes pour conduire la nuit n’ont rien en commun avec des lunettes classiques. Pour cette raison, elles sont facilement reconnaissables grâce à leurs verres teintés en jaunes, orange ou rouges. En effet, la teinte n’a pas un rôle esthétique mais permet de faire en sorte que vos yeux soient reposés et que vous ayez une meilleure visibilité.

Les particularités de ces lunettes sont les suivantes :

  • Absorption de la luminosité pour réduire l’éblouissement.
  • Amélioration des contrastes pour une vision plus nette de nuit, à l’aurore ou au crépuscule.

Selon les modèles et les marques, deux types de verres teintés s’offrent à vous :

  • Verres avec filtre polarisant fixé sur un verre classique.
  • Avec un traitement particulier incorporé au verre.

Conducteurs concernés par le port des lunettes de nuit

Les lunettes de nuit n’ont pas pour but de corriger un trouble visuel. Par conséquent, tout conducteur peut en porter. Tous les automobilistes peuvent être gênés par la réverbération des lumières ou les phares des véhicules.

Pour le choix de vos lunettes, plusieurs styles s‘offrent à vous :

  • Différents design (classique, rétro, moderne…)
  • Monture partielle ou totale.
  • Une variété de motifs ou coloris.

Parallèlement, il est essentiel de savoir que ces verres ne permettent pas de corriger une presbytie, une myopie, etc. Cependant de nombreuses marques s’adaptent en proposant des modèles pouvant se poser au-dessus des verres correcteurs. Cela vous permet de bénéficier à la fois d’une meilleure vision le soir et d’une correction visuelle.

Lieu d’achat et coût

Les lunettes de conduite de nuit se vendent dans des boutiques spécialisées en équipements auto tels que Norauto ou Feu vert.  Egalement, vous pouvez vous en procurer chez un opticien ou sur internet. Au sujet du prix des lunettes de nuit anti-éblouissements, il varie entre 5 et 20 euros selon le modèle choisi.

Finalement, cet accessoire vous évite de vous faire aveugler par les phares des conducteurs, vous offre un confort et une sécurité vous permettant de mieux voir la route et les obstacles en conduisant de nuit. Principalement, votre temps de réaction et vos réflexes sont conservés,  ce qui peut clairement vous sauver la vie en cas d’accident !

Par ailleurs, il est essentiel d’être vigilant quant à l’état de vos vitrages auto. D’ailleurs, un impact sur votre pare-brise peut vite se transformer en fissure et provoquer un accident. Ainsi pour éviter tout désagrément, il est important de faire examiner vos vitrages par un expert. Chez OuiGlass Marmande, pour tout remplacement ou réparation de pare-brise, n’hésitez pas à prendre rendez-vous sur notre site web ou par téléphone au 05 53 64 05 67.

ParOuiGlass Marmande 467 vues

Une boîte à outils est essentielle lorsque vous êtes automobiliste, notamment pour entretenir votre auto : changement de roue, pression des pneus… Si vous avez quelques connaissances en mécanique, l’envie d’accomplir quelques opérations sur votre voiture peut vous prendre. Pour cela, il vous faut avoir à portée de main une boîte à outils.

Nécessité d’une boîte à outillage dans le véhicule

Vous n’avez pas besoin d’être mécanicien afin d’intervenir sur votre véhicule. Bien au contraire, quelques opérations d’entretien se doivent d’être connues et maîtrisées par tout conducteur. D’ailleurs, cela vous permet de ne pas toujours vous rendre chez un garagiste, sans oublier les économies sur votre budget auto.

D’autre part, certaines tâches doivent être réalisées de façon régulière. N’étant pas compliquées, elles préviennent les dysfonctionnements sur votre auto, tout en vous permettant de réaliser quelques économies.

Par exemple, le contrôle des niveaux de votre auto et la pression des pneus sont des opérations qui doivent se réaliser tous les mois. Ces dernières nécessitent très peu d’outillage.

En dehors de l’entretien, certains imprévus nécessitent d’avoir une boîte à outils appropriée pour réduire les dégâts ainsi que la facture. C’est le cas de la crevaison qui vous incitera à faire appel à une dépanneuse si vous n’avez pas les outils nécessaires. En effet, l’opération peut s’avérer coûteuse, alors qu’elle est à la portée de tout conducteur. Evidemment, il est indispensable d’être équipé des bons outils. Sans cela, vous risquez d’endommager votre voiture.

Les indispensables à posséder dans la boîte à outils

Vous n’êtes pas obligés d’être mécanicien pour faire face aux imprévus inévitables d’un véhicule. Pour cela, une boîte à outils est toujours utile et doit contenir quelques incontournables :

  • Des câbles de batterie.
  • Un cric.
  • Une clef à roue.
  • Des gants.
  • Un chiffon.
  • Une bombe anti-crevaison.

Aussi, si vous êtes habiles de vos mains et plus expérimentés en mécanique, une vraie boîte à outils contenant notamment des pinces, des tournevis, des clefs… vous sera nécessaire.

Achat de la boîte à outils pour votre véhicule

Au moment de l’achat de la boîte à outils pour votre auto, deux options s’offrent à vous :

  • Acheter une boîte ainsi que des équipements et la remplir.
  • Achat d’un coffret déjà rempli auquel vous pourrez ajouter un équipement supplémentaire.

Quant aux boîtes à outils conçues pour les mécaniciens, elles se vendent dans le commerce et contiennent l’outillage nécessaire pour intervenir sur un véhicule (clé, tournevis…).

Finalement, vous avez la possibilité d’acheter une boîte à outils pour auto dans un magasin d’outillage, un centre auto ou un magasin automobile. De même, vous pouvez la constituer en achetant une boîte vide dans un magasin de bricolage. Ensuite, vous pourrez vous procurer l’outillage dans un magasin spécialisé en outillage auto.

Coût d’une boîte à outils pour véhicule

Le coût d’une boîte à outils dépend de la marque et de la qualité du matériel que vous désirez acheter. De surcroît, il dépend également de votre choix d’acheter un kit tout fait ou de composer votre boîte avec les outils de votre choix.

Voici les choix qui s’offrent à vous :

  • Kit de boîte à outils complet composé de 120 pièces : 200 euros environ. Quoiqu’il vous faudra ajouter à ce matériel un multimètre, les câbles de batterie, le cutter, les chandelles ou encore le cric.
  • Coffret d’outillage moins complet : à partir de 50 euros. Ce coffret est destiné aux mécaniciens peu expérimentés.
  • Coffret d’embouts et de douilles : 20 euros environ.

Concrètement, pour entretenir votre voiture, il y a des indispensables que vous devez avoir dans votre boîte à outils. Il est recommandé de constituer votre boîte à outils selon votre niveau. Autrement dit, il est inutile de posséder 150 pièces si vous n’avez que quelques notions en mécanique. Dans tous les cas, il est essentiel d’investir dans un outillage de qualité pour faire face aux imprévus en toute sécurité.

Chez Ouiglass Niort, nos priorités sont votre sécurité et votre bien-être. Ainsi, pour entretenir votre véhicule, il est également primordial de rester vigilant quant à l’état de votre pare-brise et vitrages automobiles. Pour toute intervention, nous vous offrons la franchise ou un chèque de 100 euros. N’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 05 49 24 22 04 ou à prendre rendez-vous sur notre site web.

ParOuiglass Niort 342 vues

Le radar double-face permet de prendre une photo de l’avant ainsi que de l’arrière de la voiture en cas d’excès de vitesse. Il est présent partout en France. En effet, le gouvernement avait prévu de mettre en place 600 de ces dispositifs. Aujourd’hui, leur nombre se situe aux alentours de 200 en France.

Un radar puissant et performant

Le radar double-face est apparu en France en 2017 après des années de test. Il s’agit d’une cabine dotée de deux appareils de prise de vue (avant et arrière). Ainsi, ce système est la bête noire des véhicules à deux-roues qui ne sont équipés que d’une plaque d’immatriculation à l’arrière.

Par conséquent, ces modèles de radars placent tous les conducteurs au même niveau. En effet, les conducteurs de deux-roues non équipés de plaque de signalisation à l’avant passaient entre les mailles du filet quand la photo du radar n’était prise que de face.

En effet, un capteur « LIDAR » se trouvant dans la cabine permet l’élimination du dysfonctionnement des radars discriminants classiques. Par ailleurs, ce capteur permet de distinguer la vitesse des véhicules légers et celle des poids-lourds. De plus, ce radar conçu par la société « Parifex » met fin aux PV non envoyés en raison des clichés inexploitables.

Auparavant, près de 38% des photos prises n’étaient pas utilisables par la Sécurité Routière, rendant la contravention impossible. Actuellement, il est simple d’identifier un visage au volant, ce qui ne permet plus au conducteur de contester une infraction.

Reconnaissance d’un radar double-face

Les radars double-face se composent d’une ou de deux cabines. Ceux qui sont dotés d’une seule cabine prennent deux photos :

  • Photographie de l’avant de la voiture avant qu’elle ne devance le radar.
  • Photo de l’arrière du véhicule lorsqu’il dépasse le radar.

Les radars se composant de deux cabines sont facilement reconnaissables :

  • Installation des cabines sur deux mâts éloignés de 10 mètres.
  • Photographie de l’auto prise lorsque qu’il se situe entre les cabines.

À titre informatif, le radar double-face est différent du radar double sens. Le premier concerne la prise de deux photos tandis que le second est en rapport avec le double sens de circulation.

Un développement de radars double-face en-dessous des prévisions

C’est en 2017 en France que les premiers radars double-face sont apparus. À ce moment, la décision de la Sécurité Routière était de mettre en place 600 radars double-face pour la fin de l’année 2020. Concrètement, le but est le remplacement de l’ensemble des radars discriminants.

Actuellement, le nombre de radars double-face en France s’élève à un peu plus de 200. En fait, ils remplacent les radars fixes courants se trouvant au bord des grands axes. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une nouveauté pour les conducteurs dans leur principe de fonctionnement, ils accentuent tout de même le niveau de contrôle pour une meilleure sécurité routière.

En conclusion, le radar double-face permet aux autorités d’obtenir deux photographies au moment de l’infraction du conducteur, augmentant ainsi les chances d’avoir un cliché exploitable peu importe le type de véhicule.

Par ailleurs, quel que soit le véhicule que vous conduisiez, si vous désirez changer ou réparer tout vitrage ou pare-brise, chez Ouiglass Castelnaudary , vous n’avez pas de frais à avancer. N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec nos experts sur notre site web ou par téléphone au 04 83 43 36 44. De plus, nous vous offrons la franchise ou un chèque de 100 euros !

ParOuiglass Castelnaudary 287 vues

Le déclenchement du voyant EPC avise d’un dysfonctionnement lié au freinage, au moteur ou à la direction et nécessite une résolution rapide. De surcroit, il a un rapport avec la gestion électronique du moteur des véhicules essence du groupe Volkswagen.

A quoi correspond ce voyant ?

Le voyant EPC ou « Electronic Power Control » se trouve exclusivement sur les voitures essence de la marque Volkswagen qui se compose des marques Audi, Volkswagen, Skoda et Seat. Par ailleurs, il s’agit d’un voyant en rapport avec la gestion électronique du moteur de l’auto.

A titre informatif, les véhicules diesel du groupe sont dotés d’un voyant de préchauffage. Le voyant EPC est l’équivalent du voyant moteur sur les autres marques auto.

Raisons du déclenchement du voyant EPC

Quand le voyant EPC s’affiche sur votre tableau de bord, cela indique une défaillance du système EPC. De manière générale, il permet de gérer électroniquement la puissance de votre moteur via un calculateur. Les causes de son affichage peuvent varier :

  • Défaillance du capteur ABS ou de la pédale de frein.
  • Panne de calculateur.
  • Dysfonctionnement d’un capteur PMH ou d’arbre à cames.
  • Mauvaise qualité de carburant.
  • Défaillance des injecteurs ou des soupapes.
  • Mauvaise combustion due à un mauvais mélange de carburant et d’air.
  • Panne au niveau de la direction assistée.
  • Problème au niveau du câblage.
  • Dysfonctionnement d’un élément lié au moteur.

Conséquences de l’allumage du voyant EPC

En cas d’allumage du voyant EPC, vous devez être prudent car cela signifie le dysfonctionnement d’un ou de nombreux éléments liés à votre moteur. Ainsi, les conséquences sont les suivantes :

  • Activation du mode « Limp ».
  • Limite des fonctions de contrôle de votre moteur, de sa puissance et de son régime.
  • Impact des fonctions de freinage et de direction de votre véhicule.

Enfin, en cas d’activation du voyant EPC, il est indispensable de vous rendre rapidement et prudemment chez un garagiste afin de détecter la provenance de la panne.

Les bons réflexes

Si vous remarquez le déclenchement du voyant EPC sur votre voiture, le bon réflexe à avoir est de vous rendre sans attendre chez un garagiste. Après, ce dernier sera en mesure de décoder la panne à l’aide d’un scanner OBD2.

Les codes panne se trouvent dans les unités de commande suivantes:

  • Direction.
  • Transmission.
  • Moteur.
  • ABS.

Ce n’est qu’en scannant toutes ces unités que le garagiste identifiera l’emplacement des codes panne.

En résumé, si le voyant s’affiche, c’est l’indication que la gestion de votre moteur est défaillante et qu’il faut rapidement en trouver la cause. Ne prenez pas cela à la légère car cela peut impacter votre freinage, la direction de votre véhicule ainsi que votre sécurité !

Par ailleurs, votre sécurité passe également par l’état de vos vitrages. En effet, votre pare-brise assure votre protection et celle de vos passagers à bord. Chez OuiGlass Thiers, quel que soit le type de véhicule que vous conduisiez, nous réparons et remplaçons tous les pare-brise sans aucun frais à avancer. N’hésitez pas à prendre rendez-vous sur notre site web ou par téléphone au 04 63 01 63 63. De plus, nous vous offrons 100 euros en chèque ou la franchise.

ParOuiGlass Thiers 3 117 vues

Le blocage de la pédale d’embrayage peut se produire sans prévenir et représente un danger, notamment lorsque vous passez les vitesses en pleine conduite ! La fonction du système d’embrayage est dominante dans le bon fonctionnement de votre auto. Grâce à la transmission, il fournit ou réduit la puissance à votre voiture, tout en synchronisant la rotation du moteur et des roues.

Symptômes du grippage de l’embrayage

Une pédale d’embrayage qui se bloque n’est pas un bon signe. A ce sujet, le système d’embrayage peut se détériorer avec l’usure ou une conduite brusque.

Les symptômes d’une pédale d’embrayage bloquée sont les suivants :

  • Durcissement de la pédale d’embrayage.
  • Grincements.
  • Blocage de la pédale au plancher.

Par conséquent, si vous faites face à cette situation, la seule solution à votre disposition est de caler le moteur afin de provoquer l’arrêt de la voiture, puis redresser manuellement la pédale bloquée. A terme, il s’agit d’une conduite inconfortable et imprudente.

Causes du blocage de la pédale d’embrayage

Il existe diverses causes pouvant être à l’origine d’un blocage de pédale d’embrayage. Ceci dit, seul le diagnostic d’un expert vous permettra d’avoir la raison exacte parmi les causes ci-dessous :

  • Câble d’embrayage usé ou mal monté : pour y remédier, un graissage ou un remontage peuvent être une solution.
  • Usure des récepteurs et émetteurs du circuit d’embrayage hydraulique : dans ce cas, leur remplacement sera nécessaire.
  • Problème lié au liquide de frein : il est essentiel de le changer tous les 2 ans au plus tard.
  • Excès d’air à l’intérieur du circuit hydraulique : cela peut bloquer la pédale au plancher et le circuit hydraulique nécessitera une purge.
  • Dysfonctionnement des pignons. 
  • Détérioration du ressort de la pédale d’embrayage.
  • Problème de butée d’embrayage : la pédale se bloque en haut et le changement de la totalité du système d’embrayage sera nécessaire.

Nécessité d’un entretien régulier

Pour éviter d’être confronté à un problème de pédale d’embrayage coincée, l’entretien de votre système d’embrayage doit se faire de façon régulière. De façon générale, il est vivement recommandé de procéder à son remplacement tous les 150 000 km à 200 000 km.

En conclusion, si vous détectez quelques symptômes parmi ceux décrits plus haut, c’est qu’il est probablement temps de remplacer votre embrayage pour éviter d’être pris au dépourvu en pleine conduite.

Par ailleurs, pour éviter tout risque d’accident, il est nécessaire d’entretenir votre embrayage de façon régulière. Il en va de même pour votre pare-brise. Chez OuiGlass Saint Maximin, nous sommes non seulement concernés par votre sécurité mais également par celle de vos passagers. Ainsi, pour toute intervention sur vos vitrages auto, n’hésitez pas à faire confiance à nos experts. De plus, nous vous offrons la franchise ou 100 euros en chèque. Vous pouvez prendre rendez-vous en ligne ou par téléphone au 03 44 67 27 46.

ParOuiGlass Saint-Maximin 1 276 vues